La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Mar 29 Déc 2015, 12:08

En matière de robes de chambre,   
les messieurs étaient bien plus confortablement lotis que nous !  Very Happy  

...    quoique celui-ci nous fasse une belle grimace !  :

 

Quelques exemples :   :n,,;::::!!!:



Robe d'intérieur d'homme ou banyan provenant de la garde-robe de Jacques de Vaucanson, milieu du XVIIIe siècle Vêtement ample à manches longues et petit col droit taillé dans un lampas fond gros
https://fr.pinterest.com/explore/robe-d'int%C3%A9rieur-957095714311/





Don de la Société de l'Histoire du Costume
Première moitié du XVIIIe siècle
Toile de coton peinte teinte, fond bleu, six couleurs. Décor peint et teint à disposition. Provenance de l'étoffe : Inde, côte de Coromandel pour le marché néerlandais. Confection : Inde, probablement pour le marché néerlandais.
GAL 1920.1.2039
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris
- See more at: http://www.palaisgalliera.paris.fr/fr/oeuvre/robe-de-chambre-dhomme#sthash.0CQJSH00.dpuf



De plus en plus appréciées dans la seconde moitié du XVIIe siècle, les robes de chambre en toile de coton sont appelées en France des indiennes, en référence à la provenance de leurs étoffes peintes et teintes en Inde et rapportées par les compagnies des Indes orientales.
Cette robe de chambre de forme kimono atteste du rôle important joué par la Hollande dans l’engouement européen pour ce type de vêtement. Ce pays  était le seul autorisé à commercer avec les Japonais. Les Shoguns avaient l’habitude d’offrir 30 kimonos aux officiers hollandais à la signature de traités commerciaux. Le décor de la robe de chambre combine les motifs du pin et du prunier, arbres souvent associés au bambou pour former un décor traditionnel japonais qui évoque les vertus du gentilhomme. L’indienne de cette robe de chambre fut exécutée en Inde à partit d’un modèle japonais, pour le marché hollandais. Les Hollandais semblent avoir particulièrement apprécié ce décor dont on trouve plusieurs exemples dans leurs collections publiques actuelles, Cette robe de chambre fait ainsi partie d’un ensemble de vêtements et de textiles répertoriés qui prouve qu’un motif à succès pouvait être reproduit à l’envi.

Auteur de la notice : Pascale Gorguet-Ballesteros
- See more at: http://www.palaisgalliera.paris.fr/fr/oeuvre/robe-de-chambre-dhomme#sthash.0CQJSH00.dpuf


Habits. Modes et vestiaire masculin : robe de chambre en Banyan, 1750-1760
Robe de chambre en Banyan, en satin vert jaune brodé au cordon de motifs géométriques avec une doublure en coton écru. Veste sans manche et droguet de soie façonné de fleurs vert, jaune et crème, avec des boutons lamés et cannetillés sur feuille de cuivre.
http://culturebox.francetvinfo.fr/tendances/mode/le-tres-codifie-vestiaire-masculin-des-xviiie-et-xixe-151581





La robe de chambre en indienne de la fin du XVIII siècle du manufacturier de Jouy-en-Josas Christophe-Philippe Oberkampf (1738-1815) évoque celle du Bourgeois gentilhomme de Molière ; vêtu d’un tel vêtement, ce dernier s’exclame fièrement « Je me suis fait faire cette indienne-ci ».
Le luthérien d’origine allemande, aux goûts discrets aux antipodes de Monsieur Jourdain, cède pourtant ici aux caprices de la mode. « Le temps des Indiennes », toiles de coton importées des Indes puis fabriquées en Europe dès le XVII siècle, s’est imposé en France dans l’ameublement et l’habillement pendant la seconde moitié du XVIII siècle, leur prohibition pour cause économique pendant plus de 70 ans, ayant été levée en 1759.
Si des sources variées témoignent de l’existence de « robes de chambre »  plus anciennes ou appartenant à des garde-robes féminines, ce vêtement « de négligé », révélant une nouvelle conception du corps humain, libéré de son traditionnel carcan, est l’apanage de la garde-robe masculine du temps des Lumières et en constitue une pièce essentielle.
http://www.museedelatoiledejouy.fr/en-GB/dynPopup0001160b.aspx






Robe d'intérieur pour homme.
Inde Côte de Coromandel, vers 1750

anthropologieenligne.com







Et voyez même que les bambins aussi ont leur petite robe de chambre !!!


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Comtesse Diane le Mar 29 Déc 2015, 14:34

Super de nous exposer à cette époque les tenues du quotidien !  boudoi30 C'est très beau;
moi, ça l'est un peu moins !   : 

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 7320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par La nuit, la neige le Mar 29 Déc 2015, 20:13

CLIOXVIII a écrit:Franchement, je sèche sur ce sujet....je vais aller regarder les livres.
Mais voici un beau jeune homme en banyan ( indienne copie  XVIII )

Quelle allure !!
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12037
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 30 Déc 2015, 14:57

La nuit, la neige a écrit:
CLIOXVIII a écrit:Franchement, je sèche sur ce sujet....je vais aller regarder les livres.
Mais voici un beau jeune homme en banyan ( indienne copie  XVIII )

Quelle allure !!

Yes ! WOW !!! :n,,;::::!!! :n,,;::::!!!:

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Lucius le Mer 30 Déc 2015, 16:21

Mon air ahuri vient de ce que le valet de pied (à droite) m'annonçait au moment de passer à table que le premier service n'était pas prêt !
avatar
Lucius

Messages : 7949
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 30 Déc 2015, 16:56

Lucius a écrit:Mon air ahuri vient de ce que le valet de pied (à droite) m'annonçait au moment de passer à table que le premier service n'était pas prêt !

... et tu mourais de faim ! :

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Lucius le Mer 30 Déc 2015, 19:48

L’ordonnancement de la table me tracassait alors plus, mais ce n'est pas faux !
avatar
Lucius

Messages : 7949
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 30 Déc 2015, 23:30

Connaissez-vous l'histoire de la robe de chambre de Diderot ?  :n,,;::::!!!:


Elle nous est contée par Gisèle, écrivaine d’Istanbul
http://gisele.ecrivain.istanbul.over-blog.com/article-denis-diderot-et-sa-vieille-robe-de-chambre-88178962.html
7 novembre 2011

XVIIIème siècle : Denis Diderot et sa vieille robe de chambre   Very Happy

Au XVIIIe siècle, la robe de chambre, vêtement d’intérieur confortable et décontracté, semble être la tenue préférée de nombreux philosophes.   study  C’est le cas de Denis Diderot, qui adopte une robe de chambre bleue qu’il revêt durant les longues heures de travail acharné nécessaire à l’Encyclopédie, de 1747 à 1765.

Seulement voilà ! En 1767, le peintre Van Loo peint Denis revêtu de sa tenue fétiche mais ce dernier n’aime pas le portrait ; il ne se trouve pas l’air d’un philosophe  mais celui “d’une vieille coquette qui fait encore l’aimable !”    geek



Diderot par Van Loo


“Que diront mes petits-enfants, lorsqu’ils viendront à comparer mes tristes ouvrages avec ce riant, mignon, efféminé, vieux coquet-là ? » s’écrie-t-il.   :  :  :

Sur ces entrefaites, Madame Geoffrin, la célèbre salonnière qui a aidé au financement de l’Encyclopédie et participé à la diffusion des idées des Lumières en recevant  tous les lundis les intellectuels de l’époque dans son hôtel de la rue Saint-Honoré fait remplacer un jour, en l’absence de Denis,  tous les vieux meubles du philosophe par du mobilier moderne et surtout, met à la poubelle sa vieille robe de chambre bleue pour lui substituer une luxueuse robe de chambre en soie écarlate !  

Pour ne pas être impoli, Diderot la revêt.   Hop!  Mais il ne cessera de se pleurer sa vieille robe de chambre usée, à qui, rétrospectivement, il trouve toutes les vertus.



Diderot par Fragonard en 1769

Sa  nostalgie devient si forte qu’en 1772, il écrit un petit essai intitulé

Regrets sur ma vieille robe de chambre ou avis à ceux qui ont plus de goût que de fortune




Il en regrette le confort :


Pourquoi ne l'avoir pas gardée ? Elle était faite à moi ; j'étais fait à elle. Elle moulait tous les plis de mon corps sans le gêner ; j'étais pittoresque et beau. L'autre, raide, empesée, me mannequine…


Il la trouvait si pratique pour effacer la poussière des livres  ou essuyer les taches d’encre !


Un livre était-il couvert de poussière, un de ses pans s’offrait à l’essuyer. L’encre épaissie refusait-elle de couler de ma plume, elle présentait le flanc. On y voyait tracés en longues raies noires les fréquents services qu’elle m’avait rendus.


Il trouve que dans la nouvelle, trop somptueuse, il n’a plus l’air d’un écrivain :

Ces longues raies annonçaient le littérateur, l'écrivain, l'homme qui travaille.
A présent, j'ai l'air d'un riche fainéant ; on ne sait qui je suis.


Enfin, il est convaincu que sa vieille robe de chambre était en harmonie avec son décor :


Ma vieille robe de chambre était une avec les autres guenilles qui m'environnaient…


Alors que le luxe de la nouvelle et de ses meubles neufs détone avec son caractère :


Tout est désaccordé. Plus d'ensemble, plus d'unité, plus de beauté.



En 1772, peint par Levizky, Denis porte désormais la robe de chambre écarlate.

Ah, Denis, quelle  coquetterie dans ton refus de la coquetterie !  cheers

Merci, Gisèle !

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Sam 09 Jan 2016, 15:37

.

Après la robe de chambre de Diderot, voici celle de Voltaire .  :
Notre grand homme fascine Fersen :

Il était vêtu d'un gilet écarlate, comme son père et son grand-père en avaient porté, avec de grandes boutonnières brodées à l'ancienne, d'une vieille perruque qui n'était pas du tout frisée, de pantoufles d'un modèle antique, de bas de laine tirés sur une culotte courte, et d'une vieille robe de chambre, le tout s'alliant à la perfection avec son visage tout en rides, éclairé d'une paire d'yeux singulièrement beaux et au regard fort satirique .



_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Comtesse Diane le Sam 09 Jan 2016, 15:45

Euh ... ... Z'en veux pas ! Et ze ne tente même  pas le speed dating !

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 7320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Lun 18 Jan 2016, 19:41

;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

La robe de chambre est décidément l'uniforme et la tenue de gala de nos philosophes . :

Lors de son dernier séjour à Paris, le vieux Voltaire logeait dans l'hôtel du marquis de Villette, quai des Théatins . Very Happy
 La France entière défilait pour goûter l'honneur d'approcher le grand homme . Il recevait la crème du grand monde accoutré d'une robe de chambre de damas chamarrée d'or, coiffé de sa sempiternelle binette noire à la Louis XIV sous un bonnet de nuit en velours ponceau .




Hôtel du marquis de Villette et son épouse " Belle et Bonne ".


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par La nuit, la neige le Lun 18 Jan 2016, 19:53

Sujet divisé et messages déplacés ici.

Idea La robe dite "de chambre", pour les femmes, et dont nous ne savons toujours pas vraiment à quoi elle pouvait bien ressembler, c'est ici : http://marie-antoinette.forumactif.org/t2373-la-robe-dite-de-chambre-pour-les-femmes-au-xviiie-siecle
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12037
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Trianon le Lun 18 Jan 2016, 23:48

Je n'aime pas trop ces robes de chambre qui me semblent trop féminines, mais il ne faut pas oublier que les hommes étaient assez, sinon très effiminés à cette époque. :
avatar
Trianon

Messages : 3064
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par La nuit, la neige le Mar 19 Jan 2016, 00:06

Trianon a écrit:... mais il ne faut pas oublier que les hommes étaient assez, sinon très effiminés à cette époque. :
Ah bon ? Les hommes. Pourquoi à cette époque plus qu'une autre ?
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12037
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Trianon le Mar 19 Jan 2016, 01:47

Non, vraiment LNLN vous m'étonnez, car je sais que vous êtes très au fait sur le siècle de Marie-Antoinette. Donc, vous savez fort bien que les hommes et surtout dans la Noblesse, étaient très maniérés dans leurs gestes et leurs façons de s'exprimer. Les caricatures modernes (par exemple au théâtre ou au cinéma) sur les aristocrates sont là pour l'attester. Les femmes, elles (toujours dans la Noblesse, je ne connais bien que ça  Very Happy ) étaient très "précieuses", c'est-à-dire, comme pour les hommes, recherchant le raffinement dans le comportement et le langage. Mais, c'était le XVIIIème et la façon dont se comportaient ces gentes dames et messieurs n'offusquait pas les autres castes de la société.
Il est certain aussi (et Dieu merci), qu'il y avaient des hommes de la Noblesse, sans être spécialement "musclés" comme ces horribles catcheurs ou culturistes du XXIème siècle, mais terriblement "mâles" pour lesquels j'aurais rêvé me blottir dans les bras...... protecteurs.  :;\':;\':;
Je suis sûre qu'à part le comte Axel,  vous aurez des noms à citer, cher LNLN.
Aujourd'hui, certains hommes sont par leurs comportements bien plus virils qu'au XVIIIème. Mais cela ne signifie rien du tout, bien sûr. Very Happy
avatar
Trianon

Messages : 3064
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Mar 19 Jan 2016, 09:31

Cela tient à ce que l'on assimile aujourd'hui préciosité à coquetterie et coquetterie à féminité, chère Trianon . Very Happy
J'espère en effet que le gentilhomme du XVIIIème ne ressemblait que de loin aux caricatures de l'excellent film Ridicule de Patrice Leconte !
Mais souvenons-nous que ce déploiement d'artifices n'avait rien à voir avec la virilité de ces messieurs : ainsi savons-nous que Casanova de son propre aveu passait des heures devant sa glace à se maquiller . Wink

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par La nuit, la neige le Mar 19 Jan 2016, 12:22

Trianon a écrit:Donc, vous savez fort bien que les hommes et surtout dans la Noblesse, étaient très maniérés dans leurs gestes et leurs façons de s'exprimer.
Oui, voilà, vous parlez déjà d'hommes de l'aristocratie, et encore...
Pour le reste (et ils sont bien, bien, plus que nombreux), j'imagine que cela ne les concerne pas du tout.  
Non, franchement, je ne sais pas si leurs gestes et leurs façons de s'exprimer étaient maniérés jusqu'à être considérés comme "féminins", ou du moins qu'est-ce que cela veut dire ?
L'élégance, la politesse et le vocabulaire ?
Il me semble que c'est un contraste qui a été véhiculé au moment de la Révolution, où l'on prétendait que l'Ancien régime et son élite étaient "féminins" (et avec, tous les sous-entendus critiques aux attributs dits féminins : en particulier la faiblesse ou l'oisiveté), par opposition aux nouvelles valeurs remises aux goûts du jour, dites plus "masculines".

Bref, à mon avis, il s'agit plutôt d'une vue de l'esprit, plus ou moins justifiée par la mise en exergue de quelques exceptions notoires, et sans doute par le remplacement d'une élite par une autre, certes peut-être plus "brute de décoffrage" si l'on considère l'entourage de Napoléon.
Mais celle-ci sera elle aussi remplacée par une autre.

Trianon a écrit:Les caricatures modernes (par exemple au théâtre ou au cinéma) sur les aristocrates sont là pour l'attester.
Voilà. Je pense que ces caricatures, justement, ne sont pas une généralité.

Trianon a écrit:Les femmes, elles (toujours dans la Noblesse, je ne connais bien que ça) étaient très "précieuses", c'est-à-dire, comme pour les hommes, recherchant le raffinement dans le comportement et le langage. Mais, c'était le XVIIIème et la façon dont se comportaient ces gentes dames et messieurs n'offusquait pas les autres castes de la société.
Bon...Suspect si vous voulez, je ne sais pas.
Mais je ne vois pas en quoi le XIXè siècle ou le suivant seraient différents ?

Trianon a écrit:Il est certain aussi (et Dieu merci), qu'il y avaient des hommes de la Noblesse, sans être spécialement "musclés" comme ces horribles catcheurs ou culturistes du XXIème siècle, mais terriblement "mâles" pour lesquels j'aurais rêvé me blottir dans les bras...... protecteurs.
Ah ça ! Je vous laisse choisir vos bras protecteurs... boudoi32

Trianon a écrit:
Je suis sûre qu'à part le comte Axel,  vous aurez des noms à citer, cher LNLN.
Aujourd'hui, certains hommes sont par leurs comportements bien plus virils qu'au XVIIIème. Mais cela ne signifie rien du tout, bien sûr.
Aucun nom à citer, ou bien trop pour que cela soit significatif à vrai dire. Wink
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12037
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Invité le Mar 19 Jan 2016, 12:36

Trianon a écrit: Donc, vous savez fort bien que les hommes et surtout dans la Noblesse, étaient très maniérés dans leurs gestes et leurs façons de s'exprimer.
Ne confondriez-vous pas là "raffinés" et "maniérés"? :


Trianon a écrit:Les caricatures modernes (par exemple au théâtre ou au cinéma) sur les aristocrates sont là pour l'attester.
Parce que vous vous fiez au cinéma pour vous faire une idée de la société d'antan? Shocked

Trianon a écrit:
Les femmes, elles (toujours dans la Noblesse, je ne connais bien que ça  Very Happy ) étaient très "précieuses", c'est-à-dire, comme pour les hommes, recherchant le raffinement dans le comportement et le langage.
Sous Louis XIV, oui ...

Trianon a écrit:Je suis sûre qu'à part le comte Axel,  vous aurez des noms à citer, cher LNLN.
Parce que , pour vous, tous étaient efféminés mais pas Fersen...
S'ils l'étaient tous, selon vous, dîtes-vous bien que Fersen ne faisait pas exception Wink
Mais Louis XVI que certains aiment à dénigrer pour son côté rustre au milieu de sa cour prouve combien ce raffinement ne touchait pas tous les membres de la noblesse Wink


Trianon a écrit:Aujourd'hui, certains hommes sont par leurs comportements bien plus virils qu'au XVIIIème. Mais cela ne signifie rien du tout, bien sûr. Very Happy
Quand bien même cela signifierait-il quelque chose... Smileàè-è\':
Selon Freud, chacun naît bisexuel. :  Peu à peu, les orientations sexuelles apparaissent, par des processus complexes où la socialisation est le point essentiel. Pourtant, malgré la survenue de ces préférences sexuelles, chacun oscille toute sa vie entre des sentiments hétérosexuels et homosexuels, poursuit Freud (1911).


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Trianon le Mar 19 Jan 2016, 15:53

Mme de Sabran a écrit:Cela tient à ce que l'on assimile aujourd'hui préciosité à coquetterie et coquetterie à féminité, chère Trianon . Very Happy
J'espère en effet que le gentilhomme du XVIIIème ne ressemblait que de loin aux caricatures de l'excellent film Ridicule de Patrice Leconte !
Mais souvenons-nous que ce déploiement d'artifices n'avait rien à voir avec la virilité de ces messieurs : ainsi savons-nous que Casanova de son propre aveu passait des heures devant sa glace à se maquiller .  Wink

TOTALEMENT D'ACCORD avec vous chère Eléonore ainsi que vous LNLN et Majesté.
avatar
Trianon

Messages : 3064
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Mar 19 Jan 2016, 16:01

Jolly good !!! :n,,;::::!!! :n,,;::::!!!:

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par La nuit, la neige le Mer 08 Fév 2017, 09:35

Présentée à l'occasion de la vente aux enchères "Souvenirs historiques", organisée par l'étude Coutau-Bégarie le 22 février 2017 :

ROBE D'INTÉRIEUR POUR HOMME



En gros de Tours crème brodé soie polychrome au passé plat et passé nuancé de rameaux de roses et de feuilles en semis; coupe ample, manches trois quart à larges revers, doublure en pékin rose, (remontage).
Travail français d'époque Louis XVI.

Provenance: selon la tradition familiale, cette robe d'intérieur aurait appartenu au roi Louis XVI.








* Source et infos complémentaires : http://www.coutaubegarie.com/html/index.jsp?id=77855&lng=&npp=150
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12037
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 08 Fév 2017, 09:41

... croisée devant, avec une ceinture . Je trouve que la photo ne la présente pas de façon très élégante.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par La nuit, la neige le Mer 08 Fév 2017, 09:58

Il n'est pas fait mention de la ceinture dans le descriptif. Je suppose qu'elle est manquante... Smile
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12037
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 08 Fév 2017, 10:49

Ce n'est pas elle que l'on devine pendre par derrière, à gauche sur la photo ?
Ou bien est-ce seulement son passant ?

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36033
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La robe de chambre pour les hommes au XVIIIè siècle

Message par Lucius le Mer 08 Fév 2017, 18:23

Je pense qu'il s'agit d'une poche. S'il y a des ceintures (rarement) il n'y a jamais de passant, à moins qu'elle n'ait été modifiée par la suite.
avatar
Lucius

Messages : 7949
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum