Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Gouverneur Morris le Mar 20 Juin 2017, 22:11

Merci Eleo ! Une de ces toiles avait pour pendant un Hubert Robert, il faut que je le retrouve !
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 2253
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 21 Juin 2017, 18:37

Gouverneur Morris a écrit:Une de ces toiles avait pour pendant un Hubert Robert

Fournaise pour fournaise, ne serait-ce pas l'Incendie de Rome, de Robert ?  


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par La nuit, la neige le Mer 21 Juin 2017, 19:00

Comtesse Diane a écrit:Eléo, par pitié !!!    
Fait p'têt pas assez chaud comme ça que vous nous balanciez toute c'te fournaise ???

..... Eventaille

Merci cependant pour ces nouvelles illustrations. Very Happy
Je crois avoir pourtant déjà évoqué Volaire dans l'un de nos sujets. Je ne sais plus où.
Peu importe, c'est très bien ici.
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8927
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Dim 25 Juin 2017, 11:56

.

JEAN COCTEAU, NAPLES, LE VESUVE


Cocteau n'est pas fin XVIIIème, me direz-vous !    Hop!     Oh que si que si !!!       Il est intemporel  ...  
 Nous pouvons le croire puisqu'il l'écrit lui-même dans cette lettre qu'il adresse à sa mère, lors d'un voyage en Italie avec Pablo Picasso .  Very Happy



13 mars 1917.

Ma chérie,

Nous sommes de nouveau à Rome après voyage Naples, d’où Pompéi en  auto. Je n’imagine pas qu’aucune ville du monde puisse me plaire mieux que Naples. L’Antiquité grouille toute neuve dans ce Montmartre arabe, dans ce désordre énorme d’une kermesse qui ne ferme jamais. La nourriture, Dieu et la fornication, voilà les mobiles de ce peuple romanesque. Le Vésuve fabrique tous les nuages du monde. La mer est bleu marine. Il pousse des jacinthes sur les trottoirs.
Pompéi ne m’a pas étonné. J’ai été droit à ma maison. J’avais attendu mille ans sans oser revenir voir ses pauvres décombres.

Je t’embrasse.

Jean


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Dim 25 Juin 2017, 17:31

Cocteau a écrit:

Le Vésuve fabrique tous les nuages du monde. La mer est bleu marine. Il pousse des jacinthes sur les trottoirs.
Pompéi ne m’a pas étonné. J’ai été droit à ma maison. J’avais attendu mille ans sans oser revenir voir ses pauvres décombres.

J'adore ... drunken drunken drunken

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Comtesse Diane le Dim 25 Juin 2017, 17:34

Et moi : La nourriture, Dieu et la fornication, voilà les mobiles de ce peuple romanesque.

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 5459
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Dim 25 Juin 2017, 17:43

Tout un programme !  Mais, permettez Comtesse, je zappe Dieu ...   Eventaille geek

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Lun 26 Juin 2017, 11:17

;

 JOSEPH II, POMPEI ET LE VESUVE


A Pompéi, Cocteau avait peut-être pour voisin Joseph II  .  Je blague    Eventaille  ...   mais oui et non, car, figurez-vous, il y a réellement une  " Maison  de l'empereur Joseph II " à Pompéi !!!  

En voici l'histoire   Very Happy  :

Joseph ne manqua pas d'aller visiter l'envoûtante Naples et de crapahuter sur les pentes du Vésuve.      
 Il fut très intéressé aussi par les fouilles du site de Pompéi .  Or voici que fut découverte le 7 avril 1769 en présence du fils de Marie-Thérèse, du roi et de la reine de Naples et de l'ambassadeur d'Angleterre lord William Hamilton cette maison qui prit son nom ; on la désigne aussi sous le nom de Fuscus à cause d'une inscription qu'on y trouva.
Plusieurs cadavres y furent découverts. Les fouilles continuèrent pendant le séjour que l'empereur fit à Naples, mais on les remblaya presque aussitôt. Heureusement on avait dessiné deux charmantes peintures de décoration, et le directeur des travaux, M. La Vega, avait eu le temps de lever le plan de cette habitation, une des plus belles de la ville. Depuis, quelques parties ont été de nouveau déblayées.



En avant, du côté méridional, et dominant le port antique, s'étendaient deux terrasses en retraite l'une sur l'autre, et contenant toutes deux de vastes appartements à demi souterrains ; le plus élevé servait sans doute d'habitation pendant les chaleurs de l'été. Sous la terrasse inférieure s'étendaient des bains avec toutes leurs dépendances. Au bas de l'escalier se trouve l'hypocauste renfermant le fourneau et une baignoire double pour les esclaves, au pied de laquelle était couché un squelette de femme. On a reconnu également l'apodyterium, le sudatorium et le frididarium dont la disposition et la forme étaient absolument identiques à celle des mêmes pièces dans les Thermes publics ; ces diverses salles étaient éclairées par des soupiraux. On ne voit plus de toute cette habitation que quelques-unes des pièces de ces étages inférieurs, mais entièrement ruinées, et un escalier bien conservé.
La maison de Joseph II    
faisait partie d'un groupe considérable d'habitations aujourd'hui recouvertes, qui bordent le côté gauche de la ruelle du Théâtre.

La visite de Joseph ne fut pas sans conséquence, précise WIKI. On avait mis en scène à son intention la « découverte » d'objets dans cette maison, qui porte depuis le nom de maison de l'Empereur Joseph II . L'empereur ne fut pas dupe, mais s'enthousiasma pour les fouilles et suggéra à son beau-frère d'augmenter l'effectif des ouvriers du chantier et d'accélérer les travaux.  

http://www.mediterranees.net/voyageurs/pompeia/chapitre_8/Maison_Joseph.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pomp%C3%A9i


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 28 Juin 2017, 17:14

;

Je promène toujours mon spleen aux pieds du Vésuve car, vous l'aurez compris ( Eventaille  ) , j'adore ce sujet brûlant .  

De l'influence du Vésuve sur l'inspiration de Mozart .  

Selon Maria Teresa Caracciolo, « le XVIIIe siècle tardif, sensuel et désenchanté, saisit au vol ce thème antique, divulgué par une fresque de la villa d’Ariane à Stabies, et sut l’exprimer à merveille : quelle meilleure traduction des mille nuances et facettes de l’amour que Les Noces de Figaro, chef-d’œuvre de Mozart composé en 1786 ?   Very Happy

Mozart se rendit adolescent à Pompéi en compagnie de son père et garda du temple d’Isis à peine redécouvert des souvenirs qui émergent dans son dernier opéra, La Flûte enchantée ».   (  ... )  « Le XIXe siècle romantique associa le thème de l’amour absolu à celui de la catastrophe naturelle, vue comme la punition divine de la perversité humaine », conclut Maria Teresa Caracciolo.

https://www.lequotidiendelart.com/articles/7475-l-influence-de-la-decouverte-de-pompei-decryptee-a-naples.html

Ce temple d'Isis, à Pompéi




Le grandiloquent ( mais que l'on aime quand même !   Wink  )  final de la Flûte enchantée :


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par La nuit, la neige le Mer 28 Juin 2017, 22:02

Mme de Sabran a écrit:
Je promène toujours mon spleen aux pieds du Vésuve car, vous l'aurez compris ( Eventaille  ) , j'adore ce sujet brûlant .  
Ah ! Mais c'est toujours un plaisir de voyager... drunken
Merci.
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8927
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 28 Juin 2017, 22:10

... surtout sur la côte amalfitaine !

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Gouverneur Morris le Jeu 29 Juin 2017, 10:09

Mme de Sabran a écrit:
Cocteau a écrit:

Le Vésuve fabrique tous les nuages du monde. La mer est bleu marine. Il pousse des jacinthes sur les trottoirs.
Pompéi ne m’a pas étonné. J’ai été droit à ma maison. J’avais attendu mille ans sans oser revenir voir ses pauvres décombres.

J'adore ...   drunken drunken drunken

Quel poète
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 2253
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Lun 03 Juil 2017, 19:55

.

Angelica Kauffmann fit un voyage à Naples et à Ischia entre le 6 juillet 1763 et le 12 avril 1764.
Elle fit plusieurs copies au Palazzo Capodimonte et remercia le roi de Naples, encore enfant, par un portrait.

Et que diable croyez-vous qu'elle peignit aussi ? ...  je vous le donne en mille :  le Vésuve bien-sûr !    Wink

Elle représenta  Pline le Jeune et sa mère observant l'éruption de Misène .


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Ven 14 Juil 2017, 18:50

Depuis plusieurs jours, le Vésuve est encerclé de fumée !  
Il ne s'agit pas d'une éruption volcanique, même si cela y ressemble  ( en tous cas de loin ) .  Depuis le début de la semaine, des incendies s'étendent et se propagent sur les pentes du volcan.


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Dim 06 Aoû 2017, 15:53

;


Caroline toujours et toujours reine de Naples queen  mais cette fois née Bonaparte et épouse Murat , elle prend la pose avec ou sans sa petite famille et toujours le Vésuve en arrière-plan ! cheers

















_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Gouverneur Morris le Lun 07 Aoû 2017, 00:25

Vu à l'expo "Jardins" au Grand Palais pour toi Eléonore :





Clichés personnels
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 2253
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Lun 07 Aoû 2017, 09:16

Quelle finesse, quelle délicatesse ! Very Happy Merci, mon cher Momo .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Comtesse Diane le Lun 07 Aoû 2017, 10:39

Le Vésuve, faut pas se fier à son air tranquille . Hop!
Un jour ou l'autre ...

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 5459
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Gouverneur Morris le Mar 08 Aoû 2017, 19:16

Posté par la Reggia de Caserte ce jour sur FB :



Salvatore Fergola, particolare del dipinto del 1847 "torneo cavalleresco davanti alla Reggia"
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 2253
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Mme de Sabran le Mar 08 Aoû 2017, 19:24

Eh bé, ça en fait du monde à engloutir !


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Gouverneur Morris le Mar 08 Aoû 2017, 19:32

Eventaille
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 2253
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Vésuve, décrit par les contemporains du XVIIIème siècle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum