Marie-Antoinette était-elle belle?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Marie-Antoinette était-elle belle?  - Page 3 Empty Re: Marie-Antoinette était-elle belle?

Message par Grand canal le Ven 15 Avr 2016, 19:22

Piqué dans un magazine féminin :
Blonde pulpeuse, nymphette diaphane, bourgeoise vertueuse... Les canons de beauté n'ont cessé d'évoluer au cours des siècles. Marylin Monroe aurait-elle été une beauté dans l'Antiquité ? Apprécierions-nous la femme idéale du XVIIe siècle ?
Voilà la question . Mais nous , toutes et tous , sommes amoureux de Marie Antoinette donc forcément ......zéro defaut . Smile
Grand canal
Grand canal

Messages : 108
Date d'inscription : 26/12/2015
Age : 62
Localisation : Entre Versailles et Fontainebleau

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette était-elle belle?  - Page 3 Empty Re: Marie-Antoinette était-elle belle?

Message par Leos le Ven 12 Jan 2018, 23:20

Chers amis,

J'ai trouvé une description intéressante de la reine de Moreau de Jonnese qui l'a vue dans la chapelle pendant la messe aux Tuilleries.
Cela me parait un peu exagéré, je ne pense pas que la reine portait de grandes coiffures à ce palais.

Leos

...Une grande tribune qui embrassait toute la largeur de la chapelle, au-dessus de son entrée, fut occupée par la famille royale. La reine, avec son fils, vint s'agenouiller au centre. C'était un joli enfant d'environ six ans, au leint blanc, aux yeux bleus et aux cheveux dorés; il avait la vivacité impatiente de son âge, et restait difficilement tranquille. Sa sœur, que la restauration m'a montrée tellement différente de ce qu'elle était alors, qu'il me fui impossible de la reconnaître dans la duchesse d'Angoulême, était placée sur le devant de la tribune, mais à une grande distance de sa mère. L'étiquette, disait-on, le voulait ainsi, mais j'entendis aussi attribuer cet éloignement à l'affection exclusive que la reine portait à celui de ses enfants qui devait régner. Au second plan de la tribune, on apercevait une figure angélique; c'était madame Elisabeth, la sœur cadette des trois rois Louis XVI, Louis XVIII et Charles X. On aurait juré qu'elle était d'une autre famille, tant elle réunissait de grâces et d'élégance naturelle. Quelle bizarrerie du sort de n'avoir pas fait un prince de cette belle et excellente jeune fille! nous aurions eu sur le trône Titus et Marc Aurèle. Mais tous les yeux étaient fascinés par la reine et ne voyaient rien autour d'elle. Ce n'était pas assurément qu'elle gagnât les cœurs par son affabilité et ses dispositions bienveillantes; car, ce jour-là, entre autres, elle avait un air altier et dédaigneux; et sa mère, l'impérieuse MarieThérèse, n'aurait pas regardé d'un plus mauvais œil son mortel ennemi le roi de Prusse Frédéric, que MarieAntoinette envoyant notre parterre de petits gentilshommes et de pauvres bourgeois. Mais chacun admirait sa beauté son courage dans l'infortune, et sa majesté qui était l'expression des derniers souvenirs de la monarchie. On cherchait dans ses traits sa pensée et ses espérances, comme jadis on interrogeait l'oracle pour apprendre le sort du pays. Je ne crois pas que, depuis la reine Blanche, le rôle qu'elle remplissait, ait été soutenu avec une dignité aussi imposante. Elle avait un vrai port de reine, et il ne fallait que la voir pour être persuadé que c'était elle qui régnait Sa stature paraissait fort élevée. Toutefois, on devait la réduire de toute la hauteur de sa coiffure, qui était formée d'un édifice de cheveux, couronné de grandes plumes blanches. Ni l'antipathie du roi pour cette mode exagérée, ni l'aventure de la plume de héron qu'elle avait acceptée imprudemment du duc de Lauzun, n'avait pu la déterminer à faire l'abandon de cette coiffure orgueilleuse, qui, je l'avoue, lui seyait fort bien. Quoiqu'elle fût très-belle, et beaucoup plus qu'elle ne le paraît dans ses portraits, les traits de son visage ne produisaient cet effet que par leur ensemble, par la blancheur et la finesse de sa peau, par l'éclat de son coloris et par une expression pleine de noblesse et de majesté. Sa lèvre supérieure était un peu forte, signe caractéristique de la maison de Lorraine; sa chevelure, sans poudre, aurait été trop blonde, mais son front était parfait, et on n'y lisait rien des chagrins, des inquiétudes dont il semblait que trois ans de révolutions avaient dû laisser la trace. Le temps l'avait respectée, comme les soucis de la royauté; on ne lui aurait attribué guère plus de vingt-six ans, c'est-à-dire dix ans de moins qu'elle n'avait. Je ne crois pas avoir vu de femme de son âge qui fût aussi jeune. C'était à n'y pas croire, et je n'imaginais pas non plus qu'on pût aussi bien résister aux épreuves du malheur. J'incline à penser que si elle n'avait pas souffert, c'est qu'elle se nourrissait d'illusions et d'espérances. C'étaient surtout son cou, ses épaules, ses bras et sapoitrine qui étaient d'une admirable beauté, par la pureté de leurs formes et le magnifique tissu qui les revêtait. On en pouvait juger de science certaine, car les robes de Cour laissaient alors à découvert le buste des dames tout entier, fussent-elles jeunes ou décrépites. La robe de la reine était, sans reproche, des plus décolletées; elle s'ouvrait par devant et montrait une jupe rose couverte de dentelle, étendue sur un panier de trois mètres de circonférence. Elle se terminait en arrière par une longue queue traînante; et un manteau royal bleu, avec des fleurs de lis d'or, était appendu entre les épaules; il dérobait h la vue sa taille, qui n'était pas aussi déliée que celle qu'on parvient à se faire de nos jours. Ce manteau me parut une fort laide invention de l'étiquette. Un autre jour, je vis la reine en toilette de ville, sans ce royal et maugréeux ornement, vêtue d'une robe blanche et coiffée d'une baigneuse de gaze à rubans roses, absolument comme une simple bourgeoise; elle était charmante; elle l'était d'autant plus qu'elle souriait. Bien heureuse elle eût été de pouvoir toujours oublier ainsi qu'elle était reine!

Extrait de Aventures de guerre au temps de la République et du Consulat, Tome 1, de Alexandre Moreau de Jonnès

Alexandre Moreau de Jonnès, né à Rennes le 19 mars 1778 et mort à Paris le 28 mars 1870, était un aventurier, militaire et haut fonctionnaire français, chargé de la Statistique générale de la France jusqu'en 1851, date à laquelle Alfred Legoyt lui succéda.
Leos
Leos

Messages : 427
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 49
Localisation : Zlin, Tcheque

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette était-elle belle?  - Page 3 Empty Re: Marie-Antoinette était-elle belle?

Message par Grand canal le Sam 13 Jan 2018, 08:37

Quel age avait cet " aventurier" à cet instant ? .....en tout cas malgré son très jeune age il nous fait une belle description . Et pas une faute d'orthographe
Grand canal
Grand canal

Messages : 108
Date d'inscription : 26/12/2015
Age : 62
Localisation : Entre Versailles et Fontainebleau

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette était-elle belle?  - Page 3 Empty Re: Marie-Antoinette était-elle belle?

Message par Mme de Sabran le Sam 13 Jan 2018, 08:52

Grand canal a écrit:Quel age avait cet " aventurier" à cet instant ? ....

... douze, treize ans ?

Merci, mon cher Leos, pour ce beau texte . Very Happy

Je relève cette réflexion un peu suspecte :
la duchesse d'Angoulême, était placée sur le devant de la tribune, mais à une grande distance de sa mère. L'étiquette, disait-on, le voulait ainsi, mais j'entendis aussi attribuer cet éloignement à l'affection exclusive que la reine portait à celui de ses enfants qui devait régner.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 40084
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette était-elle belle?  - Page 3 Empty Re: Marie-Antoinette était-elle belle?

Message par Grand canal le Sam 13 Jan 2018, 09:09

Mme de Sabran a écrit:
Grand canal a écrit:Quel age avait cet " aventurier" à cet instant ? ....

...   douze, treize ans ?

Merci, mon cher Leos, pour ce beau texte .  Very Happy

Je relève cette réflexion un peu suspecte :
la duchesse d'Angoulême, était placée sur le devant de la tribune, mais à une grande distance de sa mère. L'étiquette, disait-on, le voulait ainsi, mais j'entendis aussi attribuer cet éloignement à l'affection exclusive que la reine portait à celui de ses enfants qui devait régner.
Treize ans .........on ne peut être qu'emerveillé voire aveuglé
Grand canal
Grand canal

Messages : 108
Date d'inscription : 26/12/2015
Age : 62
Localisation : Entre Versailles et Fontainebleau

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette était-elle belle?  - Page 3 Empty Re: Marie-Antoinette était-elle belle?

Message par Duc d'Ostrogothie le Sam 13 Jan 2018, 09:12

Mme de Sabran a écrit:[
Je relève cette réflexion un peu suspecte :
la duchesse d'Angoulême, était placée sur le devant de la tribune, mais à une grande distance de sa mère. L'étiquette, disait-on, le voulait ainsi, mais j'entendis aussi attribuer cet éloignement à l'affection exclusive que la reine portait à celui de ses enfants qui devait régner.

Oui ! C'est effectivement un joli texte, mais qui paraît reprendre quelques "poncifs" sur la reine, que l'on a lu dans d'autres mémoires du temps. La description de la reine par Moreau de Jonnès est d'ailleurs très proche de celle qu'en donnent Mme Campan et Besenval. Cela pourrait donner à penser que ces mémoires sont apocryphes, mais tel ne paraît pas être le cas : la "bible" sur les mémoires de la Révolution ne signale pas les mémoires de Moreau de Jonnès comme étant apocryphes (A. Fierro "Mémoires de la Révolution"). Voici ce que A. Fierro a écrit au sujet de ces mémoires :

"Avant de devenir un statisticien renommé, Moreau de Jonnès fit une carrière militaire. Il raconte dans ses souvenirs divers épisodes de l'histoire parisienne : les Tuileries en février 1791, le Champ de Mars le 17 juillet de la même année, la journée du 10 août 1792. Volontaire en 1792 dans le bataillon d'Ille-et-Vilaine, il se retrouve à Brest puis à Toulon, à l'affaire de Quiberon, puis aux Antilles et dans l'expédition d'Irlande. Ses souvenirs ont été analysés par F.-A. Aulard dans le tome 19 (1890) de La Révolution française."
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 2199
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette était-elle belle?  - Page 3 Empty Re: Marie-Antoinette était-elle belle?

Message par Mme de Sabran le Sam 13 Jan 2018, 09:15

Ce que je voulais dire c'est que cette réflexion d'Alexandre Moreau de Jonnès a dû être plus tardive,   et consignée à ce moment-ci de ses mémoires .

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 40084
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette était-elle belle?  - Page 3 Empty Re: Marie-Antoinette était-elle belle?

Message par Grand canal le Sam 13 Jan 2018, 09:24

Quoiqu'elle fût très-belle, et beaucoup plus qu'elle ne le paraît dans ses portraits........certains ont du apprecier
Grand canal
Grand canal

Messages : 108
Date d'inscription : 26/12/2015
Age : 62
Localisation : Entre Versailles et Fontainebleau

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette était-elle belle?  - Page 3 Empty Re: Marie-Antoinette était-elle belle?

Message par Duc d'Ostrogothie le Sam 13 Jan 2018, 09:32

Mme de Sabran a écrit:Ce que je voulais dire c'est que cette réflexion d'Alexandre Moreau de Jonnès a dû être plus tardive,   et consignée à ce moment-ci de ses mémoires .

Mon intuition est que ce Moreau de Jonnès a consigné dans ses mémoires, des faits (notamment militaires) qu'il a vécu personnellement et que, pour "étoffer" un peu plus ses écrits, il a ajouté quelques passages relatifs à la reine ; et que pour ces passages, il s'est un peu "inspiré" des mémoires rédigés par d'autres...
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 2199
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette était-elle belle?  - Page 3 Empty Re: Marie-Antoinette était-elle belle?

Message par Mme de Sabran le Sam 13 Jan 2018, 09:52

Oui, c'est cela, comme l'allusion à la plume de héron de Lauzun .

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 40084
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette était-elle belle?  - Page 3 Empty Re: Marie-Antoinette était-elle belle?

Message par Leos le Sam 13 Jan 2018, 09:56

Je considere la description authentique où Moreau de Jonnès décrit la robe de la reine. Il n'avait que 13 ans en 1791 !!
Avant cette description dans ses mémoires il a décrit le roi et ses vêtements .
Leos
Leos
Leos

Messages : 427
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 49
Localisation : Zlin, Tcheque

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette était-elle belle?  - Page 3 Empty Re: Marie-Antoinette était-elle belle?

Message par Grand canal le Sam 13 Jan 2018, 10:04

l’âge de treize ans et demi, il est enrôlé par Jean-Lambert Tallien dans la Garde nationale pour servir dans la section des minimes gardant le roi Louis XVI emprisonné aux Tuileries.
En tout cas il aura eu une vie bien remplie . L'episode des Tuileries n'est qu'un début .
Grand canal
Grand canal

Messages : 108
Date d'inscription : 26/12/2015
Age : 62
Localisation : Entre Versailles et Fontainebleau

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette était-elle belle?  - Page 3 Empty Re: Marie-Antoinette était-elle belle?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum