Le logement de Fersen à Paris

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le logement de Fersen à Paris

Message par cosmo le Jeu 13 Nov 2014, 00:12

Nous avons parlé du logement de Fersen à Versailles (cf ici : http://marie-antoinette.forumactif.org/t1352-le-logement-de-fersen-a-versailles ) mais pas encore de celui qu'il avait à Paris.

En France, Fersen partageait son temps entre Valenciennes, où il avait son régiment, Versailles (où se trouvait la reine) et Paris, où il habitait un petit hôtel qui existe encore aujourd'hui, situé 31 rue de Miromesnil. Voici à quoi ressemble cet immeuble aujourd'hui :





A partir du 18 janvier 1790, Fersen emménage dans un hôtel situé à l'angle de la rue Matignon (également appelée rue Millet à l'époque) et de la rue du faubourg Saint-Honoré :



Malheureusement cet immeuble a été détruit au début du siècle sur décision de la mairie de Paris (pour élargir la voie).
Selon le Duc de Choiseul-Stainville, c'est devant cet immeuble, situé 19 rue Matignon, que la berline royale fut livrée à Fersen le 19 juin 1791.
Du temps de Fersen, il n'y avait pas de boutiques rue Matignon. Les écuries étaient situées un peu plus haut dans le faubourg.

cosmo
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2014, 01:22

Fersen n'a-t-il pas habité rue du Bac ?
(si l'on en croit le rapport du procès de la Reine... Smileàè-è\': )

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2014, 08:45

Au 96 rue du Bac, il y avait la Légation de Suède. L'accusateur de Marie-Antoinette a cru que c'était là qu'habitait Fersen, mais non . Il habitait rue de Matignon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2014, 09:05

J'ai retrouvé cette intéressante photo (postée par l'un des nôtres dans le trou noir What a Face ) :



Il semblerait que les contemporains de Fersen avaient quelques problèmes avec l'appellation "rue de Matignon", puisque certains l'appelaient "rue de Marigny" (v. l'excellent ouvrage de Vuaflart : "La maison du comte de Fersen"), alors que d'autres à en croire la légende de cette illustration utilisaient semble-t-il le terme "Marignon".

Cela explique-t-il le petit nom que la reine donnait à Axel de Fersen ? "Mon cher Rignon" lui écrit-elle dans une de ses lettres ! Une private joke dont on ne connaîtra jamais le sens exact, mais qui pourrait être liée à la rue "Matignon" ou "Marignon" où habitait Fersen !! Hop! ("ma rignon / mon rignon / mon mignon !! "  : )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2014, 12:14

Cosmo a écrit: Une private joke dont on ne connaîtra jamais le sens exact, mais qui pourrait être liée à la rue "Matignon" ou "Marignon" où habitait Fersen !! Hop! ("ma rignon / mon rignon / mon mignon !! "  : )
Ce ne serait pas alors Son mignon...mais celui de Gustave III : : :

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2014, 12:32

Pourquoi pas ! Hop!  : ... mais l'un n'empêche pas l'autre. On pourrait tout à fait envisager qu'il ait été le mignon de l'une et celui de l'autre. Mais je n'y crois pas trop personnellement car lors de son voyage en Italie, Fersen écrit notamment à son père combien l'excentricité de Gustave III l'exaspère. Il n'a pas l'air amoureux de son roi.
Mais il est certain qu'à l'instar de Marie-Antoinette, Gustave III était amoureux de Fersen. Ce qui explique d'ailleurs peut-être pourquoi Marie-Antoinette n'appréciait pas Gustave III (à en croire Mme Campan, Marie-Antoinette n'aimait pas le roi de Suède). Une sorte de rivalité entre Marie-Antoinette et Gustave III.
"Mon cher rignon" est peut-être une façon à elle de taquiner Fersen sur ce sujet, qui sait. :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2014, 13:12

Que Fersen ne soit pas amoureux de son Roi est une évidence... mais il semble que Gustave III ne soit pas indifférent au charme d'Axel... D'où l'éloignement de ce dernier de son pays natal...peut-être... :

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2014, 14:27

:


Dernière édition par outremanche le Mar 18 Nov 2014, 16:28, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Mme de Sabran le Jeu 13 Nov 2014, 14:43



A cette période la plus intéressante de la vie de Fersen, et qui s'étend du 18 janvier 1790 au 20 juin de l'année suivante, correspond un nouveau domicile à Paris. Il abandonne volontairement l'hôtel de la rue Miromesnil pour habiter rue Matignon, autrement dit Millet, car cet ancien nom de la rue était encore employé, notamment par Watin. Aucun document ne m'est connu touchant sa nouvelle location. Mais elle doit être de 1790, puisque l'Almanach des demeures des ci-devant nobles, publié par Lesclapart, la mentionne dès 1791. Et même il faut la placer au début de l'année, car il y a certainement une relation de cause à effet entre la mission secrète dont le chargeait Gustave'III et le choix d'une maison plus propice à ses desseins politiques.

La rue Matignon, n'ayant pas encore absorbé la Petite rue Verte, ne mesurait alors que 95 toises de longueur. Elle commençait au faubourg Saint-Honoré pour se terminer à la rue Rousselet, aujourd'hui Rabelais, et à l'amorce de la voie transversale des Champs Elysées, maintenant avenue Matignon.
.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35619
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2014, 14:43

:


Dernière édition par outremanche le Mar 18 Nov 2014, 16:28, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2014, 14:58

outremanche a écrit:

Où as-tu trouvé cette information sur un logement dans la rue de Miromesnil, cher Cosmo?

Dans le livre d'Albert Vuaflart intitulé "La maison du comte de Fersen, rue Matignon". Ce livre est accessible ici :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6488472q  Wink

outremanche a écrit:
Fersen changeait de logement plusieurs fois –

Oui, c'est dingue - comme une sorte de James Bond.  

outremanche a écrit:
Ce qui est certain, c'est que pendant toute la période de juin 1783 jusqu'en octobre 1789, il avait toujours un petit logement quelque part à Versailles ainsi qu'une résidence à Paris.

Je n'en doute pas.  Very Happy

outremanche a écrit:
Pour la rue de Matignon – d’où vient cette date de déménagement?

... du livre d'Albert Vuaflart.


Dernière édition par Cosmo le Jeu 13 Nov 2014, 15:09, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2014, 14:59

:


Dernière édition par outremanche le Mar 18 Nov 2014, 16:29, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2014, 15:01

Le passage cité par Eléonore est extrait du livre d'Albert Vuaflart, "La maison du comte de Fersen, rue Matignon".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2014, 15:12

outremanche a écrit:Oui, je crois que Gustave aurait été bien heureux de l'avoir pour amant, mais il se rendit compte assez vite que c'était à des femmes, et à Marie-Antoinette en particulier, que 'le grand Axel' appartenait.

C'est certain. D'ailleurs, Creutz avait averti Gustave III que Marie-Antoinette en pinçait pour Fersen. Gustave III était donc au courant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Invité le Ven 14 Nov 2014, 09:23

Selon Wiki, le 19 rue Matignon  - où se trouvait auparavant l'immeuble de Fersen, détruit au début du XXème siècle - correspond au 29 avenue Matignon où l'on trouve aujourd'hui cet immeuble :





... c'est très moche ! Hop!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Mme de Sabran le Jeu 16 Juil 2015, 10:34



Au no 27 (anciennement no 17 ) de la  rue Matignon) , les rectifications  ont fait disparaître l'hôtel habité au moment de la Révolution française par le comte de Fersen, ami de la reine Marie-Antoinette, qui s'y installa en mai 1789. Ses écuries s'ouvraient sur le Faubourg-Saint-Honoré (troisième porte cochère).

C'était au départ, vers 1720, une maison un peu perdue dans la campagne à l'enseigne de l'Enfant-Jésus. Elle fut acquise en 1768 par le menuisier Millet qui la remplaça par un hôtel à deux étages dont les jardins s'étendaient jusqu'à l'actuelle rue Rabelais.
Il le vendit en 1782 au vicomte Claude-Stanislas Le Tonnelier de Breteuil, maréchal de camp. Celui-ci décéda l'année suivante.

L'hôtel eut ensuite divers locataires dont, outre le comte de Fersen, le comte de Salmour, ministre plénipotentiaire du royaume de Saxe. Il devint en 1808 la propriété du général Antoine-Guillaume Rampon qui le revendit dès l'année suivante à la famille de Breteuil. Celle-ci le revendit en 1822 à Geneviève d'Andlau, marquise de Rosanbo. Le comte Roederer, également propriétaire de l'hôtel de La Vaupalière, en fit l'acquisition et fit construire l'immeuble de rapport qui subsiste à l'angle de la rue du Faubourg-Saint-Honoré. L'écrivain anglais William Thackeray y eut un pied-à-terre parisien en 1840. L'immeuble appartint ensuite au baron Gourgaud. En 1910, il appartenait à la marquise de Laguiche et à la comtesse de Mérode.

( Merci WIKI :n,,;::::!!!: )

Deux salons de boiseries provenant de l'hôtel de Fersen ont été remontés au musée Carnavalet.


















L'hôtel de Breteuil, dit de Fersen, 17, avenue Matignon





Parmi les réalisations remarquées par des revues qui ont depuis disparues, il ne s'y trouve pas seulement des édifices contemporains, mais aussi certains plus anciens, dont la question de leur valeur patrimoniale, même au moment de la publication. Tel est le cas de cet hôtel particulier néo-classique, qui a du céder la place pour l'élargissement d'une rue, ce qui fut déploré par l'article de La Construction Moderne du 2 décembre 1923.




Je me contenterai ici de résumer l'article ou de rajouter certaines remarques, celui-ci étant déjà complet en lui-même. En ce qui concerne la façade donnant sur le jardin, les références à l'antiquité, notamment les guirlandes et les consoles, sont très présentes (ce qui est logique pour ce style) mais mesurées; les pilastres colossaux simulant une colonnade viennent davantage de la production de la Renaissance Française, leurs chapiteaux ioniques étant agrémentés chacun d'une guirlande, sans doute pour atténuer un peu la monumentalité conférée à l'ensemble. La proportion employée pour tout ce corps de façade se retrouve dans chacune des travées (à partir du premier étage) encadrées par les pilastres et également dans chacune des grandes ouvertures (moins les battants fermés ou la balustrade) du rez-de-chaussée et du premier étage. Il faut lire ces tendances en considérant la recherche de monumentalité et de simplicité qui est recherchée à l'époque, tout en se conformant à une résidence particulière luxueuse, autrement dit une certaine préciosité.

La description des pièces est effectuée dans l'article ci-joint, mais il n'est malheureusement pas accompagné du plan, qui aurait permis de localiser précisément entre autres l'entrée.

http://peregrinations-architecturales-de-michael-mendes.over-blog.com/architecture-n%C3%A9o-classique-parisienne-l-ancien-h%C3%B4tel-de-breteuil-dit-de-fersen


Les intérieurs de l'hôtel de Breteuil ou de Fersen publiés dans La Construction Moderne du 2 décembre 1923








Les boiseries des salles sont réalisées dans le même esprit que les façades extérieures. Il est intéressant de noter le travail sur les proportions, notamment en ce qui concerne les travées et les portes entre elles.

C'est l'architecte Milet qui aurait réalisé cette œuvre en 1777, selon l'article. Après vérification sur la base Mérimée, il semble n'y avoir aucune réalisation existante de ce maître d'œuvre aujourd'hui, la démolition de cet hôtel l'a privé d'une postérité possible et donc d'une certaine notoriété.

Le qualificatif de Fersen attribué à cette résidence vient du fait que le conte de Fersen, l'organisateur de la fuite à Varennes de la famille royale en 1791, y ait résidé à cette époque.



http://peregrinations-architecturales-de-michael-mendes.over-blog.com/architecture-n%C3%A9o-classique-parisienne-l-ancien-h%C3%B4tel-de-breteuil-dit-de-fersen

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35619
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par La nuit, la neige le Jeu 16 Juil 2015, 12:04

Mme de Sabran a écrit:
Deux salons de boiseries provenant de l'hôtel de Fersen ont été remontés au musée Carnavalet.




Eh bien, pour être allé un nombre incalculable de fois à Carnavalet, je crois bien que je l'ignorais ! Shocked

Merci pour ces infos complémentaires. Wink
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11899
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Mme de Sabran le Jeu 16 Juil 2015, 12:06

La nuit, la neige a écrit:

Eh bien, pour être allé un nombre incalculable de fois à Carnavalet, je crois bien que je l'ignorais ! Shocked


Je ne l'ai appris que la semaine dernière, lors de mon immersion totale fersinienne ! :

;
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35619
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Comte d'Hézècques le Jeu 16 Juil 2015, 12:26

Mme de Sabran a écrit:
C'est l'architecte Milet qui aurait réalisé cette œuvre en 1777, selon l'article. Après vérification sur la base Mérimée, il semble n'y avoir aucune réalisation existante de ce maître d'œuvre aujourd'hui, la démolition de cet hôtel l'a privé d'une postérité possible et donc d'une certaine notoriété.

C'est en effet fort dommage que ce bel hôtel ait été démoli pour l'élargissement d'une rue boudoi29
Heureusement qu'il existe encore quelques photos prises par le magazine La Construction Moderne de 1923...
Merci Eléonore d'avoir évoqué ce fantôme architectural d'une époque révolue boudoi32

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 3008
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Lucius le Jeu 16 Juil 2015, 18:23

Non pas deux, mais cinq salles viennent de cet hôtel.

En voici d'autres images :

déjà cité














La salle à manger y est aussi, mais je ne trouve pas de photos modernes.
avatar
Lucius

Messages : 7925
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Mme de Sabran le Jeu 16 Juil 2015, 18:37

Merci, merci, précieux petit Lulu !!! :n,,;::::!!! :n,,;::::!!!:
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35619
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Trianon le Jeu 16 Juil 2015, 18:55

C'est d'un raffinement et d'une sobriété à la fois. J'aime beaucoup ce style. J'imagine tellement le Comte suédois vivre dans cet environnement et qu'il y a invité la Reine (là, c'est moins sûr, mais on peut rêver).
Merci Lucius et Éléonore.  :\\\\\\\\:
Mais, je me pose la question : le Comte de Fersen avait aussi un hôtel particulier....... rue de Rennes où ?
avatar
Trianon

Messages : 3018
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Invité le Jeu 16 Juil 2015, 21:31

Trianon a écrit:
Mais, je me pose la question : le Comte de Fersen avait aussi un hôtel particulier....... rue de Rennes où ?

Je parle des logements de Fersen dans mon prochain livre. Mes recherches mettent en évidence qu'il louait des petits appartements à Paris afin de trouver de l’argent pour un autre logement à Versailles. Fersen partageait son temps entre son régiment, Versailles et Paris, et il passait la plupart du temps à Versailles. Il achetait les bibliothèques du baron de Breteuil en 1791 - il y a un état des objets qui s'y trouvait aux archives suédoises – mais c’est clair que ces objets appartenaient au baron.

De 1785 jusqu’en 1787, Fersen occupait toujours les petits appartements à Paris. Il est en Suède pour six mois en 1788. Il parle d'une maison à Paris et du bail de cette maison dans une lettre à son père en septembre 1789 lorsqu'il proposait de déménager à Versailles. En 1790 il dit qu'il n'a pas pu rendre le bail de la maison, et par conséquence il y habitait toujours quand la famille royale est revenue à Paris. Il n'y a pas de précisions dans ses papiers sur l'adresse, pourtant il y a une adresse sur une lettre saisie chez Fersen après Varennes. Notre ami Cosmo est allé la photographier aux Archives Nationales pour moi (merci, mon cher Cosmo!) . Elle est adressée a un de ses domestiques anglais, et l’on voit que l’adresse de Fersen est rue de Miromesnil au faubourg St Honoré. La lettre date de 1790, et elle est saisie en juin 1791.

Photo: Copyright


Dernière édition par outremanche le Jeu 16 Juil 2015, 22:34, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Lucius le Jeu 16 Juil 2015, 22:04

L'hôtel de Breteuil est à 50 mètres du début de la rue Miromesnil ....

Mais j'ignore tout de l'histoire de cet hôtel, je ne peux donc rien argumenter ....
avatar
Lucius

Messages : 7925
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Paris

Message par Invité le Jeu 16 Juil 2015, 22:23

Intéressant... Mme de Matignon étant la fille du baron de Breteuil, la rue peut-être n'était pas connue sous ce nom au dix-huitieme siècle, mais comme la rue de Miromesnil. L'idée m'est venue que Fersen aurait pu louer l'hôtel de Breteuil quand le baron et Mme de Matignon sont partis en émigration en 1789.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum