Le serment du Jeu de paume

Aller en bas

Le serment du Jeu de paume

Message par Invité le Lun 28 Juil 2014, 21:44

Procès-verbal de la prestation de serment dans la salle du Jeu de paume.



Le serment du Jeu de paume est un engagement d’union pris le 20 juin 1789 à la salle du Jeu de paume, à Versailles, par les 578 députés du Tiers état lors des États généraux de 1789. En réalité, seuls 300 sont présents. Face aux pressions de Louis XVI, ils firent serment de ne pas se séparer avant l’élaboration d’une Constitution. Cet engagement, dénué d'existence juridique dans le cadre de l'Ancien Régime prévalant encore, a un impact symbolique et politique très fort, qui en fait un moment important des préludes de la Révolution française. Préfigurant la souveraineté nationale et la séparation des pouvoirs, il amènera la réunion des trois ordres (Noblesse, Clergé, Tiers-États) en une « Assemblée nationale constituante », dont sera issue l'abolition de la féodalité (4 août 1789), la déclaration des droits de l'homme et du citoyen (26 août 1789), et les grands principes de la Constitution (fin 1791).








Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le serment du Jeu de paume

Message par Mme de Sabran le Lun 26 Jan 2015, 12:21










Le serment du Jeu de paume est un engagement d’union pris le 20 juin 1789 à la salle du Jeu de paume, à Versailles, par les 578 députés du Tiers état lors des États généraux de 1789.

Les raisons

Face aux pressions du roi de France Louis XVI, ils décident de prêter serment de ne pas se séparer avant l’élaboration d’une Constitution: C'est le début de la souveraineté nationale et de la séparation des pouvoirs. Il amènera la réunion des trois ordres (Noblesse, Clergé, Tiers-États) en une « Assemblée nationale constituante », dont sera issue l'abolition de la féodalité et des privilèges le 4 août 1789, la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen le 26 août 1789.

Les débuts

Au début de la Révolution française, une dispute a lieu entre entre le tiers état d’une part, le roi et les ordres privilégiés (Clergé et Noblesse) d’autre part. Cette Assemblée souhaite des réformes qui permettront d’accéder au pouvoir : souveraineté nationale, fin de la société d’ordres, égalité devant l’accès aux emplois publics, grandes libertés et égalité devant la justice.

Le 6 mai 1789, les députés du tiers état veulent de se réunir avec les représentants des deux autres ordres. Après un mois de discussion et de négociation, ils décident de prendre l’initiative en invitant leurs collègues à les rejoindre et vont accepter. Les députés du tiers sont en danger, ils décident le 17 juin de se proclamer "Assemblée nationale". Les députés du clergé, majoritairement de simples curés, soutiennent ce coup d’État notamment l'abbé Emmanuel-Joseph Sieyès sans violence et décident le 19 juin de se joindre à eux.

Louis XVI résiste. Il prévoit de réunir, le 22 juin, les députés des trois ordres lors d’une séance royale où il casserait toutes les décisions du Tiers. Le 20 juin 1789, sous prétexte de réparations à faire pour la prochaine séance, les gardes interdisent aux députés du tiers état, l’accès à la salle de l’hôtel des Menus Plaisirs, où se tenaient les états généraux donc ils vont se réunir dans la salle du Jeu de paume, à Versailles ordonné par Maximilien de Robespierre.
Aidé par le député Jean-Joseph Mounier, l'abbé Emmanuel-Joseph Sieyès rédige la formule du serment du Jeu de paume, « de ne jamais se séparer, et de se rassembler partout où les circonstances l’exigeront, jusqu’à ce que la Constitution du royaume soit établie et affermie sur des fondements solides ».
Ce texte est lu par Jean-Sylvain Bailly.
Ce serment est voté à la majorité.

Le 23 juin, le tiers montre sa volonté de tenir son serment. Prenant la parole devant l’Assemblée, Louis XVI casse les décisions du tiers et interdit aux trois ordres de siéger en commun. Il promet pourtant quelques réformes (égalité devant l’impôt, abolition de la taille, des corvées, des lettres de cachet, etc.) et conclut en enjoignant aux représentants de se retirer.

Le souverain parti, les gardes semblent vouloir disperser par la force les députés du Tiers qui refusent d’obéir. Quelques députés de la noblesse, dont La Fayette mettent la main à l’épée. C’est à ce moment que Mirabeau aurait dit la fameuse phrase, dont plusieurs versions existent: « Allez dire à ceux qui vous envoient que nous sommes ici par la volonté du peuple et que nous ne quitterons nos places que par la force des baïonnettes ! ».

Le roi capitule. « Eh bien, dit-il, s’ils ne veulent pas s’en aller, foutre !!! qu’ils restent ! »
Le 27 juin, il ordonne aux privilégiés des deux autres ordres de se joindre au tiers, en une chambre.



...  ainsi que deux belles photos de Nikko :




avatar
Mme de Sabran

Messages : 33989
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le serment du Jeu de paume

Message par Mme de Sabran le Dim 10 Sep 2017, 17:37

Ah tiens ! sous un autre angle : Very Happy


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 33989
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le serment du Jeu de paume

Message par La nuit, la neige le Ven 27 Avr 2018, 09:22

La chaine Arte diffuse en ce moment une série de documentaires intitulés Quand l'histoire fait dates.
C'est intéressant, d'autant plus que le format n'est pas très long (une vingtaine de minutes).  Very Happy

Présentation :
Entre élan du récit, réflexion critique et animations ludiques, Patrick Boucheron revisite l’histoire à travers le prisme des grandes dates, inscrites dans les manuels scolaires et la mémoire collective.
Infos complémentaires : https://www.arte.tv/fr/videos/RC-015950/quand-l-histoire-fait-dates/


Idea L'un des épisodes était consacré au fameux Serment du Jeu de paume, le 20 juin 1789




Idea Captures d'écran des procès verbaux de cette séance historique, l'un conservée aux Archives nationales et l'autre à l'Assemblée nationale :









avatar
La nuit, la neige

Messages : 11331
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum