Plumes et Plumassiers

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Plumes et Plumassiers

Message par Mme de Sabran le Jeu 04 Aoû 2016, 11:53



Hier, toujours dans les Mémoires de Mme de Boigne  
je suis tombée sur une autre histoire de plume de héron . Je veux dire bien sûr autre que celle du duc de Lauzun aux pieds de Marie Antoinette ...  Et je me suis souvenue que nous avions évoqué rapidement l'importance du métier de plumassier dans le sujet des coiffures au XVIIIème
http://marie-antoinette.forumactif.org/t115p25-les-coiffures-au-xviiieme-siecle


Les Maîtres Plumassiers font le commerce des plumes d'autruche , de celles du héron , des aigrettes , des queues de paon , de de toutes sortes d'autres plumes fines et précieuses qui servent à la parure des hommes et des femmes & aux ornements de certains emmeublement, comme aux hauts dais, aux impériales de lits et de quelques autres semblables   ...

( Jacques Savary des Brûlons, ‎Philémon-Louis Savary - 1723 )

Un atelier de plumassier, au XVIIIème siècle




Différents ouvrages du plumassier-panachier XVIIIe siècle


Que voulez vous ! la mode était aux plumes .  
Elle venait de loin, cette mode :  de la Cour de Henri IV, en passant par les mousquetaires du XVIIème siècle qui, faisant la révérence, balayaient le sol avec les plumes d'autruches de leurs chapeaux .
Avant le XVIIIème, en France,  la plume ornait les coiffures militaires et les couvre chef masculins. À partir du XVIIIème siècle, elle devient un élément de garniture très prisé dans la mode féminine . C'est un véritable engouement !

" C'est avec une plume    
que nous demandons des plumes à votre Majesté .  "

Pierre de Nolhac, Marie Antoinette




L'estampe de Jean-François Janinet :




Les plumes servaient aussi de matière première dans le domaine décoratif.  Elles étaient employées en éléments de décor dans l’ameublement et pouvaient par exemple coiffer richement les dais des souverains.



Des compositions décoratives réalisées en plumes pouvaient aussi reprendre les peintures représentant des natures mortes de fleurs, d’oiseaux et d’insectes.

Le plumassier




Héritiers d’un savoir-faire multi séculaire, les plumassiers reproduisent les gestes minutieux et les techniques spécialisées qu’ils associent à leur créativité et aux tendances de la mode pour inscrire la plume dans l’ornement contemporain.




Si le savoir-faire du plumassier n’a que très peu évolué au fil du temps, son outillage de base ne s’est pas non plus modifié. Il se compose d’un couteau à
parer, tranchant et bien affûté, d’un couteau à friser à lame non tranchante, d’une pince pour saisir les plumes et de ciseaux.



Pour chaque pièce réalisée, un travail de préparation et de sélection des plumes est indispensable. Les plumes sont d'abord nettoyées à l'eau savonneuse afin de les dégraisser et de les débarrasser de leurs impuretés puis rincées à l’eau claire. Ensuite, elles peuvent être teintes au moyen de teintures à tissus ou bien décolorées ou blanchies ou encore brûlées, trempées dans une solution basique afin de supprimer les barbules). Une fois séchées, les plumes sont passées au dessus d’une source de vapeur afin de les déployer, de leur redonner volume et souplesse, d’épanouir leurs barbules et de raccrocher leur barbe.




L’art de façonner la plume nécessite une connaissance approfondie de la matière, les plumes étant choisies une à une pour créer les effets recherchés. La sélection des plumes est une tâche primordiale qui fait appel au sens de l’observation et à la patience. En effet, toutes les plumes d’un oiseau sont par nature différentes tant au niveau de leur couleur, de leur motif que de leur texture, de leur taille et de leur inclinaison liée à leur implantation sur l’oiseau.
Autant que possible, le plumassier privilégie la couleur naturelle au détriment de la teinture.

Les plumes du chapeau à la Devonshire doivent impérativement être noires !  Very Happy




L’histoire du métier de plumassier en France est intimement liée à celle des métiers de fleuriste en fleurs artificielles et de modiste. "Chapeliers de paon" au
XIIIème siècle, "plumassiers de panaches" au XVIème siècle, la corporation des "maîtres plumassiers, panachiers, bouquetiers et enjoliveurs de Paris" établie sous Henri IV confectionne des ornements de tête, des guirlandes de fleurs, des panaches ou des chapeaux, des bonnets de mascarade, des bouquets pour les églises… Leurs statuts sont confirmés sous le règne de Louis XIII puis sous celui de Louis XIV. En 1776, les plumassiers et fleuristes se regroupent avec les modistes dans la corporation des "faiseuses ou marchandes de mode " suite à la  Révolution, les corporations sont dissoutes. On distinguera désormais les métiers de plumassier, de fleuriste et de modiste. Les métiers de plumassier et de fleuriste demeureront toutefois très liés et complémentaires.

Quelques unes de leur réalisations :



POUR EN SAVOIR PLUS…
Institut National des Métiers d’art,
france.org
http://www.institut-metiersdart.org/
* * *
Héron héron petit patapon ...  
Alouette, gentille alouette, alouette, je te plumerai  ...

boudoi26

Voici comment Mme Campan  
rapporte la fameuse histoire de la plume de héron de Marie Antoinette :





Et maintenant voici l'extrait où Mme de Boigne  
se souvient des plumes de héron de Joséphine, et dont la lecture hier m'a donné l'idée d'ouvrir ce sujet . Very Happy

Je ne puis m'empêcher de raconter une petite circonstance qui confirme ce qui a été souvent dit de la futilité et de la légèreté de l'impératrice Joséphine. Madame Arthur Dillon, seconde femme du Dillon qui avait épousé mademoiselle de Rothe et qui a péri général des armées de la Convention, était une créole de la Martinique, cousine de l'Impératrice, qui la voyait souvent et qui aimait surtout beaucoup sa fille, Fanny Dillon. Nous étions dans une grande intimité avec toute cette famille. Madame de Fitz-James, fille de madame Dillon, d'un autre lit, était ma meilleure amie. Madame Dillon, étant établie chez moi à Beauregard, alla faire une visite à Saint-Cloud; l'Impératrice la leurrait de l'espoir de faire faire à Fanny un grand mariage. Au retour, elle me demanda si je voulais lui faire le sacrifice d'une plume de héron. Monsieur de Boigne en avait rapporté quelques-unes de l'Inde et me les avait données.

Le marchand de modes, Leroi, était venu le matin chez l'Impératrice en apporter une très médiocre, Madame Dillon avait dit que j'en avais de bien plus belles et aussitôt Sa Majesté avait eu une fantaisie extrême de les obtenir. Nous étions encore à table qu'un homme à cheval, à la livrée de l'Empereur, arrivait pour demander si la plume était accordée. Il n'y avait pas trop moyen de la refuser; je la donnai et madame Dillon l'expédia.

Le lendemain, nouveau message et billet impérial. Leroi trouvait la plume admirable mais elle était montée à l'indienne; pour faire un beau panache il en faudrait une seconde. Je donnai la seconde. Le lendemain, madame Dillon alla à Saint-Cloud. Au retour, elle m'annonça avec un peu d'embarras qu'une troisième compléterait l'aigrette. Je donnai la troisième en annonçant que je n'en avais plus à offrir. Troisième billet contenant un hymne de joie et de reconnaissance.

Quelques jours après, madame Dillon me dit que l'Impératrice faisait monter une parure de très beaux camées qu'elle voulait me donner. Je la priai de m'éviter ce cadeau en lui représentant que les plumes avaient été données à elle, madame Dillon, et non offertes à l'Impératrice. Après une nouvelle visite à Saint-Cloud, elle m'assura avoir vainement essayé de faire ma commission. L'Impératrice avait paru tellement blessée qu'il lui avait été impossible d'insister. La parure me serait remise sous peu de jours.

Mon frère alla faire sa cour le dimanche suivant. L'Impératrice le chargea de me remercier, vanta la beauté, la rareté des plumes, et lui dit:

«Je n'ai rien d'autre rare à lui offrir; mais je la prierai d'accepter quelques pierres auxquelles leur travail antique donne du prix.»

Mon frère s'inclina. À son retour à Beauregard, il n'eut rien de plus pressé que de me raconter cette conversation; nous tînmes conseil de famille pour savoir comment je recevrais cette faveur. De refuser il n'était pas possible; nous convenions même, malgré nos préventions, que le choix du cadeau était de très bon goût. Écrirai-je? demanderai-je une audience pour remercier? Cela entraînerait-il la nécessité d'une présentation?

Tout cela me donnait une inquiétude et une agitation que j'aurais pu m'épargner, car, depuis ce jour, je n'ai entendu parler de rien, ni de plumes, ni de pierres, ni de quoi que ce soit. Des personnes qui connaissaient bien l'Impératrice ont pensé que, lorsque l'écrin lui a été reporté, elle a trouvé son contenu si joli qu'elle n'a pas eu le courage de s'en séparer dans le premier moment de la fantaisie. Un mois après, elle l'aurait donné très volontiers, mais le moment était passé.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34796
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par La nuit, la neige le Jeu 04 Aoû 2016, 12:04

Eh bien, voilà un dossier complet. Merci ! Very Happy

Dans toute l'Europe, ces pauvres volatiles devaient avoir le plus grand mal à garder leur plumage !
Pauvres bêtes... :
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11546
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Mme de Sabran le Jeu 04 Aoû 2016, 12:08

La plume de héron semble beaucoup plus prisée et précieuse, mais que veux tu, j'en tiens pour la plume d'autruche !

: : :



_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34796
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par La nuit, la neige le Jeu 04 Aoû 2016, 12:11

Pour info, je vois que ce sujet est placé seul, hors rubrique, dans la section "Art et Artisanat".

Mais nous avons cette rubrique ci qui peut correspondre à ce sujet  Very Happy : http://marie-antoinette.forumactif.org/f24-la-mode-au-xviiie-siecle

Moi j'en mets partout et pour tout... :

avatar
La nuit, la neige

Messages : 11546
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Mme de Sabran le Jeu 04 Aoû 2016, 12:15

Tu es génial !!! cheers
... encore ! encore !!! :n,,;::::!!! :n,,;::::!!!:

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34796
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Mme de Sabran le Ven 05 Aoû 2016, 13:51

La réprobation de Marie Thérèse
(  Castelot, Marie Antoinette  )


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34796
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par CLIOXVIII le Ven 05 Aoû 2016, 15:58

J'allais ajouter madame de Boigne mais dossier fort complet de notre chère Eléonore Very Happy
avatar
CLIOXVIII

Messages : 2528
Date d'inscription : 22/12/2013
Localisation : Paris, Venise, Bath....

http://lesmenus-plaisirs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Mme de Sabran le Ven 05 Aoû 2016, 16:48

Non, pas tout à fait, il lui manquait encore la fatale caricature ( :  ) que voici que voilà !  


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34796
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Mme de Sabran le Dim 07 Aoû 2016, 18:14

La coiffure à plumes la plus populaire est sans conteste possible le « Ques’aco ? ».   :n,,;::::!!!:
L'histoire de sa création ne manque pas de piquant .
La voici :

En 1770, après la mort de Joseph Paris Duverney, financier dont il était l’associé, Beaumarchais bénéficie, semble-t-il, des dispositions testamentaires formulées en sa faveur par ce dernier. Légataire universel du financier, le comte de la Blache porte l’affaire devant les tribunaux. Beaumarchais gagne le procès en première instance.
Mais, en 1773, le célèbre criminaliste Louis Valentin Goëzman de Thurn relance l’affaire. Il bénéficie en la circonstance du concours de Louis Marin, avocat au Parlement de Paris, secrétaire général de la Librairie, censeur royal, et directeur de la Gazette de France depuis 1771, ennemi juré du trop libre Beaumarchais.
Beaumarchais se déchaîne alors contre Goëzman et Marin dans quatre mémoires dont il donne lecture devant la Cour, en présence du Tout-Paris.

Louis Marin essuie là plus spécialement l’objet de ses sarcasmes. Natif de La Ciotat, Louis Marin usait à tout propos de la formule languedocienne « Ques’aco ? ». Observant, lors de son procès, que le Tout-Paris se rit d’un tel « Ques’aco ? », Beaumarchais fait du tic de l’homme de La Ciotat, in cauda venenum, la pointe de son quatrième mémoire :

« Nous avons vu de nos jours le corsaire [Louis Marin] allant à Versailles, tiré à quatre chevaux sur la route, portant pour armoiries aux panneaux de son carrosse, dans un cartel en forme de buffet d’orgues, une Renommée en champ de gueule, les ailes coupées, la tête en bas, raclant de la trompette marine ; et pour support une figure dégoûtée, représentant l’Europe ; le tout embrassé d’une soutanelle doublée de gazettes, et surmontée d’un bonnet carré, avec cette légende à la houpe : Ques-à-co ? Marin. »


http://belcikowski.org/publications/?p=4048

Dans les années 1770, à la Cour comme à la ville, le « Ques’aco ? » de Louis Marin fait fureur.   Rose Bertin, toujours à la pointe de l'actualité, s'en empare .  Elle crée la coiffure à la Quesaco dont le principal ornement se compose de trois plumes d'autruche plantées dans un petit bonnet, derrière le chignon, et dont toutes les dames, Marie Antoinette comme les autres, s'entichent aussi sec !

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34796
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Mme de Sabran le Jeu 11 Aoû 2016, 09:58

Une belle fait ses emplettes, dans la boutique d'un plumassier ! Very Happy





_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34796
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Mme de Sabran le Ven 19 Aoû 2016, 18:05

Une orgie de plumes : le Triomphe de la Coquetterie :  



Anonymous, French, 18th century, Le Triomphe de la coquetterie. Etching and engraving, 18th century. The Metropolitan Museum of Art.


... détail : voilette ou moustiquaire ? boudoi26




_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34796
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Invité le Ven 19 Aoû 2016, 19:37

Mme de Sabran a écrit:... détail :  voilette ou moustiquaire  ?   boudoi26

Ce n'est pas une burka ? :


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Mme de Sabran le Dim 21 Aoû 2016, 14:44

Tiens ! Je n'y avais pas pensé .



En matière de plume, tout est dans l'art et la manière de l'ajuster dans la coiffure .
Et vu la hauteur des poufs, cela tient parfois de l'équilibrisme .   Smileàè-è\':


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34796
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Mme de Sabran le Lun 22 Aoû 2016, 11:04



A l'instar de la plume de héron ou de la plume d'autruche, quoique pas du tout dans le même registre,  la plume d'oie tient un rôle de première importance !    Very Happy  Mais nous avons oublié que les plumes de corbeau, de coq de bruyère et de canard étaient également utilisées pour l'écriture fine ainsi que les plumes de vautour et d'aigle pour l'écriture à traits larges.

Portrait de Boileau à la plume d'oie ...





Le bout de la penne est durci par chauffage puis taillé en bec pour retenir la goutte d'encre, le porte-plume est la penne elle-même. Elle disparaît pratiquement à la fin du XIXe siècle.
Chaque oiseau produit environ cinq pennes utilisables sur chaque aile : les rémiges.

La tige de la plume est recouverte d’une graisse qui empêche que l’encre puisse y adhérer ; pour l’éliminer les extrémités des tiges étaient plongées dans de la cendre ou du sable chaud.
Elles étaient ensuite grattées avec une lame ...



...  puis laissées à vieillir pendant environ un an.
Leur taille, dernière étape avant utilisation, nécessite une connaissance et une habileté particulière, elle se fait à l’aide d’un taille-plume.

Diderot y consacre une planche entière dans l’Encyclopédie.


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34796
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Mme de Sabran le Mar 23 Aoû 2016, 10:08

;
Après deuxième café, petits travaux pratiques du matin, les amis ! ;;;; la taille de la plume d'oie .    Very Happy


Courons tous à nos basses cours   , attrapons une oie , piquons lui une plume, et taillons la dans les règles de l'art, comme ceci :


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34796
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Mme de Sabran le Lun 03 Oct 2016, 14:28

;

Saul Dibb a plumé les fesses d'une autruche, pour coiffer Keira Knightley dans son film The Duchess .      


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34796
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Invité le Lun 03 Oct 2016, 15:18

Saul Dibb... je ne sais pas... c'est plutôt Michael O'Connor qui poursuivit le grand oiseau ... :


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par CLIOXVIII le Lun 03 Oct 2016, 15:38

Too much et pas assorti à la toilette . Pauvres bestioles....
avatar
CLIOXVIII

Messages : 2528
Date d'inscription : 22/12/2013
Localisation : Paris, Venise, Bath....

http://lesmenus-plaisirs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Invité le Mer 14 Déc 2016, 20:00



Bien à vous. :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Archiduc le Ven 16 Déc 2016, 16:39

La vengeance, des autruches ! :\\\\\\\\:
avatar
Archiduc

Messages : 11
Date d'inscription : 09/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par CLIOXVIII le Ven 16 Déc 2016, 16:55

Archiduc a écrit:La vengeance, des autruches ! :\\\\\\\\:  
:\\\\\\\\:
avatar
CLIOXVIII

Messages : 2528
Date d'inscription : 22/12/2013
Localisation : Paris, Venise, Bath....

http://lesmenus-plaisirs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Mme de Sabran le Ven 16 Déc 2016, 18:22

;

C'est tout à fait ça ! Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34796
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Mme de Sabran le Jeu 05 Juil 2018, 18:42



Alors là, franchement, ne jurerait-on pas Keira Knightley dans The Duchess de Saul Dibb ?!! Eventaille



_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34796
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Comtesse Diane le Ven 06 Juil 2018, 14:34


Pas mal !

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 7297
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plumes et Plumassiers

Message par Mme de Sabran le Mar 14 Aoû 2018, 19:59


Ma chère Clio, ton nouvel avatar de l'été mérite les honneurs de ce sujet-ci ! Very Happy

..............................

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34796
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum