Louis Philippe d'Orléans dit « le Gros »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Louis Philippe d'Orléans dit « le Gros »

Message par Invité le Dim 19 Juil 2015, 15:50

Les Chroniques de l’œil-de-Bœuf rapportent ainsi le mariage de Louis-Philippe d'Orléans (1725-1785), le 23 avril 1773 :

Cependant le roi a refusé de faire de M ma de Montesson
une princesse du sang par un hymen solennel. Sa Majesté
a permis à son cousin d'épouser cette dame, mais secrètement,
et sous la condition expresse qu'elle conserverait
son nom. Il a été convenu en outre que M m0 de Montesson
ne s'attribuerait aucune prérogative des princesses du
sang, qu'elle ne déclarerait point son mariage et qu'elle ne
paraîtrait jamais à la cour. Ces deux dernières conditions
blessèrent vivement la prétendue de M. le duc d'Orléans:
elle dit à ce sujet dans son intérieur que le prince n'avait
pas su profiter des dispositions de Sa Majesté ; puis elle
ajouta avec humeur : « C'est un homme auquel il faut
« tout dicter. »
Nonobstant la permission du roi, M me de Montesson avait
promis .à M. le duc de Chartres que le mariage ne
s’accomplirait qu'après un délai de deux ans ;quelle était
 la Cause de  ce retard,on ne l'a pas su bien précisément.
Peut-on la considérer comme une concession faite aux
intérêts de la famille d'Orléans ou comme un hommage
rendu à l'amour dont le jeune prince brûlait pour sa future
belle-mère ? Cette dernière version doit être repoussée,
si, comme elle affecte de le répéter, Mme de Montesson a
tourné en plaisanterie la flamme de M. de Chartres. Il
est pourtant vrai de dire que ce prince paraît avoir renoncé
tout à coup à la condition du délai, et que beaucoup de
gens en ont inféré que la dame a fait une transaction entre
les prétentions de conclusion du père et celles un peu
moins sérieuses du fils.

Quoi qu'il en soit, le mariage secret de M. le duc d'Orléans
a été conclu cette année : voici quelques détails.

L'archevêque de Paris, informé de l'agrément verbal donné
par le roi, accorda aux époux les trois dispenses de la
publication de leurs bans, et M. Poupard, curé de Saint-
Eustache, fut désigné par ce prélat pour donner la bénédiction
nuptiale, à Paris, en présence de Sa Grandeur elle-
même. Les témoins choisis par le prince étaient M. de
Durfort,son premier gentilhomme de la chambre, et M. de
Périgny, ami de Son Altesse.

Une cour très nombreuse avait été réunie à Villers-Cotterets
la veille du mariage ; on ignorait, cependant, ou
du moins on paraissait ignorer ce dont il s'agissait. Mais
un mouvement tumultueux d'office et de cuisine, le trans-
port de plusieurs ameublements du garde-meuble dans
des chambres jusqu'alors dégarnies, enfin des demi-indiscrétions
commises par Son Altesse elle-même, mirent
presque tous les convives sur les traces de la vérité. Le
matin de la cérémonie, M. le duc d'Orléans, au moment
de monter en voiture pour venir à Paris recevoir la béné-
diction, dit à M, de Valençay et à plusieurs intimes: « Je
« touche à l'époque d'un bonheur qui n'aura que le seul
« désagrément de n'être pas connu ; je laisse la compagnie;
« je reviendrai tard; je ne reviendrai pas seul, mais
« bien avec une personne qui partagera l'attachement que
« vous portez à mes intérêts et à ma personne. »

En effet, le soir à six heures, on vit rentrer le prince au
salon de compagnie. Il tenait par la main M ms de Mon-
tesson, extrêmement parée, belle de tous ses charmes,
plus belle de son bonheur. Le marquis de Valençay. dérogeant
sur l'heure aux intimations de la cour, se hâta de
traiter la mariée avec les égards dus à une princesse du
sang; il lui donna même de l'Altesse et fut imité en cela
par toute la compagnie. La noble assemblée savait qu'elle
désobéissait aux volontés du maître de Versailles, mais
elle plaisait au maître de Villers-Cotterets : et

Le véritable amphitryon
Est l'amphitryon où l'on dîne.

La soirée fut charmante pour tout le monde ; mais elle
fut lente pour le duc d'Orléans : enfin l'heure du coucher
arriva.

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis Philippe d'Orléans dit « le Gros »

Message par Invité le Dim 19 Juil 2015, 16:01

La cérémonie de la chemise ne pouvait être omise chez
un prince du sang ; ce fut encore M. de Valençay qui la
présenta, en présence de toute la partie masculine de la
société. Or le prince s'étant dépouillé jusqu'à la ceinture
du dernier vêtement de la journée, offrit aux assistants le
spectacle d'un corps complètement épilé, suivant les règles
d'une délicate galanterie qui veulent, assure-t-on, que les
grands ne consomment le mariage ou ne reçoivent les
secrètes faveurs d'une maîtresse qu'après cette opération
préalable. La nouvelle de cette circonstance passa de l'appartement
du prince au salon ; et tandis que des mains serviables
tiraient les rideaux de la couche nuptiale sur le couple
amoureux, les dames de la société riaient entre elles
de la précaution épilatoire, qui, à leur avis, formait un
contre-sens ridicule avec les lois primordiales de la virilité.


Bien à vous. :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis Philippe d'Orléans dit « le Gros »

Message par Mme de Sabran le Dim 19 Juil 2015, 16:42

Je trouve qu'elles n'avaient pas tort ! :
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis Philippe d'Orléans dit « le Gros »

Message par Mme de Sabran le Lun 30 Mai 2016, 19:55

Adieu, le Gros duc !

L'oraison funèbre du duc d'Orléans, que l'abbé Maury a prononcée à Notre-Dame, n'a point eu le suffrage des héritiers du défunt. Il a fait l'éloge de la duchesse d'Orléans et des princes ses fils, et il n'a pas dit un mot du duc d'Orléans actuel, à moins qu'on n'applique à ce prince la phrase que voici:
.. L'homme pervers se remplace aisément, mais que l'homme de bien est difficile à remplacer !••
L'orateur a comparé le feu duc à Louis XIV, qui a épousé madame de Mainlenon, pour avoir occasion de parler de madame de
Montesson, dont il fait le plus grand éloge, et qu'il nomme - son inconsolable épouse « . Le duc d'Orléans n'a pas cru devoir dissimuler son ressentiment, puisqu'il
a demandé et obtenu que ce discours ne seroit point imprimé.


Nous pouvons retrouver le Gros duc ( bien vivant Very Happy ) et Mme de Montesson ici :
http://marie-antoinette.forumactif.org/t2633-la-marquise-de-montesson?highlight=montesson

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis Philippe d'Orléans dit « le Gros »

Message par Mme de Sabran le Dim 12 Juin 2016, 15:08

;

Dans la famille d'Orléans, je demande, père et fils, le Gros duc et le jeune Chartres .
Le futur Egalité n'a guère, ici, que douze ans .  Dire qu'il va devenir si détestable ... boudoi32


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis Philippe d'Orléans dit « le Gros »

Message par La nuit, la neige le Lun 13 Juin 2016, 11:49

Ravissante gravure !
L'on aimerait découvrir l'aquarelle originale de Carmontelle... Very Happy
avatar
La nuit, la neige

Messages : 9446
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis Philippe d'Orléans dit « le Gros »

Message par Invité le Lun 13 Juin 2016, 20:28

Joli ! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis Philippe d'Orléans dit « le Gros »

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum