L'attentat de Robert-François Damiens contre Louis XV

Aller en bas

L'attentat de Robert-François Damiens contre Louis XV

Message par La nuit, la neige le Dim 11 Sep - 18:44

En complément d'une réponse donnée à une énigme de notre "Jeu de l'été"... Very Happy

L’attentat et l’exécution de Damiens, dans l'Histoire de ma vie de Giacomo Casanova

Casanova arrive à Paris, le jour de l’attentat.
C'est son deuxième séjour dans la capitale française.

Arrow Je le cite :


Portrait gravé de Casanova, d’après Anton Raphaël Mengs (1728-1779), vers 1760.
©️ Bibliothèque nationale de France



Après avoir loué une chambre dans la même rue, je suis allé l’Hôtel de Bourbon pour me présenter à M. l’abbé de Bernis  qui était chef du Département des Affaires étrangères (Casanova avait rencontré le cardinal de Bernis à Venise, du temps où son ami était ambassadeur de France), et j’avais des bonnes raisons pour espérer de lui ma fortune.
J’y vais, on me dit qu’il était à Versailles ; impatient de le voir je vais au pont Royal, je prends une voiture qu’on appelle pot de chambre  boudoi32, et j’y arrive à six heures et demie.


Carabas, ou pot de chambre, voiture publique de Paris à Versailles sous Louis XV

Ayant su qu’il était retourné à Paris avec le comte de Cantillana, ambassadeur de Naples, je n’ai eu autre parti à prendre que celui de faire la même chose.
Je retourne donc dans ma même voiture ; mais à peine arrivé à la grille je vois une grande quantité de monde courir de tous côtés dans la plus grande confusion, et j’entends crier à droite et à gauche :

— Le Roi est assassiné, on vient de tuer Sa Majesté.



Mon cocher effrayé ne pense qu’à suivre son chemin ; mais on arrête ma voiture, on me fait descendre, et on me met dans le corps de garde, où je vois en trois ou quatre minutes plus de vingt personnes arrêtées tout étonnées, et aussi coupables que moi.
Je ne savais que penser, et ne croyant pas aux enchantements, je croyais de rêver.
Nous étions là, et nous nous regardions sans oser nous parler ; la surprise nous tenait tous accablés, chacun, quoique innocent, avait peur.
Mais quatre ou cinq minutes après un officier entra, et après nous avoir demandé fort poliment excuse, il nous dit que nous pouvions nous en aller.

— Le Roi, dit-il, est blessé, et on l’a porté dans son appartement.
L’assassin, que personne ne connaît, est arrêté. On cherche partout M. de la Martinière (Le premier chirurgien du roi).


Germain Pichault de La Martinière, par Francois-Adrien Latinville

Remonté dans ma voiture, et me trouvant fort heureux de m’y voir, un jeune homme très bien mis, et d’une figure faite pour persuader me prie de le prendre avec moi moyennant qu’il payerait la moitié ; mais malgré les lois de la politesse je lui refuse ce plaisir.
Il y a des moments où il ne faut pas être poli.  :

Dans les trois heures que j’ai employées pour retourner à Paris, car les pots de chambre vont très lentement, deux cents courriers pour le moins, qui allaient ventre à terre, me devancèrent.
A chaque minute j’en voyais un nouveau, et chaque courrier criait et publiait à l’air la nouvelle qu’il portait.
Les premiers dirent ce que je savais ; un quart d’heure après j’ai su qu’on avait saigné le Roi, j’ai su après que la blessure n’était pas mortelle, et une heure après, que la blessure était si légère que Sa Majesté pourrait même aller à Trianon si elle voulait.

(…)

Arrow Et plus loin, au sujet de Robert-François Damiens

Quelques jours après, c’était le 28 du mois de mars, je suis allé de très bonne heure prendre les dames qui déjeunaient chez la Lambertini avec Tireta, et je les ai menées à la Grève tenant Mlle de la M—re assise sur mes genoux.
Elles se mirent toutes les trois étroitement sur le devant de la fenêtre se tenant inclinées sur leurs coudes à la hauteur d’appui pour ne pas nous empêcher de voir.

Nous eûmes la constance de rester quatre heures entières à cet horrible spectacle. Je n’en dirai rien, car je serais trop long, et d’ailleurs il est connu de tout le monde.



Damiens était un fanatique qui avait tenté de tuer Louis XV croyant de faire un bon œuvre. Il ne lui avait que piqué légèrement la peau, mais c’était égal.
Le peuple présent à son supplice l’appelait monstre que l’enfer avait vomi pour faire assassiner le meilleur des rois qu’il croyait d’adorer, et qu’il avait appelé le Bien-Aimé.



C’était pourtant le même peuple qui a massacré toute la famille royale, toute la noblesse de France, et tous ceux qui donnaient à la nation le beau caractère qui la faisait estimer, aimer, et prendre même pour modèle de toutes les autres.
Le peuple de France, dit M. de Voltaire même, est le plus abominable de tous les peuples.
Caméléon qui prend toutes les couleurs, et susceptible de tout ce qu’un chef veut lui faire faire de bon ou de mauvais.

* Source :  Stéphane Lojkine, cours d’initiation à la french theory, université d'Aix-Marseille, janvier 2012 : http://utpictura18.univ-montp3.fr/Dispositifs/Casanova_Damiens.php
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12280
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attentat de Robert-François Damiens contre Louis XV

Message par Invité le Dim 11 Sep - 19:51

Merci pour ce sujet si bien illustré !


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attentat de Robert-François Damiens contre Louis XV

Message par Mme de Sabran le Dim 11 Sep - 21:55

La nuit, la neige a écrit:

Nous eûmes la constance de rester quatre heures entières à cet horrible spectacle. Je n’en dirai rien, car je serais trop long, et d’ailleurs il est connu de tout le monde.

...    

La nuit, la neige a écrit:
C’était pourtant le même peuple qui a massacré toute la famille royale, toute la noblesse de France, et tous ceux qui donnaient à la nation le beau caractère qui la faisait estimer, aimer, et prendre même pour modèle de toutes les autres.
Le peuple de France, dit M. de Voltaire même, est le plus abominable de tous les peuples.
Caméléon qui prend toutes les couleurs, et susceptible de tout ce qu’un chef veut lui faire faire de bon ou de mauvais.

Le prince de Ligne disait à la reine de France : " Vos charmants vilains sujets. "

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36635
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attentat de Robert-François Damiens contre Louis XV

Message par Lysrose le Lun 24 Déc - 11:34

La nuit, la neige a écrit:
Le peuple de France, dit M. de Voltaire même, est le plus abominable de tous les peuples.
Caméléon qui prend toutes les couleurs, et susceptible de tout ce qu’un chef veut lui faire faire de bon ou de mauvais.
Le peuple de France dont il faisait lui même parti ,  c'est son auto portrait qu'il faisait ?.
Il me semble qu'il n'y avait pas qu'un peuple en France le peuple Vendéen comme d'autres  ne peuvent rentrer dans cette caricature de Voltaire

Le peuple de France le plus abominable de tous les peuples dont il parle fut juste une minorité d’enragés ayant par la terreur imposé le diktat de la franc maçonnerie qui elle-même représentait une infime minorité de la population.
avatar
Lysrose

Messages : 5
Date d'inscription : 23/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attentat de Robert-François Damiens contre Louis XV

Message par La nuit, la neige le Lun 24 Déc - 15:35

Lysrose a écrit:... la franc maçonnerie qui elle-même représentait une infime minorité de la population.
La noblesse principalement, en effet...
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12280
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attentat de Robert-François Damiens contre Louis XV

Message par Duc d'Ostrogothie le Lun 24 Déc - 19:53

La nuit, la neige a écrit:
Lysrose a écrit:... la franc maçonnerie qui elle-même représentait une infime minorité de la population.
La noblesse principalement, en effet...

... dont notamment la princesse de Lamballe et les frères du roi, tous francs-maçons.  Hop!
avatar
Duc d'Ostrogothie

Messages : 1722
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum