8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Mme de Sabran le Lun 20 Juil 2015, 10:29

.






8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra


 ................ *

  [Jullian] Souvenirs de ma vie, depuis 1774 jusqu’en 1814, par M. de J***, Paris, Londres, 1815.
   
 
Quelques jours avant que j'entrasse au collège, arriva le terrible incendie de l'Opéra, alors situé à l'extrémité du Palais-Royal, sur l'emplacement du Lycée et de la rue de ce nom. Ce spectacle fit sur moi une impression très forte, que le temps n'a presque point affaiblie. C'était le vendredi, 8 juin 1781, à neuf heures et un quart ; on mettait le couvert lorsque je vis monter, de l'air le plus effaré, le valet de chambre de mon père, qui demanda à celui de mon oncle :
« M. le chevalier n'est pas rentré ?
— Non, pas encore ; l'Opéra n'est pas fini.
— C'est pour cela même que je voulais savoir s'il était ici ; le feu est à l'Opéra : entendez-vous crier dans la rue? voyez déjà la flamme qui se réfléchit sur les cheminées. »
En effet, l'incendie commençait à peine, et déjà les progrès étaient effrayants. Il redoublait de moment en moment. L'effroi était au comble ; toutes les communications étaient interceptées ; on n'entendait que des cris de désespoir. Des toiles, des cartons enflammés, étaient poussés dans les airs par ce nouveau volcan, et menaçaient, à de grandes distances, tous les édifices qui l'environnaient ; on couvrait les toits de draps mouillés ; la pluie, qui avait commencé presqu'en même temps que l'incendie, et qui semblait redoubler avec lui, était une circonstance bien heureuse ; grâces à elle, les draps placés sur les maisons na cessaient pas d'être trempés. Les matières enflammées qui tombaient de toutes parts, venaient s'éteindre sur ces draps. Cette précaution a peut-être sauvé les quartiers voisins. Il est impossible d'imaginer un spectacle plus épouvantable à la fois, et plus magnifique : on me fit monter dans le grenier le plus élevé de l'hôtel, pour en jouir. Lorsque le vent variait de direction, et portait les flammes de notre côté, il fallait se retirer ; on était dévoré par une vapeur brûlante ; une pluie de feu semblait tomber du ciel, chaque goutte d'eau paraissait être une étincelle. La teinte de l'atmosphère changeait d'un moment à l'autre. La différence des éléments dont se composait l’incendie, donnait aux flammes des nuances diverses qui se réfléchissaient sur les nuages. L'instant où le plafond de l'édifice s'abîma, fut plus horrible et plus magnifique encore. Des cris d'épouvante se firent entendre de tous côtés. Des millions d'étincelles s'élevèrent à une hauteur infinie, et se mêlèrent à celles qui semblaient sortir des nuages. A tout instant, ceux qui échappaient à cet affreux désordre, malgré les précautions prises par l'autorité publique pour utiliser tous les bras, racontaient les détails les plus déplorables, et même les plus exagérés. On disait que le feu , qui n'avait pris heureusement qu'après le spectacle, et lorsque la salle avait été presque entièrement évacuée , avait éclaté pendant la représentation , et que tout le monde avait péri. Chacun tremblait pour les siens ; nous étions dans les alarmes les plus vives pour mon oncle, que nous savions être à l'Opéra, et dont, à dix heures trois quarts, nous n'avions encore aucune nouvelle. Enfin, à onze heures on frappa, à coups redoublés, à la porte de la rue ; on se précipite pour ouvrir ; c'était lui. ll n'avait couru aucun danger ; il attendait sa voiture sous le péristyle avec tout le monde, lorsque des cris, partis de l'intérieur de la salle , avoient annoncé que le feu venait d'y prendre. Toutes les portes étaient ouvertes ; comme l'issue était assurée, et qu'il commençait à pleuvoir, personne ne s'était pressé de sortir, dans l'espérance que ce ne serait qu'une fausse alarme, ou que le mal ne serait pas considérable. On a su depuis, que les seules victimes de ce terrible événement avoient été quelques danseurs, surpris dans les loges où ils se déshabillaient, et quelques hommes employés au service des machines, dans le cintre et dans les caves, parce que le feu s'étant communiqué rapidement à toutes les parties du théâtre, les escaliers avoient été embrasés en peu de temps, et n'avoient laissé à ces infortunés aucun passage pour s'échapper. Un seul danseur eut le courage de se précipiter d'un troisième étage, et le bonheur inouï de n'éprouver d'autre mal qu'une foulure ; son domestique qui l'accompagnait, n'ayant osé se précipiter avec lui, fut, un moment après , englouti par les flammes, à la vue d'un peuple immense rassemblé dans la Cour-des-Fontaines, et sans qu'il eût été possible de lui porter aucun secours.

Mon oncle arriva dans un état qu'il est aisé de se peindre. Si un instant de gaîté eût pu trouver place au milieu de la terreur universelle, rien n'eût été plus propre à la faire naître, que la vue seule de son accoutrement. Il eût pu se soustraire facilement à l'ordre donné d'employer tout ce qui se trouvait là au service des pompes, ou à faire passer les seaux de main en main ; car les gens de la police et du guet n'arrêtaient point les personnes décorées, ni celles au costume desquelles on pouvait reconnaître qu'elles étaient peu propres à un semblable travail. Il ne s'était pas trouvé une seule goutte d'eau dans les réservoirs de l'Opéra, lorsque l'incendie avait commencé ; mais la pluie, qui tombait par torrent, en eut bientôt formé sur la place du Palais-Royal. Mon oncle n'avait pas voulu se retirer, et s'était réuni à ceux qui venaient offrir leurs secours, ou qu'on forçait à les donner. Enfin, épuisé de fatigue, il avait cédé sa place, et pouvait se soutenir à peine quand il rentra. Il portait un bel habit brodé, de velours d'été, qui n'avait plus ni forme, ni couleur ; son épée rompue, et dont il ne restait plus qu'un tronçon , était suspendue derrière lui ; son chapeau , à plumet blanc, et qu'il avait mis sur sa tête, était rempli d'eau et de boue , et lui tombait sur les deux oreilles. Sa bourse était perdue, et les cheveux des boucles et de la queue, trempés et flottant sur son dos et sur ses épaules, lui donnaient quelque ressemblance avec le roi Lear. Il changea de tout, et ma mère exigea qu'il se mît au lit.

L'incendie s'apaisa dans la nuit. Le plus grand danger, celui des communications, n'existait plus : de toutes parts l'édifice avait été isolé, autant que cela avait été possible en si peu de temps. On savait, avec assez de précision, le nombre des personnes qui avoient été victimes de ce malheur. Il y en avait très peu de connues. On en parla quelques jours encore ; on l'oublia bientôt, comme tout s'oublie à Paris.
   
Dictionnaire historique, critique et bibliographique, par une société de gens de lettres (Biographie Chaudon), Volume 29, Paris 1823.
   
  Le 8 juin 1781, incendie de l'Opéra au Palais-Royal à Paris ; il y périt vingt et une personnes.

http://www.1789-1815.com/1781_06_08_incend_opera.htm


Le soir du 8 juin 1781
l’Opéra de Paris, enclavé dans les bâtiments du Palais-Royal,
résidence du duc d’Orléans, prend feu.

Relevé sur les Affiches d'Angers de juin 1781





L’incendie de l’Opéra. Intérieur de la salle le lendemain de l’incendie
Robert, Hubert (1733-1808)



http://debretagneensaintonge.eklablog.fr/incendie-de-l-opera-de-paris-le-8-juin-1781-a90568887

;
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35234
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Invité le Lun 20 Juil 2015, 10:52

Je ne me souvenais plus de ce désastre... Shocked 
A part cet opéra, il y avait l'Opéra-Comique, le théâtre de la Michodière, le Théâtre de l'Odéon, La Comédie-Française, le Théâtre Déjazet (longtemps connu sous le nom de Folies-Déjazet depuis le XIXème siècle, édifié pour le comte d'Artois en 1770 ) ... mais la plupart des salles, théâtres et opéras que Paris connaît aujourd'hui sont nés au début du XIXème siècle.
Cet incendie porta donc un coup fatal à la vie spectaculaire (au sens premier du terme) de la capitale...

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Vicq d Azir le Lun 20 Juil 2015, 12:23

Il est assez compliqué de s'y retrouver dans les emplacements des opéras successifs à Paris...D'autant que ceux-ci (mais c'est vrai dans le monde entier...) ont une fâcheuse tendance à brûler...
L'incendie de 1781 touche la salle qui jouxtait le Palais Royal, rue St Honoré. Une autre salle sera reconstruite 200m plus à l'ouest, inaugurée en 1791, mais consacrée au théâtre. Elle aura l'occasion de rebruler partiellement ensuite, et sera reconstruite au début du XXè: c'est notre actuelle Comédie Française.
Après 1781, on construit en un temps record un Opéra que fréquentera assidument notre Reine. Il était sis sur les Boulevards,à coté de la Porte St Martin, à l'emplacement de l'actuel Théâtre de la Renaissance. Pour moi, c'est cet Opéra qui a brulé en 1871, lors des combats de la Commune.
Il faudrait aussi évoquer l'Opéra construit sous la Restauration rue de Richelieu, rasé par Charles X car c'était le lieu de l'assassinat du Duc de Berry. Évoquer aussi la Salle Favard, de la même époque, brulée elle aussi, puis reconstruite à la fin du XIXè (actuel Opéra Comique), etc.
Je vais tacher de retrouver des vues de l'Opéra de la porte St Martin...
avatar
Vicq d Azir

Messages : 1482
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 70
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Vicq d Azir le Lun 20 Juil 2015, 14:40





L' Opéra "provisoire" (il vécu tout de même 89 ans...), à deux pas de la Porte St Martin à Paris.
La salle fut très fréquentée par Marie-Antoinette, et était à deux pas du Temple. Elle avait remplacé la salle de la rue St Honoré, qui était pratiquement en face du Grand Mogol, à côté du fameux Lycée, lieu de rencontre des intellectuels, ou s'illustra entre autres Condorcet . C'était la sphère d'Orléans, dont le Palais Royal était tout proche. Nul doute que la Reine lui préférait le voisinage du Comte d'Artois...
avatar
Vicq d Azir

Messages : 1482
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 70
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Mr de Talaru le Lun 20 Juil 2015, 14:44

Nul doute en effet :

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
avatar
Mr de Talaru

Messages : 2424
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 59
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par MARIE ANTOINETTE le Lun 20 Juil 2015, 15:17

La salle construite en deux mois sur ordres de la Reine est bien celle qui deviendra en 1802 le THÉÂTRE DE LA PORTE SAINT MARTIN.

Pour vérifier la solidité de la construction le jour de l'ouverture des lieux le 27 Octobre 1781 la représentation était gratuite et les spectateurs étant si nombreux qu'ils ont dépassé le chiffre estimé pour une totale sécurité par l'architecte, et il n'y eu aucun incident.

La salle construite pour la Reine est restée en activité jusqu'à l'incendie du 25 Mai 1871 .............
de grandes pièces d'auteurs célèbres - VICTOR HUGO, GEORGES SAND - ALEXANDRE DUMAS ont été créées  sans oublier CYRANO DE BERGERAC en 1897.

Ce théâtre possède un plateau de très grande taille - il communique avec le THÉÂTRE DE LA RENAISSANCE par divers couloirs et ils ont une sortie des artistes communes.

MARIE ANTOINETTE
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 3096
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 72
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Lucius le Lun 20 Juil 2015, 18:41

Dans le laps de temps nécessaire à la reconstruction de la salle, l'Opéra s'établit dans la salle des machines des Tuileries.

Louis Philippe, lors du réaménagement du palais, l'année suivante, prévoyant que la grande salle que construisait Louis recevrait à nouveau l'Opéra. Ce ne fut bien sûr jamais le cas.
L'emplacement de la salle fut transformée en une rue qui donne accès aux nouveaux immeubles construit dans le jardin.
avatar
Lucius

Messages : 7888
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Lucius le Lun 20 Juil 2015, 18:41

Merci pour cette fascinante relation des événements.
avatar
Lucius

Messages : 7888
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Vicq d Azir le Lun 20 Juil 2015, 19:53

Oui, mais il faut préciser que la "salle des machines" des Tuileries, nommée ainsi à cause des machineries qui servaient aux "effets spéciaux" des opéras baroques, et qui occupait toute l'aile nord du Palais des Tuileries, servait déjà d'Opéra avant l'incendie de l'Opéra de la rue St Honoré. Il y avait en fait deux Opéras, celui des Tuileries a abrité les "Concerts Spirituels" jusqu'à ce que Monsieur le reprenne afin de le parrainer, juste avant la Révolution. Je crois me souvenir que la programmation étant plus sage que dans l'autre, il pouvait ouvrir le dimanche...
Sa salle était assez grande; c'est de celle-ci (la scène étant est-ouest), qu'on prit l'habitude de désigner les deux coté par "cour" et "jardin"...
Elle finira mal car, après avoir hébergé la Convention, trop à l'étroit au Manège, elle manqua de s'écrouler sous Napoléon...
Rappelons enfin que Marie Antoinette fréquentait aussi beaucoup cette salle, proche de son pied-à-terre des Tuileries (cf. sujet), qu'elle avait même fait aménager à proximité...une salle des gardes et un salon communicant directement avec sa loge privée...
En images: d'autres vues de l'Opéra de la Porte St Martin, dont une des ruines.



avatar
Vicq d Azir

Messages : 1482
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 70
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Lucius le Lun 20 Juil 2015, 20:11

Vicq d Azir a écrit:"Concerts Spirituels" Je crois me souvenir que la programmation étant plus sage que dans l'autre, il pouvait ouvrir le dimanche...

Les Concerts Spirituels sont des concerts de musique sacrée donnés lorsque l'Opéra ne pouvait jouer en raison des fêtes religieuses, périodes de jeûne .....
Sa programmation était surtout faite de motet et d'extraits de messes musicales.

J'ignorais cependant qu'ils avaient lieu dans la salle des machines.
avatar
Lucius

Messages : 7888
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Vicq d Azir le Mar 21 Juil 2015, 22:31

Quelques vues encore évoquant l'Opéra construit prés de la Porte St Martin après l'incendie du précédent, rue St Honoré, en 1781.
Situation actuelle, photographiée ce soir...
Les petites maisons Louis XV qui étaient derrière (actuelle rue Boulanger), sont tout ce qui subsiste des destructions de 1871: nul doute qu'elles aient vu passer les voitures de la Reine, venant du Palais du Temple, et meme un jour...son fiacre!







avatar
Vicq d Azir

Messages : 1482
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 70
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Mme de Sabran le Mar 21 Juil 2015, 22:36

.

Et, dis-moi si je me trompe, cet opéra que les flammes dévorent en 1781, c'est bien celui où Marie-Antoinette et Fersen se rencontrent et se parlent ... la toute toute première fois ?!!  geek
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35234
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Lucius le Mar 21 Juil 2015, 22:54

Il suffit de vérifier les dates.
avatar
Lucius

Messages : 7888
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Vicq d Azir le Mar 21 Juil 2015, 23:01

Selon toute vraisemblance, oui, c'est celui de la rue St Honoré, dont il ne reste d'ailleurs rien. Seule une plaque marque l'emplacement (en face du Louvre des Antiquaires, sur la rue St Honoré, là ou se trouvait le Grand Mogol).
J'avais regretté que dans le film de Coppola, on ait représenté la rencontre dans un décor Napoléon III (l'Opéra Garnier), alors qu'on aurait pu la tourner dans l'Opéra de Bordeaux...
avatar
Vicq d Azir

Messages : 1482
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 70
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Invité le Mar 21 Juil 2015, 23:05

Vicq d Azir a écrit:J'avais regretté que dans le film de Coppola, on ait représenté la rencontre dans un décor Napoléon III  (l'Opéra Garnier), alors qu'on aurait pu la tourner dans l'Opéra de Bordeaux...

Si ça avait été le seul regret de ce film :  boudoi29  :

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Mme de Sabran le Mar 21 Juil 2015, 23:06

Vicq d Azir a écrit:Selon toute vraisemblance, oui, c'est celui de la rue St Honoré, dont il ne reste d'ailleurs rien....

Écrasons une larmichette d'attendrissement ... geek
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35234
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par MARIE ANTOINETTE le Mer 22 Juil 2015, 17:22

Merci VICQ pour cette belle photo d'après l'incendie de 1871 - les ruines montrent bien que les deux théâtres étaient dans le même bâtiment ce qui explique à notre époque actuelle les accès entre eux !!!!!

MARIE ANTOINETTE
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 3096
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 72
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Vicq d Azir le Jeu 23 Juil 2015, 12:42

Reportage sur le lieu de l'ancien Opéra, détruit en 1781. (Situation actuelle).
Il jouxte, on le voit, le Palais Royal. Une plaque, rue St Honoré, rappelle son souvenir.
A l'arrière, il occupait l' emplacement de cet hôtel, exactement rue de Valois, à côté de l'actuel Ministère de la Culture: quel ministre passé là s'en est souvenu ?





avatar
Vicq d Azir

Messages : 1482
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 70
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Lucius le Jeu 23 Juil 2015, 18:35

Il occupait aussi la rue elle même qui ne fut percée que par Louis Philippe Joseph.
avatar
Lucius

Messages : 7888
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Vicq d Azir le Jeu 23 Juil 2015, 21:14


Je ne me rappelle plus: les aménagements d'Orléans du Palais Royal (au grand dam des riverains qui protesteront car les nouveaux batiments les privent de lumière...) seraient-ils postérieur à 1781, ce qui expliquerait la disparition pure et simple du site de l'Opéra après l'incendie ?
Néanmoins, subsiste encore aujourd'hui le très bel hotel Louis XV de la rue de Valois, lieu, il me semble, des bureaux du ministre; qu'était-ce au XVIIIè ? Il devait se situer juste derrière l'Opéra. Je tacherai de voir sur le plan Turgot (qui, rappelons-le, date de Louis XV, car fait par Papa Turgot...)
avatar
Vicq d Azir

Messages : 1482
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 70
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Lucius le Jeu 23 Juil 2015, 21:26

En fait vous montrez une photo d'une cour piétone et de l'avant corps à rembarde XVIIIe, le tout séparé par une rue.

Il s'agit de la Cour des Fontaines et de l'arrières des appartements de la duchesse d'Orléans aménagé par Contant d'Ivry dans les années 1760.
C'est après l'incendie que Louis Philippe Joseph pourra percer la rue qui permettra le lotissement, dès 1781, coupant cette cour secondaire de la résidence en deux.

Les appartements de la duchesse sont aujourd'hui occupés par le Conseil d'Etat.

J'avais écris toute une petite synthèse sur les complexes travaux de la seconde moitié du XVIIIe. Peut être n'a-t-il pas été bouturé.


Dernière édition par Lucius le Jeu 23 Juil 2015, 21:35, édité 1 fois
avatar
Lucius

Messages : 7888
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Lucius le Jeu 23 Juil 2015, 21:28

La nouvelle salle de spectacle sera construite avec les fruits de la vente de Saint Cloud, et sera inaugurée en mai 1790.
avatar
Lucius

Messages : 7888
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Lucius le Jeu 23 Juil 2015, 21:30

Vicq d Azir a écrit:Il devait se situer juste derrière l'Opéra.

En effet. La cour que l'ensemble formait n'était pas relié à la rue Saint Honoré, mais à la rue des bons enfants par la grande arcade du fond.


Dernière édition par Lucius le Jeu 23 Juil 2015, 21:37, édité 1 fois
avatar
Lucius

Messages : 7888
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Lucius le Jeu 23 Juil 2015, 21:34

Voila le plan de 1781, lorsqu'on fixe le projet des arcades de Victor Louis, avant l'incendie, qui arrange finalement bien les choses (selon un certain point de vue).

avatar
Lucius

Messages : 7888
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 juin 1781 : Incendie de l'Opéra

Message par Lucius le Jeu 23 Juil 2015, 21:39

On voit bien sur ce plan que Victor Louis n'avait pas d'abord prévu de doubler la Cour royale, mais de conserver l'organisation générale des lieux. Mais l'incendie vient tout changer. Les arcades ne bougent pas, mais on décide de doubler la cour pour l'aligner sur elles, de détruire complètement la cour des princes, la galerie d'Enée, celle d'Oppenordt, pour y loger la nouvelle salle, et dégager un meilleur accès aux arcades à l'emplacement de l'ancien Opéra.
avatar
Lucius

Messages : 7888
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum