Voltaire : Ecrasez l'infâme !

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Voltaire : Ecrasez l'infâme !

Message par La nuit, la neige le Ven 17 Fév 2017, 19:16

Idea Je poursuis la citation de la biographie de Pierre Milza, et plus précisémment au sujet de la mère de Voltaire, morte alors que Voltaire était tout jeune.

Arrow

Voltaire, si l'on se réfère à son seul acte de baptême, n'avait pas encore sept ans.
L'enfant était fragile, sensible, peu habitué aux démonstrations de tendresse de son géniteur : il est vraisemblable que la mort de sa mère l'a véritablement affecté.

Mme Arouet ne semble pourtant pas avoir été une mère envahissante.
Mariée à 22 ans avec un personnage peu porté à la fantaisie, condamnée comme la plupart des femmes de son temps à subir le joug des grossesses répétées et des couches périlleuses, elle a cherché à satisfaire un tant soit peu son appétit de vivre.

Elle est devenue l'amie de Ninon de Lenclos, cliente de son mari.
Elle fréquente "le monde" et accueille quelques "beaux esprits", des représentants de la bohème dorée, des abbés non conformistes comme Gédoyn ou comme Châteauneuf, en qui d'aucuns ont cru voir le véritable père de Voltaire.


Portrait présumé de Ninon de Lenclos
Attribué à Jean Petitot, le Vieux


Est-ce une indiscrétion de son entourage qui a d'abord suscité chez l'écrivain, avant qu'il ne revendique à l'âge mûr une filiation hors mariage jugée gratifiante, une certaine sévérité vis-à-vis de la conduite de sa mère ?

Toujours est-il que parmi les rarissimes mentions de Mme Arouet dans l'immense correspondance de l'écrivain, on relève le sizain suivant, extrait d'une "lettre à Duché", non datée et dont le destinataire serait en fait le marquis d'Ussé :

Dans tes vers, Duché, je te prie,
Ne compare point au Messie
Un pauvre diable comme moi :
Je n'ai de lui que sa misère,
Et suis bien éloigné, ma foi,
D'avoir une vierge pour mère


Oups ! :

Les spécialistes de Voltaire s'accordent à voir dans cette épigramme désabusée l'oeuvre d'un adolescent, ou du moins d'un tout jeune homme.
De l'amertume qui perce dans les deux derniers vers, il semble ressortir que son auteur ne se berce guère d'illusion quant à la vertu de sa génitrice et qu'il tient ses hypothétiques écarts pour une trahison personnelle.

_______
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8740
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voltaire : Ecrasez l'infâme !

Message par Mme de Sabran le Ven 17 Fév 2017, 20:33

Merci pour ce long exposé . Et moi qui croyais les Arouet de bons bourgeois rangés !

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26112
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum