Le marquis de Bouillé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le marquis de Bouillé

Message par Mme de Sabran le Lun 07 Déc 2015, 18:05

.

François-Claude Amour (  :c^ùù!!:  :  ) du Charriol, marquis de Bouillé, est né au château du Cluzel,  en 1739, d'une famille originaire du Maine, mais une des plus anciennes d’Auvergne où elle est établie depuis  le XII ème siècle sur les hauteurs de Thiers, à Saint-Rémy-sur-Durolle.









Bouillé est gouverneur général des colonies françaises des îles du Vent de juillet 1777 à avril 1783.
Il combat aux Antilles pendant la guerre d'indépendance des États-Unis, et enlève plusieurs îles aux Britanniques (1778).




Il est présent lors de la prise de Tobago, par la flotte française du comte de Grasse.




***


Revenu en France en 1783, il voyage en Europe, Grande-Bretagne, Hollande et en Allemagne.




Homme politique, il est membre de l'Assemblée des notables de 1787 à 1788, il y défend les privilèges.
En 1789, il est nommé commandant des Trois-Évêchés (Toul, Verdun, Metz), puis de l'Alsace, de la Lorraine et de la Franche-Comté.

Nommé en 1790 général en chef de l'armée de Meuse, Sarre-et-Moselle, il fit respecter la discipline à Metz et à Nancy par des actes de vigueur : il réprime sévèrement la mutinerie de la garnison de Nancy, le 31 août 1790 .
Trois régiments, en tout 5 900 hommes se révoltent contre leurs officiers. Le violent combat qui a lieu devant le poste de garde de la porte Stainville (l'actuelle Porte Désilles) fait trois cents morts et blessés   parmi lesquels le lieutenant Désilles, qui s’était interposé pour empêcher une lutte fratricide. La répression fut féroce : un soldat fut roué, quarante-deux pendus et quarante et un envoyés aux galères.

Dans les manuels scolaires "officiels" et donc de nature "révolutionnaire", il est enseigné que les soldats de la garnison de Nancy reprochent à leurs officiers une discipline sévère, puis de ne pas avoir touché la solde, ainsi sont emprisonnés des officiers royalistes dont le général Malseigne....  


En janvier 1791, l’Assemblée constituante organisa une souscription publique pour qu’un tableau immortalise « l’affaire de Nancy ».
- See more at: http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=41#sthash.eLhv0HYS.dpuf





Cet événement montra au roi  que des troupes en Lorraine lui étaient restées fidèles et c'est peut être d'ailleurs ce qui le poussa à quitter Paris pour tenter de les rejoindre .


Bouillé est l'un des organisateurs de la fuite de Varennes.


;

Vaudreuil écrit au comte d'Artois:

Padoue, 3 juillet 1791

Ah ! Monseigneur, quelles trente-six heures nous venons de passer ! Et par combien d'alarmes, de douleurs et d'agitations nous avons acheté le bonheur ! Mais enfin, depuis la lettre que j'ai eu l'honneur de vous écrire par Denis, un courrier, venu de Verdun à l'avoyer Steiger, puis à Turin, puis à Padoue, nous apprend que le Roi, la Reine et leur auguste famille a été sauvée par les manoeuvres et la valeur de Bouillé. Notre désespoir s'est changé en transports de joie et je dois dire que l'Empereur, qui avait été consterné par l'arrestation du Roi, a éprouvé par sa délivrance un bonheur aussi vif que le mien même. J'avoue que je jouis d'avoir dit à l'Empereur et à tous les Vénitiens, que l'arrestation du Roi avait accablés : "Je réponds que, si M. de Bouillé n'a pas été tué, il sauvera le Roi ; et comme les nouvelles ne disent pas que M. de Bouillé a été tué, j'ose répondre que le Roi est sauvé." Mes paroles se sont répandues dans tous les états Venitiens et y ont porté la consolation et l'espoir, jusqu'à la nouvelle et l'heureux dénouement qui me fait passer pour prophète. Ah ! il ne faut pas l'être pour prédire que Bouillé se sera fait tuer plutôt que de laisser prendre son Roi ; il ne faut que le connaître. J'espère bien qu'il est déjà maréchal de France.
L'Empereur a été parfait dans cette circonstance, et tout le monde a été frappé de la vérité des divers sentiments qu'il a éprouvés. Il est venu lui-même frapper, à quatre heures du matin, à la porte du duc de Polignac qui était couché et qui, en chemise, a appris de la bouche même de l"Empereur la délivrance du Roi, de la Reine et de sa famille.


***

Bouillé réunit six régiments de cavalerie qu'il échelonna sur la route de Montmédy . Entre le retard pris par la berline , les ordres, les contre-ordres mal desservis et les malentendus, au relais de poste de Sainte Menehould; où un détachement de hussards devait attendre Louis XVI, il n'y avait plus personne .     Reconnu par un postillon, le roi était perdu mais l'ignorait encore et reprit sa route jusqu'à Varennes où il fut arrêté avec sa famille .  Les hussards y arrivèrent une heure trop tard.
Pendant ces événements Bouillé avait passé toute la nuit à cheval, entre Dun et Stenay, inquiet de ne recevoir aucune nouvelle, quand on vint lui annoncer le fiasco de l'entreprise .
Malgré tout, prêt à lancer une attaque pour sauver le roi, il rejoignit Varennes avec une troupe . La famille royale roulait déjà vers Paris depuis une heure et demie sous bonne escorte ...  
 Bouillé, la mort dans l'âme dut renoncer .







***


Le marquis François-Claude-Amour de Bouillé émigre, et se réfugie à Coblentz.




Il fait des démarches auprès des différentes cours pour obtenir la délivrance du roi. Il est dans l'armée de Louis-Joseph de Bourbon, prince de Condé en 1792, puis voyant ses efforts inutiles se retire en Grande-Bretagne où il meurt le 14 novembre 1800.

Il est tout d'abord enterré au vieux cimetière de Saint-Pancrace à Londres.
Sur sa tombe, l'on pouvait lire :




Puis, en 1866, sa dépouille est rapatriée au cimetière de Montmartre.




***


C'est à lui qu'il est fait référence dans le cinquième couplet de La Marseillaise :


Français en guerriers magnanimes
Portez ou retenez vos coups
Épargnez ces tristes victimes
A regrets s'armant contre nous (bis)
Mais ces despotes sanguinaires
Mais ces complices de Bouillé
Tous ces tigres qui, sans pitié
Déchirent le sein de leur mère !





Il publie des Mémoires sur la Révolution (Londres, 1797, et Paris, 1801).
Son fils Louis de Bouillé sera général d'Empire .


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marquis de Bouillé

Message par La nuit, la neige le Lun 07 Déc 2015, 20:23

Merci pour cet exposé. Wink

J'ignorais que sa dépouille se trouvait au cimetière de Montmartre.

Ses Mémoires sont intéressants à lire, notamment si l'on s'intéresse à l'épisode de Varennes.
avatar
La nuit, la neige

Messages : 9440
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marquis de Bouillé

Message par Invité le Lun 07 Déc 2015, 20:36

Merci , Éléonore, d'avoir comblé le manque ...
Comment avions-nous pu omettre ce sujet sur le Marquis?
En en parlant autre part... certes Wink


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marquis de Bouillé

Message par Mme de Sabran le Mar 08 Déc 2015, 15:06

La nuit, la neige a écrit:Merci pour cet exposé. Wink

J'ignorais que sa dépouille se trouvait au cimetière de Montmartre.

Ses Mémoires sont intéressants à lire, notamment si l'on s'intéresse à l'épisode de Varennes.

Oui, oui, en effet Bouillé est aux premières loges et l'un des cerveaux, en principe, de l'opération ...  quoi que son récit soit bien nébuleux, pas facile à comprendre ... enfin pour moi ... Hop!
Te souviens-tu comme nous les avons maudits, Junior et lui, quand nous étions toi et moi sur les lieux !   Sad

Pour la partie des Mémoires de Bouillé relativement à Varennes,  c 'est ici en full text :
Mémoire du Marquis de Bouillé sur le départ de Louis XVI ...

https://books.google.fr/books?id=H8AWAAAAQAAJ

François Claude Amour Marquis Bouillé - 1827
... extraite de ses mémoires inédits François Claude Amour Marquis Bouillé ... dit-il pas lui-même (page 55) : « Je convins secrètement avec le comte de Fersen ..


Je ne vous poste que les premières lignes, car c'est très  long ...  
Et puis, le lien est au-dessus .





...   etc  ...   etc  ....

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marquis de Bouillé

Message par Mme de Sabran le Mer 09 Déc 2015, 11:33

Mme de Sabran a écrit:

François Claude Amour Marquis Bouillé - 1827
... extraite de ses mémoires inédits François Claude Amour Marquis Bouillé ... dit-il pas lui-même (page 55) : « Je convins secrètement avec le comte de Fersen ...


Je recherche le passage où Bouillé brosse le portrait de Fersen . Very Happy


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marquis de Bouillé

Message par Mme de Sabran le Mer 09 Déc 2015, 18:22

Le voici  ( Merci Kermina ! Very Happy  ) :

II faut dire aussi, à la louange de ce favori
( Fersen ), que la décence et la tranquillité inaltérable de son maintien ne pouvaient donner prise à la malignité la plus active. Son dévouement pour la Reine, aidé de son phlegme naturel, l'avait garanti de l'ivresse de son succès, qu'il justifiait presque par une prudence et une discrétion à toute épreuve.
Il était tel enfin que devrait toujours être l'amant d'une reine.



( Tonton, pourquoi tu tousses ? )  Hop!

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marquis de Bouillé

Message par Mme de Sabran le Mer 09 Déc 2015, 19:06

... plutôt roi de Metz que roi de France dans ces conditions ...


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marquis de Bouillé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum