Horace Walpole, Comte d'Orford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Majesté le Sam 21 Déc 2013, 12:59

Horatio Walpole ou Horace Walpole (24 septembre 1717, Londres - 2 mars 1797), quatrième comte d'Orford, fils de Robert Walpole, est un homme politique écrivain et esthète britannique.


Il écrit Le château d'Otrante, qui lance la vogue du roman noir (gothic tale en anglais). On lui doit également le concept de sérendipité (serendipity en anglais, qu'on peut traduire par deux périphrases : découverte heureuse ou inattendue ou don de faire des trouvailles).

Walpole est le plus jeune fils du premier Premier ministre britannique, Robert Walpole.

Il étudie au collège d'Eton, puis à King's College de Cambridge.

Il prend conscience de son homosexualité assez tôt, et il aurait eu une liaison avec le poète Thomas Gray et Henry Fiennes Clinton, 9neuvième comte de Lincoln (futur second duc de Newcastle). Gray l'accompagne lors de son Grand Tour, mais ils se querellent et Walpole retourne en 1741 en Angleterre, où il entre au Parlement.

Il n'a aucune ambition politique, mais il demeure député après la mort de son père en 1745.

Sans lien avec la politique de son père, il est très dévoué envers le roi George II et la reine Caroline.

Il prend leur parti contre leur fils, Frederick, prince de Galles, que Walpole évoquera plus tard avec rancune dans ses mémoires.


La célèbre demeure d'un grand collectionneur.

La demeure de Walpole, Strawberry Hill, près de Twickenham, est un ensemble fantaisiste de style néogothique qui crée une nouvelle tendance architecturale. En 1764, il publie son roman gothique Le Château d'Otrante (The Castle of Otranto), créant un style littéraire allant de pair avec l'architecture.

À partir de 1762, il fait paraître ses Anecdotes de peintures en Angleterre, fondé sur le manuscrit des notes de George Vertue.

Ses mémoires de la scène sociale et politique géorgienne, bien que partisans, sont une source de première main pour les historiens.

Il est aussi l'auteur de l'épigramme souvent cité : « La vie est une comédie pour ceux qui pensent et une tragédie pour ceux qui ressentent. »

Grand défenseur du style gothique à l'époque pré-romantique, Walpole fait édifier, décorer et meubler sa villa de 1748 à 1753, où il installe ses très importantes collections d'objets d'art; il en assure la renommée par une description qui est publiée, et cette demeure devient une source d'inspiration pour Byron et Walter Scott.

Son père a été fait comte d'Orford en 1742; son frère aîné, Robert, deuxième comte d'Orford (vers 1701-1751), a transmis le titre à son propre fils, George, troisième comte d'Orford (1730-1791).

Quand son neveu George meurt célibataire, Horace devient le quatrième comte d'Orford.
C'est donc un sexagénaire qui admire avec les formules que l'on connaît bien les premiers pas de notre Antoinette en tant que Reine de France...

Bien à vous.


Dernière édition par Majesté le Mar 11 Mar 2014, 23:58, édité 1 fois
avatar
Majesté

Messages : 11626
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Mme de Sabran le Mar 11 Mar 2014, 17:58




.... Quand elle est debout ou assise, c'est la statue de la beauté; quand elle se meut, c'est la grâce en personne . Elle avait une robe d'argent semée de lauriers roses , peu de diamants et des plumes. ( .... ) On dit qu'elle ne danse pas en mesure, mais alors, c'est la mesure qui a tort . ( .... ) En fait de beautés, je n'en ai vu aucune, ou bien la Reine les éclipsait toutes ...

  
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26317
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Majesté le Mar 11 Mar 2014, 18:04

Je raffole de ses mots...que Horace écrit bien !  drunken 

Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11626
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Mme de Sabran le Mar 11 Mar 2014, 18:04



Strawberry Hill, le petit home, sweet home de Walpole !  Very Happy 





Strawberry Hill ( et non pas strawberryfields forever  drunken  drunken  drunken  ) me rappelle furieusement l'Abbotsford House de Walter Scott à laquelle j'ai tout de suite pensé, Majesté, quand tu disais plus haut que Walpole lance la mode de l'architecture gothique pseudo-médiévale . Elle séduira aussi Louis II de Bavière !

J'ignorais que Walpole avait un tel pedigree et était comte d'Oxford . Je le connais bien sûr, comme nous tous, pour l'avoir toujours croisé dans le salon de la vieille marquise du Deffand qui en était un peu entichée et pour laquelle il fut un interlocuteur de choix et un ami fidèle .

.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26317
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Mme de Sabran le Mar 11 Mar 2014, 18:13

la nuit, la neige a écrit:
Lun 28 Déc 2009 - 22:05

Comme je l'ai dit par MP à Majesté, Walpole était le grand ami de ma chère Mme du Deffand.  :n,,;::::!!!: 
Plus que ça même, elle se prit d'une folle passion pour lui ! Elle qui n'avait jamais vraiment aimé, qui était déjà aveugle et diminuée, et qui aurait pu être sa mère au moment où elle le rencontre...
Il est une sorte de rajeunissement inespéré pour elle, lui redonne goût à l'amitié et presque à l'amour (un poil incestueux sous-jacent, si l'on envisage qu'elle le considère comme un fils).
Walpole se méfie au début de cette vieille femme, un peu trop collante ; mais, à force, il s'y attachera aussi, tout en essayant de garder une distance convenable avec elle.
Sans doute avait-il peur que dans le monde, on se moque de lui.
Elle ne l'ignorait pas !
Lisez ce qu'elle lui écrit, en 1766, alors qu'il vient de partir pour Londres après un séjour de quelques mois à Paris, et qu'il rechigne un peu à répondre à ses lettres.
Elle a près de 70 ans... Wink
Remarquez bien que ce ne sont point des lettres que j'exige, mais de simples bulletins : si vous me refusez cette complaisance, aussitôt je dirai à Viart (son secrétaire) : "partez, prenez vos bottes, allez à tire-d'aile à Londres, publiez dans toutes les rues que vous y arrivez de ma part, que vous avez ordre de résider auprès d'Horace Walpole, qu'il est mon tuteur, que je suis sa pupille, que j'ai pour lui une passion effrénée, et que peut-être j'arriverai incessamment moi-même ; que je m'établirai à Strawberry-Hill, et qu'il n'y a point de scandale que je ne sois prête à donner".
Ah ! Mon tuteur, prenez vite un flacon, vous êtes prêt à vous évanouir.
Voilà pourtant ce qui vous arrivera, si je n'ai pas de vos nouvelles deux fois la semaine.


Terrible !

Comme convenu, Majesté, voici un extrait du portrait qu'elle fait de lui (je coupe, il est très long). ;)Elle vient de le rencontrer.

Non, non, je ne peux pas faire votre portrait, personne ne vous connaît moins que moi ; vous me paraissez tantôt tel que je voudrais que vous fussiez, tel que je crains que vous ne soyez, et peut-être jamais tel que vous êtes.
Je sais bien que vous avez beaucoup d'esprit ; vous en avez de tous les genres, de toutes les sortes, tout le monde sait cela aussi bien que moi, et vous devez le savoir mieux que personne.

C'est votre caractère qu'il faudrait peindre, et voilà pourquoi je ne peux pas être bon juge ; il faudrait de l'indifférence, ou du moins de l'impartialité.
Cependant, je peux vous dire que vous êtes un fort honnête homme, que vous avez des principes, que vous êtes courageux, que vous vous piquez de fermeté, que lorsque vous avez pris un parti, bon ou mauvais, rien ne vous le fait changer, ce qui fait que votre fermeté ressemble à de l'opiniâtreté.
Votre cœur est bon, et votre amitié solide, mais elle n'est ni tendre ni facile.
La peur d'être faible vous rend dur, vous êtes en garde contre toute sensibilité ; vous ne pouvez pas vous refuser à rendre à vos amis des faveurs essentielles, vous leur sacrifiez vos propres intérêts, mais vous leur refusez les plus petites complaisances.
(...)
La connaissance que vous avez du monde et votre expérience vous ont donné un grand mépris pour tous les hommes, et vous ont appris à vivre avec eux ; vous savez que toutes leurs démonstrations ne sont que faussetés, vous leur donnez en échange des égards et de la politesse en tout.
Aussi, ceux qui ne se soucient point d'être aimés sont contents de vous.
(...)
Vous êtes philosophe ; vous n'avez point de vanité, quoique vous avez beaucoup d'amour-propre ; mais votre amour-propre ne vous aveugle point, il vous exagère vos défauts plutôt que de vous les cacher.
(...)
Vous avez du discernement, le tact très fin, le goût très juste, le ton excellent ; vous auriez été de la meilleure compagnie du monde dans les siècles passés ; vous l'êtes dans celui-ci, et vous le seriez dans ceux à venir.
(...)
Vous avez une faiblesse qui n'est pas pardonnable, vous y sacrifiez vos sentiments, vous y soumettez votre conduite : c'est la crainte du ridicule.
Elle vous rend dépendant de l'opinion des sots, et vos amis ne sont point à l'abri des impressions que les sots veulent vous donner contre eux.
Votre tête se trouble facilement, c'est un inconvénient que vous connaissez, et auquel vous remédiez par la fermeté avec laquelle vous suivez vos résolutions ; votre résistance à ne vous en jamais écarter est quelquefois poussée trop loin, et sur des choses qui n'en valent pas la peine.
Vos sentiments sont nobles et généreux, vous faites le bien pour le plaisir de le faire, sans ostentation, sans prétendre à la reconnaissance ; enfin votre âme et belle et bonne.

Si c'et pas un vieux chat qui ronronne ça !
Même si elle veut donner de petits coups de griffes, on lit combien elle les rentre en envoyant la patte.
.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26317
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Reinette le Mar 11 Mar 2014, 18:44

Alors là vous lisez dans mes pensées les amis ! Je pensais justement à lui cet après-midi ! :;\':;\':; 
avatar
Reinette

Messages : 8021
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Mme de Sabran le Mar 11 Mar 2014, 18:48




A quel sujet ?  Very Happy 
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26317
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Reinette le Mar 11 Mar 2014, 18:58

Mme de Sabran a écrit:


A quel sujet ?  Very Happy 

Je ne saurais te dire...  Shocked Il s'est retrouvé comme ça dans mes pensées !  Hop! 
avatar
Reinette

Messages : 8021
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Lucius le Mar 11 Mar 2014, 23:49

Peut être faudrait-il corriger le titre du sujet, ainsi que le titre de Walpole, qui était bien comte d'Orford, certes moins connus que celui d'Oxford !!
avatar
Lucius

Messages : 5880
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Majesté le Mer 12 Mar 2014, 00:00

Au temps pour moi... ce titre avait été correctement retranscrit dans le sujet...mais j'ai dû en écrire le titre en téléphonant...  Smileàè-è\': : 

Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11626
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Mme de Sabran le Jeu 13 Mar 2014, 12:32




Horace Walpole, à la marquise du Deffand :

--- Madame, croyez-vous aux fantômes ?
--- Non, mais j'en ai peur !




 Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing 


...

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26317
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Reinette le Jeu 13 Mar 2014, 13:42

C'est génial ! :\\\\\\\\:

Une des grandes phrases de mon père qu'il a dû reprendre soit de Coluche ou de Desproges ou d'un autre de ses maîtres à penser : "Êtes-vous superstitieux ? _Non, ça porte malheur ! :.
avatar
Reinette

Messages : 8021
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Mme de Sabran le Jeu 13 Mar 2014, 15:46



L'avis de Andre Gordeaux (Lamy)
Auteur.

"Je ne suis pas superstitieux ça porte malheur !
Attribué à Jeanson, Jean-Paul Sartre, Sacha Guitry, Coluche. Jeanson a été académicien de l'humour, à cette époque les bon mots circulaient dans les conversations !
Paul Gordraux Président de L’académie de L'humour avec son ami Marcel Achard ! Je ne suis pas superstitieux ca porte malheur ! répondait-il à Sacha Guitry ! Son élève devenu son patron Pierre Lazareff lui écrivait pourtant. Dans cette académie c’est vous Paul qui devriez siéger (l'académie Française) parce que vous êtes le meilleur journaliste de ce temps et que si je suis quelque chose je vous le dois et je ne l’oublie pas. Un jour on écrira notre histoire qui peut à la foi figurer dans les Amours Célèbres ou le Crime ne Paie Pas !
" (16 décembre 2013)

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26317
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Mme de Sabran le Ven 14 Mar 2014, 14:22




Fils du Premier ministre Robert Walpole, Horatio (que ses amis français appellent toujours Horace) est membre du Parlement de 1741 à 1768, mais son plus vif intérêt ne va pas à la politique.

Il s'intéresse à l'histoire et publie quelques essais bien documentés et ingénieux, notamment une curieuse tentative de réhabilitation de Richard III. Il s'intéresse plus encore à la vie intellectuelle et culturelle de son temps, surtout au mouvement des idées françaises.

On le voit presque aussi souvent à Paris qu'à Londres, fréquentant les encyclopédistes et se liant d'amitié avec eux, prenant sans effort le ton et l'esprit des salons parisiens. Son ample Correspondance, dont l'édition complète ne comporte pas moins de dix-neuf volumes, témoigne de ses curiosités, de ses goûts, de sa vive intelligence de son temps, comme du talent et de l'aisance avec lesquels il adopte le tempo voltairien.

Il est avant tout considéré comme le père fondateur du roman "gothique" ou de "terreur", conçu après un rêve dans le décor pseudo-médiéval que ce dilettante, amateur de bric-à-brac, touche-à-tout, s’était fait construire et où il imprima lui-même la plupart de ses œuvres sur ses propres presses.

Walpole ne fut pas seulement un des conteurs les plus originaux de sa génération, mais aussi un précurseur du surréalisme et le véritable inventeur de l’écriture automatique.


.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26317
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Invité le Sam 15 Mar 2014, 16:13

Mme de Sabran a écrit:

L'avis de Andre Gordeaux (Lamy)
Auteur.

"[i]Je ne suis pas superstitieux ça porte malheur !
.

Ha ha ha – j'adore. Je me souviens d'une amie de ma mère qui fumait comme une cheminée. Moi, toute jeune et bien naïve à l'époque lui a dit:

'Etes-vous accro aux cigarettes?

'Mais non, pas du tout,' elle m'a répondu très sérieusement, 'c'est tout simplement que je ne peux pas m'en passer.'

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Mme de Sabran le Sam 15 Mar 2014, 16:29





 Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing 
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26317
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horace Walpole, Comte d'Orford

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum