Le 10 août 1792

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Le 10 août 1792

Message par Mme de Sabran le Jeu 06 Déc 2018, 13:42

Toujours Mallet du Pan, et toujours à Mounier  
Cette lettre porte pour adresse « A Monsieur Mounier, chez Madame la comtesse de Tessé à Morat. »
Notez l'orthographe de Danton ...  


Genève, le 18 août

J'ai reçu hier plusieurs lettres, entre autres un billet de Malouet. Il me charge de vous informer qu'il a quitté sa maison, qu'il s'est mis en sûreté, qu'il passera en Normandie aussitôt Paris ouvert.  Je n'ai pas besoin de vous rendre la douleur où il est plongé.  Clermont-Tonnerre a été massacré en sortant de sa Section, où probablement on l'avait traîné sous la sauvegarde de la loi. Son ouvrage, dont je vous avais parlé, devait paraître le lendemain.  On a imprimé et affiché une liste de proscription; on l'exécute. Nombre de bourgeois, d'officiers de la Garde nationale et d'autres personnes ont été égorgés chez eux, dans les rues, dans les places. Tous les Suisses du Château massacrés, jetés par les fenêtres, dans le Jeu, blessés encore vivants, éventrés par des femmes et leurs entrailles promenées en triomphe. Le carnage s'est étendu sur toutes les personnes de la maison du Roi, sur ses serviteurs des deux sexes. Les enfants mêmes n'ont pas été épargnés. Le palais incendié, les meubles, habits, tables, lits des appartements portés sur la place et brûlés, ainsi que les cadavres des victimes.
80 Suisses, traînés à l'Hôtel de Ville, ont été égorgés à leur arrivée sur la Grève, un à un et après avoir défendu leur vie à coups de poing. Sept Genevois ont péri; parmi les officiers suisses MM. de Bachman, Charles d'Affry, Pfiffer et Deluze. M. de Reding a un bras cassé. On ne sait ce qu'est devenu le chevalier d'Erlach. Quelques lettres me le disaient tué, d'autres à l'Abbaye cela revient au même. Les bourreaux, qu'ils ont institués sous le nom de cour martiale, se chargeront des prisonniers. MM. de Fleurieu, de Clermont-d'Amboise, d'Alon ville, baron de Menou, Mandat, Piron, Caries, commandant la gendarmerie à pied, massacrés. On parle aussi d'un Évêque et de plusieurs prêtres. Cependant on me mande, seulement de chez le Cardinal de la Rochefoucauld, que les Archevêques d'Aix, d'Arles, et l'Évêque de Senlis, sont enfermés aux Carmes avec cent autres ecclésiastiques.
Le Roi a couché le 12 à la Chancellerie à côte de d'Anton, ministre de la justice. On lui prépare le Temple. Rouen vient de prendre un arrêté nerveux et proteste contre l'Assemblée. Le Département fait rassembler les milices. Ceux de la Picardie, travaillés par Alexandre Lameth, se joindront à lui très vraisemblablement. Les royalistes et les constitutionnels vont se jeter en Normandie. On dit l'armée du Nord en pleine révolte. ( ... )
Le bailli de Lausanne vient d'ordonner, pour demain, une publication dans toutes les chaires pour instruire le peuple du massacre de leurs frères, et les inviter à suspendre tout divertissements danses, bals, fêtes, etc, Cet homme a un grand caractère. Il perd le chevalier d'Edach, son héritier, son fils adoptif. Il m'écrit à ce sujet "  J'espère qu'il sera accouru au Château, et mort en faisant son devoir. "

Adieu.

Mallet du Pan.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36088
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 10 août 1792

Message par Mme de Sabran le Ven 07 Déc 2018, 09:19

Tiens donc !
C’est sous la plume de ce même Mallet du Pan, royaliste convaincu ennemi de tous les extrêmes, que l’expression de « suffrage universel » fit son apparition, nous dit WIKI. Je l'ignorais .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36088
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 10 août 1792

Message par Vicq d Azir le Ven 07 Déc 2018, 09:49

« Le Roi a couché le 12 à la Chancellerie à côté de Danton »...
Il faut entendre, sinon c’est incompréhensible : le Roi et sa famille ont couché dans le couvent des Feuillants, tout proche de la Place Vendôme, où se situait la Chancellerie (tout comme aujourd’hui), Danton étant ministre de la Justice...
Mais vous aurez sans doute déjà rectifié...
avatar
Vicq d Azir

Messages : 1708
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 70
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum