Calonne, financier réformateur contre-révolutionnaire 1734 - 1802

Aller en bas

Calonne, financier réformateur contre-révolutionnaire 1734 - 1802

Message par Mme de Sabran le Sam 01 Nov 2014, 16:16




Calonne, financier réformateur contre-révolutionnaire 1734 - 1802

auteur :  Robert Lacour-Gayet





Quatrième de couverture :

Charles-Alexandre de Calonne naquit à Douai en 1734.  Il appartenait à une famille de magistrats et commença sa carrière au parlement de Flandre. Bientôt maître des requêtes au Conseil d'Etat, son rôle dans la fameuse affaire La Chalotais lui valut, tout jeune encore ( moins de trente-deux ans ) , la célébrité et des inimitiés féroces.  Deux postes d'intendants très en vue, le premier à Metz, le second à Lille de 1778 à 1783, jalonnèrent sa brillante carrière.

En 1783, il accéda au Contrôle général des Finances, où six titulaires s'étaient succédé en en neuf ans . Il débuta fort bien . Malheureusement il eut le tort d'attendre trop longtemps pour proposer les réformes d'ensemble que, seules, pouvaient sauver la monarchie.

Les rancunes des parlementaires, toujours vivaces depuis le procès la Chalotais, l'hostilité du Clergé décidé à ne rien sacrifier de ses exemptions fiscales, l'incompréhension d'une partie de la Noblesse, surtout la faiblesse du roi précipitèrent sa disgrâce .
En avril 1787, il dut s'exiler à Londres.

Les ouvrages qu'il y publia, notamment sa célèbre Requête au Roi et son Etat de la France présent et à venir, le préservèrent de l'oubli. En 1790, il fut, d'ailleurs, projeté de nouveau dans l'actualité . Le comte d'Artois et le prince de Condé le prièrent de venir les rejoindre à Turin . Pendant deux ans il fut l'animateur de l'émigration et le principal conseiller des princes, auxquels il sacrifia sa fortune... et pas mal de ses illusions .
Une nouvelle disgrâce, à la veille de Valmy, l'écarta définitivement des affaires publiques.

*

Son nom est connu mais sa vie ne l'est guère, et les jugements portés sur son oeuvre s'inspirent souvent d'un parti-pris un peu sommaire.  Cependant, lors de l'Assemblée des Notables, Calonne joua un rôle qui aurait pu être décisif, et sa disgrâce fut sans doute aussi désastreuse que celle de Turgot.

Le livre de M. Lacour-Gayet a été écrit, en grande partie, à l'aide des papiers inédits de Calonne qui sont conservés à Londres au Public Record Office . La masse de documents dont l'auteur a disposé lui a ainsi permis de présenter sous un jour nouveau une des personnalités les plus curieuses et les plus complexes de la fin de l'Ancien Régime et de l'Emigration .

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 30553
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum