Les coiffures au XVIIIème siècle

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Invité le Jeu 12 Mar 2015, 11:59

En 1781 , les Dames portaient ce genre de coëffure :


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Invité le Jeu 12 Mar 2015, 12:03

Voilà quelles sont les coëffures que Jeanne de Lamotte découvrit en côtoyant la Cour en 1785 :




Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Jeu 12 Mar 2015, 12:03

Je me demande comment elles pouvaient garder leur équilibre !

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 31907
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Trianon le Jeu 12 Mar 2015, 15:08

Mme de Sabran a écrit:Je me demande comment elles pouvaient garder leur équilibre !

D'accord avec vous.
Tout cela est très joli et extravagant, et le porte-monnaie devait peser lourd au "Grand-Mogol" pour se faire belle.
Malgré tout, avouons que la représentation de la Femme est presque à son paroxisme, ou suis-je tout bêtement impressionnable et enthousiaste ?  Wink  J'aime aussi beaucoup toute la mode en Angleterre de cette période, un peu plus sobre mais si élégante (robes, chapeaux, chaussures, etc ...). boudoi30
J'invite Karl Lagerfield et d'autres grands couturiers que j'apprécie à s'en influencer un peu plus. Very Happy Very Happy
avatar
Trianon

Messages : 2845
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par CLIOXVIII le Mar 31 Mar 2015, 16:07

Cabriolet fauteuil à coiffer :

http://www.lafoliedix-huitieme.eu/post25426.html#p25426
mais en 50/60, pas encore de coiffures hautes donc pas besoin de l'encoche du cœur. Mais il est ravissant :c^ùù!!:
avatar
CLIOXVIII

Messages : 2471
Date d'inscription : 22/12/2013
Localisation : Paris, Venise, Bath....

http://lesmenus-plaisirs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Mar 31 Mar 2015, 16:13

C'est vrai que c'est joli, un cannage en bon état ! Very Happy
avatar
Mme de Sabran

Messages : 31907
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par CLIOXVIII le Mar 31 Mar 2015, 16:18

Et cette forme en cœur....notre merveilleux XVIII....

_________________
L'Histoire n'est pas le passé ! (Jean d'Ormesson)
avatar
CLIOXVIII

Messages : 2471
Date d'inscription : 22/12/2013
Localisation : Paris, Venise, Bath....

http://lesmenus-plaisirs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Invité le Mar 31 Mar 2015, 19:38

CLIOXVIII a écrit:Cabriolet fauteuil à coiffer :

http://www.lafoliedix-huitieme.eu/post25426.html#p25426
mais en 50/60, pas encore de coiffures hautes donc pas besoin de l'encoche du cœur. Mais il est ravissant :c^ùù!!:

Je n'arrive pas à accéder au lien...Smileàè-è\':

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Comte d'Hézècques le Mer 01 Avr 2015, 15:01

Majesté a écrit:Si les modèles des robes sont très divers et extravagants, il en va de même pour les coiffures.
Voyons donc ce que nous pouvions trouver au Grand Mogol en 1786 :

J'adore toutes ces coiffures et chapeaux des années 1780 boudoi30


_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 2617
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 37
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 01 Avr 2015, 15:04

... un peu encombrant ...
avatar
Mme de Sabran

Messages : 31907
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Comte d'Hézècques le Mer 01 Avr 2015, 15:09

Mme de Sabran a écrit:... un peu encombrant ...

Mais beau à contempler ; il fallait être homme au XVIIIème siècle, évidemment Wink

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 2617
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 37
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Invité le Mer 01 Avr 2015, 15:34

Moi aussi j'adore ces chapeaux ! boudoi30

Mais j'aimerais bien savoir dans quelles proportions les femmes de l'époque portaient ces chapeaux. Car j'imagine que la très grande majorité d'entre elles n'accèdaient pas à ces coiffures de luxe. Comment alors se coiffaient-elles ?Shocked

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Trianon le Mer 01 Avr 2015, 15:50

Je ne me suis pas documentée à ce sujet, mais j'imagine que le port de ces chapeaux était surtout destiné à la Noblesse et la Grande Bourgeoisie, comme vous vous en doutez. Par contre, pour le reste de la population, il y avaient tout simplement les coiffes, car il n'était pas de mise de se laisser les cheveux libres.
Oui, ClioXVIII, notre cher XVIIIème, cela nous laisse rêveurs. boudoi29
avatar
Trianon

Messages : 2845
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Invité le Mer 01 Avr 2015, 16:45

Evidemment que ces coiffures concernaient les classes dominantes. Very Happy
Néanmoins, j'aimerais trouver des statistiques à  peu près précis. Qui était concerné par la mode ? De nos jours, ce sont les riches les principaux clients des grands créateurs. Mais tous les riches ne participent pas aux Fashion weeks. De plus, dans les classes moyennes et un peu plus défavorisées, avec un petit effort, si on se sent accroc de la mode, qu'on veuille être à la pointe ou tout simplement se consacrer à cet univers, c'est possible de copier ce qui est réservé aux riches clients. C'est difficile mais possible. Des études de stylisme, commercial dans une société de mode, journaliste dans la presse spécialisée...

Mais au XVIIIème siècle ? Sachant qu'à cette époque, contrairement aux époques précédentes, il n'existe quasiment plus d'édits somptuaires qui imposaient une tenue en fonction du rang. 

Je ne pense pas que ces coiffures concernaient toutes les dames de la noblesse : il y  avait des pauvres, des dévotes, des dames qui se sentaient trop âgées pour de telles excentricités (oui mais alors qule âge ?), des provinciales à des années-lumières de ce qui se passait à Paris... 

Quant à la bourgeoisie, c'est là que j'aimerais savoir. La haute bourgeoisie ne diffère pas de la noblesse aisée : selon ses aspirations, ses goûts, sa religion, son âge...

Mais la moyenne et petite bourgeoisie ?
La petite jeune femme d'artisan, aux revenus corrects, qui peut se permettre de penser à autre chose que la survie du quotidien. Elle devait baver d'envie devant ces modes extraordinaires ! S'endettait-elle pour un chapeau et ensuite après avoir économisé des mois pour celui-ci, s'apercevoir qu'il était déjà obsolète ? Consultait-elle ces catalogues de mode qui nous font rêver aujourd'hui ? C'est cette catégorie sociale qui m'intéresse.

Pour les plus pauvres, évidemment la question en se pose pas. 

De même dans quelle catégorie placer ces courtisanes, nées souvent au plus bas de l'échelle sociale et qui peuvent mener ensuite une vie de "princesse" ?
Prenons l'exemple de madame du Barry qui a été en apprentissage chez une modiste. Rêvait-elle de porter ces robes, ces coiffures qui lui étaient interdites de par sa médiocre situation, qu'elle confectionnait et aidait à placer sur des riches clientes ? Les enviait-elle et s'est-elle dit qu'il n'existait qu'un moyen pour y parvenir ?
Combien de femmes, pauvres, qui passèrent par la prostitution, pour s'habiller, se coiffer, comme les dames de la cour et des salons parisiens ? Celles pour qui la mode était à l'origine destinée mais dont rêvaient d'autres femmes...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Invité le Mer 01 Avr 2015, 16:53

Reinette a écrit:Comment alors se coiffaient-elles ?Shocked

Celles qui ne portaient pas ce genre de chapeaux se coiffaient de bonnettes ou de charlottes... qu'elles garnissaient de dentelles si elles étaient plus riches... :

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Comte d'Hézècques le Mer 01 Avr 2015, 17:35

Reinette a écrit:
Mais j'aimerais bien savoir dans quelles proportions les femmes de l'époque portaient ces chapeaux. Car j'imagine que la très grande majorité d'entre elles n'accèdaient pas à ces coiffures de luxe. Comment alors se coiffaient-elles ?Shocked

Il y avait sûrement un Grand-Mogol version H&M/Primark pour les femmes moins fortunées Laughing

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 2617
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 37
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Invité le Mer 01 Avr 2015, 18:27

Comte d'Hézècques a écrit:
Reinette a écrit:
Mais j'aimerais bien savoir dans quelles proportions les femmes de l'époque portaient ces chapeaux. Car j'imagine que la très grande majorité d'entre elles n'accèdaient pas à ces coiffures de luxe. Comment alors se coiffaient-elles ?Shocked

Il y avait sûrement un Grand-Mogol version H&M/Primark pour les femmes moins fortunées Laughing

:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 01 Avr 2015, 23:20

Reinette a écrit:

Mais au XVIIIème siècle ? Sachant qu'à cette époque, contrairement aux époques précédentes, il n'existe quasiment plus d'édits somptuaires qui imposaient une tenue en fonction du rang. 

...

Va savoir !   Hop!
Souviens-toi de notre correspondant mystère de Georgiana ( sans doute le chevalier de l'Isle ) qui se dit choqué de voir une femme du peuple arborer crânement le chapeau à la Devonshire .

Je cite :

Imaginez-vous que nous venons de voir une fille, une franche créature, passer sous les fenêtres de Mme de Coigny avec un chapeau à la Devonshire, cette horrible profanation nous a révoltés.


.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 31907
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Lucius le Jeu 02 Avr 2015, 10:22

A la fin du siècle la moyenne et petite bourgeoisie accède à une certaine consommation de luxe. Des mémoires cite le cas d'un tailleur qui portait des vêtements très simples en semaine, et qui le dimanche se promenait avec un habit de soie aux Tuileries.

Le chapeau reste l'attribut de la toute fin du siècle.

Les grandes vues en extérieur nous montrent, même pour l'inauguration de Sainte Geneviève, que la population féminine, aussi endimanchée soit elle, ne porte pas de chapeaux.
avatar
Lucius

Messages : 7384
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Invité le Jeu 02 Avr 2015, 19:43

Il y a l'adage de cette toute fin Ancien Régime qui dit que "les bergères s'habillent en marquises et les marquises en bergères".

Il y avait donc un accès à la mode pour les classes en-dessous de la haute-bourgeoisie. Mais comme nous le montre l'exemple de Lucius, c'était la tenue du dimanche, celle dans laquelle on paradait dans les jardins huppés.
Pour cette jeune femme qui "ose" arborer une coiffure à la mode chez les grandes dames d'alors, combien de temps a-t-elle économisé pour se permettre cet achat ? Peut-on imaginer ce qu'elle dut sacrifier pour sortir ainsi coiffée, toute ravie ? Et les "very few" de s'indigner... boudoi29

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Lucius le Jeu 02 Avr 2015, 22:36

Surtout qu'un tel engin n'est guère pratique pour exercer un métier.
S'habiller précieusement c'est aussi montrer qu'on ne risque pas d’abîmer ces matières par le travail manuel.
avatar
Lucius

Messages : 7384
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Jeu 02 Avr 2015, 22:38

Lucius a écrit: pour exercer un métier.

... et déroger ?!! Fi donc ! geek
avatar
Mme de Sabran

Messages : 31907
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Lucius le Jeu 02 Avr 2015, 22:44

Je parle de la jeunette laborieuse qui se permet des familiarités avec la coiffe ducale !!
avatar
Lucius

Messages : 7384
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Jeu 02 Avr 2015, 22:45

.

... une gourgandine, à n'en pas douter !
avatar
Mme de Sabran

Messages : 31907
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les coiffures au XVIIIème siècle

Message par Invité le Ven 03 Avr 2015, 18:02

Lucius a écrit:Surtout qu'un tel engin n'est guère pratique pour exercer un métier.
S'habiller précieusement c'est aussi montrer qu'on ne risque pas d’abîmer ces matières par le travail manuel.

Oui, c'est pourquoi les classes laborieuses pouvant se permettre de tels achats devaient attendre le dimanche, les jours de fêtes... Very Happy


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum