Les éventails au XVIIIè siècle

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Comte d'Hézècques le Jeu 02 Juil 2015, 16:59

Trianon a écrit:
Vicq d Azir a écrit:KARL LAGERFELD...

Vous axagérez.... : : :
Je parlais sérieusement.


_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 3011
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Vicq d Azir le Jeu 02 Juil 2015, 17:30

Mais il le porte bien, ce me semble...
avatar
Vicq d Azir

Messages : 1691
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 70
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Trianon le Jeu 02 Juil 2015, 19:53

Comte d'Hézecques est tout simplement jaloux, et vous aussi Vicq d'Azir, peut-être. :
Karl Lagerfeld aime beaucoup notre Reine, connaissant très bien sa vie. Je répète ce que je l'ai entendu dire il y a quelques années. Very Happy Very Happy
avatar
Trianon

Messages : 3064
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Comte d'Hézècques le Jeu 02 Juil 2015, 22:11

Moi jaloux d'un épouvantail aux lunettes solaires éternelles ?
Laughing

Je me rappelle avoir vu un dessin de sa main représentant Marie-Antoinette à la rose, au château de Breteuil, portant ce maudit collier dont elle n'a jamais voulu ; ce n'est pas vraiment apprécier la reine il me semble :roll:

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 3011
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Invité le Jeu 02 Juil 2015, 22:50

Et en plus il l'avait mal représenté :


...les deux pans latéraux devant retomber en arrière pour équilibrer le poids de ce qui tombait par devant ... :

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Vicq d Azir le Ven 03 Juil 2015, 00:03

J'appuierais mon menton sur... l'éventail fermé... Na !
avatar
Vicq d Azir

Messages : 1691
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 70
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Invité le Ven 03 Juil 2015, 00:09

Trianon a écrit:
Comte d'Hézècques a écrit:
Trianon a écrit:
Je n'ai jamais fait attention. Les hommes utilisent aussi des éventails ?  :roll:

Vous n'avez donc jamais rencontré Majesté chère Trianon ? :

Mon préféré ? Et bien, je trouve qu'il a entièrement raison de se servir d'un éventail. Na ! Wink
Trianon , vous êtes un amour ! boudoi30

Bien à vous. 3196910

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Trianon le Ven 03 Juil 2015, 18:44

Si on vous chambre de trop, cher Majesté, faites appel à moi, vous allez voir comment je sors les griffes pour mes amis. Very Happy Very Happy
avatar
Trianon

Messages : 3064
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Ven 03 Juil 2015, 22:51

Vicq d Azir a écrit:J'appuierais mon menton sur... l'éventail fermé... Na !

Je saute en amont vérifier la signification ... :
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Calonne le Sam 04 Juil 2015, 16:59

L'éventail fût très longtemps unisexe en Asie et Extrême-Orient, Mandarins chinois et farouches seigneurs de la guerre japonais l'utilisaient autant que les dames. Au Japon, les Shogun et les empereurs en offraient comme présent à leur entourage, parfois agrémentés pour l'occasion d'une calligraphie, d'un dessin ou d'un poème. Aujourd'hui encore, au Viet Nam ou d'autres pays, les commerçants s'en servent comme carte de visite, y inscrivant leurs coordonnées ou celles de leurs magasins.
C'est un objet incontournable, chargé d'une forte symbolique. En 1701, le Shogun interdit même par décret l'achat d'éventails trop somptueux ou trop coûteux ! Mais les ouvriers et travailleurs manuels l'utilisaient également (sous sa forme ronde et rigide le plus souvent) pour se rafraîchir et les soldats l'emmenaient avec eux à la guerre. Au coeur de la bataille, un éventail ouvert était un signe de ralliement, alors que fermé, il invitait à se mettre en garde, se replier ou à suivre une direction.
Les peuples précolombiens l'utilisaient également : empereurs aztèques et prêtres mayas s'éventaient avec d'amples éventails de plumes de quetzal, l'oiseau sacré. Parmi les présents offerts par Moctezuma à Cortes, on trouvait deux éventails de plumes, ornés d'une broche en or en forme de soleil pour l'un et de lune pour l'autre.
avatar
Calonne

Messages : 331
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 46
Localisation : Un manoir anglais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Trianon le Dim 05 Juil 2015, 00:08

Merci pour ces explications Calonne.
Une femme peut avoir chaud, mais un homme aussi. Il n'y a rien de bizarre en cela. Or, il me semble que seules les femmes (en Europe, USA, Australie) utilisent un éventail en public. Ai-je tort ? boudoi29
Il semblerait qu'il redevienne à la mode au XXIème siècle, comme cela fût au XVIIIème parmi les aristocrates surtout, car bien sûr c'était un objet luxueux.
avatar
Trianon

Messages : 3064
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Invité le Dim 05 Juil 2015, 00:48

Trianon a écrit:Il semblerait qu'il redevienne à la mode au XXIème siècle, comme cela fût au XVIIIème parmi les aristocrates surtout, car bien sûr c'était un objet luxueux.

Je peux vous dire que j'en utilisais déjà au XXème siècle Wink :

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Dim 05 Juil 2015, 09:02

Nous sommes nombreux ici à pouvoir confirmer ! :
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Calonne le Dim 05 Juil 2015, 10:24

Disons qu'en Occident, sans tomber dans la psychanalyse à deux balles, nous sommes dans un schéma de pensée où les sexes sont fortement différenciés. L'éventail, comme la jupe, la robe ou le maquillage a été classé comme féminin.
C'est oublier que jusqu'au XIXème, les messieurs faisaient eux aussi assaut de coquetterie : dentelles, poudre, soieries aux couleurs vives, parfums, bijoux... Les hommes osaient une mode sensuelle et colorée, avec des matières soyeuses, brodées de motifs. C'est le XIXème "bourgeois" qui impose à l'homme la sobriété et le noir, la coquetterie revenant à la femme qui, par sa toilette, devient la vitrine de la fortune de son mari.
Remontons plus loin : dans l'Antiquité, les égyptiens se fardaient les yeux (pour se protéger des réverbérations du soleil il est vrai) et portaient des perruques nattées, sans parler des onguents pour la peau (toujours pour se protéger du soleil). Les grecs dénudaient éphèbes, dieux et athètes dans leur statuaire, les babyloniens se parfumaient, se bouclaient les cheveux, portaient robes frangées et parures... Au théâtre, les rôles de femmes étaient tenus par des hommes, comme au Japon. Là-bas, les samouraï brûlaient de l'encens dans leur casque avant le combat pour qu'en cas de défaîte (et donc de décapitation...), leur tête pût sentir bon. Et en temps de paix, ils se drapaient dans la soie de leur kimono.

Tout ça pour dire que dans bien des civilisations, la frontière entre masculin et féminin était parfois assez floue. Aujourd'hui, notre "modèle" occidental impose une stricte séparation, dans l'habillement notamment. Et celui ou celle qui la transgresse en supporte souvent les conséquences, mépris, dénigrement ou même insultes hélas. Au mieux, on dira :"c'est qui cet original ?", au pire :"C'est qui cette tafiole ?"... Pareil pour la femme qui, si elle ne s'habille qu'en pantalon, sans maquillage et bijoux, passera pour un garçon manqué, se verra refuser, nier sa féminité.

Pourtant, aujourd'hui encore, dans pas mal d'endroits sur la planète, les hommes se drapent dans des robes, des sarongs, des djellabas, des ponchos, des kimonos et s'éventent...
avatar
Calonne

Messages : 331
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 46
Localisation : Un manoir anglais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Dim 05 Juil 2015, 10:46

.

Intéressante démonstration, cher Calonne ! Very Happy

La mode du frac noir, est arrivée chez nous, avant le XIXème, avec l'anglomania . L'on se souvient de Louis XVI regardant Orléans de la tête aux pieds : " Vous êtes fait comme un diable, mon cousin . "
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Trianon le Dim 05 Juil 2015, 15:55

: :
Oui, c'est vrai cher Calonne, vos explications corroborent ce que j'ai constaté, en tout cas en France. Wink
avatar
Trianon

Messages : 3064
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Trianon le Dim 05 Juil 2015, 16:00

Cher Majesté, vous êtes pour le moins très atypique et c'est tant mieux. J'aime tant les personnes qui ont une vraie personnalité, mais une personnalité respectueuse, ce qui me semble est votre cas. Wink  
Je vous imagine très bien chère Eléonore avec un éventail à la main, chère dame aristocrate.  Wink :
avatar
Trianon

Messages : 3064
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Dim 05 Juil 2015, 16:05



Cela ne s'impose pas aujourd'hui : la grosse vague de chaleur est passée !
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Trianon le Dim 05 Juil 2015, 16:11

Ah bon ? Et bien tant mieux. Mais c'est vrai que vous êtes dans l'Ouest de la France car les pauvres alsaciens, et n'en parlons même pas pour la région lyonnaise
avatar
Trianon

Messages : 3064
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Invité le Sam 31 Oct 2015, 10:16

Voici un intéressant LIEN qui retrace l'histoire de l'éventail, paravent de la pudeur et évoque Gaillard, fournisseur de Marie-Antoinette en 1770...


Bien à vous. :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Sam 31 Oct 2015, 10:26

Majesté a écrit: paravent de la pudeur ...  Gaillard, fournisseur de Marie-Antoinette en 1770...

...  paravent de la pudeur, que c'est joliment dit ! Very Happy

Gaillard, en effet, fournit l’éventail de mariage de Marie-Antoinette, selon L'Histoire de l’éventail Le premier Age d’Or au XVIIIème siècle

;;;;;;;;;;;;;;;;  

Ce lien est un véritable filon !!!   :

http://cercledeleventail.fr/histoire-de-leventail/le-premier-age-dor-au-xviiieme-siecle/

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Invité le Sam 12 Mar 2016, 11:21





Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Trianon le Sam 12 Mar 2016, 14:31

Du Marie-Antoinette, en veux-tu en voilà. Mais, merci pour ce joli éventail Majesté.
J'en ai vu de magnifiques aux "Antiquaires du Louvre", je ne sais pas si c'était des reproductions ou des originaux.
Qu'est-ce que je ne donnerais pas pour avoir un de ces éventails, surtout pour mes nuits tropicales (environ 30°C chez moi). Au secours !
avatar
Trianon

Messages : 3064
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Sam 19 Mar 2016, 09:54

Very Happy

« Ce n’est pas une chose indifférente qu’un éventail qui tombe. Une pareille chute est ordinairement réfléchie,
comme servant à faire connaître l’ardeur et la célérité des soupirants. Celui qui le premier relève l’éventail
et le rend en sachant baiser la main à la dérobée et sans s’en apercevoir, remporte la victoire.
»

(  le marquis Caraccioli )

Source : La Gazette Esprit XVIIIème
Merci à Clotilde et Félix !!!

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les éventails au XVIIIè siècle

Message par Invité le Sam 19 Mar 2016, 10:11

Crois-tu que cela m'arrive souvent? :


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum