Marc-Antoine Carême, inventeur de la pièce-montée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marc-Antoine Carême, inventeur de la pièce-montée

Message par Mme de Sabran le Sam 24 Oct 2015, 14:42

;;;;;;;;;;;

J'ouvre donc ce sujet pour Marc-Antoine Carême que nous avons évoqué,  bien trop rapidement, dans le sujet de la pâtisserie du XVIIIème siècle .   Very Happy    Carême est le roi des chefs et le chef des rois, et le premier à porter cette appellation de « chef »,  Antonin pour les intimes .

.................................
 

Né dans une famille pauvre affligée de quatorze enfants, tel le Petit Poucet il est abandonné par ses parents, à une des barrières de Paris . Il a huit ans, pauvre gosse, un baluchon de quelques hardes, trois francs six sous, et trouve bientôt un foyer chez un cabaretier chez qui il travaille comme garçon de cuisine en échange de la chambre et de la pension. Il apprend si incroyablement rapidement et fait tellement merveille que ses aptitudes sont remarquées.  :\\\\\\\\:



A treize ans, le voilà apprenti chez le célèbre pâtissier Sylvain Bailly, rue Vivienne, près du Palais-Royal.  
Et là, le Petit Poucet chausse ses bottes de sept lieues !  cheers

A 17 ans, il y est promu « premier tourier » sous les ordres de son maître Jean Avice, pâtissier à l'hôtel de Galliffet où est installé le ministère des Relations extérieures de Talleyrand. Reconnaissant son talent, Bailly facilite ses sorties pour lui permettre d'aller dessiner au Cabinet des estampes et étudier les traités d'architecture (notamment des jardins) à la Bibliothèque impériale, préparant son indépendance en stipulant qu'il sera libre de le quitter dès qu'une meilleure offre se présentera. Carême ouvre sa première boutique, la Pâtisserie de la rue de la Paix, qu'il conserve jusqu'en 1813.

Il devient célèbre à Paris pour ses pièces montées, des constructions élaborées utilisées comme centres de table, que Bailly expose dans la vitrine de sa pâtisserie. Carême réalise ces friandises, qui atteignent parfois plusieurs pieds de hauteur, entièrement en sucre, pâte d'amande et pâtisserie. Il leur donne des formes inspirées des temples, des pyramides et des ruines antiques en prenant ses idées dans les livres d'histoire de l'architecture, qu'il a étudiée à la Bibliothèque nationale grâce à l'attitude éclairée de son premier employeur Bailly.




Considérant l'art culinaire comme une branche de l'architecture, il dessine lui-même ses pâtisseries avec beaucoup de goût et d'après les meilleurs modèles, qu'il emprunte à Vignole ou Palladio. Passionné par son art, il se voit confier la confection des pièces montées destinées à la table du Premier Consul et, plus tard, à celle de Talleyrand. Il invente des pièces faites de gros nougats et de grosses et croquantes meringues à base d'amandes et de miel. À force d'étude et de travail, il parvient à élever l'art culinaire au rang d'une science et acquiert une grande renommée dans toutes les cours d'Europe. Tout en travaillant sur ses friandises dans de nombreuses cuisines privées de la haute société parisienne, il étend rapidement ses talents culinaires aux plats principaux présentés lors du service à la française.





Napoléon était célèbre pour son indifférence à la nourriture. Il avait cependant bien compris l'importance des relations sociales dans le monde de la diplomatie. En 1803, il finance pour Talleyrand l'achat du château de Valençay, un grand domaine en dehors de Paris. Le château est destiné à devenir un lieu de rendez-vous diplomatiques.
Quand Talleyrand aménage à Valençay, il prend Carême avec lui et propose un défi au cuisinier : créer une année entière de menus, sans répétition et en utilisant uniquement des produits de saison. Carême passe le test et complète sa formation dans les cuisines de Talleyrand.
Après la chute de Napoléon, Carême se rend à Londres au service du prince régent, futur George IV, pour lequel il réalise des dîners en ambigu célèbres (    ). De retour sur le continent, il accepte l'invitation du tsar Alexandre Ier de venir à Saint-Pétersbourg où son séjour est tellement bref qu'il n'a jamais l'occasion de préparer un repas pour le tsar. Il travaille également pour l'empereur d'Autriche François Ier ou la princesse Catherine Bagration (ru). Il retourne à Paris où il devient le chef du banquier James de Rothschild.


Cuisinant au charbon de bois, il inhale durant des années de grandes quantités de fumées toxiques. Il en meurt certainement, à l'âge de 48 ans, le 12 janvier 1833 à Paris, rue Neuve-Saint-Roch. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris10 (20e division, 2e ligne, 7).

François !    :n,,;::::!!!:    Cela veut dire koikoi réaliser des dîners en " ambigu " célèbres ??? ...   trompe l'oeil ?

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27932
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc-Antoine Carême, inventeur de la pièce-montée

Message par Gouverneur Morris le Sam 24 Oct 2015, 20:11

Sans vouloir griller la politesse à M. de Talaru, mais parce que tu as attisé ma curiosité :

http://portail.atilf.fr/cgi-bin/dico1look.pl?strippedhw=ambigu

AMBIGU s.m. Sorte de repas où l'on sert en même temps la viande & le fruit, & qui tient de la collation & du souper. On servit un ambigu magnifique.

avatar
Gouverneur Morris

Messages : 2368
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc-Antoine Carême, inventeur de la pièce-montée

Message par Mme de Sabran le Sam 24 Oct 2015, 20:29

:

Ambigu, s. m. Repas où l'on sert en mesme temps la viande & le fruit, en sorte qu'on ne sçauroit dire si c'est un souper ou une collation. On servit un ambigu magnifique.

Merci, mon cher Momo !  Je découvre le terme ambigu dans cette acception ancienne !  Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27932
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc-Antoine Carême, inventeur de la pièce-montée

Message par Mme de Sabran le Dim 13 Mar 2016, 09:58

FRANCE-INTER

l'émission du dimanche 13 mars 2016

La cuisine d'Antonin Carême


Marie-Antoine Carême
, dit Antonin Carême © - 2016

Ce dimanche, on fait de la spéléologie dans les oubliettes de la gastronomie française et en particulier dans l’œuvre d’un certain Marie-Antoine Carême, dit Antonin Carême. A l’exception d’une poignée de grands chefs et d’historiens, ce nom ne nous dit plus grand chose aujourd’hui... Et pourtant, ce fut le grand cuisinier français de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle. Il est considéré comme le premier grand pâtissier de l’histoire de la gastronomie : il a modernisé la pâte à chou, inventé l’éclair et les pièces montées. Il a créé le vol au vent, il fut le cuisinier de Talleyrand, pendant plus de 10 ans, il officia à la cour d’Angleterre et de Russie et pour le baron et la baronne de Rotschild. Et il fut surtout l'un des grands codificateurs de la cuisine française à travers L’Art de la cuisine française au XIXe siècle, une œuvre majeure en 5 volumes qui vient justement d’être rééditée chez Menu Fretin.

C’est un livre extrêmement complet sur les produits et les recettes.

Jugez plutôt : 28 recettes d’omelettes, 14 recettes de farces à quenelles, des ragoûts de crêtes et de rognons de coq à la Toulouse, des grosse pièce de bœuf à la Richelieu, un beurre d’anchois...

Pour en parler ce matin, nous accueillons l'historien Pascal Ory et le chef Stéphane Duchiron.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27932
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc-Antoine Carême, inventeur de la pièce-montée

Message par Comtesse Diane le Lun 14 Mar 2016, 10:56

Alors là, pour le coup, son nom n'était pas prédestiné !  :

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 5707
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc-Antoine Carême, inventeur de la pièce-montée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum