Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Message par Louise-Adélaïde le Dim 01 Mar 2015, 15:31

Voici un article très intéressant et bien documenté sur les débuts au XVIIIème siècle de ce qui deviendra une discipline à part entière en médecine = la Pédiatrie;
On en doit les débuts au modernisme et à l'intelligence scientifique de Louis XVI et Marie-Antoinette qui surent favoriser l'accès à des médecins compétents auprès de leurs enfants et firent confiance à de nouvelles techniques médicales =

http://cour-de-france.fr/article3572.html

_________________
......." Ce siècle et ces sentiments sont si éloignés des nôtres".... Taine Essais de critique et d'Histoire 1856
avatar
Louise-Adélaïde

Messages : 2216
Date d'inscription : 03/01/2015
Localisation : Sud Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Dim 01 Mar 2015, 15:47









Que nous dit Wiki sur l'Histoire de la pédiatrie en France ?  :n,,;::::!!!:

Jusqu'au siècle des Lumières, les spécificités et la personne de l'enfant sont pratiquement ignorées. Même les grands philosophes se désintéressent de l'enfant. Seul saint Augustin racontera son enfance .
L'enfant n'est qu'un adulte miniature à la survie précaire.
À partir du XVIIIe siècle, l'enfant va progressivement être perçu comme un être en croissance et maturation somatique et psychique, en même temps qu'un sujet d'éducation et d'apprentissage nécessitant une intervention précoce. Toutefois, le nouveau-né sera longtemps considéré comme un simple « tube digestif », un être réflexe, sans aucune compétence, dénué de sentiments et de sensations, une considération à peine nuancée quand cet être devient rampant puis ambulant.
En outre, la forte mortalité infantile est considérée comme une fatalité habituelle, presque normale et l'infanticide des malformés ainsi que l'eugénisme auront longtemps droit de cité.
En fait, peu de médecins s'intéressent à la médecine de l'enfant avant les deux guerres mondiales du XXe siècle, même si l'on peut cependant évoquer certains précurseurs comme Nils Rosén von Rosenstein en Suède au XVIIIe siècle, ainsi que beaucoup plus tard Armand Trousseau et Antoine Marfan en France à l'aube du XXe siècle.
Les préoccupations, prise en charge et découvertes en la matière sont, en effet, récentes et ont suivi l'émergence lente et progressive de la pédiatrie sous l'effet de l'hécatombe des deux grandes guerres mondiales (nécessité de remplacer les générations sacrifiées), des révolutions pastorienne et freudienne, de l'hospitalisme et de la naissance de l'obstétrique. Le XIXe siècle constitue toutefois l'époque charnière en matière d'hospitalisation des enfants et de promotion d'actions préventives et sociales .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26314
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Message par Reinette le Dim 01 Mar 2015, 15:49

Merci pour cet article ! Very Happy
avatar
Reinette

Messages : 8021
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Message par fleurdelys le Dim 01 Mar 2015, 15:50

Merci ! Louise-Adélaïde
Je lirai plus tard
avatar
fleurdelys

Messages : 714
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 47
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Message par Louise-Adélaïde le Dim 01 Mar 2015, 16:01

Mme de Sabran citant "Wiki" a écrit:Jusqu'au siècle des Lumières, les spécificités et la personne de l'enfant sont pratiquement ignorées. Même les grands philosophes se désintéressent de l'enfant.

Euh, je crois comprendre que votre avis est plus nuancé ?? Shocked
Ainsi que le mien........

En fait, sous l'influence de Rousseau ( qui abandonna quand même ses enfants ! ) le XVIIIème prône l'intérêt pour l'enfant, l'éducation et - au moins dans les classes sociales aisées- on s'interroge sur des notions telles "l'inné" "l'acquis" ainsi Marivaux dans sa pièce La dispute ;
Bien sûr, les disparités sont flagrantes entre les coutumes d'une classe à l'autre; les artisans, gens modestes mettent leurs enfants en nourrice, les grandes dames essaient d'allaiter elles mêmes; mais là aussi d'une famille à l'autre toutes les différences sont possibles;
On doit donc rester prudent ......
Ce que je soulignais était avant tout l'intérêt de Louis XVI et Marie-Antoinette pour leurs enfants, leur santé, leur éducation.....

_________________
......." Ce siècle et ces sentiments sont si éloignés des nôtres".... Taine Essais de critique et d'Histoire 1856
avatar
Louise-Adélaïde

Messages : 2216
Date d'inscription : 03/01/2015
Localisation : Sud Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Dim 01 Mar 2015, 16:07

Louise-Adélaïde a écrit:
Ce que je soulignais était avant tout l'intérêt de Louis XVI et Marie-Antoinette pour leurs enfants, leur santé, leur éducation.....

Et vous avez d'autant plus raison d'insister sur cet intérêt commun qu'il a bien été le seul motif de rapprochement entre Marie-Antoinette et son mari . Ils ont tous deux sincèrement aimé leurs enfants et souffert à travers eux. Rien d'autre n'a pu réussir à les souder .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26314
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Message par Reinette le Dim 01 Mar 2015, 16:23

Un détail qui permet de voir l'évolution des moeurs à ce sujet, du moins dans la famille royale, c'est que les enfants de Louis XVI et Marie-Antoinette ont obtenu leurs prénoms dès leur naissance. Avant ils ne recevaient que leur titre et des numéros comme les filles de Louis XV et devaient attendre leur baptême parfois jusqu'à dix ans révolus. Smileàè-è\':

Non, erreur de ma part : la première enfant royale à bénéficier de cette nouveauté est madame Elisabeth. Mais le comte d'Artois reprendra les anciennes habitudes pour ses enfants, ainsi le duc d'Angoulême ne sera baptisé qu'en 1785.

L'évolution commence dès la génération des petits-enfants de Louis XV. Celui-ci contrairement à Louis XIV donne l'entière responsabilité de l'éducation de ses petits-enfants à leurs parents. Il n'interviendra jamais dans le rôle strict de l'éducation, préférant se donner simplement le rôle de grand-père qui leur prépare des jeux de plein air ou qui fait souci d'indulgence devant des punitions qu'il juge trop sévère. Il apprécie également les voir tous se jeter sur lui pour une partie de câlins (il me semble que c'est le duc de Croÿ qui en est témoin). J'avais lu aussi qu'il ne cessera de se rendre au berceau de la petite Elisabeth à sa naissance.Shocked  Notons qu'il aura certainement une tendresse particulière pour la dernière de ses petites-filles puisque c'est lui-même qui la présente à Marie-Antoinette (or il avait peut-être d'autres chats à fouetter le jour du mariage et qu'il y avait suffisament de personnes pour se charger d'une telle mission).
Nous savons aussi que durant ses premières années, elle n'en fera qu'à sa tête au grand désespoir de son personnel d'éducation. Un laxisme bien différent de ce qu'ont connu ses tantes. Smileàè-è\':
Il faut savoir également que le futur Louis XVI, ses frères et soeurs sont les premiers enfants royaux à n'avoir jamais reçu le fouet, pratique pourtant bien courante précédemment et longtemps encore chez leurs sujets.

Il est donc naturel que Louis XVI et Marie-Antoinette apportent encore plus de modifications dans l'éducation de leurs enfants. Il y aura déjà la tendresse, ce qui est fondamental ! boudoi30
avatar
Reinette

Messages : 8021
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Message par Louise-Adélaïde le Dim 01 Mar 2015, 16:32

Very Happy C'est intéressant comme tout, Reinette, ce que vous écrivez;
Encore une fois, je déplore ce brusque "arrêt" qu'a été la Révolution, dans tous les domaines;

_________________
......." Ce siècle et ces sentiments sont si éloignés des nôtres".... Taine Essais de critique et d'Histoire 1856
avatar
Louise-Adélaïde

Messages : 2216
Date d'inscription : 03/01/2015
Localisation : Sud Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Message par Reinette le Dim 01 Mar 2015, 16:32

Louise-Adélaïde a écrit:Very Happy   C'est intéressant comme tout, Reinette, ce que vous écrivez;
Encore une fois, je déplore ce brusque "arrêt" qu'a été la Révolution, dans tous les domaines;

Comme je partage ce sentiment !!! boudoi30

Merci beaucoup. Mais vous verrez que c'est un peu un sujet redondant de ma part. :
avatar
Reinette

Messages : 8021
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Message par Louise-Adélaïde le Dim 01 Mar 2015, 16:43

Reinette a écrit:un sujet redondant de ma part

Je pense que nous allons être deux........ Very Happy


A moins que nous ne soyons plusieurs........




_________________
......." Ce siècle et ces sentiments sont si éloignés des nôtres".... Taine Essais de critique et d'Histoire 1856
avatar
Louise-Adélaïde

Messages : 2216
Date d'inscription : 03/01/2015
Localisation : Sud Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Message par Reinette le Dim 01 Mar 2015, 16:56

L'éducation des enfants royaux m'a toujours passionnée... Comme je suis enseignante, j'ai réussi à combiner deux de mes passions. Et maintenant que je suis mère, c'est encore plus intense ! Very Happy
avatar
Reinette

Messages : 8021
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Message par Louise-Adélaïde le Dim 01 Mar 2015, 17:13

Ah, oui, je suis comme vous;
Par exemple, ce petit dauphin du Temple me martyrise.......

_________________
......." Ce siècle et ces sentiments sont si éloignés des nôtres".... Taine Essais de critique et d'Histoire 1856
avatar
Louise-Adélaïde

Messages : 2216
Date d'inscription : 03/01/2015
Localisation : Sud Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Dim 01 Mar 2015, 17:29



Le livre que Françoise Chandernagor lui consacre est insoutenable ...
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26314
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Message par Reinette le Dim 01 Mar 2015, 17:30

Louise-Adélaïde a écrit:Ah, oui, je suis comme vous;
Par exemple, ce petit dauphin du Temple me martyrise.......

Personne ne peut rester indifférent à ce sort abominable. Sad
avatar
Reinette

Messages : 8021
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emergence de la "pédiatrie" dans les "maisons" des enfants royaux au XVIIIème siècle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum