Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre

Aller en bas

Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre

Message par Olivier le Lun 15 Sep 2014, 22:29

Il y a quelques jours j'ai entrepris la lecture de Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre avec le sentiment qu'il fallait bien que la fasse un jour. J'étais resté sur l'idée qu'il s'agissait d'une gentille histoire d'enfants amoureux et à présent que je suis à la page 139 je suis plongé dans le plus profond désespoir par la tragédie qui a frappé l'amour véritable, celui qu'ils connaissent quand ils ont grandi. J'étais déjà déchiré par l'éloignement subi, pensez donc Paul à l'Ile Maurice et Virginie en France et alors que le retour de la jeune femme est annoncé, c'est devenu l'horreur. Non, ce n'est pas une histoire à raconter le soir aux enfants pour s'endormir.

Parce que Marie-Antoinette et Axel de Fersen utilisaient ce livre pour le codage de leur correspondance je ne cessais de penser à eux. Une histoire d'amour contrarié, le sens du devoir de Virginie qui laisse Paul pour répondre à ce que l'on attend d'elle, le manque, les lamentations amoureuses et la tragédie : si Marie-Antoinette et Fersen voulaient une allégorie à leurs pensées ils auraient choisi ce livre parce qu'ils se sont aimés ou ils auraient choisi un livre plus neutre.

Un autre aspect du récit m'a interpelé. Comme chez Rousseau, il y a l'apologie de l'état de nature : deux enfants grandissent sans influence extérieure, dans l'affection de leurs mères et connaissent le bonheur mais l'auteur glisse de ci de là des petites phrases dénonçant l'hypocrisie de la société du XVIIIe, sa cruauté et même, en deux mots, la bêtise des rois. Le livre est paru en 1787 (suivez mon regard).

Bon, je vais poursuivre ce soir.

Olivier, troublé

PS : Dans mon édition, le premier mot de la page 52 est "grenades". Voilà, je dis ça si ça peut aider des historiens qui déchiffreront les lettres codées que je n'ai pas encore écrites, dans 200 ans.


Dernière édition par Olivier le Lun 15 Sep 2014, 23:15, édité 1 fois
avatar
Olivier

Messages : 1010
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre

Message par Mme de Sabran le Lun 15 Sep 2014, 22:41

Olivier a écrit:

Parce que Marie-Antoinette et Axel de Fersen utilisait ce livre pour le codage de leur correspondance je ne cessais de penser à eux. Une histoire d'amour contrarié, le sens du devoir de Virginie qui laisse Paul pour répondre à ce que l'on attend d'elle, le manque, les lamentations amoureuses et la tragédie : si Marie-Antoinette et Fersen voulaient une allégorie à leurs pensées ils auraient choisi ce livre parce qu'ils se sont aimés ou ils auraient choisi un livre plus neutre.


C'est très troublant, en effet ...
J'allais dire quelque chose, mais je me tais, juste à temps !!!  Je ne veux pas déflorer la fin du livre et gâcher votre émotion.


Olivier a écrit:
PS : Dans mon édition, le premier mot de la page 52 est "grenades". Voilà, je dis ça si ça peut aider des historiens qui déchiffreront les lettres codées que je n'ai pas encore écrites, dans 200 ans.


Zut, je serai morte !

Eléonore champollionnette

.

avatar
Mme de Sabran

Messages : 33536
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre

Message par Invité le Lun 15 Sep 2014, 23:50

Olivier a écrit:
Parce que Marie-Antoinette et Axel de Fersen utilisaient ce livre pour le codage de leur correspondance je ne cessais de penser à eux. Une histoire d'amour contrarié, le sens du devoir de Virginie qui laisse Paul pour répondre à ce que l'on attend d'elle, le manque, les lamentations amoureuses et la tragédie : si Marie-Antoinette et Fersen voulaient une allégorie à leurs pensées ils auraient choisi ce livre parce qu'ils se sont aimés ou ils auraient choisi un livre plus neutre.


Ce n'est pas du tout certain qu'ils utilisaient Paul et Virginie pour leur correspondance. On n'a que la parole de Mme Campan pour cela, et je ne la vois pas beaucoup impliquée dans cette correspondance. Je n'en dirai plus ici, car j'ai plus de précisions à donner sur leur chiffre que je vais mettre dans mon édition de la correspondance.

Quant à 'Paul et Virginie', je devais le lire pour ma thèse, et oui, ce n'est pas une lecture joyeuse!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre

Message par Olivier le Mar 16 Sep 2014, 12:16

J'ai terminé hier la lecture et les dernières pages sont expéditives sur l'hécatombe finale.

Extrait : "un ami console un ami par une lettre qui traverse une multitude de royaumes, circule au milieu des haines des nations, et vient apporter de la joie et de l'espérance à un seul homme".

C'est le style qui donne beaucoup de charme à la lecture du livre tandis qu'il faut replacer l'écriture dans son siècle pour en apprécier l'histoire. Parce sinon de nombreux propos sont tristement misogynes et racistes.
Il y a par contre une situation qui m'a fait sourire, très 2014 avec les débats sur l'homoparentalité quand dès le départ Madame de la Tour, la mère de Virginie, dit "chacun de nos enfants aura deux mères" et Paul souvent appelle "maman", son autre mère.

Outremanche, il me tarde de vous lire sur la correspondance. Je n'ai pas connaissance d'une autre source pour choisir le mot clés.

Olivier, survivant
avatar
Olivier

Messages : 1010
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre

Message par Mme de Sabran le Mar 16 Sep 2014, 21:56

Olivier a écrit:
C'est le style qui donne beaucoup de charme à la lecture du livre tandis qu'il faut replacer l'écriture dans son siècle pour en apprécier l'histoire. Parce sinon de nombreux propos sont tristement misogynes et racistes.

Bien sur, cher Olivier, il faut absolument cette souplesse d'adaptation, sinon tous les grands classiques tombent sous le coup de la censure !   Ainsi ne prétend-on pas que la comtesse de Ségur est à prohiber absolument, comme école de l'inégalité sociale !

Eléonore protéiforme

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 33536
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre

Message par Invité le Mar 16 Sep 2014, 22:13

Mme de Sabran a écrit:
Olivier a écrit:
C'est le style qui donne beaucoup de charme à la lecture du livre tandis qu'il faut replacer l'écriture dans son siècle pour en apprécier l'histoire. Parce sinon de nombreux propos sont tristement misogynes et racistes.

Bien sur, cher Olivier, il faut absolument cette souplesse d'adaptation, sinon tous les grands classiques tombent sous le coup de la censure !   Ainsi ne prétend-on pas que la comtesse de Ségur est à prohiber absolument, comme école de l'inégalité sociale !

Eléonore protéiforme

.

Effectivement ! La comtesse de Ségur nous offre aussi une très caractéristique description de sauvages dans son roman Les Vacances. Pas besoin de s'insurger. L'auteur est du XIXème siècle et vit dans les hautes sphères de la société depuis sa naissance.
Ce serait ridicule d'interdire la comtesse de Ségur sous prétexte qu'elle ne pense pas comme une personne du XXIème siècle !

De même, si La Case de l'oncle Tom fut un best-seller qui a participé à la lutte contre l'esclavage, aujourd'hui il serait considéré comme un livre extrêmement raciste.
Autres temps, autres moeurs...

Reinette Rostopchine

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre

Message par Mme de Sabran le Mer 17 Sep 2014, 16:33




J'aime bien cette illustration de l'amour/amitié de Paul et Virginie ! Very Happy

avatar
Mme de Sabran

Messages : 33536
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum