Simon-Nicolas-Henri Linguet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Invité le Mer 20 Mai 2015, 15:40

C'est qui ce Linguet ? Shocked



Correspondance secrète, 16 janvier 1778.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Mme de Sabran le Mer 20 Mai 2015, 16:01

Reinette a écrit:C'est qui ce Linguet ? Shocked


C'est un homme de Lettres, auteur des fameuses Annales dans lesquelles tu es en train de puiser, je pense .

Simon-Nicolas-Henri Linguet






Il est né le 14 juillet 1736 à Reims et guillotiné le 27 juin 1794 à Paris. Il fut un avocat, publiciste, homme de lettres et propriétaire terrien, à la fois opposé aux philosophes, aux jansénistes, et surtout au libéralisme économique mis en place par la Révolution dont il dénonça avec virulence les conséquences pour les classes laborieuses.


Biographie


Issu d’un père d’origine ardennaise, avocat au parlement, greffier-en-chef de l’Élection de Reims, ancien vice-principal du Collège de Navarre, et d’une mère rémoise, descendante de Nicolas Bergier.


Au service des grands sous l'Ancien Régime


Secrétaire du duc de Deux-Ponts, il voyagea en Pologne mais dut rentrer en France pour une accusation de cheval volé. De retour à Paris, il embrassa la carrière des lettres avec le poète Dorât avec qui il se brouilla pour une affaire de 100 ou 200 louis qu'il lui aurait dérobés. Il devint ensuite l'aide de camp du prince de Beauvau, en Espagne. Il y apprit l'espagnol et traduisit Calderón et Lope de Vega. Il rédigea ensuite une Histoire du siècle d'Alexandre publiée à Amsterdam en 1762.
Il ne parvint pas à entrer à l'Académie française et devint, avec Fréron, l'adversaire des philosophes. Il s'installa quelque temps à Abbeville à partir de 1763 où il essaya de renouer avec le parti philosophique et avec la carrière des lettres.

Un avocat controversé


Élève brillant, Linguet fit ses études à Paris. Avant la Révolution, il exerça la profession d'avocat. Il côtoya alors les cercles anti-philosophiques et composa quelques recueils littéraires.

Comme avocat, il défendit des causes fameuses : celles du chevalier de La Barre en 1766, du duc d'Aiguillon en 1770, du marquis de Louis de Gouy d'Arsy en 1771, du comte de Morangiès contre les Verron en 1772, de la comtesse de Béthune en 1774. Cette dernière affaire lui valut d'être rayé du barreau par un arrêt du 11 février 1774.
Après dix ans d'exercice dans le droit, il fut rayé du barreau en raison de son attitude déloyale et de son mépris à l'égard de ses collègues.

« Fougueux, caustique, sarcastique, il se fit partout des ennemis, accusant les uns et les autres à tort et à travers. Il prétendait que le bâtonnier des avocats déclamait contre le droit romain. Ses ennemis lui rendirent la pareille et l'on rapporta à son sujet la spirituelle charade :

Mon premier sert à pendre
Mon second mène à pendre
Mon tout est à pendre
».

Un homme de lettres


Il se reconvertit dans le journalisme et devint le rédacteur de la feuille hebdomadaire de Charles-Joseph Panckoucke, le Journal de politique et de littérature. Ce journal attaquait à peu près tous les milieux. Quelques mois plus tard, Linguet dut quitter son poste, du fait d'attaques trop virulentes envers les membres de l'Académie française et sous la pression ministérielle de Vergennes et de Miromesnil.

Après s'être aliéné le pouvoir et les institutions littéraires, il s'exila volontairement à Londres, d'où il lança, en mars 1777, les Annales civiles, politiques et littéraires. Peu de temps après, il continua son entreprise éditoriale aux Pays-Bas autrichiens. Mais, attiré à Paris en septembre 1780, il fut aussitôt incarcéré. Emprisonné à la Bastille de 1780 à 1782, il regagna l'Angleterre à sa libération. Il y renoua avec les Annales et publia, Mémoire sur la Bastille qui fit sensation.

L'année suivante, il mena campagne pour la réouverture des bouches de l'Escaut. Le gouvernement autrichien, ravi, lui accorda des lettres de noblesses et arrangea son retour en France en 1786. Protégé par Joseph II comme par Louis XVI qui goûtait son style journalistique, il rentra en France, avec l'aura d'un héros populaire.

Un acteur de la Révolution


Après un séjour dans les Pays-Bas révoltés en 1789, il rentra en France. Auteur d'un Mémoire contre le pouvoir arbitraire, Linguet reprit son métier de journaliste pendant la Révolution française. Il rédigea des articles dans ses Annales jusqu'en 1792.

En 1791, il prit la défense de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue devant l'Assemblée constituante.

A l'Assemblée législative il porta des accusations contre le ministre Antoine François Bertrand de Molleville.

Membre du Club des Cordeliers, il fut l'adversaire de Barnave et entra en relation avec Camille Desmoulins, Danton et Robespierre.

Au milieu de l'année 1792, devant la tournure que prenait les événements, il abandonna le journalisme et la politique et se retira sur ses terres du château de Marnes-lès-Saint-Cloud (actuellement Marnes-la-Coquette), dont il fut élu maire et mena une existence tournée vers la philanthropie.

Il fut arrêté pendant la Terreur en septembre 1793 sur l'accusation de publication d'articles élogieux dans son journal avant la Révolution afin d'obtenir des gratifications de monarques étrangers. Des lettres trouvées dans l'Armoire de fer datant de 1784 le compromirent bien qu'antérieures à la Révolution. Il fut jugé neuf mois plus tard, condamné et guillotiné le même jour, le 9 messidor an II (27 juin 1794) pour « avoir encensé les despotes de Vienne et de Londres ». Il fut inhumé au cimetière de Picpus.

( Merci WIKI )

;
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Invité le Mer 20 Mai 2015, 16:03

Ce nom me disait vaguement quelque chose ne effet. Je pensais justement à un avocat.

Je suis en fait plongée dans la Correspondance secrète.
Ca détend ! :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Mme de Sabran le Mer 20 Mai 2015, 16:08

Ben oui, les Annales de Linguet ! Very Happy
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Invité le Mer 20 Mai 2015, 16:18

Mais alors il écrirait comme ça sur lui-même ? :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Mme de Sabran le Mer 20 Mai 2015, 16:21

... pour mieux égarer le lecteur, peut-être ? Wink
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Lucius le Mer 20 Mai 2015, 17:28

Mme de Sabran a écrit:


Plaidoyer et Mémoire pour le comte de Morangiès ... quand on connait le sort qu'a fait l'historiographie moderne au personnage, ça donne envie !
avatar
Lucius

Messages : 6745
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Mme de Sabran le Mer 20 Mai 2015, 17:33

Lucius a écrit:
Plaidoyer et Mémoire pour le comte de Morangiès ... quand on connait le sort qu'a fait l'historiographie moderne au personnage, ça donne envie !

J'ai tiqué aussi !
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Invité le Mer 20 Mai 2015, 17:49

Ce ne devait pas être un saint, mais de là à penser qu'il fut le responsable de ce qu'on sait, c'est peut-être exagéré. Enfin j'espère... Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Mme de Sabran le Mer 20 Mai 2015, 17:52

Nous n'avons pas eu depuis longtemps la visite de notre spécialiste de la question, Angeblack ! Very Happy
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Invité le Mer 20 Mai 2015, 22:15


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Invité le Lun 25 Mai 2015, 21:17

S'il s'agit réellement de Linguet lui-même, c'est trop fort ! :
8 septembre 1778 :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Invité le Mar 26 Mai 2015, 21:28

On n'est jamais bien aussi servi que par soi-même ! :


La Correspondance secrète, 8 décembre 1778.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Invité le Mar 26 Mai 2015, 22:19

Franchement, il abuse ! :

16 janvier 1779 :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Invité le Mer 27 Mai 2015, 17:56

Pauvre Louis XVI et pauvre Linguet ! :


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Simon-Nicolas-Henri Linguet

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum