Paul Ier de Russie et son assassinat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paul Ier de Russie et son assassinat

Message par La nuit, la neige le Ven 19 Fév 2016, 10:35

Les successions au trône de Russie ont été très souvent...mouvementées ou brutales.  boudoi32

Cette semaine, l'émission Au coeur de l'histoire était consacrée à l'assassinat de Paul Ier de Russie.
Franck Ferrand recevait à l'antenne Marie-Pierre Rey, auteur et professeur d'histoire russe et soviétique.



Arrow Emission en écoute libre, ici : http://www.europe1.fr/emissions/au-coeur-de-l-histoire/lassassinat-de-paul-ier-2670637


Idea Mariée en secondes noces à Sophie-Dorothée de Wurtemberg, c'est sous le nom de comte et comtesse du Nord que nous avions parlé d'eux ici, à l'occasion de leur séjour en France en 1782

Lire notre sujet ici : http://marie-antoinette.forumactif.org/t1935-la-visite-du-comte-et-de-la-comtesse-du-nord



Idea Paul Ier (1754-1801) était le fils de Catherine II, empereur de Russie de 1796 à sa mort, en 1801.

Un prince mal aimé

Paul Ier, dont la filiation est incertaine (est-il le fils de Pierre III assassiné en 1762 ou de Saltykov, l'amant de sa mère ?) a été élevé par Nikita Panine.
Obsédé par la mort tragique de son père, il commence à s’engager dans des intrigues, car il soupçonne sa mère de vouloir le faire assassiner. Après la mort de sa première épouse et de l'enfant qu'elle porte (1776), l’impératrice lui procure une autre épouse, la belle Sophie-Dorothée de Wurtemberg, baptisée en russe « Maria Feodorovna », qui lui donne dix enfants.




Une politique intérieure différente de celle de Catherine II

Catherine II, consciente de l’incapacité de son fils à gouverner, préparait sa succession en faveur de son petit-fils Alexandre mais elle meurt d’une crise cardiaque et Paul, méfiant, fait brûler tous les documents relatifs à la succession de sa mère.

Paul est animé d'une profonde rancune envers sa mère, ses favoris, ses conseillers et tout ce qu'elle admirait. Anéantir l'œuvre et les décisions de la Grande Catherine est une constante de son court règne de cinq ans. Sa politique prend véritablement le contre-pied de celle de sa mère.



Une politique étrangère aventureuse

Face aux victoires de la France, Paul Ier rejoint le camp des ennemis de la France révolutionnaire. La Russie entre en guerre contre la France en tant que membre de la deuxième coalition dont Paul Ier est le principal artisan et qui comprend également la Grande-Bretagne, l'Autriche, le royaume de Naples, le Portugal et l'Empire ottoman.

Mais profondément mécontent de l'attitude de l'Autriche et de la Grande-Bretagne qui n'ont pas suffisamment soutenu les troupes russes dans les Pays-Bas, Paul Ier se retire de la coalition. En 1800, il change de camp et se rapproche de la France, considérant la prise du pouvoir par Bonaparte comme un gage de stabilité, chassant les émigrés de Milan. Avec la Prusse, le Danemark et la Suède, il adhère à la Ligue des Neutres et manifeste son mécontentement envers l'Angleterre.


Assassinat

Une conspiration est organisée notamment par les comtes Pahlen et Panine, et un aventurier mi-espagnol mi-napolitain, l'amiral José de Ribas. La mort de Ribas en retarde l’exécution.
Dans la nuit du 23 mars 1801, Paul est assassiné dans sa chambre du palais Saint-Michel par un groupe d’ex-officiers menés par le général Bennigsen, un Hanovrien au service de la Russie : à l'insu de la garde rapprochée et du valet de chambre, les huit soldats font irruption dans la chambre impériale après avoir pris un souper très arrosé ensemble.
Ils obligent l’empereur à signer son abdication. L’empereur résiste, mais il est étranglé.
Selon une autre thèse, la tête de Paul Ier aurait accidentellement heurté le dessus de cheminée.



L’un des meurtriers, le général Zoubov, annonce au tzarévitch Alexandre (le fils de Paul), qui réside au palais, et qui avait été informé du complot, mais qui pensait que le but était uniquement de déposer Paul Ier, lui succède.

Il demeurera toute sa vie hanté par l'idée d'apparaître comme le complice de la mort de son père.



Pendant la nuit de l'assassinat de son époux, Marie Feodorovna, à l'image de Catherine II, tenta de se proclamer impératrice en s'appuyant sur le fait qu'elle avait été couronnée par Paul Ier.

Après plusieurs jours, son fils aîné, le nouvel empereur Alexandre, réussit à la convaincre de renoncer à des prétentions aussi inconsidérées.
Pendant quelque temps, à chaque visite de son fils, Marie plaçait entre eux, comme un reproche silencieux, un cercueil contenant la chemise ensanglantée du tsar assassiné.  What a Face
Même si, grâce au tsar, l'impératrice Marie Feodorovna, veuve à quarante-deux ans, conservait sa place de première dame à la Cour impériale de Russie, les relations entre la mère et le fils restaient tendues, mais elles s'améliorèrent au fil du temps.



* Sources (extraits textes et images : Wikipédia
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8519
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Ier de Russie et son assassinat

Message par pilayrou le Ven 19 Fév 2016, 11:09

Il est rapporté qu'Alexandre se bouchait les oreilles pour ne pas entendre les cris de son père.
Paul Ier était probablement plus original que fou.
L'assassinat de Paul Ier pourrait être à l'origine de la fausse mort (?) d'Alexandre en 1825; désireux de fuir le monde. Il serait devenu ermite.

Film de Tourneur sur la fin de Paul Ier :

http://www.notrecinema.com/communaute/v1_detail_film.php3?lefilm=10771
avatar
pilayrou

Messages : 256
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 57
Localisation : Guilers (Brest)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Ier de Russie et son assassinat

Message par La nuit, la neige le Ven 19 Fév 2016, 14:19

pilayrou a écrit:
L'assassinat de Paul Ier pourrait être à l'origine de la fausse mort (?) d'Alexandre en 1825; désireux de fuir le monde. Il serait devenu ermite.

Cette histoire aussi est extraordinaire !
Fins de règnes très souvent mouvementées ou romanesques, disais-je...:

Arrow Voir ici notre sujet, où l'histoire d'Alexandre est notamment évoquée parmi d'autres "mystères" de l'histoire de la Russie :
http://marie-antoinette.forumactif.org/t1354-site-dhistoire-la-voix-de-la-russie?highlight=russie
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8519
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Ier de Russie et son assassinat

Message par Mme de Sabran le Ven 19 Fév 2016, 20:27

Saint-Pierre et Paul, à Saint Petersbourg ;;;;;;;

A côté de son époux Paul Ier repose Sophie-Dorothée de Wurtemberg, la comtesse du Nord, comme on l'appelait à Versailles, et dont notre baronne d'Oberkirch nous a si souventes fois parlé ! Very Happy


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 25781
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Ier de Russie et son assassinat

Message par Calonne le Sam 05 Mar 2016, 19:40

Paul Ier a eu chaud lors de la mort de Catherine II : victime d'une attaque dans son cabinet de toilette, trop lourde pour être transportée, elle fut allongée sur un matelas à même le sol. Elle était toujours vivante, mais incapable de parler. La vieille guerrière lutta encore pendant 36 heures (!) avant de s'éteindre le 17 novembre 1796.
Les courtisans, massés autour d'elle, hésitaient : vers qui se tourner ? Paul, le fils haï ou Alexandre, le petit-fils adoré ? Jamais les deux pieds dans le même escarpin... Catherine s'efforça sans doute de proclamer qu'elle déshéritait Paul au profit d'Alexandre, mais en vain.
Paul fît exhumer le corps de son père pour le placer aux côtés de celui de l'impératrice, (elle qui l'avait fait tuer 34 ans plus tôt...) et les réunît ainsi pour toujours.
Joli bras d'honneur à cette mère détestée...
avatar
Calonne

Messages : 239
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 44
Localisation : Un manoir anglais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Ier de Russie et son assassinat

Message par Mme de Sabran le Sam 05 Mar 2016, 19:56

Ouaip ! ça vaut les Atrides ... brrrr !

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 25781
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Ier de Russie et son assassinat

Message par Mme de Sabran le Dim 06 Mar 2016, 22:44

Et quand on songe que le malheureux petit Yvan VI ( leur Masque de Fer à eux ) moisissait en prison tout ce temps-là ! Smileàè-è\':
C'est Simon Sebag Montefiore qui me l'a fait découvrir.
J'ignorais jusqu'à son existence .



Fils d'Anna Léopoldovna et d'Antoine-Ulrich de Brünswick-Wolfenbüttel (en
), nous dit WIKI, il est désigné comme héritier du trône par sa grand-tante Anne Ivanovna. Il est proclamé empereur le 17 octobre 1740, sous la régence du comte Ernst Johann von Biron, ancien favori d'Anna Ivanovna ; celui-ci est cependant écarté du pouvoir le 9 novembre suivant et la mère d'Ivan, Anna Léopoldovna, est proclamée régente jusqu'à la majorité de son fils.

Anna Léopoldovna laisse les ministres gouverner, notamment le feld-maréchal Burckhardt de Munnich. Celui-ci édicte un Règlement des fabriques fixant les relations entre les propriétaires et leurs ouvriers et réglementant la journée de travail. Néanmoins, des dissensions apparaissent entre les ministres, compromettant la stabilité et le crédit du gouvernement ; par ailleurs, la noblesse russe reproche à la régente le caractère trop germanique de son entourage : un sentiment national anti-allemand réapparaît. L'opinion publique se tourne vers Élisabeth Petrovna, fille de Pierre le Grand et jugée plus « russe » qu'Anna Léopoldovna.

Le 6 décembre 1741, un coup d'État militaire écarte Ivan VI et sa mère du trône.

Anna Léopoldovna et la famille de son époux sont incarcérés à Kholmogory. Anna Léopoldovna y meurt en 1746 et Ivan est alors enfermé dans la forteresse de Chlisselbourg, sous le nom de « Prisonnier numéro 1 ». En 1764, une tentative de coup d'État est dirigée contre l'impératrice Catherine II, alors régnante, afin de restaurer Ivan VI, « l'homme au masque de fer », sur le trône : il est alors assassiné par un de ses geôliers.

Ses restes ont été identifiés en 2010 par des archéologues russes dans un cercueil vieux de 200 ans devant l'église de l'Assomption de Kholmogory. La dépouille porte notamment la trace d'un couteau à 6 lames et d'un stylet (le jeune empereur fut attaqué au stylet à l'âge de 6 mois).

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 25781
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Ier de Russie et son assassinat

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum