Mahin de la Blancherie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mahin de la Blancherie

Message par Mme de Sabran le Jeu 21 Aoû 2014, 18:41



Les Mémoires Secrets n'aiment pas la concurrence    :




***


Mammès-Claude-Catherine Pahin-Champlain de la Blancherie
, dit « Pahin de la Blancherie », né le 29 décembre 1752 à Langres et mort le 25 juin 1811 à Londres, est un homme de lettres français.

Issu d’une ancienne famille de robe, Pahin de la Blancherie, dont le père était conseiller d’épée à Langres, avait ajouté à son nom patronymique de Pahin celui de la Blancherie, d’un jardin dit la Blancherie qu’il possédait dans un des faubourgs de Langres, et dans lequel on blanchissait des toiles. Après le collège, il alla faire un voyage en Amérique, dont il a tiré, avec ses souvenirs d’éducation de collège et de ses impressions de voyageur un livre intitulé Extrait du journal de mes voyages.








En 1777, Pahin de la Blancherie prit le titre d’« agent général de la correspondance pour les sciences et les arts ». En 1779, il créa, rue de Tournon, après la fermeture de l’Académie de Saint-Luc, le « Salon de la Correspondance », sorte de cercle littéraire ou Musée, qui devait servir de point de réunion aux savants et artistes d’Europe, exposition hebdomadaire, accessible aux artistes qui ne faisaient pas partie de l’Académie royale pour leur permettre d’exposer, contre une cotisation minime, leurs œuvres. Il ouvre en 1781. Pahin de la Blancherie rédigea également, de 1779 à 1788, l’organe de ce Salon, devenu très rare, intitulé : les Nouvelles de la république des Lettres et des Arts, 8 vol. in-4°. Le premier numéro est du 9 février 1779, le dernier du 26 décembre 1787. Interrompues le 29 février 1780, elles furent reprises le 11 juillet 17841. L’agent général de la correspondance avait un double but : ouvrir une exposition publique et permanente de tableaux et œuvres d’art à une époque où les ouvrages des académiciens avaient le privilège exclusif de figurer dans une exposition annuelle ; — publier une feuille de correspondance renfermant la notice des ouvrages exposés et des peintres à l’usage de ceux qui s’intéressent au mouvement des arts. En 1781, le Salon de correspondance fut transféré à l’hôtel Villayer, rue Saint-André-des-Arts2. On y fit des expositions de tableaux de l’école française, des conférences scientifiques, des lectures publiques, des soirées littéraires, mais l’entreprise non soutenue par l’État, ayant fini par péricliter en 1788, il n’en resta que les Nouvelles des lettres et des arts, et un catalogue, également rare, intitulé Essai d’un tableau historique des peintres de l’école française depuis Jean Cousin jusqu’à 1783 inclusivement, avec le catalogue des mêmes maîtres qui sont offerts à présent à l’émulation et aux hommages du public dans le Salon de correspondance, sous la direction et par les soins de M. de la Blancherie, agent général de la correspondance pour les sciences et pour les arts, 1783, in-4°.

Pahin de la Blancherie, qui a été décrit comme « un cerveau en continuelle ébullition et un enthousiaste, sans mesure, de ses propres idées3 », fut entravé dans son entreprise par les académiciens, et tous ceux dont l’entreprise froissait ou les intérêts ou l’amour-propre, qui le représentèrent comme un intrigant. Cet homme qui avait beaucoup d’amour-propre, de la fièvre dans les idées, n’épargna ni peines ni démarches pour les faire réussir. Il a donné une image du délire de l’imagination auquel il pouvait succomber lorsque, à la suite de la fermeture du Salon de correspondance, il alla poursuivre à Londres la fortune de ses idée : ayant découvert que la maison qu’il habitait à Londres était celle de Newton, il voulut se faire un titre de gloire de cette découverte. Alors commença une série de manifestations d’une admiration pour Newton qui frise la folie, il s’imaginait peut-être qu’en exaltant Newton, dont il prit le nom, il se grandissait lui-même. En 1791, il publia un Plan à la mémoire de Newton, qui consistait « à faire une célébration permanente, au nom de l’espèce humaine, du caractère et du génie de cet homme célèbre », etc. Il demanda que le nom de Newton fût donné alternativement avec celui de Georges aux princes du sang d’Angleterre ; que « les découvertes en physique, en astronomie, en chimie et en mécanique fussent mises en hymnes et adoptées pour le service divin dans tous les cultes, afin de familiariser les peuples avec les grands objets de la nature, des sciences et des arts, en l’honneur de Newton et d’autres personnages de l’espèce humaine, à la plus grande gloire de Dieu », etc.; et que dans les actes publics, après la formule : « l’an de grâce », on ajoutât : « et de Newton », le....

Marie Phlipon, dont il fut, vers 1773-1776, le premier amoureux, avant son mariage avec Roland, parle longuement de lui dans ses Mémoires (t. II, p. 152 et suiv.) Le Musée de la ville de Langres possède le seul portrait connu, peint par l’Anglais Kymls, de Mammès-Claude Pahin de la Blancherie. Pahin est mort à l’âge de cinquante-neuf ans à Londres, où il passa les vingt-trois dernières années de sa vie après avoir émigré en janvier 1788.
Il ne s’était pas marié.

Merci WIKI.




.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27813
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mahin de la Blancherie

Message par MARIE ANTOINETTE le Jeu 21 Aoû 2014, 18:58

 :;\':;\':; drôle de nom et surtout de prénom - facile à retenir avec le système mémotechnique
"machin de la blancherie" ou "machin de la blanchisserie".
encore un illustre inconnu..........reconnu grâce au FORUM !!!!!!

MARIE ANTOINETTE :;\':;\':; :;\':;\':; :;\':;\':; 
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 2685
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 71
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mahin de la Blancherie

Message par Mme de Sabran le Jeu 21 Aoû 2014, 19:22



Je le découvre comme vous !  Very Happy 
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27813
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mahin de la Blancherie

Message par Reinette le Jeu 21 Aoû 2014, 19:57

Mme de Sabran a écrit:

Les Mémoires Secrets n'aiment pas la concurrence  [url=http://servimg.com/image_preview.php?i=10498&u=12968571]

.

C'est le moins que l'on puisse dire ! : Merci, c'est génial de découvrir quelqu'un qui m'était inconnu jusque-là et qui pourtant eut son importance à son époque. Very Happy 
avatar
Reinette

Messages : 8409
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mahin de la Blancherie

Message par Lucius le Jeu 21 Aoû 2014, 19:59

Saint Mamesse est surtout connu par une tapisserie du Louvre !!

Amusant personnage, intéressante sujet.
avatar
Lucius

Messages : 6473
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mahin de la Blancherie

Message par Mme de Sabran le Jeu 21 Aoû 2014, 20:03



... assez allumé, le gars, à voir son délire autour de Newton !   Hop!
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27813
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mahin de la Blancherie

Message par Mme de Sabran le Jeu 21 Aoû 2014, 20:12

Lucius a écrit:Saint Mamesse est surtout connu par une tapisserie du Louvre !!

.

avatar
Mme de Sabran

Messages : 27813
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mahin de la Blancherie

Message par Reinette le Jeu 21 Aoû 2014, 20:55

Mme de Sabran a écrit:

...  assez allumé, le gars, à voir son délire autour de Newton !   Hop!
Complètement !  :
avatar
Reinette

Messages : 8409
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mahin de la Blancherie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum