La princesse de Lamballe, surintendante de la Maison de la reine

Aller en bas

La princesse de Lamballe, surintendante de la Maison de la reine

Message par Comte d'Hézècques le Lun 23 Déc - 13:37

Qu'est-ce donc la fonction de surintendante de la Maison de la reine ?

(petit article de ma main, déjà paru sur ma page facebook dédiée à la princesse, ayant utilisé comme source la biographie sur la princesse de Lamballe par Raoul Arnaud, 1911)

Conçue en 1661 par le cardinal Mazarin pour sa nièce Olympe de Mancini, la charge de surintendante, importante quoique inutile, et munie de prérogatives considérables, ne crée que discorde et dégoût au sein de la Maison de la Reine, dès son existence, car cette charge rend quasiment superflue celle de la dame d'honneur et de la dame d'atours de la reine.

Or, la surintendante remplace la dame d'honneur dans la chambre, elle donne à la reine la chemise et la serviette, tire le rideau de son lit, la sert à table quand elle mange avec le roi. C'est également elle qui offre les gants, le mouchoir, l'éventail, services rendus auparavant par la dame d'atours.

Huissiers, femmes de chambre, valets, maîtres de garderobe tailleurs, tapissiers, coiffeurs, menuisiers, couturiers, horlogers, soixante-quatre gens de service sont sous ses ordres directs. Elle fait en outre toutes les présentations, et a seule le droit de monter dans le carrosse de la reine et de lui offrir régulièrement des bals dans son appartement du château de Versailles. Les grands officiers - chancelier, secrétaire des commandements, surintendant des finances - ne prêtent pas serment à la surintendante, mais, comme elle est « chef du conseil », quand ils se réunissent, c'est elle qui dirige leurs débats, exerçant sur eux, ainsi, une sorte de contrôle. Elle eut donc des pouvoirs immenses et fut considérée comme la plus grande dame de la Cour.

Dans une cour où chaque privilège fait des envieux, fatalement, cette fonction ne put qu'élever des contestations entre la surintendante et les autres membres de la Maison de la Reine. Olympe de Mancini, devenue comtesse de Soissons, se querella donc avec la duchesse de Navailles, dame d'honneur de la reine Marie-Thérèse ; plus tard, sous Louis XV, la charge fut donnée par le premier ministre, le duc de Bourbon, à sa soeur, Mlle de Clermont, qui, rapidement, devint l'ennemie déclarée de la dame d'honneur de la reine Marie Leszczyńska, de sa dame d'atours et de son chevalier d'honneur. Après la mort de Mlle de Clermont, la reine décida de ne plus nommer de surintendante, afin d'arrêter d'incessantes disputes au sein de sa Maison.

Marie Antoinette pouvait donc s'attendre à des ennuis en offrant, en 1775, la charge de surintendante à sa « chère Lamballe »  :àç_èè--è:

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 3008
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: La princesse de Lamballe, surintendante de la Maison de la reine

Message par Invité le Mar 26 Mai - 21:45

La Correspondance secrète, 6 janvier 1779 :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum