Marie-Antoinette et Louis XVI, un couple royal trop sédentaire

Aller en bas

Marie-Antoinette et Louis XVI, un couple royal trop sédentaire Empty Marie-Antoinette et Louis XVI, un couple royal trop sédentaire

Message par Mme de Sabran le Jeu 12 Mai 2016, 18:40

;

Le baron de Batz :

Une chose qui m'étonne toujours quand je pense à la vie de Louis XVI et Marie Antoinette, c'est leur incroyable "sédentarisme", si ceci est le bon mot pour décrire le très peu de voyages qu'ils entreprirent pendant leur règne.

Marie Antoinette a vu, dans sa vie française, Paris et sa banlieue, les villes entre la frontière française de l'est et Paris, Reims, Varennes (  Sad  ) et quelques bleds entre Paris et Varennes (deux fois à très brefs intervalles  ). C'est tout.

Louis XVI, à ma connaissance, pourtant grand amateur de géographie et de voyages (mais pour les autres) a fait Paris et sa banlieue, Reims, Varennes etc, une tournée des grandes villes côtières normandes  et c'est tout! ( A moins qu'il ait fait beaucoup d'autres voyages dans son enfance?)

Ceci me paraît assez extraordinaire et à vrai dire une erreur de sa part. Pour la Reine Marie- Antoinette, on ne peut guère lui reprocher ce fait, car son rôle n'était pas le même, bien que quelques voyages en France aurait certainement aidé sa cause. Mais pour Louis ceci paraît une erreur importante, d'autant plus que sa venue en terre Normande fut une réussite :

http://marie-antoinette.forumactif.org/t2246-le-voyage-de-louis-xvi-en-normandie?highlight=voyage

Comparé avec les longs périples d'une durée d'un à deux ans entrepris par ses prédécesseurs lointains comme François Ier avec son entourage, Henri II ou bien le petit Charles IX, chaperonné bien sûr par sa mère omniprésente et toute la Cour, le peu de déplacements faits par Louis semble traduire un manque criant de dynamisme et/ou un souverain bien mal conseillé ou pire manipulé.

Les souverains qui le précédaient dans le temps voyaient ces déplacements, véritables cirques royaux, comme un mal nécéssaire, afin de souder un peuple bien instable, car le royaume (et ces citoyens) avait besoin de personnifier et de s'identifier à son Roi et à sa Reine.
Les Marseillais auraient-ils été si virulents s'ils avaient connu leur Roi ?   Marie-Antoinette et Louis XVI, un couple royal trop sédentaire 3826491292

Toutefois on peut argumenter que la ville de Paris, qui connaissaient le mieux les souverains, fut la ville la plus instable de toutes, à tel point que MA se demandait si les factieux ne furent pas un phénomène parisien à la base, et que le salut viendrait sûrement de la France profonde. Là elle a dû vite réaliser que ces villes, qui ne la connaissaient pas, ne l'aimaient pas non plus, à quelques exceptions près....

Kiki :

Très intéressant sujet Baron !  Very Happy

Je pense comme vous que Louis XVI et Marie-Antoinette ont fait une erreur en se cantonnant à Versailles...car ils ont alors entretenu malgré eux une image fortement dépendante des rumeurs, de l'imagination et des ragots.
C'est dommage car effectivement le voyage de Louis XVI en Normandie a été un total succès, il y a été acclamé, et voir ces bons mouvements l'a rassuré.
En plus Louis XVI, malgré sa timidité, n'avait pas l'air de détester le contact avec les gens, donc il est étonnant qu'il n'ait pas fait plus de voyage...peut-être aimait-il trop ses habitudes versaillaises...  boudoi29
De mémoire je ne crois pas qu'il ait vraiment voyagé étant jeune...

Pour Marie-Antoinette aussi c'est dommage...car elle en a vu encore moins que son mari...sauf lors de son arrivée en France, un voyage qui a duré plutôt longtemps...en a t'elle gardé mauvais souvenir? :s:
Je ne me souviens pas avoir lu une quelconque demande de sa part de voyage...ce n'était pas son rôle non plus il est vrai...les autres Reines voyageaient-elles plus?

Le baron de Batz :

Lorsque que Catherine de Médicis senti que le pouvoir royal était vascillant, compte tenu d'une certaine fronde nobiliaire (duc de Guise) et bien entendu les menaces de guerres de religion (Henri de Navarre) a organisé un voyage dans les terres de France, pour son deuxième fils le roi charles IX, pour que le peuple puisse se rapprocher de l'image royale. Un voyage publicitaire en quelque sorte, qui a bien marché. Effectivement on peut penser que si le Roi et la Reine même au lendemain d'octobre 1789 avaient fait le même parcours, je pense que la situation eut été bien différente. Las, on ne peut pas refaire l'Histoire.

Il me semble clair que les autres Reines voyageaient  plus en tant qu'accompagnatrices de leurs maris respectifs. ( parfois même dans le même carrosse que la favorite attitrée!  Wink   Du moins jusqu'au temps de Louis XV, qui ne semblait pas non plus un grand voyageur, comme son petit fils, à part dans sa jeunesse, où il "voyait du pays" en tant que chef de guerre.

Ce phénomène s'explique peut-être par la montée en puissance de Versailles, car les souverains ne disposaient pas auparavant d'un véritable principale "chez soi" et furent plus itinérants. C'est à dire que le peuple venait à la Cour au lieu du contraire. Mais après tout la gloire de Versailles, qui n'a duré véritablement que le temps de trois rois, fut de court essor. Malgré ce changement de style, les aspirations et les besoins du peuple n'avaient pas changé, et le dernier souverain est resté trop à l'écart de son peuple, erreur qui lui fut fatale.

Kiki :

En effet Baron, Versailles est peut être pour beaucoup dans ce "renfermement  royal"    Ils avaient tout ce qu'ils voulaient là-bas : la Cour d'un côté et la campagne, la tranquillité de l'autre, loin du peuple...

Mais Louis XV a néanmoins participé à des guerres en allant vers les frontières, chose que même Louis XVI n'a pas faite...tant mieux cela dit...  Wink

Leos :

Bonjour,  Very Happy
J'ai constaté que Marie Antoinette avait passé sa vie pendant la période 1770-1789 dans les grandes résidences royales: Versailles, Fontainebleau,Compiègne, Saint Cloud, les Tuileries (de 1784)
aux petits châteaux royaux: Choisy le Roi, Marly le Roi, La.Muette, le plus au Petit Trianon,
Sans y coucher: Rambouillet, Saint Hubert, Meudon ( visites chez dauphin ) Bellevue ( visites chez Mesdames, diners chez elles) plusieurs fois a Brunoy (fêtes préparées par Monsieur)..
Elle a régulièrement rendu visite à sa tante à Saint Denis.
Très souvent, elle est allée à Paris
Elle n´a fait qu´un grand voyage à Reims au couronnement de Louis XVI. en juin 1775.
Elle faisait de temps en temps une excursion.
Elle aimait les jardins et elle visita les jardins anglais près de la Capitale. ( Désert de Retz...)
D´après Mercy a 7.8. 1772 , la Dauphine avec le Dauphin allèrent voir une Chartreuse près de Noyon ( soit à 20. lieues de Compiègne)
Le 14 juin 1780  Marie-Antoinette a fait une excursion à Ermenonville avec les membres de la famille royale.
Elle a visité aussi son amie Mme de Polignac à Claye ( d´après les Mémoires de Madame d'Oberkirch et Correspondance secrète de Lescure)
En septembre 1782 elle a rendu visite à ses tantes au château de Louvois en Champagne.

Est-ce que d' autres endroits honorés par sa présence sont connus?
Marie Antoinette a visité le hameau de Chantilly. Je ne sais quand.
Et Savez-vous quels sont les buts des promenades en cheval de la Reine?
Leos




..........................................
FIN DE CE BOUTURAGE !

.........................
Marie-Antoinette et Louis XVI, un couple royal trop sédentaire Images54

.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 40083
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette et Louis XVI, un couple royal trop sédentaire Empty Re: Marie-Antoinette et Louis XVI, un couple royal trop sédentaire

Message par Mme de Sabran le Mar 31 Mai 2016, 16:59

On s'aperçoit déjà d'intrigues Marie-Antoinette et Louis XVI, un couple royal trop sédentaire Index30
pour combattre le désir que le voyage de Normandie a donné à notre monarque de visiter les autres parties de son royaume. On ne veut lui laisser voir que la puissance, et lui cacher le malheureux étal de ses provinces de l'intérieur, où. habite la misère, et où l'impôt dévore le pain du peuple. Les tracasseries dont le dernier voyage a été la source, les divisions que la jalousie , l'ambition, l'intérêt, sauront faire naître, pourront bien forcer le monarque de ne point quitter sa prison royale ni s'éloigner des hommes occupés à lui montrer tous les objets à travers le nuage ministériel . Le voyage de Cherbourg offre aux gazetiers une matière inépuisable.
Voici à ce sujet des anecdotes qu'ils n'imprimeront pas.
Le Roi a d'abord paru étonné autant que touché des transports du peuple à son passage. Il ignoroit sans doute que le François pénètre dans le cœur de son maître pour le juger, et qu'il connoit les vues droites et bienfaisantes de Louis XVI. Dans les provinces, on n'identifie point la personne du monarque avec le gouvernement. « Pourquoi, dit en route Sa .Majesté, reçois-je ici des témoignages d'amour auxquels je ne suis point accoutumé? —
Je le vois, reprit-elle, il faut que l'on m'ait fait une bien mauvaise réputation à Versailles.» Sur la fin du voyage, le Roi remarquant moins d'empressement de la part du peuple : " Je m'aperçois, dit-il, que j'approche de Versailles, mais j'en sortirai souvent, et j'irai plus loin que Fontainebleau.»
Tandis que le Roi étoit à bord du Patriote, devant Cherbourg, le vent tourna subitement, et le commandant fit virer de bord.
Où nous conduiroil le vent? » demanda le Roi. — « Sire, en Angleterre — « Oh ! j'irois volontiers, reprit Sa .Majesté; les Anglois ne me recevraient pas mal, et dans ce pays-là on ne trompe point les rois. "

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 40083
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum