Valentin Esterházy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Valentin Esterházy

Message par Majesté le Sam 14 Fév - 11:49

Valentin Ladislas, comte d'Esterházy, né en 1740 au Vigan et mort en 1805, est un militaire français d'origine hongroise.


Il est fils du comte Antoine-Joseph Esterházy, petit-fils du comte Antoine Esterházy et cousin de la branche hongroise des Esterházy, qui a soutenu l'insurrection menée par François II Rákóczi contre les Habsbourg au début du XVIIIe siècle.

Proche de Ladislas Ignace de Bercheny, comte Bercsényi, après la mort de son père en 1750, il s'intègre facilement à la cour de Lunéville. Engagé dans la guerre de Sept Ans, il obtient une promotion dans la Légion Royale (futur 111e régiment d'infanterie de ligne).

Le 6 mai 1764, grâce à Étienne François de Choiseul, il devient colonel d'un régiment de hussards portant son nom, le Hussard-Esterházy (futur 3e régiment de hussards).

Son origine hongroise lui vaut de participer à une action exceptionnelle. En mars 1770, il est chargé par le duc de Choiseul d'aller porter à Vienne à l'archiduchesse d'Autriche Marie-Antoinette le portrait du dauphin, en vue de leur mariage, et c’est ainsi que naît une véritable amitié. Il devient alors un des proches de la Reine qu'il accompagne souvent dans son domaine de Trianon durant les vingt années qui suivent.

Il épouse le 23 mars 1784 la comtesse Ursula de Halwill, qui lui confère un rang plus conforme à la cour. À la cérémonie sont présents le Roi et la Reine ainsi qu'une grande partie de la cour.
Après 1784, Valentin-Stanislas Esterhazy devient commandant en second en Hainaut en 1786, membre du conseil de guerre en 1787.

Le comte Esterházy est l'un des proches de la reine Marie-Antoinette. Proche de Ladislas Ignace de Bercheny, comte Bercsényi, après la mort de son père en 1750, il s'intègre facilement à la cour de Lunéville. Engagé dans la guerre de Sept Ans, il obtient une promotion dans la Légion Royale (futur 111e régiment d'infanterie de ligne).

Toutefois, Valentin-Ladislas Esterhazy ne séjourne véritablement à la Cour de Versailles qu’après l’avènement de Louis XVI. Dès lors, il devient une pièce importante des coulisses. C’est lui qui est chargé d’accueillir l’empereur Joseph II lors de sa visite en France en 1777. Il est créé brigadier, maréchal de camp le 1er mars 1780, inspecteur de la cavalerie, gouverneur de Rocroi en 1783, chevalier du Saint Esprit en janvier 1784.

Membre du conseil de la guerre, il est gouverneur de Rocroy et maréchal de camp lorsqu'éclate la Révolution française.
Quand éclate la Révolution, le comte Esterhazy et son régiment stationnent à Valenciennes. Cette ville devient un point de passage pour les émigrés, à commencer par le comte d’Artois qui passe en Belgique dès le 18 juillet 1789. En 1790, Esterhazy conduit sa femme en Angleterre pour la mettre à l’abri de la tourmente révolutionnaire. Puis, il rejoint le roi et la reine, leur propose un plan d’évasion, puis, en raison de leurs hésitations, émigre à son tour avec les frères du roi puis se retire en Russie où Catherine II puis Paul Ier lui accorde des terres.

En 1790, Esterhazy est à Aix-la-Chapelle avec une foule d’émigrés. A nouveau, il est chargé de la délicate mission de négocier avec les princes allemands un semblant d’étiquette et des budgets modérés.

Dans la colonie des émigrés, Esterhazy fait partie de ceux qui pensent que le couple royal est désormais perdu. Et d’adapter son comportement en conséquence. En 1791, il cède son régiment au prince de Salm-Kyrbourg et rejoint le comte d’Artois, le futur Charles X, à Aix-la-Chapelle, Bruxelles, Pilnitz et Coblence.

En septembre 1791, il est chargé d’une délicate mission. Le roi de Prusse et l’empereur d’Autriche cherchent à profiter de la Révolution en France pour avancer leurs pions en Europe centrale. Le comte d’Artois veut alerter les puissances européennes sur le danger de propagation des idées révolutionnaires et les charger de rétablir l’ordre en France. Du coup, Esterhazy est envoyé à la cour de Russie. Catherine II lui fait très bon accueil, mais elle est davantage préoccupée par les affaires de Pologne que par la Révolution en France.

Habile, l’impératrice de Russie lui offre un domaine en Ukraine, Luka. Esterhazy s’implante en Russie. La Révolution en France, le sort des princes émigrés, la recomposition des frontières européennes sortent de ses préoccupations. Son épouse l’y rejoint en 1793. Quand le comte d’Artois se rend à Saint-Pétersbourg, en mars 1793, Esterhazy lui donne des promesses de fidélité qui ne seront pas tenues. Désormais, Valentin-Stanislas vit à l’heure russe.

A la mort de Catherine II, le nouveau tsar Paul 1er le prive de son domaine de Luka. Mais quelques temps plus tard, il le lui restitue avec le comté de Grodek, en Volhynie. C’est là qu’il termine ses jours, le 23 juillet 1805. Son fils Ladislas meurt en 1876, ne laissant que des filles.

Valentin Ladislas Esterházy est chevalier de Saint-Louis puis chevalier des ordres du roi.


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11846
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Valentin Esterházy

Message par Mme de Sabran le Sam 14 Fév - 11:54

;

Bonne fête à vous, Comte ! Very Happy
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27793
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Valentin Esterházy

Message par Majesté le Sam 14 Fév - 12:16

Marie-Antoinette a de l'estime pour celui qu'Elle considère comme Son compatriote _ Elle l'appelle "frère". Elle lui permet de venir familièrement dans Sa loge au théâtre, ce qui suscite des jalousies.
Il est l'un des quatre proches autorisés à La veiller lors de Sa rougeole avec le baron de Besenval et les ducs de Guines et de Coigny.

La rougeole vue par le film de Sofia Coppola :

Si les Esterházy hongrois ont participé aux soulèvements contre Marie-Thérèse, leur cousin de France se montre très fidèle à sa fille et à son gendre. Le Roi l'aide à solder ses dettes et la Reine intervient pour permettre son mariage avec une riche héritière, la comtesse Ursula de Halwill.
L'impératrice juge excessive la faveur accordée à un homme dont maison "n'est pas illustre" qui est "regardé toujours comme un réfugié" et qu'elle n'hésite pas à qualifier de "freluquet"...

Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11846
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Valentin Esterházy

Message par Lucius le Sam 14 Fév - 12:35

Son père Valentin Joseph se soulève contre l'autorité viennoise sous la bannière de François Rákóczi. L’échec du soulèvement du prince pousse le comte à partir pour la Hongrie (1711), puis il passe par l'empire ottoman avant de s'installer en France. Il est d'abord engagé au sein du régiment du comte Bercsényi, capitaine d'un régime de hussard.
Dès 1735 Louis XV le met à la tête d'un nouveau régiment, qui porte son nom.
En 1743 il tombe à la bataille, considéré comme mort, il est abandonné sur le champs de bataille où il est recueilli, mais décède peu après de ses blessures et insolations. Son fils est trop jeune pour reprendre le régiment, et celui-ci passe en d'autres mains.

source : wikipedia hongrois


Dernière édition par Lucius le Sam 14 Fév - 14:16, édité 3 fois
avatar
Lucius

Messages : 6470
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Valentin Esterházy

Message par Lucius le Sam 14 Fév - 12:44

Si cette famille s'est quelque fois opposée à la mainmise de la Cour autrichienne sur les magnats de Hongrie, la branche aînée s'est caractérisée par un soutien indéfectible à la dynastie Habsbourg, ce qui lui permit de fonder une fortune colossale et de s'affirmer comme la première maison du royaume apostolique.
avatar
Lucius

Messages : 6470
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Valentin Esterházy

Message par Majesté le Lun 25 Mai - 9:22

Portrait du Comte Esterhazy:


Officier de hussard du Régiment d'Esterhazy:


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11846
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Valentin Esterházy

Message par Majesté le Lun 25 Mai - 9:24

Ce chien fut offert à Esterhazy par Marie-Antoinette en 1782.
Les anneaux que la Reine lui adressa depuis les Tuileries en 1791:


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11846
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Valentin Esterházy

Message par Mme de Sabran le Lun 4 Jan - 12:18

Voici une lithographie de LEON NOEL, "Le Comte Valentin Esterhazy-Galantha", XIXème Very Happy


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27793
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Valentin Esterházy

Message par Mme de Sabran le Ven 15 Jan - 15:12

.

Face à la mainmise de l’Autriche sur la Hongrie, certaines familles hongroises se mettent au service du roi de France. C’est ainsi que Valentin Joseph Esterhazy entre au régiment de Bercheny en 1720. En 1735, il est autorisé à le quitter et à créer un régiment à son nom. Il participe aux opérations en Corse en 1739, puis à celles de Prague en 1741. Promu brigadier de cavalerie, il est fait chevalier de l’ordre de Saint-Louis. En 1743, il est blessé à Dettingen et meurt à Aschaffenbourg en juillet.

Admirons le beau travail de ce sabre de Valentin Esterhazy ! Very Happy

Cartel

Datation : Vers 1720
Auteur :
Matériaux : Acier, argent, Lapis-lazuli, bois, velours, argent
Techniques : Forgé, ciselé, repoussé
Lieu de création : France
Hauteur :
0,935 m
Largeur :
0,145
Poids :

Tiens, il ne pèse rien ! Wink











Avec ça, et vas-y donc que je t'embroche l'ennemi !!! :n,,;::::!!!: Qu'il y vienne !

Malgré ses caractères morphologiques et sa lame d'Europe centrale, le décor de cette arme place sa création en France, sous la régence. Le sabre aurait été offert au comte Esterhazy à son entrée au régiment de Bercheny. Munie d'une poignée en lapis-lazuli à calotte d'argent, la garde, ciselée, est frappée des armoiries des Esterhazy. La Lame, d'un type archaïque, est frappée de deux croissants dentelés à côté desquels a été grossièrement gravé le mot FRINVIA. Le fourreau est gainé de velours bleu, la couleur de l'uniforme des hussards en France à cette époque. Les garnitures sont en tôle d'argent repoussé et ciselé de médaillons figuratifs ornés de trophées d'armes et emblèmes ottomans. Les médaillons de l'avers représentent eux, des scènes de la vie militaire ou de combats, notamment un hussard brandissant la tête d'un turc. Il s'agit peut-être d'évocations des combats menés par les membres de la famille Esterhazy, princes du Saint-Empire, au nombre desquels la levée du siège de Vienne en 1683.

http://www.musee-armee.fr/collections/base-de-donnees-des-collections/objet/sabre-du-comte-esterhazy.html


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27793
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Valentin Esterházy

Message par Mme de Sabran le Sam 5 Nov - 12:52

.
Le comte Esterhazy, très proche ami de Marie-Antoinette,  obtient un logement au château, en décembre 1783, comme nous pouvons le lire sur ce document .   Very Happy





Le Roy ayant bien voulu donner au Comte Esterhazy un logement au château de Versailles occupé ci-devant par M. le Bailly de Crussolz, près de la Salle des Cent Suisses, il prie M. le comte d'Angivilliers de vouloir bien donner des ordres pour qu'il soit visité et qu'il y soit fait quelques petites réparations urgentes.

Il a l'honneur de lui faire ses compliments.

Versailles, le 27 décembre 1783

Faut-il comprendre que Alexandre-Charles-Emmanuel, bailli de Crussol,    
garde du corps de monseigneur le comte d'Artois, est invité à trouver à se loger ailleurs ?

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27793
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Valentin Esterházy

Message par Mme de Sabran le Sam 5 Nov - 19:50

.

La Bastille vient de tomber .
Voici la signature autographe du comte Valentin Esterhazy, sur un laisser-passer, le 16 juillet 1789 à Valenciennes.  
Joli document ! Very Happy


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27793
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Valentin Esterházy

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum