Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Jeu 11 Fév 2016, 14:13

Je comprends mal . Retourne voir mon post . Cette faute n'y est pas . boudoi32

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27906
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Gouverneur Morris le Jeu 11 Fév 2016, 14:53

Non mais elle est chez Majesté qui te cite ! Les mystères de l'informatique lol!
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 2363
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Jeu 11 Fév 2016, 15:02

Gouverneur Morris a écrit: Les mystères de l'informatique lol!

Tu l'as dit ! Suspect scratch

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27906
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Comtesse Diane le Jeu 11 Fév 2016, 17:18

Majesté a écrit:

Ces propos de Sophie Piper démontrent combien on peut suspecter la noblesse de l'Amour que Fersen éprouvait pour Marie-Antoinette et combien il peut apparaître fourbe dans les écrits qu'il Lui destine :roll:


Bien à vous.

Mais ...??? ...  c'est vous qui êtes amoureux de la Reine, Majesté !  : Hop! lol! Embarassed Embarassed Embarassed

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 5696
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Majesté le Jeu 11 Fév 2016, 18:36

Gouverneur Morris a écrit:Non mais elle est chez Majesté qui te cite ! Les mystères de l'informatique lol!
Je n'ai pourtant rien modifié volontairement de ce que je citais Smileàè-è\':
Comtesse Diane a écrit:
Mais ...??? ...  c'est vous qui êtes amoureux de la Reine, Majesté !  
Je sais donc bien quel aurait dû être le comportement de Fersen Wink :


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11857
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Comtesse Diane le Jeu 11 Fév 2016, 19:25

Majesté a écrit:
Je sais donc bien quel aurait dû être le comportement de Fersen Wink :


Bien à vous.
:\\\\\\\\: :\\\\\\\\: :\\\\\\\\: 3196910 3196910 3196910

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 5696
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Ven 12 Fév 2016, 09:37

;

Eh bien, les amis, Emile Dard ne semble pas croire cette situation aussi simple que cela à démêler.
Il poursuit :

On sait enfin par Saint-Priest que Marie-Antoinette avait conservé la confiance entière du roi : " Elle avait trouvé le moyen de lui faire agréer sa liaison avec le comte de Fersen  ( ... )  "   " Elle avait mis le roi sur le pied d'une grande discrétion vis-à-vis d'elle. Quand il voyait quelqu'un, il se retirait, et elle n'avait à craindre de sa part aucune surprise . "


C'est toujours la même antienne de Louis XVI, résigné, qui ferme les yeux .

Louis XVI fit le choix de Fersen pour préparer la fuite de Varennes. S'il voulut se séparer de lui à la sortie de Paris, ce ne fut que par crainte de l'opinion publique. Il se privait ainsi d'un compagnon énergique et dévoué, dont l'intervention eût peut-être changé le cours des événements .
Quand on rapproche tous ces faits, on peut se demander si la liaison si peu dissimulée de Fersen et de Mme Sulllivan n'avait pas été le résultat d'un accord préalable entre Marie-Antoinette et Fersen.
Peut-être le roi était-il même entré dans cet accord.
 
  Shocked  Suspect  scratch


Emile Dard a écrit:
S'il voulut se séparer de lui à la sortie de Paris, ce ne fut que par crainte de l'opinion publique.

... situation que le duc de Lévis qualifie " d'inconvenante sous plus d'un rapport ".
http://marie-antoinette.forumactif.org/t2441-ecrits-de-la-duchesse-de-sudermanie-relatifs-a-varennes-et-la-separation-a-bondy?highlight=sudermanie

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27906
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Majesté le Ven 12 Fév 2016, 10:30

Emile Dard a écrit:on peut se demander si la liaison si peu dissimulée de Fersen et de Mme Sulllivan n'avait pas été le résultat d'un accord préalable entre Marie-Antoinette et Fersen.
Peut-être le roi était-il même entré dans cet accord. 

Cela apporte donc la preuve que Marie-Antoinette ne peut avoir été la maîtresse de Fersen et qu'Elle utilisait Éléonore Sullivan comme relais pour le satisfaire.
Comment, sinon, aurait-Elle pu concevoir un tel accord? Smileàè-è\':


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11857
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Ven 12 Fév 2016, 10:36

En effet, je ne crois pas un seul instant non plus à un tel accord .

Tu imagines Mme de Chose, amoureuse de M. de Truc,  passant avec lui l'accord : " Je ne puis être à vous, passez donc votre fougue sur Mme de Bidule. "
Impensable.
Souviens-toi du " Lys dans la Vallée " ...

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27906
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Ven 12 Fév 2016, 17:19

Aux entretiens continus et impossible à cacher de la reine et de l'homme qui se dévouait pour la sauver, il fallait une couverture. Une liaison affichée de Fersen avec une autre femme  n'était-elle pas le meilleur moyen de donner le change ? Le public pourrait-il croire qu'un amant de la reine lui fut infidèle ouvertement, dans un pareil moment, quand il mettait sa vie même et celle de la reine en péril ?

Le public croyait donc Fersen l'amant de la reine .  
Pourquoi cette nécessité de lui donner le change s'il n'en était rien ?

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27906
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Majesté le Ven 12 Fév 2016, 17:26

C'est toujours Émile Dard que tu cites là?


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11857
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Ven 12 Fév 2016, 17:39

Oui, oui, tout ce qui est en italiques est de la plume d'Emile Dard .
Son livre est le sujet, n'est-ce pas ! Very Happy
Je le suis, pas à pas .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27906
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Majesté le Ven 12 Fév 2016, 18:13

Mme de Sabran a écrit:Le public croyait donc Fersen l'amant de la reine .  
Pourquoi cette nécessité de lui donner le change s'il n'en était rien ?

Qui parle de change aussi? C'est une supposition que Dard évoque... ce qui n'est pas aimable du tout pour la si dévouée Éléonore. Fersen était-il si connu que ça du public?
Assurément moins que la famille Polignac lorsqu'on considère tous les pamphlets.

Encore une fois, je me réfère aux propos du procès, si le public avait considéré aussi unanimement que Fersen était l'amant de Marie-Antoinette, penses-tu que Fouquier-Tinville ou Herman y serait allés de main morte avec Celle qu'ils qualifiaient de Brunehaut et de Frédégonde et qu'ils firent accuser d'inceste??? scratch

Emile Dard semble s'avancer un peu vite dans ces suppositions ....


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11857
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Ven 12 Fév 2016, 19:18

.

Attends la suite, tu verras qu'Emile Dard réfute ses propres suppositions .  
Mais les faire, ces suppositions, est déjà symptomatique d'un questionnement qui a lieu d'être .  C'est  la démarche de l'historien qui cherche à comprendre .
Car enfin, ce trio Marie-Antoinette / Fersen / Eléonore est franchement dérangeant .

Si Marie-Antoinette n'aimait pas Fersen, cela résoudrait le problème . D'un coup, tout s'éclaircirait .    Mais, au lieu de cela,  plus on en sait ( récents décryptages ) et plus il est impossible de douter .   Alors ?
Je continue de citer Emile Dard :


Une étrangère, comme Mme Sullivan, non mariée, royaliste d'ailleurs et toute dévouée à la reine,  n'était-elle pas désignée pour fournir à Fersen cet alibi ?   Shocked  Mais, si l'on admet une telle explication, il faudrait supposer également que Marie-Antoinette ait admis un tel partage, ce qui ne peut s'accorder avec sa fierté naturelle, son caractère passionné et la noblesse de son coeur. On est ainsi amené à revenir à l'opinion des premiers héritiers de Fersen, les mieux informés de tous, puisqu'ils ont connus les originaux des lettres de la reine et recueilli les souvenirs et les confidences de leur parent : d'après cette opinion, l'amour de la reine et de Fersen était resté pur.
Souillée par la calomnie, menacée dans sa vie, abandonnée de tous,  la malheureuse reine s'est rejetée sur le seul homme qui l'aimât, le seul qu'elle aimait.   Ils avaient tous deux dix-huit ans, quand ils se connurent. Elle a échangé avec ce défenseur inespéré, courageux et discret,  qui, depuis 1773, l'aimait l'aimait d'un amour silencieux et, presque toujours, lointain, un serment d'amour exclusif et pur, comme dans les romans de chevalerie qui hantaient encore à cette époque les imaginations.  A cette hauteur sublime la liaison des âmes n'a plus besoin du secours des sens  ( ... ) . Tout permet donc de supposer un pacte passionné mais pur entre le courage et le malheur, loyalement avoué à son mari par Marie-Antoinette, dont l'âme ne cessa jamais de s'élever dans l'infortune.
Comme les lettres de Marie-Antoinette à Fersen contenaient de ces expressions d'amour et de don de soi-même qui peuvent toujours prêter à double sens, les héritiers de Fersen ne voulurent pas risquer en les publiant intégralement d'autoriser une fausse interprétation. Telle est pour nous l'explication la plus probable d'une énigme qui reste encore indéchiffrable .


;

La destruction de lettres, ou leur caviardage, pour en éviter une fausse interprétation selon Emile Dard, ne manque pas  de provoquer exactement l'effet inverse .  Car ce qui vient à l'esprit,  c'est de se demander ce que diable les héritiers de Fersen ont si soigneusement voulu cacher .  Et ce d'autant plus qu'ils arguaient ( le baron Klinckowström )  que c'était pour préserver l'honneur de la reine .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27906
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Majesté le Ven 12 Fév 2016, 20:18

Émile Dard a écrit: Elle a échangé avec ce défenseur inespéré, courageux et discret,  qui, depuis 1773, l'aimait l'aimait d'un amour silencieux et, presque toujours, lointain, un serment d'amour exclusif et pur, comme dans les romans de chevalerie qui hantaient encore à cette époque les imaginations.

Cela signifie donc que Fersen aimait la personne royale en Marie-Antoinette , puisqu'il rencontre la Dauphine le 30 janvier 1774 ...
On peut rattacher cette analyse à celle que font ceux qui défendent la singularité royale de Marie-Antoinette qu'Elle-même ne mettrait pas en péril en se laissant séduire par les faiblesses du cœur... et que Fersen non plus ne saurait tenter d'approcher de par le dévouement et le respect qu'il a pour le statut royal.

Mme de Sabran a écrit:Car ce qui vient à l'esprit, c'est de se demander ce que diable les héritiers de Fersen ont si soigneusement voulu cacher . Et ce d'autant plus qu'ils arguaient ( le baron Klinckowström ) que c'était pour préserver l'honneur de la reine .
Cela suggérerait-il que la famille Fersen ne voulait pas humilier Marie-Antoinette qui exprime tant d'amour dans Ses lettres alors qu'Axel ne répond pas à un amour similaire si bien que les déclarations de la Reine peuvent paraître vaines?


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11857
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Ven 12 Fév 2016, 20:50

Majesté a écrit:

Cela signifie donc que Fersen aimait la personne royale en Marie-Antoinette , puisqu'il rencontre la Dauphine le 30 janvier 1774 ...
On peut rattacher cette analyse à celle que font ceux qui défendent la singularité royale de Marie-Antoinette qu'Elle-même ne mettrait pas en péril en se laissant séduire par les faiblesses du cœur... et que Fersen non plus ne saurait tenter d'approcher de par le dévouement et le respect qu'il a pour le statut royal.

C'est l'interprétation très XIXème d'Emile Dard . Wink ... une manière de sacralisation de Marie-Antoinette.
Il ne croit pas à la surprise des sens qu'évoque Simone Bertière plus réaliste .

Majesté a écrit:

Mme de Sabran a écrit:Car ce qui vient à l'esprit,  c'est de se demander ce que diable les héritiers de Fersen ont si soigneusement voulu cacher .  Et ce d'autant plus qu'ils arguaient ( le baron Klinckowström )  que c'était pour préserver l'honneur de la reine .
Cela suggérerait-il que la famille Fersen ne voulait pas humilier Marie-Antoinette qui exprime tant d'amour dans Ses lettres alors qu'Axel ne répond pas à un amour similaire si bien que les déclarations de la Reine peuvent paraître vaines?
.

Non, parce que Fersen aimait Marie-Antoinette, comme toute sa vie le prouve au centuple.

Eléonore ne fut qu'un épiphénomène circonstanciel . Elle était là, encore belle, invitante, offerte ... mais pas seulement.
Elle a été une alliée très sûre. Elle a pris de grands risques, a mis sa vie en danger elle aussi . La cause de Fersen, sauver Marie-Antoinette, était devenue sa propre cause .
Fersen l'aimait aussi ... différemment . Rien de comparable .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27906
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Majesté le Ven 12 Fév 2016, 21:00

Mme de Sabran a écrit:
Majesté a écrit:
Cela suggérerait-il que la famille Fersen ne voulait pas humilier Marie-Antoinette qui exprime tant d'amour dans Ses lettres alors qu'Axel ne répond pas à un amour similaire si bien que les déclarations de la Reine peuvent paraître vaines?
.
Non, parce que Fersen aimait Marie-Antoinette, comme toute sa vie le prouve au centuple.

Pourquoi sont-ce Jarjayes, Rougeville ou des petits perruquiers qui risquèrent leur vie au temps de la Conciergerie?

Franchement, si Fersen avait tant aimé Marie-Antoinette, il n'avait plus rien à perdre dès lors qu'Elle avait été transférée dans l'antichambre de la mort, c'est donc à son nom qu'aurait dû être associé le complot de l'Œillet !


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11857
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Ven 12 Fév 2016, 21:18

Justement, j'aimerais bien que en nous parlions le 27 , avec qui de droit ...  

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27906
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Majesté le Ven 12 Fév 2016, 21:44

Parce que tu penses que Fersen était derrière Rougeville et Jarjayes?


.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11857
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Ven 12 Fév 2016, 22:04

Je t'appelle demain.  Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27906
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Sam 13 Fév 2016, 20:55

Majesté a écrit:

Encore une fois, je me réfère aux propos du procès, si le public avait considéré aussi unanimement que Fersen était l'amant de Marie-Antoinette, penses-tu que Fouquier-Tinville ou Herman y serait allés de main morte avec Celle qu'ils qualifiaient de Brunehaut et de Frédégonde et qu'ils firent accuser d'inceste??? scratch

 
Justement un unique amour pendant toute sa vie, Fersen, excluait les  turpitudes fangeuses dignes de Messaline dont on voulait souiller Marie-Antoinette .  Pire : il aurait pu toucher et émouvoir les cœurs en faveur de l'architigresse !

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27906
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Dim 14 Fév 2016, 16:12

Emile Dard explique le rôle de premier plan que joue Eléonore dans la préparation de la fuite des Tuileries de la famille royale. Elle commande la berline  (avançant 300 000 livres à Fersen ) , veille à sa fabrication,  remise le véhicule rue de Clichy, le remplit des objets et vivres nécessaires, se procure les faux papiers de Mme de Korff à l'ambassade de Russie grâce à la complicité de Simolin ...  

Il est probable qu'en obligeant Fersen à quitter la voiture qui portait la famille royale, Louis XVI, en obéissant à un sentiment de convenance et au souci de l'opinion, a causé l'échec de sa tentative d'évasion .  Fersen, avec son activité, sa décision, son courage, sa connaissance parfaite de la langue allemande était le seul capable d'entraîner les cavaliers du Royal-Allemand et de forcer le passage du pont qui séparait la voiture royale des troupes de Bouillé. Son dévouement passionné pour la reine et pour sa famille, que nul autre ne paraît avoir éprouvé dans leur entourage, pouvait seul changer le cours des événements .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27906
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Mar 16 Fév 2016, 19:57

Dans tout cela, les effluves d'oeillet me tournent la tête et j'en oublie ce brave Quintin .  :
  Malgré l'échec de Varennes, Emile Dard le sent gonflé d'importance politique  .
Le roi de Suède Gustave III s'était rendu à Aix-la-Chapelle pour être prêt à porter assistance à Louis XVI.    Il pensa qu'il fallait désormais par de promptes mesures sauver la vie de la famille royale.
  Il cherchait un émissaire à envoyer en mission à Londres, Fersen lui présenta Craufurd, le présenta comme particulièrement qualifié pour parler à Londres au nom du roi de Suède et obtenir de Pitt un emprunt pour financer une descente russo-suédoise en Normandie .
Fersen, de son côté, devait travailler à obtenir l'appui de Vienne.

Craufurd fut reçu par Pitt.  " J'admirai, a-t-il écrit, la manière simple, franche et sans ambiguïté dont il me parla. "  Mais ce fut pour affirmer la neutralité, c'est-à-dire l'abstention complète de l'Angleterre .  Craufurd pria plus tard Fersen de rédiger un récit des événements de Varennes qu'il communiqua au gouvernement britannique . Ce récit publié à Londres en 1885 en appendice des lettres de Lames Bland Burges (Suspect ), est intéressant . Une note de Craufurd dit à propos de Fersen : " Ce gentilhomme était colonel du Royal-Suédois, il était grand favori de Sa Majesté Très-Chrétienne Il est généralement supposé être le père du dauphin actuel." C'était, en effet, le bruit public .  Il est remarquable que Pitt, qui avait évidemment autorisé Craufurd à collaborer à l'évasion de Louis XVI, continuait d'affirmer hypocritement sa complète neutralité dans les affaires de France. Par ce double-jeu, il poursuivait son but véritable : l'abaissement des Bourbons .
A Vienne, tous les efforts de Fersen se brisèrent également contre l'indifférence de l'empereur Léopold pour le sort de sa sœur et de son beau-frère .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27906
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par La nuit, la neige le Mar 16 Fév 2016, 21:37

Emile Dard a écrit:
Il est probable qu'en obligeant Fersen à quitter la voiture qui portait la famille royale, Louis XVI, en obéissant à un sentiment de convenance et au souci de l'opinion, a causé l'échec de sa tentative d'évasion.  
Fersen, avec son activité, sa décision, son courage, sa connaissance parfaite de la langue allemande était le seul capable d'entraîner les cavaliers du Royal-Allemand et de forcer le passage du pont qui séparait la voiture royale des troupes de Bouillé. Son dévouement passionné pour la reine et pour sa famille, que nul autre ne paraît avoir éprouvé dans leur entourage, pouvait seul changer le cours des événements.
Faut-il rappeler qu'il y a un roi dans cette berline ?  
Le contraste des qualités supposées de l'un, avec tout ce qui paraît clairement manquer à l'autre est tout de même saisissant !  Shocked
Quoi ? Le roi dit "géographe" qui ne se rend même pas compte que l'expédition, qu'il a organisée, a pris du retard ? Que les rendez-vous avec les troupes en arrière-garde et avant-garde sont loupés ? Un roi qui n'est pas capable de rallier ses hommes à Varennes (car il y en a qui sont venus le retrouver, tout de même !!) ou qui, puisque décidément il n'est pas un chef d'armée, n'est pas en mesure de parler, et de convaincre, ceux qui le "retiennent mollement" au début de le laisser passer ?
Enfin, quoi ? N'a-t-il pas, aussi, ce dévouement passionné pour la reine et sa famille, quand bien même aurait-il, lui, renoncé à cet instinct de survie minimum ?

Enfin bref, il part des Tuileries en tenue de domestique, et revient à Paris dans celle du prisonnier : et toujours la tête basse ! boudoi29

C'était mon coup de griffe du soir contre Louis XVI. boudoi26
avatar
La nuit, la neige

Messages : 9091
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Mar 16 Fév 2016, 21:45

Tu me rappelles ce soir où nous étions ensemble à Varennes, tu pestais, tu pestais !!!  :
Quel bon souvenir ........

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27906
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum