L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Mme de Sabran le Sam 07 Nov 2015, 09:41

La nuit, la neige a écrit:
Estimant impératif de laisser l'empire entre les mains d'un souverain capable de résister à l'Occident, et parmi les 9 fils qu'il avait eu de différentes concubines, il choisit pour prendre sa relève son quatrième fils, le futur empereur Xianfeng, mari de Cixi, élevé dans la haine des Occidentaux.

A la mort de son père, lorsqu'il accéda au trône en 1850, un de ses premiers actes fut de condamner le commissaire impérial trop conciliant qui avait signé le Traité de Nankin.
C'est notamment lui qui avait convaincu son père d'accepter de lever l'interdiction pour les missions chrétiennes de pénétrer en Chine.
Démis de ses fonctions, il reçut ensuite l'ordre de se suicider.


Eh bien dis donc ! cela n'augure rien de bon pour la suite . Ajoute à cela les fléaux naturels comme les inondations, la famine... pauvres Chinois ! Et que viennent faire là-dedans les Français avec leur évangélisation échevelée ?!! Pouvaient pas rester tranquilles chez eux !

Xianfeng épouse Cixi deux ans plus tard . Nous avons déjà un aperçu de l'homme à poigne auquel elle sera censée être soumise . boudoi32
Comment prononces-tu Cixi ? Parce que Tseu-Hi coulait de source, mais Cixi ...
Est-ce que le x a la sonorité rapeuse de la jota espagnole ?

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par La nuit, la neige le Sam 07 Nov 2015, 13:16

Mme de Sabran a écrit:  Et que viennent faire  là-dedans les Français avec leur évangélisation échevelée ?!!  Pouvaient pas rester tranquilles chez eux !
... :

Tu verras qu'ils seront encore plus actifs au cours du siècle, et en particulier à l'occasion de la Seconde guerre de l'opium que je ne vais pas tarder à évoquer.  Wink

Mme de Sabran a écrit:Comment prononces-tu Cixi ?   Parce que Tseu-Hi coulait de source, mais Cixi ...  
Aucune idée. Déjà que je m'en sors à peine avec les noms français.  boudoi29
Faute de le savoir, je le prononce (dans ma tête) tel que je le lis.
Mais comme personne ne m'entend... Laughing

Je crois que Tseu-Hi se prononcerait "dans le goût" de seu-chi.
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8926
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Mme de Sabran le Sam 07 Nov 2015, 19:41

La nuit, la neige a écrit:
Mme de Sabran a écrit:  Et que viennent faire  là-dedans les Français avec leur évangélisation échevelée ?!!  Pouvaient pas rester tranquilles chez eux !
... :

Tu verras qu'ils seront encore plus actifs au cours du siècle, et en particulier à l'occasion de la Seconde guerre de l'opium que je ne vais pas tarder à évoquer.  Wink


Si je ne m'abuse, ils seront pourchassés et proscrits .
 Il parait que quelques uns de ces missionnaires,  grands hommes ( les Chinois sont petits )  très poilus ( les Chinois sont imberbes ), retournés presque à l'état semi-sauvage dans les coins les plus reculés mais rencontrés parfois, seraient à l'origine de la légende du Yéti ...  

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par La nuit, la neige le Sam 07 Nov 2015, 19:56

Oups ! Nous ne nous sommes pas compris : je parlais des "Français" (terme générique inapproprié de toutes les manières Embarassed), et non pas des missionnaires.
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8926
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Mme de Sabran le Sam 07 Nov 2015, 20:03

La nuit, la neige a écrit:Oups ! Nous ne nous sommes pas compris : je parlais des "Français" (terme générique inapproprié de toutes les manières  Embarassed), et non pas des missionnaires.

Ah, d'accord ! Hop!
C'est parce que tu disais :

La nuit, la neige a écrit:
Les Français, qui commerçaient alors peu avec la Chine, mais s'intéressaient surtout à la propagation du catholicisme, obtinrent de la Chine qu'elle autorise l'accès de son territoire à des missionnaires, officiellement dans les seuls "ports de traités" (c'est à dire soumis aux lois occidentales).

J'ai dû faire un raccourci hâtif ...
Néanmoins, as-tu déjà entendu évoquer cette origine de la légende du Yéti ? ( y'est-y, y'est-y pas ? )

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par La nuit, la neige le Sam 07 Nov 2015, 20:09

Jamais. Et cela me paraît très tiré par les...poils ! Suspect :
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8926
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Mme de Sabran le Sam 07 Nov 2015, 20:19

Ce n'était pourtant pas sur le ton de la bonne blague, mais du plus grand sérieux ! Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par hastur le Sam 07 Nov 2015, 21:47

Mme de Sabran a écrit:
Comment prononces-tu Cixi ?   Parce que Tseu-Hi coulait de source, mais Cixi ...  
Est-ce que le x a la sonorité rapeuse de la jota espagnole ?

Il faut prononcer le xi comme "tchi" .
Ainsi Ci-xi se prononce "Sitchi" Smile

La nouvelle translitérration de la langue chinoise se veut plus conforme à sa prononciation ( par exemple Pékin qui est devenu Beijing ).
Les mots comportant la syllabe zhou se prononcent en fait " djo" .
avatar
hastur

Messages : 217
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par La nuit, la neige le Sam 07 Nov 2015, 22:51

Merci Hastur...
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8926
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Mme de Sabran le Sam 07 Nov 2015, 23:14

C'est tout mignon " Sitchi " ! Very Happy
Cher Hastur, vous faites mon admiration !

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Gouverneur Morris le Dim 08 Nov 2015, 00:33

Il faudra donc écrire à l'avenir li-xi pour le dessert boudoi26
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 2253
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Mme de Sabran le Dim 08 Nov 2015, 18:15

;


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Gouverneur Morris le Dim 08 Nov 2015, 19:14

Hop!
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 2253
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Mme de Sabran le Dim 08 Nov 2015, 19:16

Tu es un grand gamin, et moi une vieille gamine ! : : :

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par La nuit, la neige le Dim 08 Nov 2015, 22:43

Après cette parenthèse sur les rapports "tendus" entre l'empire chinois et les pays occidentaux, et avant de reprendre le cours du récit (nous nous sommes arrêtés à l'année 1856, année de naissance du fils de Cixi), je fais encore un bref détour au sujet d'une autre crise, mais cette fois-ci au sein de l'empire Chinois.

Cixi y sera également confrontée lorsqu'elle sera "aux commandes".
Ainsi donc :


La révolte des Taiping (1851-1864) nous dit Wikipédia :


La révolte des Taiping est un soulèvement majeur qui eut lieu dans le sud, puis le centre de la Chine, entre 1851 et 1864.
Cette révolte, dont la dynastie des Qing mit près de quinze ans à venir à bout, tire son nom du royaume que les rebelles avaient fondé en Chine du sud et en Chine centrale, le Taiping Tian Guo, ou « Royaume céleste de la Grande Paix ».

Cette guerre civile totale est généralement considérée comme l'un des conflits les plus meurtriers de toute l'Histoire Exclamation



Causes :

Les grandes révoltes paysannes, précédées ou accompagnées du développement de sociétés secrètes, ponctuent l'histoire de la Chine.
Elles sont généralement la conséquence d'une crise alimentaire ou de graves difficultés économiques, souvent liées à des catastrophes naturelles. Les Chinois voient dans de telles catastrophes le signe que la dynastie perd le « mandat du Ciel » (Tianming), ce qui légitime alors son renversement.

Depuis le xviiie siècle, la Chine connaît un essor démographique ; vers 1850, elle compte plus de 410 millions d'habitants.
Parallèlement, les surfaces cultivées ne peuvent guère augmenter, ce qui conduit à une pauvreté croissante, et aggrave les famines.

De plus, en 1842, le Royaume-Uni a imposé des sanctions financières très lourdes à la Chine après la première guerre de l'opium, ce qui conduit le gouvernement chinois à accroître la pression fiscale, et la ponction annuelle d'argent-métal, liée au commerce de l'opium, est énorme, et chaque année grandissante.

Enfin, politiquement, la dynastie mandchoue des Qing est tombée dans un grand discrédit. Son impuissance à secourir rapidement les victimes des catastrophes naturelles, jointe à sa défaite face aux Occidentaux et à la situation économique totalement dégradée, montre à tous que les Qing ont perdu le peu de légitimité qui leur restait et que le Ciel leur a retiré son mandat.

Résumé :

Le fondateur du mouvement, Hong Xiuquan (1814-1864), qui avait lu des brochures religieuses remises par des missionnaires, se disait frère cadet de Jésus-Christ.



Il promulgua une réforme agraire après la prise de Nankin en 1853, dans laquelle il instituait de profondes réformes sociales et des mesures "révolutionnaires" :
l’esclavage est aboli, la polygamie et le bandage des pieds des femmes interdits.
L'égalité des sexes (mais aussi leur rigoureuse séparation) est instaurée pour la première fois dans l'histoire du pays.
Toutes les terres sont réparties également entre tous les habitants.
La propriété foncière est abolie.
Les récoltes, les vivres, les vêtements, les étoffes et l'argent sont mis en commun, puis redistribués selon les besoins par les chefs-militaires.
L'opium, le tabac et l'alcool étaient désormais interdits, etc.


- 1850 : année de préparation au combat. Dès le mois de février, Hong Xiuquan tient un langage martial, parlant en juillet de « la nécessité de se battre pour le Ciel ».
Massacre d'une petite force d'une cinquantaine de soldats Qing.

- 1851 : nouveau massacre de soldats Qing.
L'armée des Taiping s'empare de leur première ville fortifiée, Yong'an dans le Guangxi.

- 1852  : marche vers le nord, remporte de grands succès en Chine centrale, prenant Wuchang, l'une des trois villes formant Wuhan, sur le Yangzi Jiang.

1853 : les armées Taiping sont de plus en plus nombreuses.
Le 19 mars, les Taiping prennent la ville de Nankin, l'ancienne capitale des Ming , puis commencent à marcher vers Pékin.
Ils atteignent Tianjin le 30 octobre, mais échouent à prendre Pékin.



L'armée des Taiping contrôle ainsi une grande partie de la Chine du Sud et de la vallée du Yangzi Jiang.

Les Qing réalisèrent vraiment l’ampleur de la rébellion, et lancèrent une série d’offensives pour contrer l’avancée des Taiping.
En 1855, après plusieurs batailles acharnées, ils reprirent une grande partie des villes occupées.



L'historiographie communiste chinoise considère que le mouvement Taiping préfigure la révolution communiste par ses aspects sociaux et ses concepts égalitaires.


Arrow Sources et infos complémentaires ici : http://www.axolot.info/?p=1901#sthash.a9Ly00XL.dpuf

Arrow Ou Wikipédia, la fiche très complète de "La révolte des Taiping : https://fr.wikipedia.org/wiki/Révolte_des_Taiping



....A suivre ! Hop!
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8926
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Mme de Sabran le Dim 08 Nov 2015, 23:10

La nuit, la neige a écrit: Les Chinois voient dans de telles catastrophes le signe que la dynastie perd le « mandat du Ciel » (Tianming), ce qui légitime alors son renversement.

Alors ça par exemple ! C'est cocasse !   Very Happy


la nuit, la neige a écrit:
Le fondateur du mouvement, Hong Xiuquan (1814-1864), qui avait lu des brochures religieuses remises par des missionnaires, se disait frère cadet de Jésus-Christ.

...   d'où les théories que tu nous exposes ci-dessous d'égalité des sexes, répartition égale des terres, propriété abolie, récoltes, vivres, vêtements, argent mis en commun, puis redistribués selon les besoins .  Very Happy
C'est le communisme avant l'heure .  Tu te souviens des Flower people qui proclamaient que " Jésus Christ est un hippie ! "  Wink  ( sauf que question drogue, c'était le contraire de l'interdiction, hum ... )

la nuit, la neige a écrit:

L'historiographie communiste chinoise considère que le mouvement Taiping préfigure la révolution communiste par ses aspects sociaux et ses concepts égalitaires.

Tiens ! Qu'est-ce que je disais !   :n,,;::::!!!:
Cela tenait de la répétition générale .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Mme de Sabran le Lun 09 Nov 2015, 18:54

;

洪秀全 ;  

( Note comme je suis à l'aise en chinois ! )


Hong Xiuquan
“God’s Chinese Son”




_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Mme de Sabran le Jeu 12 Nov 2015, 08:28

;

Et dans tout ça, que devient Cixi ?!! Very Happy

... la suite, la suite !!! :n,,;::::!!! :n,,;::::!!!:

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Majesté le Jeu 12 Nov 2015, 10:10

Mme de Sabrannn a écrit:
Quelle photo superbe...et quelle sculpture...si vivante qu'on ne s'étonnerait pas s'il tournait les yeux vers nous ! :\\\\\\\\:


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11817
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par La nuit, la neige le Dim 15 Nov 2015, 18:52

Mme de Sabran a écrit:
Et dans tout ça, que devient Cixi ?!!

...    la suite, la suite !!!  :n,,;::::!!!:

Allons-y !

Nous avons donc évoqué rapidement :
- le contexte historique interne (crise de légitimité des Mandchous face au reste de l'empire, démographie galopante et famines, révolte des Taiping etc.)
- les rapports avec l'Occident (tentatives de repli sur soi de la Chine, poussées des puissances "coloniales" qui s'incrustent en Chine, y vendent de la drogue en grande quantité, et Première guerre de l'Opium).


Seconde guerre de l'Opium


1856.
Nous avions laissé Cixi, concubine, qui donne naissance au premier fils de son époux, l'empereur Xianfeng.
Elle est confinée dans le harem impérial, cohabitant en "parfaite harmonie" avec sa "soeur", l'impératrice qui est officiellement la mère de l'enfant.

Malgré la ratification du Traité de Nankin (pourtant déjà suffisamment humiliant pour la Chine), les Britanniques ne s'estimaient pas satisfaits et réclamaient l'ouverture au commerce d'un plus grand nombre de ports et l'autorisation, enfin, d'établir leurs représentants à Pékin.
Pour forcer la négociation qui s'enlisait, les Britanniques conclurent à "l'absolue nécessité de faire venir en Chine des navires de Guerre".  

C'est Lord Elgin (fils du comte d'Elgin, celui des marbres de l'Acropole d'Athènes) qui mène la flotte des navires de guerre.



Les Français se joignent à l'expédition, soucieux, disaient-ils, de garantir la libre circulation de leurs missionnaires à l'intérieur de l'empire.  boudoi29

Les Alliés occupèrent Canton sans difficulté, expédiant le vice-roi chinois mourir à Calcutta (où il ne tarda pas à y mourir), et firent voilent vers le Nord.
En 1858, ils s'emparèrent des forts de Taku (à 150 km de Pékin) et pénétrèrent dans la ville toute proche de Tianjin, menaçant de foncer sur Pékin.

Xianfeng fut contraint d'envoyer des négociateurs traiter avec les puissances alliés qui obtiendront finalement ce qu'ils souhaitaient : la possibilité de s'établir à Pékin, l'ouverture de ports commerciaux supplémentaires (rappelons que c'est aussi pour inonder la Chine d'opium !!), et libre circulation des missionnaires à l'intérieur de l'empire.
Les Alliés quittent les forts de Taku.

En 1859, comme convenu, le frère cadet de Lord Elgin, Frederik Bruce, se mit en route pour la capitale chinoise afin de ratifier les accords convenus un an plus tôt.
Il est accompagné par des soldats britanniques et une troupe de soldats français.

L'empereur, furieux de s'être laissé imposer cet accord, décida de les emm.....
Il exigea que les vaisseaux de guerre qui transportait les envoyés accoste dans une petite ville, d'où ceux-ci se rendraient à Pékin "avec une suite de pas plus de dix hommes sans armes, sans chaises à porteurs, ni escorte".
Refus de Frederik Bruce qui se lance à nouveau à l'assaut des forts de Taku. Mais les Chinois qui venaient de passer une année à en fortifier les défenses repoussent les assaillants.

Sûr de lui, Xianfeng annonce qu'il revient sur sa décision, et ne ratifiera pas l'accord imposé quelques mois plus tôt.


En 1860, Français et Anglais reviennent en Chine avec une flotte et une armée beaucoup plus importante.
Lord Elgin, ambassadeur extraordinaire des britanniques, conduit le contingent le plus important, accompagné du Baron Gros, ambassadeur français à la tête de ses troupes.

Les Alliés parvinrent d'abord à Hong-Kong, puis Shanghai, avant de filer vers le Nord par voie de mer, à l'assaut des forts de Taku (porte d'entrée vers la ville de Pékin)



Mieux équipés que les Chinois, ils remportent la bataille, et marchent sur Pékin sans rencontrer trop de résistance de la part des populations ou des armées impériales chinoises mal dirigées.
Non contents d'exiger la ratification des accords négociés deux ans plus tôt, les Alliés exigent désormais l'ouverture au commerce du port de Tianjin et le versement d'indemnités de guerre.

Quand il reçut le conseil des hauts fonctionnaires impériaux d'accepter les exigences des envahisseurs, Xianfeng continua de refuser avec véhémence. :::!!!ùùù^^^^:

Voulant négocier, Lord Elgin envoyant son représentant, Harry Parkes, aux abords de Pékin, muni d'un drapeau blanc.
Parkes et son escorte furent immédiatement capturés et emprisonnés au ministère des Châtiments où l'empereur en personne les condamna à une "pénible détention".
Le cercle des intimes de l'empereur (princes et hauts dignitaires) l'incitait à refuser tout compromis.
Cixi ne participe nullement aux grands conseils, et n'intervient pas auprès de l'empereur.

Trois jours après, le 21 septembre 1860, les alliés marchèrent sur Pékin, l'armée chinoise essuya une défaite écrasante.



L'empereur Xianfeng en reçut la nouvelle alors qu'il séjourne dans l'ancien Palais d'été : il décide de prendre la fuite.
Ce soir là, la cour paniquée fit ses malles dans le chaos le plus complet.
Le lendemain, les habitants de Pékin, ayant entendu dire que leur empereur venait de partir, s'enfuyaient à leur tour, envahissant toutes les routes.

Le 6 octobre, les troupes françaises font irruption dans l'ancien Palais d'été !


A suivre..... Hop!
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8926
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Mme de Sabran le Dim 15 Nov 2015, 19:30

La nuit, la neige a écrit:

C'est Lord Elgin (fils du comte d'Elgin, celui des marbres de l'Acropole d'Athènes) qui mène la flotte des navires de guerre.



Ah, bien écoute, j'ai toujours fait la confusion entre le père et le fils, Athènes et Pékin ...
Je croyais que c'était le même Elgin qui, après avoir défiguré le Parthénon, dévalisait aussi le Palais d'Eté .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Reinette le Dim 15 Nov 2015, 19:57

Pilleurs de père en fils ! Smileàè-è\':
J'ignorais ce fait tout à fait consternant.
avatar
Reinette

Messages : 8314
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par La nuit, la neige le Dim 15 Nov 2015, 22:20

Les puissances occidentales (et japonaises, plus tard) se sont comportées comme des voyous avec la Chine tout au long du XIXè siècle.
Je le savais, mais la lecture de cette biographie a encore accentué mon impression.
C'est honteux ! Shocked

La suite à venir, donc, avec le récit du sac du Palais d'été... bounce
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8926
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Gouverneur Morris le Lun 16 Nov 2015, 11:59

Reinette a écrit:Pilleurs de père en fils ! Smileàè-è\':
J'ignorais ce fait tout à fait consternant.

Victor Hugo fit le premier ce rapprochement dans sa fameuse lettre au capitaine Butler :

On voit mêlé à tout cela le nom d’Elgin, qui a la propriété fatale de rappeler le Parthénon. Ce qu’on avait fait au Parthénon, on l’a fait au Palais d’été, plus complètement et mieux, de manière à ne rien laisser.

https://www.monde-diplomatique.fr/2004/10/HUGO/11563
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 2253
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Mme de Sabran le Lun 16 Nov 2015, 12:17

La nuit, la neige a écrit:

La suite à venir, donc, avec le récit du sac du Palais d'été... bounce

Je sens que je ne vais pas aimer ...   boudoi32
J'avais évoqué ce sac du Palais d'été, dans le sujet de la famille de Polastron :

Mme de Sabran a écrit:
La nuit, la neige a écrit:Je suis toujours dans ma période chinoise , et j’aime beaucoup le nom de l’auteur de ce récit...:

La destruction du Palais d’été

Par le comte d’Herisson
Aux éditions France Empire





Né le 25/9/1839 à Paris, Maurice d'Hérisson s'engage à 18 ans au 6e Hussards pour participer à la campagne d'Italie, mais il ne peut pas rejoindre son régiment avant la fin de la campagne. Ses connaissance mondaines lui servent cependant à être affecté à l'état major du général Cousin de Montauban pour participer comme interprète à l'expédition de Chine. Acceptant avec enthousiasme cette aventure, il est muté au 2e régiment de Spahis, affectation purement administrative, puisqu'il ne rejoindra jamais son régiment.


Il participe au débarquement en Chine, à la prise des forts du Pe Tang, à la marche sur Pekin, la bataille de Palikao et la prise de Pekin, puis au sac du palais d'été par les armées franco anglaises. Présent aux premières loges de toute la campagne et doté d'une plume alerte, bien que parfois excessive, il a raconté ses souvenirs imagés dans "un journal d'un interprète en Chine".





Il reçoit la médaille militaire le 25/8/1861, ainsi que la médaille de Chine qu'il porte ici à son retour de la campagne.



.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impératrice Cixi, biographie de Jung Chang

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum