Le chevalier François-Augustin de Jarjayes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le chevalier François-Augustin de Jarjayes

Message par Majesté le Sam 21 Déc 2013, 13:04

François-Augustin Reynier Pélisson , chevalier de Jarjayes (1745-1822) est un militaire de carrière.Il épouse en secondes noces (1787) Madame de Laborde (s'agit-il de celle dont Hanna Schygulla tient le rôle dans "La Nuit de Varennes" d'Ettore Scola?), femme de chambre de Marie-Antoinette.
Jarjayes (dont le pseudonyme est repris dans "la Rose de Versailles" alias "Lady Oscar" Wink ) entre véritablement en contact avec la famille royale en 1791 lorsqu'il assume la direction du dépôt de la guerre. Il accepte d'accomplir différentes missions au service de la Couronne et se rend à Turin auprès de Condé et d'Artois avant de servir d'intermédiaire lors de discussions entre le Roi, Barnave, Duport et Lameth. Présent aux côtés de Louis XVI le 10 août 1792, il réussit à rester en contact avec les prisonniers du Temple.
Il espère , après l'exécution du Roi, parvenir à faire évader Marie-Antoinette. Il Lui soumet son projet mais Elle doit renoncer par crainte de compromettre Ses enfants . En fait , Elle ne veut pas partir sans eux, ni sans Madame Elisabeth. Elle lui écrit à cette occasion une lettre émouvante .
Jarjayes se rend auprès du Comte d'Artois une seconde fois. Emigré en 1793, il ne rentre qu'après le 18 Brumaire.

Bien à vous.
avatar
Majesté

Messages : 11626
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier François-Augustin de Jarjayes

Message par Mme de Sabran le Mer 05 Nov 2014, 19:06




Fils de Jean Antoine Reynier et de Marianne Calignon, François Augustin Reynier Pélisson, futur chevalier et comte de Jarjayes, naît le 24 octobre 1745 à Upaix en Dauphiné.
Il commence par collaborer aux travaux topographiques du lieutenant-général Bourcet qui avait une réputation d'écrivain militaire.
En 1769, il devient l’aide de camp du général, poste qu’il conservera jusqu’en 1776.



Le 11 septembre 1770, il épouse la nièce du général Bourcet, Marie-Anne Louise Bourcet de la Saigne, de 9 ans sa cadette. Ils auront deux enfants ensemble.
En 1779, il est promu à l'état-major de l'armée avec le grade de colonel.
En 1786, il devient veuf et se remarie un an plus tard avec une des douze premières femmes de chambre de la reine Marie-Antoinette :
Louise Marguerite Emilie Henriette Quetpée de Laborde, elle-même veuve de Philippe Joseph Hinner, harpiste de la reine, et mère Louise Antoinette Laure Hinner, future Laure de Berny, amie d’Honoré de Balzac.

Les époux Jarjayes n’auront qu’une fille ensemble.

En 1791, décoré de l'Ordre de Saint-Louis, il est nommé par Louis XVI maréchal de camp et directeur adjoint au dépôt de la guerre.
Ayant su gagner la confiance des souverains, le chevalier a été chargé par eux de diverses missions secrètes en France ou à l’étranger : dès 1790 à Turin auprès du comte de Provence, à partir de juillet 1791 auprès de Barnave, auprès d’Axel de Fersen entre 1790 et 1793…
En 1793, après la mort du roi, il organise avec Toulan et Lepitre une tentative d’évasion de la famille royale enfermée au Temple qui prévoyait son embarquement au Havre à destination de l’Angleterre.
Prévu pour début mars, ce plan échouera par la faute de Lepitre.

En mai 1793, il rejoint Turin, chargé des reliques laissées par Louis XVI et de diverses lettres, que la reine le charge de remettre au comte de Provence et au reste de sa famille, alors à Hamm.
Le 6 mai 1793, il est nommé aide de camp par Victor-Amédée VIII, roi de Sardaigne et beau-frère de Louis XVI.
A la suite de cette nomination, il participe à la campagne militaire de 1793, dans l’armée sarde.

Le complot de l’œillet, qui visait à faire évader la reine de la Conciergerie dans la nuit du 2 au 3 septembre 1793, prévoyait que celle-ci rejoigne Madame de Jarjayes au Grand Berceau, propriété de Hérault de Séchelles (sur le territoire de Livry-Gargan), avant de partir avec elle pour l'Allemagne.

Ce plan a, comme les précédents, bien sûr échoué…

Sous le Consulat, il rentre en France et obtient le poste de vice-président de la compagnie des Salines de l'Est.
Sous la Restauration, le chevalier de Jarjayes reçoit de Louis XVIII le grade de lieutenant-général, par ordonnance du 4 février 1815.
François Augustin Reynier de Jarjayes meurt à Fontenay aux Roses, près de Paris, le 11 septembre 1822.

Merci à
romy50300.forumgratuit.org


Cosmo a écrit:
MARIE ANTOINETTE a écrit: la destination pour se cacher dans les environs de PARIS était le château de LIVRY !!!!!!
(vous souvenez-vous de ce dossier ????)

Non - mais n'hésitez pas à nous rafraîchir la mémoire, chère MARIE ANTOINETTE . Very Happy


Photos du château de Livry, glanées sur le forum de Romy :







Et dire que ces murs, aujourd'hui si délabrés, auraient dû accueillir Marie-Antoinette !















avatar
Mme de Sabran

Messages : 26365
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier François-Augustin de Jarjayes

Message par Majesté le Mer 05 Nov 2014, 19:40

Et rien d'Oscar ? boudoi26 

Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11626
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier François-Augustin de Jarjayes

Message par Invité le Mer 05 Nov 2014, 19:42

Le château est dans un état... Shocked ... proche de l'Ohio ! Hop!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier François-Augustin de Jarjayes

Message par Majesté le Mer 05 Nov 2014, 19:45



...T'as le moral à zéro...? Shocked 

Bien à toi.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11626
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier François-Augustin de Jarjayes

Message par Mme de Sabran le Sam 14 Mar 2015, 20:32

;

François-Auguste-René Pélisson, chevalier de Jarjayes, né en 1745 à Grenoble, était compatriote de Barnave . Il avait épousé, en 1787, Marguerite-Louise-Emilie de Laborde, veuve du harpiste Hinner, devenue la même année et restée depuis lors première femme de chambre en survivance et lectrice de Marie-Antoinette.
Demeurée fidèle à sa maîtresse, elle couchait dans la chambre même de la reine, aux Tuileries. Son mari, alors colonel, avait été autorisé à la voir au château; il y entrait donc librement. Très attaché lui-même à la famille royale, il avait été l'année précédente envoyé par Louis XVI à Turin pour engager le roi de Sardaigne à faire cesser des rassemblements d'émigrés, et il y avait réussi . Plus tard, il s'efforça, mais en vain, d'obtenir du roi qu'il s'opposa au licenciement de sa garde constitutionnelle, puis il fut de ceux qui, à la veille du 10 août, tentèrent, non moins inutilement, d'arracher à Louis XVI quelques décisions énergiques . Enfin, on connaît la part audacieuse qu'il devait prendre au complot de Toulan et de Lepître pour faire évader Marie-Antoinette de la tour du Temple .
C'est ce serviteur à toute épreuve que la reine employa, au moins pendant les premières semaines, pour correspondre avec Barnave et ses amis . Quand elle voulait leur faire parvenir une lettre, elle la mettait cachetée dans la poche de Jarjayes, et celui-ci la transmettait à Barnave, lequel, après en avoir pris connaissance, la replaçait recachetée dans la poche du messager, de façon que la reine pût l'y reprendre et la détruire, si elle le voulait .
Le même procédé servait à Barnave pour les avis qu'il faisait passer à la reine, en sorte que la poche de Jarjayes était comme une boite à lettres où Marie-Antoinette et Barnave allaient alternativement prendre et reporter leur courrier .

C'est un ancien Feuillant, c'est à dire un des amis de Barnave, Lameth et Duport, le vieux marquis de Jaucourt
( chez lequel nous étions, un tout petit poil en amont de ce sujet ), qui, en 1850, fit passer ce renseignement à Sainte-Beuve ( " Causeries du Lundi " )

( E. Welvert : Le Secret de Barnave )

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26365
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier François-Augustin de Jarjayes

Message par Mme de Sabran le Lun 09 Nov 2015, 22:11

Mme de Sabran a écrit:
Roi-cavalerie a écrit:

Si on met de côté l'erreur du commissaire priseur consistant à marier Jules de Polignac (1780-1747) avec sa mère (sic) qui me semble un peu grosse pour un homme de l'art, on relève que la famille de Polignac aurait pu être associée au complot dit de l'oeillet organisé par Rougeville ce qui pour moi est une première! Toutefois, selon wikipedia, il apparait que le montage de l'exfiltration de la reine prévoyait que celle-ci rejoigne Mme de Jarjayes au château de Beaucé, propriété qui appartenait à la mère d'Hérault de Séchelles, le cousin de la duchesse. Aurait-on là effectivement l'indice d'une participation car Hérault de Séchelles aurait entretenu, selon certains, des liens avec l'émigration et notamment avec le baron de Batz et les réseaux royalistes?
Qu'en pensez vous?

Amitiés Roi-cavalerie


C'est fou, cher Roi-cavalerie, je viens de vous lire et relire trois fois !!!
Je me souviens fort bien que Marie-Antoinette devait rejoindre Mme de Jarjayes dans un château qui avait appartenu à la mère de Hérault de Séchelles . Je l'ai écrit quelque part . Etait-ce ici, ou bien à la Conciergerie ? ici , je crois . Le château était celui du Grand Berceau, sur le territoire de Livry-Gargan.
Je pense que ce doit être dans le sujet du chevalier de Jarjayes !!! :n,,;::::!!!: :n,,;::::!!!: :n,,;::::!!!:


C'EST BIEN ICI !!! cheers

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26365
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier François-Augustin de Jarjayes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum