Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Mme de Sabran le Jeu 13 Nov 2014, 16:24




Le duc de Dorset était l'ambassadeur d'Angleterre en France .

Lorsque le contrôleur général des Finances, Charles-Alexandre de Calonne, est renvoyé en avril 1787, faisant exiler de Paris par la même occasion son prédécesseur Jacques Necker, Dorset qualifie cette décision de désastreuse pour la stabilité du royaume.
Pour lui, c'est la fierté de Marie-Antoinette qui est responsable de cette situation : " Vous aurez entendu parler du bannissement de Calonne, écrit-il.   Quel horrible gouvernement ( entre nous ) que celui-ci ...   jugés ( sic ) quel empire a Mme B. ( Marie-Antoinette ) sur l'esprit de son mari ( en français dans le texte ) : elle a senti que son pouvoir et son influence étaient en danger, aussi elle s'est débarrassée de son rival dans un clin d'oeil . "


Dorset écrit, le 12 juin 1788, à Georgiana de Devonshire ( devenue sa maîtresse à ce moment-là ) :

" L'état des affaires ici ne me permettra pas de m'absenter. Les choses deviennent sérieuses et j'espère qu'ils ressentent maintenant les effets de l'aide et du soutien qu'ils ont apportés à la rébellion dans d'autres pays ( les Etats-Unis d'Amérique, bien sûr ), là où ils savaient que le peuple se battait pour la liberté ...   Je suis extrêmement inquiet pour Monsieur et Madame B... ( Louis XVI et Marie-Antoinette ).   Cette dernière est particulièrement ( en français dans le texte ) abattue . "

( Amanda Foreman : Georgiana de Devonshire )

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26365
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Mme de Sabran le Jeu 13 Nov 2014, 16:39




Histoire de la conjuration de L.-P.-J. d'Orléans, surnommé Egalité,


Par Galart de Montjoie


avatar
Mme de Sabran

Messages : 26365
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Mme de Sabran le Jeu 13 Nov 2014, 22:44




Ah la la ! je commence à comprendre pourquoi le duc de Dorset ne trouvait point de cruelles ... Very Happy




John Frederick Sackville, 3rd Duke of Dorset (24 March 1745–19 July 1799) was the only son of Lord John Philip Sackville, second son of Lionel Sackville, 1st Duke of Dorset. He succeeded to the dukedom in 1769 on the death of his uncle, Charles Sackville, 2nd Duke of Dorset. He was the British Ambassador to France between 1783 and 1789 in the lead up to the French Revolution.

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26365
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Roi-cavalerie le Ven 14 Nov 2014, 10:24

Mme de Sabran a écrit:

Le duc de Dorset était l'ambassadeur d'Angleterre en France .
Lorsque le contrôleur général des Finances, Charles-Alexandre de Calonne, est renvoyé en avril 1787, faisant exiler de Paris par la même occasion son prédécesseur Jacques Necker, Dorset qualifie cette décision de désastreuse pour la stabilité du royaume.
Pour lui, c'est la fierté de Marie-Antoinette qui est responsable de cette situation : " Vous aurez entendu parler du bannissement de Calonne, écrit-il.   Quel horrible gouvernement ( entre nous ) que celui-ci ...   jugés ( sic ) quel empire a Mme B. ( Marie-Antoinette ) sur l'esprit de son mari ( en français dans le texte ) : elle a senti que son pouvoir et son influence étaient en danger, aussi elle s'est débarrassée de son rival dans un clin d'oeil . "
( Amanda Foreman : Georgiana de Devonshire )

La première citation, ma chère Eléonore, que vous venez d'offrir à notre lecture, m'avez amené à faire les réflexions suivante sur cet ambassadeur d'Angleterre:
Décidément, ce duc ne perdait pas son temps à Versailles, en particulier, dans le salon de la duchesse de Polignac. Le 16 avril, soit 8 jours après le renvoi de Calonne, il prévenait son amie anglaise de la portée, de l'évènement. Car il s'agissait bien d'un basculement du pouvoir entre le « parti du roi » ( Calonne, feu Vergennes) et celui de la reine ( Breteuil, Brienne, Mercy-Argenteau et son âme damnée Vermond) auquel il avait assisté. Les historiens s'accordent en général pour dire qu’ à partir de la révocation de Calonne tout va se modifier dans la gestion des affaires au plus haut sommet de l'Etat. Le roi va peu à peu laisser les choses lui échapper pendant tout un temps, laissant la main à son épouse qui lui imposera Brienne un peu à son corps défendant et participera aux Conseils. Certes, la reine n'avait pas Calonne en odeur de sainteté mais ce dernier venait de  franchir une ligne rouge qu'elle ne pouvait pas accepter lorsqu'il avait proposé au roi, dans les premiers jours d'avril,  un remaniement ministériel. Celui-ci conduira au  remplacement de Miromesnil, le Garde des Sceaux par Lamoignon, mais surtout au renvoi de Breteuil, son protégé, qui le fut effectivement très momentanément ( selon papiers de Lenoir, le lieutenant général de police, à la bibliothèque d'Orléans). Voilà bien là ce qui mettait son influence en danger comme l'a diagnostiqué très rapidement Dorset. Pour reprendre les termes de J Hardmann dans son Louis XVI, the silent king  s'appuyant sur les déclarations de Brienne dans Le Journal de l'Assemblée des Notables, elle "ranted and raved the king and 'would not leave the King until she have saved M de Breteuil and overthrown the Contôleur général' ". Décidemment, l'Angleterre avait bien là à Paris un observateur de très grande qualité que les historiens français ont peut être eu la faiblesse de négliger en ne consultant pas ses dépêches.

Quant à votre deuxième citation concernant la lettre de Dorset écrite le 12 juin 1788, elle nous exprime bien que, sous le couvert d'une amitié  qui fut peut être réelle, Dorset et Georgiana, restaient avant tout bien pénétrés des intérêts de l'Angleterre, ce qui, somme toute, est tout à fait normal.  

Bien à vous . Roi-cavalerie.
avatar
Roi-cavalerie

Messages : 481
Date d'inscription : 20/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Mme de Sabran le Ven 14 Nov 2014, 16:35



Merci pour cette fine analyse, cher Roi-cavalerie . Very Happy En effet, c'est une âpre lutte pour le pouvoir entre nos hommes en place que Dorset observe là, avec toutes les arrière-pensées que l'on peut imaginer qu'il brasse déjà lorsque l'on lit la seconde citation .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26365
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Lucius le Ven 14 Nov 2014, 17:36

C'est extrêmement intéressant !
avatar
Lucius

Messages : 5908
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Reinette le Ven 14 Nov 2014, 17:54

Mme de Sabran a écrit:


Ah la la !  je commence à comprendre pourquoi le duc de Dorset ne trouvait point de cruelles ...  Very Happy




John Frederick Sackville, 3rd Duke of Dorset (24 March 1745–19 July 1799) was the only son of Lord John Philip Sackville, second son of Lionel Sackville, 1st Duke of Dorset. He succeeded to the dukedom in 1769 on the death of his uncle, Charles Sackville, 2nd Duke of Dorset. He was the British Ambassador to France between 1783 and 1789 in the lead up to the French Revolution.

.

Ah oui quel canon !!! :n,,;::::!!!:
avatar
Reinette

Messages : 8021
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Reinette le Ven 14 Nov 2014, 17:56

Roi-cavalerie a écrit:
Mme de Sabran a écrit:

Le duc de Dorset était l'ambassadeur d'Angleterre en France .
Lorsque le contrôleur général des Finances, Charles-Alexandre de Calonne, est renvoyé en avril 1787, faisant exiler de Paris par la même occasion son prédécesseur Jacques Necker, Dorset qualifie cette décision de désastreuse pour la stabilité du royaume.
Pour lui, c'est la fierté de Marie-Antoinette qui est responsable de cette situation : " Vous aurez entendu parler du bannissement de Calonne, écrit-il.   Quel horrible gouvernement ( entre nous ) que celui-ci ...   jugés ( sic ) quel empire a Mme B. ( Marie-Antoinette ) sur l'esprit de son mari ( en français dans le texte ) : elle a senti que son pouvoir et son influence étaient en danger, aussi elle s'est débarrassée de son rival dans un clin d'oeil . "
( Amanda Foreman : Georgiana de Devonshire )

La première citation, ma chère Eléonore, que vous venez d'offrir à notre lecture, m'avez amené à faire les réflexions suivante sur cet ambassadeur d'Angleterre:
Décidément, ce duc ne perdait pas son temps à Versailles, en particulier, dans le salon de la duchesse de Polignac. Le 16 avril, soit 8 jours après le renvoi de Calonne, il prévenait son amie anglaise de la portée, de l'évènement. Car il s'agissait bien d'un basculement du pouvoir entre le « parti du roi » ( Calonne, feu Vergennes) et celui de la reine ( Breteuil, Brienne, Mercy-Argenteau et son âme damnée Vermond) auquel il avait assisté. Les historiens s'accordent en général pour dire qu’ à partir de la révocation de Calonne tout va se modifier dans la gestion des affaires au plus haut sommet de l'Etat. Le roi va peu à peu laisser les choses lui échapper pendant tout un temps, laissant la main à son épouse qui lui imposera Brienne un peu à son corps défendant et participera aux Conseils. Certes, la reine n'avait pas Calonne en odeur de sainteté mais ce dernier venait de  franchir une ligne rouge qu'elle ne pouvait pas accepter lorsqu'il avait proposé au roi, dans les premiers jours d'avril,  un remaniement ministériel. Celui-ci conduira au  remplacement de Miromesnil, le Garde des Sceaux par Lamoignon, mais surtout au renvoi de Breteuil, son protégé, qui le fut effectivement très momentanément ( selon papiers de Lenoir, le lieutenant général de police, à la bibliothèque d'Orléans). Voilà bien là ce qui mettait son influence en danger comme l'a diagnostiqué très rapidement Dorset. Pour reprendre les termes de J Hardmann dans son Louis XVI, the silent king  s'appuyant sur les déclarations de Brienne dans Le Journal de l'Assemblée des Notables, elle "ranted and raved the king and 'would not leave the King until she have saved M de Breteuil and overthrown the Contôleur général' ". Décidemment, l'Angleterre avait bien là à Paris un observateur de très grande qualité que les historiens français ont peut être eu la faiblesse de négliger en ne consultant pas ses dépêches.

Quant à votre deuxième citation concernant la lettre de Dorset écrite le 12 juin 1788, elle nous exprime bien que, sous le couvert d'une amitié  qui fut peut être réelle, Dorset et Georgiana, restaient avant tout bien pénétrés des intérêts de l'Angleterre, ce qui, somme toute, est tout à fait normal.  

Bien à vous . Roi-cavalerie.

Merci pour toutes ces infos !cheers
Je ne connaissais pas cette bio de Louis XVI à laquelle vous faites référence. N'est-elle qu'en anglais ? Very Happy
avatar
Reinette

Messages : 8021
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Mme de Sabran le Ven 14 Nov 2014, 18:36

Reinette a écrit:

Ah oui quel canon !!! :n,,;::::!!!:

... Elisabeth, Georgiana, et toutes les autres ...  un grand collectionneur devant l'Eternel ! :
Mais c'est Georgiana qui rompt et le plante là pour Charles Gray .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26365
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Reinette le Ven 14 Nov 2014, 18:38

On disait aussi Marie-Antoinette. :
avatar
Reinette

Messages : 8021
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Mme de Sabran le Ven 14 Nov 2014, 18:45




C'est pourtant vrai ! Ce qu'il ne faut pas lire ... boudoi29 boudoi29 boudoi29
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26365
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Roi-cavalerie le Ven 14 Nov 2014, 22:11

Malheureusement, à ma connaissance, il n'existe aucune traduction des travaux de John Hardmann ou également de ceux de Munro Price qui sont pourtant passionnants.

Bien à vous chère Reinette. Roi-cavalerie
avatar
Roi-cavalerie

Messages : 481
Date d'inscription : 20/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Mme de Sabran le Mar 06 Jan 2015, 13:54




Sitôt après la prise de la Bastille, dès le 16 juillet 1789, le duc de Dorset écrivait au Foreign Office :

 Ainsi, mylord, s’est accomplie la plus grande révolution dont l’Histoire ait conservé le souvenir, et, relativement parlant, si l’on considère l’importance des résultats, elle n’a coûté que bien peu de sang.
De ce moment, nous pouvons considérer la France comme un pays libre.



http://www.pierre-alain-reynaud.com/pages/dans-nos-memoires/la-revolution-francaise.html#WmDfJf0wFzuRbmZk.99
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26365
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Mme de Sabran le Dim 25 Jan 2015, 17:11





Walpole a la dent aussi dure que sa petite copine, Mme du Deffand !   :



Décidément, censurer les correspondances de l'époque est une manie !!!

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26365
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Roi-cavalerie le Lun 16 Fév 2015, 20:03

Chers amis,

Je viens de découvrir un autre livre intéressant pour ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances sur la politique étrangère de la France durant le règne de Louis XVI.  Il s'agit des :

British Diplomatics Instructions ( 1689-1789), volume VII, France, Part IV 1745-1789 Camden third series volume 49, par LG Wickman, London Office of the Society 1934.  

Dans cet ouvrage sont publiés l'ensemble des instructions diplomatiques envoyées par le cabinet de Londres aux ambassadeurs de sa Très Gracieuse Majesté à Paris pendant le règne de Louis XVI :
David Murray, 7th viscount Stormont ( 1772-1778)
Thomas Grenville (1782)
Alleyne Fitzherbert (1782-1783) dont la duchesse de Polignac parle dans une de ses lettres  à Georgiana
Georges Montagu, 4th duke of Manchester (1783)
John Sackville, 3th duke of Dorset (1784- 1790)

Certes, il s'agit de textes parfois très techniques qui détaillent les positions adoptées par le cabinet britannique  que l'ambassadeur va devoir défendre devant ses correspondants français, mais, en les parcourant rapidement, on voit également apparaître la vision que les responsables anglais avaient de notre pays ainsi que les zones d'ombre qu'ils leur importaient d'éclairer par tous moyens ouverts ou clandestins c'est à dire ce que l'on appelle  de nos jours un plan de recherche qui est soit général dans l'exemple qui suit soit plus particulier dans le cadre du suivi d'une affaire particulière comme le montre le second exemple que je vous donne.

1/ Extrait de la lettre de mission que le duc de Manchester a reçue du cabinet de Londres, le 23 avril 1783 où  ces directives de recherche figurent après  les considérations et directives relatives à la signature définitive du traité de paix.



2/ Extrait des directives données le 1er juin 1784 par Lord Camarthen, le secrétaire d'état aux AE, à Daniel Hayes, le chargé d'affaires à Paris en l'absence de Dorset:




Où l'on voit que les ronds de jambes du duc de Dorset et de ses prédécesseurs dans les salons versaillais et parisiens
n'étaient pas uniquement consacrés à entretenir une bonne et franche amitié entre nos deux pays mais aussi vraisemblablement à tenter de nouer des relations qui pourraient leur être utiles dans l'accomplissement de cette mission.
Il en allait de même bien évidemment pour M d'Adhémar et ses prédécesseurs sur les bords de la Tamise.

Bien à vous. Roi-cavalerie
avatar
Roi-cavalerie

Messages : 481
Date d'inscription : 20/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Roi-cavalerie le Lun 16 Fév 2015, 20:07

J'allais oublier le lien qui permet de consulter sur archiv.org le livre dont je viens de vos parler:

https://archive.org/stream/britishdiplomati49chan#page/248/mode/2up

Serviteur. Roi-cavalerie
avatar
Roi-cavalerie

Messages : 481
Date d'inscription : 20/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Mme de Sabran le Lun 16 Fév 2015, 20:29

Roi-cavalerie a écrit:

Où l'on voit que les ronds de jambes du duc de Dorset et de ses prédécesseurs dans les salons versaillais et parisiens
n'étaient pas uniquement consacrés à entretenir une bonne et franche amitié entre nos deux pays mais aussi vraisemblablement à tenter de nouer des relations qui pourraient leur être utiles dans l'accomplissement de cette mission.

...  ronds de jambes alambiqués à Mr and Mrs Brown ( :  ), comme Dorset appelait Louis XVI et Marie-Antoinette dans ses courriers à Georgiana.

Merci, cher Roi-cavalerie, pour cette nouvelle référence bibliographique .   Very Happy
Elle s'adresse à ceux d'entre-nous qui touchent leur bille en english, les veinards ...   Hop!

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26365
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Reinette le Lun 16 Fév 2015, 21:22

Le deuxième texte parle si je comprends bien de la volonté de Joseph II d'ouvrir les bouches de l'Escaut contre la volonté des Hollandais ? C'est tout à fait intéressant de voir le point de vue des Anglais à ce sujet. Very Happy
avatar
Reinette

Messages : 8021
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Roi-cavalerie le Lun 16 Fév 2015, 22:27

Reinette a écrit:Le deuxième texte parle si je comprends bien de la volonté de Joseph II  d'ouvrir les bouches de l'Escaut contre la volonté des Hollandais ? C'est tout à fait intéressant de voir le point de vue des Anglais à ce sujet. Very Happy


Effectivement, ma chère Reinette, il s'agit bien sans doute du conflit entre la Hollande et l'Autriche mais l'affaire  des Bouches de l'Escaut ne débuta effectivement qu'en octobre 1784. Si je traduis bien le passage du texte auquel vous faites sans doute allusion, le cabinet de Londres souhaitaient obtenir de son ambassadeur des informations concretes ( very material point of information) sur  l'état de la relation entre la France et l'Autriche ainsi que sur ses conséquences probables et aussi,  dans quelle mesure la dispute présente entre la  Hollande et l'Autriche n'aurait pas été concertée avec la France.  Ils semblaient en effet être fort inquiets du rapprochement qui  se faisait jour entre la France et la Hollande amenant un affaiblissement de leur influence en Europe et pouvant permettre à la France de profiter des implantations hollandaises notamment au Cap de Bonne Espérance pour faciliter ses opérations navales dirigées contre les intérêts britanniques aux Indes.

Bien à vous. Roi-cavalerie
avatar
Roi-cavalerie

Messages : 481
Date d'inscription : 20/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Mme de Sabran le Lun 16 Fév 2015, 22:48

.

C'est l'occasion du premier refroidissement entre Marie-Antoinette et Mme de Polignac qui va jusqu'à dire au marquis de Bombelles :

... les embarras toujours renaissants de sa position et le courage qu'il lui faut pour montrer constamment un visage serein lorsque souvent les chagrins les plus vrais, les plus justes, balancent, empoisonnent toutes les faveurs que la fortune a accumulées sur elle. Dans ce moment, par exemple, elle et sa société sont d'avis bien différent de celui de la Reine sur la grande question qui fixe l'attention de l'Europe .

( Journal de Bombelles )

;
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26365
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Reinette le Lun 16 Fév 2015, 23:05

Vous comprenenez nettement mieux l'anglais que moi ! Very Happy
Oui je vois. L'Angleterre a toujours eu besoin des Provinces-Unies, notamment contre la France. A la fois leur allié continental mais aussi leur allié sur mers.
Or là Louis XVI en tendant la main aux Hollandais, jetait à bas un système diplomatique solide en place depuis la Réforme (voire déjà du temps de la Guerre de Cent ans). Et renforcé sous Louis XIV dont Guillaume d'Orange, à la fois stathouder et roi d'Angleterre, fut le pire ennemi.
Or Louis XVI va soutenir ses nouveaux alliés au détriment de Joseph II ! Et n'oublions pas que les Anglais furent les alliés de l'Autriche avant le renversement des alliances.

La question est jusqu'où ceci serait allé. Les Hollandais auraient-ils finalement vu plus d'avantages de s'allier à la France, plutôt qu'à l'Angleterre, notamment d'un point de vue économique, le seul qui les intéressaient vraiment ? Shocked Le traité franco-anglais, à dominante lui aussi économique, aurait-il longtemps tenu ou aurait-ce été une fois de plus une simple trêve ? Smileàè-è\':

Nous lisons dans ces textes l'ébauche d'un nouveau système diplomatique qui n'a pas eu le temps d'être réellement mis en place, balayé comme un château de cartes par l'effroyable secousse que fut la Révolution... Que ce serait-il passé si...
C'est passionnant ! :n,,;::::!!!:
avatar
Reinette

Messages : 8021
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Reinette le Lun 16 Fév 2015, 23:11

Mme de Sabran a écrit:.

C'est l'occasion du premier refroidissement entre Marie-Antoinette et Mme de Polignac qui va jusqu'à dire au marquis de Bombelles :

...  les embarras toujours renaissants de sa position et le courage qu'il lui faut pour montrer constamment un visage serein lorsque souvent les chagrins les plus vrais, les plus justes, balancent, empoisonnent toutes les faveurs que la fortune a accumulées sur elle. Dans ce moment, par exemple, elle et sa société sont d'avis bien différent de celui de la Reine sur la grande question qui fixe l'attention de l'Europe .

( Journal de Bombelles )

;

Oui, sur ce coup Marie-Antoinette réagira plus en soeur de l'empereur qu'en mère du dauphin. Ce que lui rappelera d'ailleurs Vergennes. C'est vraiment malheureux pour elle. Sad Car pour l'excuser, nous savons qu'elle a été "programmée" pour défendre les intérêts de sa famille.
Mais je suis sûre qu'elle n'aurait pas agi autrement qu'Anne d'Autriche face au même dilemme : une fois son fils sur le trône, elle aurait tout fait pour le défendre lui, et non son frère ou un neveu qu'elle n'avait pour ainsi dire jamais vu.
C'est le dur sort des princesses étrangères mariées pour assurer une alliance qui au final tient rarement. Smileàè-è\':
avatar
Reinette

Messages : 8021
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Mme de Sabran le Lun 16 Fév 2015, 23:19

Reinette a écrit:
Oui, sur ce coup Marie-Antoinette réagira plus en soeur de l'empereur qu'en mère du dauphin. Ce que lui rappelera d'ailleurs Vergennes.  

Heureusement que Louis XVI avait Vergennes !!! et se reposait entièrement sur sa politique de neutralité qui, en soutenant l'indépendance de la Bavière, a évité de mettre tout le continent à feu et à sang  .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26365
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Roi-cavalerie le Mar 17 Fév 2015, 09:36

Malheureusement, comme vous le savez, une fois Vergennes disparu, Loménie de Brienne et Montmorin choisirent de ne pas soutenir le mouvement des patriotes hollandais comme Vergennes l'avait fait ce qui, incidemment fit hurler Castries, Ségur et une partie de la noblesse militaire, mais surtout, selon les historiens, entraina pour la France la perte d'une certaine prééminence chèrement acquise sur le continent européen par les diplomates de Louis XVI. Un très mauvais signal à adresser à nos alliés et à nos ennemis.

Amicalement. Roi-cavalerie
avatar
Roi-cavalerie

Messages : 481
Date d'inscription : 20/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Reinette le Mar 17 Fév 2015, 11:12

Roi-cavalerie a écrit:Malheureusement, comme vous le savez, une fois Vergennes disparu, Loménie de Brienne et Montmorin choisirent de ne pas soutenir le mouvement des patriotes hollandais comme Vergennes l'avait fait ce qui, incidemment fit hurler Castries, Ségur et une partie de la noblesse militaire, mais surtout, selon les historiens, entraina pour la France la perte d'une certaine prééminence chèrement acquise sur le continent européen par les diplomates de Louis XVI. Un très mauvais signal à adresser à nos alliés et à nos ennemis.

Amicalement. Roi-cavalerie

Est-ce que cette nouvelle donne politique ne peut être rapprochée de ce que nous évoquions récemment, à savoir que Loménie de Brienne était du parti de la reine, anciennement choiseuliste et donc à particulièrement avantager les intérêts de Joseph II ?  Shocked Vergennes étant bien entendu un continuateur de Maurepas et qui préfèrent affaiblir l'alliance.

Il faut que je replonge dans Bombelles mais justement Vergennes ne craignait-il pas le pouvoir grandissant de Breteuil, ne le voyait-il pas comme un concurrent possible ? Shocked En tout cas, le pauvre Bombelles doit en subir régulièrement la mauvaise humeur. :  
Pour quelle raison Louis XVI nomme Breteuil à l'Intérieur, plutôt qu'à l'Extérieur alors qu'il est un remarquable diplomate qui a largement fait ses preuves ?Shocked

Je ne connais pas assez la carrière de Montmorin, qui furent par exemple ses protecteurs. Je sais seulement qu'il fut ambassadeur d'Espagne avant sa nomination comme ministre des affaires étrangères. Certainement l'ambassade la plus prestigieuse après Rome, donc il est à une place éminente, c'est certain, mais pourquoi, comment ? Sous Choiseul, sous Aiguillon ? Fut-il proche de Vergennes, quitte à rejeter ensuite sa politique ?
Je ne me rappelle pas non plus si Breteuil se retrouve dans le gouvernement de Loménie de Brienne. Je sais juste qu'il quitte la Maison du Roi où il va exceller suite à des dissensions avec Calonne.

Indéniablement, le gros problème du règne est que Louis XVI n'a pas su trouver les collaborateurs qu'il aurait fallu. Incontestablement Maurepas fut une erreur, malgré une expérience sans précédent. Mais par chance, il a eu malgré tout autour de lui des hommes de qualité : Vergennes en est la preuve.
Je sors à peine de Nicolas Le Floch et le portrait dressé de Sartine dans cette saga en fait incontestablement un homme de pouvoir majeur. Je ne sais après si Jean-François Parot n'a pas accentué quelque peu ce portrait ou s'il s'agit uniquement de créer un personnage  au profil ciblé pour ses romans. Enfin s'il fut lieutenant civil de Paris sous Louis XV puis ministre de la marine au début du règne de Louis XVI, c'est qu'il devait avoir fait ses preuves. Nous savons à quel point Louis XVI voulait chouchouter sa marine...

Evidemment, je ne peux qu'avoir une tendresse particulière pour Malesherbes. boudoi30

Bref, il y a d'autres ministres qui je suis sûre ne furent pas des imbéciles, au contraire et qui furent soucieux du devoir que Louis XVI leur incombait.

Je serais par contre plus réservée pour les finances... Turgot et Necker, chacun à leur manière, furent incontestablement compétents mais dans le cadre d'une généralité de province ou d'une banque. Beaucoup plus difficile à mettre en place au niveau d'un Etat. Ils auraient dû être utilisés je pense comme consultants, spécialistes de questions financières et économiques précises.

Une fois les plus âgés d'entre eux disparus, Louis XVI avait possibilité de s'entourer d'hommes neufs mais qui avaient fait leurs preuves sur leurs terrains respectifs, comme Breteuil et Calonne. Or pour son malheur et celui de la France, ces deux hommes qui furent à n'en pas douter d'excellents ministres, n'ont pas su s'entendre. Rivalités de cour ou antipathie foncière pour des conceptions politiques radicalement différentes ?
avatar
Reinette

Messages : 8021
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc de Dorset, ambassadeur d'Angleterre en France

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum