La mort de la princesse de Lamballe

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Comte d'Hézècques le Jeu 11 Sep 2014, 15:44

Voici l'horrible scène de la promenade avec la tête de la princesse, tirée du film L'anglaise et le duc d'Éric Rohmer sorti en 2001 :


_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 3011
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Mme de Sabran le Jeu 11 Sep 2014, 16:58




Pauvre princesse !
J'ai l'impression que nous prolongeons indéfiniment son calvaire, à tellement l'évoquer à chacun de ses lugubres anniversaires ...
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Comte d'Hézècques le Ven 12 Sep 2014, 10:21

Mme de Sabran a écrit:
Pauvre princesse !
J'ai l'impression que nous prolongeons indéfiniment son calvaire, à tellement l'évoquer à chacun de ses lugubres anniversaires ...

Je trouve que c'est plutôt une sorte de devoir de mémoire envers elle. Et puis, hélas, on a vu dans les actualités récentes qu'une telle barbarie est toujours à l'ordre du jour, après deux siècles ! Sad Sad Sad


_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 3011
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Mme de Sabran le Ven 12 Sep 2014, 10:37



J'ai un peu de mal avec la notion de devoir de mémoire que je remplacerais volontiers par devoir de savoir .
Dès lors que l'on sait qu'une chose abominable a existé, on ne peut pas l'oublier .  Pour ma part je ne cultive pas le traumatisme de la connaissance du pire.  Et je n'oublie pas pour autant . Je me protège parce que tout m'affecte trop fort.
Pas facile à expliquer ...
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Invité le Ven 12 Sep 2014, 13:10

Je suis d'accord avec toi Eléonore, d'autant plus que le cas de la Princesse est complètement atroce, et on se demande comment la majorité ne pourrait être touchés par une telle soif de sang ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Invité le Sam 13 Sep 2014, 11:01

Mme de Sabran a écrit:

J'ai un peu de mal avec la notion de devoir de mémoire que je remplacerais volontiers par devoir de savoir .
Dès lors que l'on sait qu'une chose abominable a existé, on ne peut pas l'oublier .  Pour ma part je ne cultive pas le traumatisme de la connaissance du pire.  Et je n'oublie pas pour autant . Je me protège parce que tout m'affecte trop fort.
Pas facile à expliquer ...
C'est beau ce que tu écris.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Invité le Sam 13 Sep 2014, 11:08

Ce qui me sidère dans cette histoire, c'est à quel point de gens "normaux" peuvent arriver à un tel stade de barbarie. Même si la princesse avait été la plus abominable des personnes, tuant de proches de ses futurs massacreurs en droit de se venger, il aurait été  impossible d'atteindre ce niveau d'horreur. Or, à moins d'un élément essentiel que nous ignorerions, madame de Lamballe n'a certainement jamais torturé par plaisir des pauvres gens.
Or ces gens l'ont tuée par plaisir. Je suis trop malade aujourd'hui pour tout lire en amont mais ont-ils été finalement punis par la loi, au moins sous la Restauration ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de la princesse de Lamballe

Message par Invité le Jeu 04 Déc 2014, 01:15

La mort de la Princesse de Lamballe relatée par le Musée Grévin :
Marie-Antoinette n'a pas le temps d'entendre la fin des mots affreux des gendarmes venus la prévenir comment le peuple s'est vengé d'Elle , Elle s'évanouie, secourue par Madame Elisabeth et Cléry...Ses enfants s'agenouillent devant Elle pour La soutenir :



Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Invité le Jeu 11 Juin 2015, 19:52

Image de Marie Antoinette alors qu'Elle aperçoit la tête de Sa chère amie la Princesse de Lamballe, assassinée dans la rue par la foule de Paris. La tête de  Mme de Lamballe a été promenée sur une pique sous les fenêtres du Temple où la Reine était retenue prisonnière. En vérité, on sait qu'Elle s'est évanouie en apprenant l'horreur ...







Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Comte d'Hézècques le Ven 12 Juin 2015, 09:43

Merci Majesté... c'est un sujet pénible, mais hélas inévitable.
Nous savons d'ailleurs grâce au récit de Mme Royale que Marie-Antoinette a pleuré toute la nuit après avoir appris la mort atroce de son amie Sad

ps : n'y avait-il pas déjà un sujet "La mort tragique de la princesse de Lamballe" céans ? scratch

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 3011
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Mme de Sabran le Sam 13 Juin 2015, 15:07



Si fait !
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Invité le Sam 19 Sep 2015, 16:43

Journées du patrimoine. Les fantômes de Paris (2) : la princesse de Lamballe

Décapitée, éventrée, les seins et le sexe découpés par les sans-culottes, l'amie de Marie-Antoinette erre dans le quartier Saint-Paul.

Par Frédéric Lewino, Gwendoline Dos Santos
Publié dans Le Point.fr

Assassinat de la princesse de Lamballe

Peu d'assassinats ont été aussi horribles que celui de la princesse de Lamballe, la confidente de Marie-Antoinette. Depuis 1792, son âme erre dans la rue Malher à la recherche de ses organes, hideusement arrachés à son cadavre.
Le 2 septembre 1792, la princesse occupe une cellule de la prison de la Petite Force, autrefois située entre la rue Pavé et la rue Malher, dans le 4e arrondissement de Paris, où elle a été transférée quelques jours auparavant depuis la prison du Temple. Toute la nuit, elle entend le massacre des autres détenus - nobles et prêtres - après un jugement sommaire. Les Parisiens ont choisi de noyer dans le sang une prétendue contre-révolution.

« Je suis perdue »

Le 3 septembre, vers huit heures, on vient chercher la princesse. Après avoir refusé de suivre les deux gardes, elle doit se résigner. Ceux-ci la mènent dans le greffe de la prison de la Grande Force pour y être jugée, comme les autres détenus, par le Comité de surveillance de la Commune du 10 août. On l'interroge. Elle refuse de jurer « la haine du roi, de la reine et de la royauté. » Du coup, le président Hébert la renvoie en s'écriant : « Qu'on élargisse madame ! » Veut-il la faire réellement libérer ou bien est-ce un code pour ordonner sa mise à mort ? Les historiens se disputent encore à ce sujet. Quoi qu'il en soit, elle est poussée dans la rue où, en apercevant une pile de cadavres, elle s'écrie : « Fi, l'horreur ! Je suis perdue. » Effectivement, la voilà percée de plusieurs coups de lances et de sabres. On dénude son cadavre, sa tête est tranchée, les pointes de ses seins sont sectionnées, son cœur est arraché et même son sexe est découpé par un horrible personnage pour s'en faire une moustache.
Toute la journée, sa tête est promenée dans Paris au bout d'une pique. Elle est récupérée par un serviteur de la famille, mais son cadavre souillé est abandonné dans la rue. Un des plus horribles drames de la Révolution française.


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par joachim le Sam 19 Sep 2015, 20:31

Pauvre fille...

Même en se replaçant dans le contexte de l'époque (contre révolution, ennemis aux frontières) je ne vois pas ce que cette mort horrible a pu apporter. Finalement, le Daesch actuel n'aurait pas fait pire. boudoi29
avatar
joachim

Messages : 9
Date d'inscription : 18/09/2015
Age : 72
Localisation : Nord (Avesnois)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Invité le Ven 02 Sep 2016, 12:53

Cela fait 224 que la Princesse subit ce supplice dû à sa fidélité envers le Roi et la Reine ses Amis, sa famille.... Sad


Bien à elle !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Mr de Talaru le Ven 02 Sep 2016, 13:39

Je te rejoins Majesté dans ce souvenir douloureux de la fidélité incarnée.

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
avatar
Mr de Talaru

Messages : 2424
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 59
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Trianon le Ven 02 Sep 2016, 14:33

C'est "FOU" ce qu' l'homme est capable de faire dans l'horreur. Cette mort en est l'exemple parfait. Oui Majesté, la fidélité de la princesse et ce jusqu'à la fin tragique. Nous sommes beaucoup (aujourd'hui) à être bouleversés même si cela remonte à plus de 2 siècles. Oui, moi aussi, je vous rejoins Majesté.
avatar
Trianon

Messages : 3065
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par MARIE ANTOINETTE le Ven 02 Sep 2016, 14:33

J'ai pensé à la princesse de matin en regardant son portrait peint par Mme VIGEE LE BRUN et pas le dessin fait quelques jours avant sa mort.

R.I.P. MARIE ANTOINETTE
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 3133
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 73
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Comtesse Diane le Ven 02 Sep 2016, 16:39

Trianon a écrit:C'est "FOU" ce qu' l'homme est capable de faire dans l'horreur. Cette mort en est l'exemple parfait. 

 Et c'est la même horreur aujourd'hui ... exactement la même...  et peut-être encore pire avec ces tarés de djihadistes ... :::!!!ùùù^^^^: :::!!!ùùù^^^^: :::!!!ùùù^^^^: ,;;^)àà: )àè-è\': Smileàè-è\': Smileàè-è\':

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 7322
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Trianon le Ven 02 Sep 2016, 18:51

On pourrait dire que l'Histoire se répète souvent dans son horreur, c'est vrai. Mais, voyez-vous, je n'ai même pas la force de parler de celle que nous vivons au XXIème siècle. Une sorte d'impuissance terrible à ne rien pouvoir faire, mais surtout essayer de comprendre. Et là, il n'y a RIEN à comprendre. Et puis, la politique..... non merci.
Cette chère princesse de Lamballe qui s'évanouissait pour un rien, vous rendez-vous compte ?
avatar
Trianon

Messages : 3065
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Mme de Sabran le Ven 02 Sep 2016, 18:56

Justement c'est la pensée la plus réconfortante que nous ayons . Elle a probablement perdu connaissance au premier instant.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Comtesse Diane le Ven 02 Sep 2016, 18:57

Trianon a écrit:On pourrait dire que l'Histoire se répète souvent dans son horreur, c'est vrai. Mais, voyez-vous, je n'ai même pas la force de parler de celle que nous vivons au XXIème siècle. Une sorte d'impuissance terrible à ne rien pouvoir faire, mais surtout essayer de comprendre. Et là, il n'y a RIEN à comprendre. Et puis, la politique..... non merci.
Cette chère princesse de Lamballe qui s'évanouissait pour un rien, vous rendez-vous compte ?
Vous le dites si bien ! ....

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 7322
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Invité le Sam 05 Nov 2016, 11:01

Marie-Antoinette fait face à la tête de son amie Princesse de Lamballe - Massacres de septembre 1792 (on sait que cette scène est fictive car Marie-Antoinette s'évanouit dès qu'on Lui dit ce qu'avait subi Son amie...)

Emprisonnée dans la prison du Temple Marie-Antoinette est horrifiée par la vue de la tête sanglante de sa chère amie la princesse de Lamballe montrée par la foule parisienne sous sa fenêtre en septembre 1792. Cet acte faisait partie des «massacres de septembre» et du plaisir du peuple à tourmenter la Reine déchue et lui envoyer le message indéniable qu'elle sera la prochaine.

Par Sue Todd, artiste canadienne:



Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Mme de Sabran le Mar 22 Nov 2016, 20:10

Sujets fusionnés . Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par La nuit, la neige le Mer 23 Nov 2016, 17:32

Je reviens ici au sujet du tableau présenté dans le sujet Les Amazones de la Révolution, exposition au Musée Lambinet


Léon-Maxime Faivre - Etude pour la mort de la princesse de Lamballe devant la prison de la Force
Musée de Vernon © Musée de Vernon

Il s'agit donc d'une étude préparatoire au célèbre grand tableau que nous avons déjà présenté dans ce sujet, et conservé au château de Versailles :


Léon-Maxime Faivre - La mort de la princesse de Lamballe
Huile sur toile - Versailles, château de Versailles

© Faivre Léon-Maxime / RMN / Gérard Blot
* Source : http://www.mheu.org/fr/chronologie/mort-princesse-lamballe.htm

Idea Le peintre, Léon-Maxime Faivre, est né en 1856 et mort en 1941.
Il s'agit donc d'une représentation moderne : le peintre présentera cette toile en 1908, à l'occasion du Salon des artistes français (Paris).

Idea Comme je m'amusais au jeu des 7 erreurs (et il y en a plus : ) j'ai toutefois remarqué la grille d'égout sur la peinture définitive. Mais elle n'y est pas sur l'étude.

Pourquoi ? Probablement parce qu'elle ajoute du sordide au sordide : l'on imagine le sang qui s'écoule avec les autres immondices de la rue.
Mais elle n'existait pas au XVIIIe siècle. Wink
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12034
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort de la princesse de Lamballe

Message par Mme de Sabran le Mer 23 Nov 2016, 17:41

J'ai horreur de ce tableau. Il m'épouvante ...

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum