Château de Mme du Barry à Louveciennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par D'éon le Mer 30 Mar 2016, 15:14

Bonjour,

Je ne sais trop si cette section est la bonne, mais quelqu'un aurait-il les plans de la demeure de Mme du Barry à Louveciennes?
J'ai pu visiter cette maison il y a deux ans mais seules quelques pièces du rez-de-chaussée sont accessibles à la visite  Sad
D'avance merci
avatar
D'éon

Messages : 153
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 43
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par Mme de Sabran le Jeu 31 Mar 2016, 22:46

Google images n'en est pas avare, cher d'Eon .  Very Happy
Je vous invite à y sauter !!!






_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par D'éon le Ven 01 Avr 2016, 07:14

Oui j'ai vu cela. Mais il n'a rien sur la maison de Mme du Barry. Beaucoup de plan du paillon de musique ou autres demeures de Louveciennes mais rien sur la maison Sad
avatar
D'éon

Messages : 153
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 43
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par hastur le Ven 01 Avr 2016, 18:19

Chère Madame de Sabran le premier plan que vous montrez n'est qu'un projet jamais réalisé d'agrandissement du pavillon de musique , et les deux autres sont des plans du pavillon de musique réalisé mais non de la maison de la comtesse dont parle Éon et située en bordure du parc Smile
avatar
hastur

Messages : 217
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par Mme de Sabran le Ven 01 Avr 2016, 18:29

Oui, je comprends, merci cher Hastur .  Very Happy  
J'espère de tout cœur que notre ami d’Éon va trouver quelque piste au fil de ses recherches aux Archives .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par hastur le Sam 02 Avr 2016, 09:02

Peut-être faudrait-il demander directement aux propriétaires actuels de la maison de la comtesse du Barry , car elle se visite parfois .
avatar
hastur

Messages : 217
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par Mme de Sabran le Sam 02 Avr 2016, 09:31

C'est une très bonne idée ! Very Happy
Ils seraient heureux d'obliger l'auteur de Zamor, s'ils le pouvaient .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par Reinette le Sam 02 Avr 2016, 10:29

Pendant longtemps des Japonais y vivaient mais aujourd'hui ce sont des Anglais.
Les anciens propriétaires ont fait des travaux assez désastreux comme enlever des cheminées d'époque...Smileàè-è\':
avatar
Reinette

Messages : 8314
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par D'éon le Sam 02 Avr 2016, 11:31

Reinette a écrit:Pendant longtemps des Japonais y vivaient mais aujourd'hui ce sont des Anglais.
Les anciens propriétaires ont fait des travaux assez désastreux comme enlever des cheminées d'époque...Smileàè-è\':

Oui je suis allé visiter Louveciennes il y a deux ou trois ans. Hélas, seules quelques pièces du rez-de-chaussée sont ouvertes à la visite. Sad
Les cheminées ont pu être sauvées in extremis. Mais il est vrai que la demeure a été pillée et le jardin dévasté à l'époque. Je crois que les japonais cherchaient des objets enterrés par Jeanne avant son arrestation car tout ne fut pas retrouvé.
avatar
D'éon

Messages : 153
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 43
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par La nuit, la neige le Sam 02 Avr 2016, 11:33

Sujet déplacé ici.

Tiens, nous n'avions toujours pas parlé de cette demeure dans nos rubriques ?  Shocked

D'éon a écrit:Oui j'ai vu cela. Mais il n'a rien sur la maison de Mme du Barry. Beaucoup de plan du paillon de musique ou autres demeures de Louveciennes mais rien sur la maison Sad

Arrow Voir le très beau reportage illustré (et notamment avec ces plans), ici :
http://marie-antoinette.forumactif.org/t948-le-pavillon-de-musique-de-la-comtesse-du-barry
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8927
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par Lucius le Mar 05 Avr 2016, 19:33

Reinette a écrit:Pendant longtemps des Japonais y vivaient mais aujourd'hui ce sont des Anglais.
Les anciens propriétaires ont fait des travaux assez désastreux comme enlever des cheminées d'époque...Smileàè-è\':

Il ne s'agissait pas de travaux, mais de dépecer le bâtiments de ce qui pouvait avoir du prix.

D'éon a écrit:
Les cheminées ont pu être sauvées in extremis.

Les cheminées sont parties, ce sont les boiseries qui furent sauvées.
avatar
Lucius

Messages : 6382
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par Reinette le Mar 05 Avr 2016, 20:57

Lucius a écrit:
Reinette a écrit:Pendant longtemps des Japonais y vivaient mais aujourd'hui ce sont des Anglais.
Les anciens propriétaires ont fait des travaux assez désastreux comme enlever des cheminées d'époque...Smileàè-è\':

Il ne s'agissait pas de travaux, mais de dépecer le bâtiments de ce qui pouvait avoir du prix.

D'éon a écrit:
Les cheminées ont pu être sauvées in extremis.

Les cheminées sont parties, ce sont les boiseries qui furent sauvées.
C'est donc encore plus horrible que je croyais !  Smileàè-è\':
avatar
Reinette

Messages : 8314
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par Mme de Sabran le Mer 05 Avr 2017, 23:06

Petit bouturage printanier à Louveciennes, chez Mme du Barry !  Very Happy
Kiki nous écrivait :

Le pavillon de musique de Mme du Barry est bien connu à Louveciennes. On connait moins cependant le château dont le pavillon n'était que la plus importante fabrique de parc.
Propriété privée ouverte quelques jours par an, j'ai eu le plaisir de la visiter en compagnie d'une charmante guide, qui sût me rendre Mme du Barry assez sympathique.   Very Happy

Je n'ai que peu de photos à vous montrer, n'étant autorisées qu'à l'extérieur.  

Dans l'enclos de la célèbre machine, vers 1701, Arnold de ville, son concepteur, reçut l'autorisation de faire édifier une demeure de fonction, d'où il pouvait surveiller les bruits de sa machine. Cette demeure, de plan carré, d'architecture très sobre, compose le corps central du château.

A son retour dans sa région de natale de Liège, le Roi affecte cette demeure à la fantasque Mlle de Clermont, sa petite fille, issue de Mlle de Nantes et de Louis III, prince de Condé. Sa soeur, la princesse de Conti, possédait juste à coté le château de Voisins. A la mort de la jeune personne, on confie la demeure à la belle fille de Louis XIV, la comtesse de Toulouse, d'un tout autre caractère. Elle y vécut assez longtemps, avec son fils, le duc de Penthièvre, et firent ajouter une aile latérale, et réaliser des boiseries rocailles que l'on peut toujours admirer dans les deux salons du rez-de-chaussée qui ouvrent sur la terrasse.

Le duc de Penthièvre, à la mort de son fils dans ces lieux mêmes, préfère se défaire de la maison, que Louis XV décide d'offrir à Mme du Barry. Celle-ci y vit peut, séjournant le plus souvent à la Cour.
En 1774, on lui retire la demeure. Mais sa bonne conduite à Pont-aux-dames lui permet de rentrer un peu dans les bonnes grâces de Louis XVI, qui lui rend l'usufruit de cette demeure en 1776, devenant alors son unique demeure.

Vue aérienne du domaine, où l'on voit le château en bas à gauche et le pavillon de musique en haut à droite, propriétés séparées depuis la fin du XIXème siècle par le banquier Laffite. Au dessus de la rue Dreux, se trouvent les bâtiments d'écuries de Mme du Barry.



Voici le carré de De Ville, et l'aile Penthièvre ;




Le jardin fut passablement modifié par les propriétaires successifs. Il subsiste néanmoins quelques fabriques, dont un petit temple, et un tilleul, vieux de quatre siècle, et que connut donc Louis XV.    Il vint passer une nuit au château. (on voit sa ramure immense sur la vue aérienne, juste à coté de la maison).





A la mort de Mme du Barry, l'ensemble de l'enclos de la machine est vendu. La propriété sera vendue à de nombreuses reprises, divisées, jusqu'à ce que dans les années 1990 la japonaise pilleuse de château ne l'acquiert. Si les boiseries purent être sauvées, les cheminées de Goutières, le plus grand bronzier du temps, sont parties sur le marché de l'art.
Les propriétaire actuels ont fait un très beau travail de restauration, rendant une grande doucceur à la demeure.

La salle à manger conserve encore de sublimes boiseries à la capucine du temps de Mme du Barry, assez semblable à celles du salon de musique du Trianon.voici quelques cartes postales début XX° siècle des écuries, et autres fabriques du domaine de Madame DU BARRY










Ce qui est curieux, c'est ce crépi trop blanc sans doute très postérieur. Il demande à vieillir et se patiner. C'est presque clinquant.

Aujourd'hui visite du pavillon du musique à Louveciennes !    boudoi30
Un superbe monument. Qui a connu bien des vicissitudes. Je ne savais pas que c'était le parfumeur Coty qui dans les années vingt l'ayant acquis, l'a fait déplacer de plusieurs mètres afin de le préserver, la colline s'affaissant. Celle-ci s'écroula d'ailleurs en 1983.

 


 


Vues du parc



Le petit Trianon, à partir de 1763, le pavillon de musique, 1771  : la comtesse s'en est certainement inspirée. et puis son royal amant y est peut-être aussi pour un peu non ?
En ce qui concerne le château en lui même, après avoir été dépouillé par les japonnais,  j'ai vu qu'on le visitait, mais je ne trouve pas de site officiel pour me donner un idée de ce à quoi il ressemble à l'intérieur.




Détail du péristyle














Nous entrons par ce qui était le 3ème salon, maintenant le salon Ledoux, du nom de son architecte.

 


 Portrait de Nicolas Ledoux avec sa fille.











J'aime assez l'esprit de ce pavillon, beaucoup moins froid à l'intérieur qu'à l'extérieur, je regrette simplement "le chapeau" dont il a été affublé par la suite.

Quant aux intérieurs ce sont quasi-intégralement des " restitutions " , parfois erronées et un peu clinquantes  Very Happy  , des intérieurs d'origine dispersés à travers le monde ( peintures de Fragonard au MET de NY , peintures de Vien au Louvre , boiseries dorées à l'hotel de Saint-Florentin rue de Rivoli , appartenant à l'ambassade des USA ) .




Les Fragonard sont à la Frick Collection de New York et deux Vien sont à Chambéry dans les locaux de la Préfecture.

Actuellement le "salon Fragonard" avec des copies de ceux commandés par La Comtesse du Barry, maintenant à New York.
Bon bof bof pour les copies.










Le salon du Roi



Détails des boiseries.  Pas sûr qu'elles soient d'origines.
Les originaux sont peut être à l'hôtel de Saint Florentin.







La salle à manger.




Fête donnée le 2 septembre 1771 en présence du Roi.

Voici la même en 2010  Very Happy











Un autre jour .  Hélas, nous nous cassons le nez sur la porte fermée...  Sad






















J'ai eu une réflexion assez morbide à cet endroit : jusqu'à Versailles, il y a tout de même une petite trotte, ce qui n'a pas gêné les révolutionnaires de se balader entre ces deux lieux avec la tête coupée du duc de Brissac.  


Voici les deux cartes postales qui nous montrent le château







-  Ôtez moi d'un doute:
avant d'être la propriété de madame du Barry, le château appartenait au duc de Penthièvre?

- Oui. Il l'a vendu car c'est là qu'est mort le prince de Lamballe.
Nous pouvons voir un court instant l'intérieur du château à la fin de cette vidéo :




- Je recherche deux choses sur le domaine de la du Barry à Louveciennes:
* L'article parlant du crâne retrouvé et peut être attribué au duc de Brissac
* S'il existe un livre retraçant l'inventaire des biens et bijoux de la comtesse cachés dans le Parc.
D'après Jeanine Huas, il y eut un procès verbal établi par les révolutionnaires. Madame du Barry leur a indiqué les emplacements exacts en échange de sa vie (et bien sûr on connait la fin tragique...).
Merci pour votre aide !


- Je laisse de côté le macabre.
Désolé, de bon matin, je ne peux pas !  

En revanche, vous trouverez, dans les Appendices du bouquin des Goncourt, l’inventaire que vous cherchez, à savoir : « Déclaration de madame du Barry, faite entre deux guichets de la Conciergerie, après le jugement qui la condamnait à la peine de mort ».

Celui qui le précède détaille la liste des bijoux qui lui ont été volés, l’appendice se nomme « Deux milles louis à gagner. Diamants et bijoux perdus ».

Le tout, et bien d’autres choses, ici : http://archive.org/stream/ladubarry00goncuoft#page/372/mode/2up






 

- Le bassin derrière, comme on le voit sur la vieille carte postale, existe-t-il toujours ?    

-  Non .  Plus de bassin, le temple se trouve sur une petite butte !



Mais voici une autre fabrique:



Devinette: qu'est-ce que cette fabrique?????









voici les trois cartes postales anciennes montrant des fabriques et des lieux sis dans le parc
1 - la laiterie
2 - la grotte
3 - le pont rustique

- Avez-vous vu de ces trois charmants et romantiques lieux ??????
il est amusant de constater que le temple a changé de place !!!!

- Je n'ai pas vu ces 3 fabriques. Les décors ont tellement changé !!!   Mais bon, comme nous devions suivre la conférencière, peut être qu'une des 3 fabriques existe encore!







Un Tilleul de plus de 400 ans sous lequel Louis XV aimait, dit on, prendre son café!



Suite de la visite-conférence de samedi dernier:

























Madame du Barry avait commandé à Jean-Honoré Fragonard une suite de quatre grands tableaux pour son pavillon de Louveciennes.
Je vais vous les poster après une petite présentation de l'endroit !  Wink

Le château de Madame du Barry présentait l'inconvénient de ne pas avoir de vue sur la Seine. En outre, Madame du Barry jugea les pièces de réception insuffisantes. Elle décida donc de faire construire, à l'aplomb de la vallée de la Seine, un pavillon qui ne comprendrait que des pièces de réception.

Des projets furent demandés à Charles De Wailly et à Claude Nicolas Ledoux. En dépit des avis négatifs émis par plusieurs de ses confrères, notamment Gabriel, Madame du Barry décida de retenir le projet de ce dernier, alors au début de sa carrière. L'emplacement choisi, en surplomb de la Seine, permettait de suivre ses boucles sur 180°, depuis Paris jusqu’aux terrasses de Saint-Germain-en-Laye. La construction fut exécutée en 1771. Les différents salons furent décorés par les plus grands maîtres : Pierre Gouthière cisela les bronzes, François Boucher peignit des toiles, Fragonard des fresques, Caffieri et Lemoine sculptèrent des bustes de la comtesse et du roi, et Guibert des pilastres et panneaux en bois décorés de fines sculptures et dorés à la feuille d’or.





L'inauguration eut lieu le 2 septembre 1771 en présence du Roi. On donna la pièce de Collé, La partie de chasse de Henri IV, un souper en musique (les musiciens se plaignirent de l'exiguïté des tribunes de la salle à manger, aujourd'hui fermées par des miroirs) et un feu d'artifice.

En 1773, Madame du Barry, satisfaite de son pavillon, commanda à Ledoux les plans d'un grand château qui devait incorporer le petit bâtiment.
La mort de Louis XV en 1774 mit un terme à ce projet.

L'état primitif des intérieurs est connu par un dessin de Jean-Michel Moreau dit Moreau le Jeune (voir la gravure que j'ai postée plus haut) représentant le souper offert à Louis XV par Madame du Barry pour l'inauguration du pavillon. Il est connu également par les gravures de Ledoux.


Madame du Barry avait commandé à Jean-Honoré Fragonard une suite de quatre grands tableaux pour son pavillon de Louveciennes. Le peintre représenta les amours de bergers, sous le titre charmant Les Progrès de l'amour dans le cœur d'une jeune fille .

Les voici :

La Poursuite





  La Surprise ( des sens    :  )





L'Amant couronné





et La Lettre d'amour





Mais les toiles déplurent à leur commanditaire, sans doute parce que celle-ci y vit la possibilité d'une allusion à sa propre situation. Elle les refusa et Fragonard les installa en 1790 à Grasse, dans le salon d'un de ses cousins, Alexandre Maubert, dont le petit-fils les vendit en 1898 au banquier John Pierpont Morgan qui les présenta dans sa résidence de Londres. Elles sont depuis 1915 l'un des fleurons de la Frick Collection de New York.

-  L'escarpolette n'est pas la plus intéressante, la suite pour Lucienne est tellement plus belle  !

-  Ce n'est pas l'avis du personnage de gauche.    :  :  :


-  Je les préfère dans cet ordre là, je trouve que l'histoire prend sens :















- Ce n'est pas encore l'ordre parfait ( puisque vous le cherchez   ) !!!
En effet, l'Amant couronné devrait être nécessairement la conclusion en apothéose de ce marivaudage !
Ne croyez-vous pas ?   Wink

- Pourquoi pas, même si je trouve plus d'intimité dans la lettre, le couronnement me fait plus l'impression de l'achèvement de la poursuite, lorsque la lettre me donne l'impression d'une relation complice déjà élaboré, plus mûrie ... mais l'ordre que vous proposez est tout aussi valable.

- Eh bien, pour moi, la Lettre tient encore du flirt, peut-être même du langage de l'amour non encore avoué .
Au contraire le Couronnement de l'Amant signifie sa victoire : la jeune-fille désirée rend les armes !  

- Vous êtes probablement plus proche de la symbolique XVIIIème, lorsque j'ai un regard plus personnel.

- Hum ! Voici qui demande réflexion ...   geek

- Tu sais bien que, ici, il ne peut être question de conclure par un amant couronné...  :roll:

- Je sais, je sais ... mais c'est compter sans l'inopinée surprise des sens !      
La chair est faible, mon pauvre ami !   Wink

- Ces superbes tableaux sont maintenant à la Frick Collection de New York  Sad pour nous. De toute façon ces magnifiques tableaux n'ayant jamais été installés à Louveciennes, ceux-ci étant remplacés par des Vien beaucoup plus sages, annonçant déjà la peinture de David et autres grands peintres du XIX ème.
Changement de vie aussi pour la comtesse  .   Wink
Les oeuvres de Fragonard, hélas ! à la Frick Collection de New York  :




..... devaient être tellement plus belles à Louveciennes !    Sad



- A la place de Mme du Barry, diable ! je n'aurais pas craché dessus !
Je n'aurais pas préféré les tableaux de Vien .










- Enfin, c'est comme ça ...

- Certes mais elles n'ont jamais été installées.

- Il semble que si, elles ont été installées, ne serait-ce que très brièvement, juste le temps que Mme du Barry change d'idée .
Voici ce que je trouve sur le Net .  Very Happy

Les Progrès de l'amour dans le cœur d'une jeune fille
Ce projet fut commencé en 1771 à la suite d'une commande de Madame du Barry, la dernière maîtresse de Louis XV. Il consistait en quatre tableaux intitulés La Poursuite, La Surprise (ou La Rencontre), L'Amant couronné et La Lettre d'amour et destinés à être installés au pavillon de Louveciennes dans le salon en cul-de-four. Mais quelques temps après l'installation, les tableaux furent rejetés car ils ne s'accordaient pas avec le style d'architecture néoclassique du Pavillon.

Ainsi, Fragonard conserva tous les tableaux dans son atelier et les apporta avec lui quand il retourna à Grasse, sa ville natale. Il décida alors de les installer dans l'un des salons de la villa de son cousin, mais les murs restant encore vides après cette installation, Fragonard décida de peindre dix tableaux supplémentaires afin de meubler l'espace.


- Quel petit veinard, ce cousin !!!   scratch

- Comment cela se fait-il que cela se trouve aux States ?  

- Fragonard les installa en 1790 à Grasse, dans le salon d'un de ses cousins, Alexandre Maubert, dont le petit-fils les vendit en 1898 au banquier John Pierpont Morgan qui les présenta dans sa résidence de Londres. Elles sont depuis 1915 l'un des fleurons de la Frick Collection de New York.


« [New York] davantage de temps, loin de tout pour regarder la peinture. A la Frick Collection, par exemple, où tout à coup, un jour de novembre, j’ai vu comme pour la première fois, Fragonard, les panneaux de Louveciennes refusés par Mme du Barry à qui, par leur liberté de mouvement, ils donnaient sans doute le vertige. Craignant de perdre la tête en regardant ces peintures sur ces murs, elle l’a perdue tout à fait, plus tard. Fragonard ou Robespierre : il fallait choisir. « New York sera le centre de l’Occident, le refuge de la culture occidentale », dit à Morand un de ses interlocuteurs. Il y a, en tout cas, beaucoup de de dix-huitième français à New York, dans les collections privées. »

La Guerre du Goût, Folio p. 70



..........................................
 FIN DE CE BOUTURAGE !

.........................


.



I

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par Mme de Sabran le Ven 07 Avr 2017, 14:17

J'ajoute que, en 1781, la comtesse transforme son parc en jardin à l'anglaise avec l'aide de M. Racine de Monville, propriétaire du Désert de Retz ( que nous avons vu, il y a peu, moisir à la prison Talaru en attendant son transfert à la Conciergerie ) . Triste époque ! boudoi32

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27325
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par Gouverneur Morris le Ven 07 Avr 2017, 15:06

Le projet de Ledoux pour agrandir le pavillon :




Avec détail de l'intégration du pavillon existant :

avatar
Gouverneur Morris

Messages : 2253
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Mme du Barry à Louveciennes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum