Napoléon Bonaparte, un écrivain contrarié ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Napoléon Bonaparte, un écrivain contrarié ?

Message par La nuit, la neige le Sam 17 Sep 2016, 09:30

Je place ici cette annonce d'une vente aux enchères qui risque de faire un joli score... boudoi32

Idea Lu dans le Figaro (extraits), ce jour :

Napoléon : le manuscrit de son roman inachevé mis en vente




C'est un élément rare de la vie du futur empereur, le témoignage de son unique tentative littéraire.
Les 22 pages du manuscrit de son roman inachevé Clisson et Eugénie vont être dispersées par Bonhams le 21 septembre, à New York.
L'estimation est comprise entre 160.000 et 220.000 euros.

La majorité des pages de ce court roman, écrit par Napoléon Bonaparte en 1795, l'année de ses 26 ans, est conservée par les archives nationales polonaises.
En 2007 une page aurait été vendue pour plus de 24.000 euros.

En 2007 également, les éditions Fayard ont publié le roman. Napoléon Bonaparte y raconte l'histoire de Clisson, un jeune général corse un peu misanthrope qui s'éprend d'une certaine Amélie. Cependant il finira par aimer une autre femme, Eugénie, et sera impliqué dans un triangle amoureux.  

L'autobiographie se mêle à la fiction.
Dans Clisson et Eugénie, Bonaparte fait référence à son béguin pour Eugénie Désirée Clary, la belle-sœur de son frère Joseph, qu'il connut en 1794, tout juste, quelques mois avant sa rencontre avec Joséphine de Beauharnais, sa future épouse. Apparemment, la relation entre le général corse et Eugénie fut surtout épistolaire et courtoise.


* Source : http://www.lefigaro.fr/culture/encheres/2016/09/16/03016-20160916ARTFIG00187-napoleon-le-manuscrit-de-son-roman-inacheve-mis-en-vente.php


Idea Et donc, depuis le site de la maison de ventes aux enchères (extraits) :

NAPOLEON BONAPARTE. 1769-1821.
Autograph Manuscript, 7 columns over 4 pp recto and verso, folio, with frequent corrections and insertions, n.p., [c.1795]
, few minor spots. Bound in red morocco by Pomey with Imperial arms (...)




FROM CLISSON ET EUGENIE, NAPOLEON'S ONLY WORK OF FICTION, extensively revised and corrected in Napoleon's hand.
A large portion of the remaining manuscript is in the Polish National Archives; it was published in 1929 by Simon Askenazy who assumed this missing section was lost. Martin Bresaluer, citing the character of the handwriting, dates this manuscript to between 1785 and 1789 (as does Frederick Masson) but other scholarship on the theme of the novel as a whole puts it around 1795.
Sir Christopher Frayling in his notes to the English translation published in 1972 draws a parallel between Clisson et Eugenie and Rousseau's Nouvelle Heloise.




Napoleon's resemblance to his hero Clisson is clear.
Clisson is a young officer devoted to glory and, after a great victory, temporarily at loose ends. He is both prickly and precipitous: a self-described misanthrope of extreme talent.
The episodes described in this manuscript are critical, taking us through his initial attraction to the vivacious Amélie, his antipathy turned to sudden love for Eugénie, their fusing of hearts, marriage, birth of children, and the beginnings of discontent.
In part, in translation: "In his new life with Eugénie, Clisson had certainly avenged the injustice of men. Indeed, he barely thought of it any more; it seemed to him like a dream. The world, the people around them, their neighbors had completely forgotten what Clisson had once been. Eugénie and Clisson lived a secluded life, delighting in love, nature, and rustic simplicity. Some thought them mad, others misanthropic, only the poor appreciated and blessed them, which consoled them from the disdain of fools ... Clisson forgot about war and despised his former life when he had lived without Eugénie, without drawing every breath for her.
He gave himself up to love and renounced all thought of glory."

The likeliest direct inspiration for Clisson et Eugénie is Napoleon's relationship with Eugénie Désirée Clary to whom he was engaged before meeting the older widow Joséphine de Beauharnais.
Reading Clisson et Eugénie presents one of history's great hypotheticals: What course would Napoleon's life have taken had he honored his more innocent passion for Eugénie ?



Arrow  Source et informations complémentaires, ici : https://www.bonhams.com/auctions/23431/lot/1151/

Ecriture illisible... :




avatar
La nuit, la neige

Messages : 9361
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Napoléon Bonaparte, un écrivain contrarié ?

Message par La nuit, la neige le Sam 17 Sep 2016, 19:11

L'article précédemment cité n'évoque pas un autre texte de Napoléon Bonaparte.
Certes, la prétention n'était pas littéraire, puisqu'il s'agissait plutôt d'un pamphlet politique.

Idea Le Souper de Beaucaire

Pamphlet écrit dans sa jeunesse par Napoléon Bonaparte en 1793, sous la Terreur, envoyé dans le Midi, et notamment à Toulon, par le gouvernement pour réprimer les révoltes locales.

Pendant ces événements, il raconte avoir conversé avec quatre marchands de la région, échangé avec eux et finalement être parvenu à dissiper toutes leurs craintes.
Cette conversation fut ensuite éditée sous forme d'une conversation en un petit pamphlet, appelant à la fin de l'insurrection.


Le Souper de Beaucaire, par Jean-Jules-Antoine Lecomte du Nouÿ

En juillet 1793, le capitaine Napoléon Bonaparte est officier d'artillerie, sous le commandement du général Jean-François Carteaux.
Ils doivent reprendre un dépôt de munitions saisis par les insurgés.
Le 24 juillet, Carteaux attaque et parvient à reprendre le dépôt aux mains de la Garde Nationale qui s'en était saisi, avec de nombreux morts.

Napoléon est envoyé à Tarascon pour réquisitionner les voitures qui permettront de convoyer les munitions. En chemin, le 28 juillet, il s'arrête à Beaucaire et soupe avec deux marchands marseillais, un Nîmois et un Montpelliérain.

Napoléon expose avec ardeur, ses farouches convictions républicaines, en s'opposant aux affirmations de ses contradicteurs qui rejettent les décisions parisiennes de la Convention.
Finalement, les ayant convaincus, ils scellent leur nouvel accord en buvant ensemble.

Dans les jours qui suivent Napoléon aurait immédiatement écrit Le Souper de Beaucaire qui relate cette anecdote et cette controverse.

Ce pamphlet sera remarqué par Augustin Robespierre, frère de Maximilien Robespierre, ce qui contribuera à l'avancement de l'ambitieux soldat, qui se verra confier la charge de l'artillerie durant le Siège de Toulon.

Idea Le livre sera édité officiellement en août 1798, et réédité en 1821, après la mort de Napoléon.

Arrow  Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Souper_de_Beaucaire
avatar
La nuit, la neige

Messages : 9361
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Napoléon Bonaparte, un écrivain contrarié ?

Message par Comtesse Diane le Sam 17 Sep 2016, 19:39

Napo écrivait très bien  ... par rapport à moi qui ai toujours eu des soucis avec la ponctuation !  ...
mes profs en perdaient leur latin ! 




_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 5961
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Napoléon Bonaparte, un écrivain contrarié ?

Message par Mme de Sabran le Mar 20 Sep 2016, 10:56

La nuit, la neige a écrit:

Napoléon : le manuscrit de son roman inachevé mis en vente


Eh bien, ça par exemple !! Shocked J'ignorais complètement que Napoléon ait eu des velléités d'écrivain romantique ...
Les maîtres du monde aussi ont leurs jardins secrets ! Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28397
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Napoléon Bonaparte, un écrivain contrarié ?

Message par La nuit, la neige le Mar 20 Sep 2016, 12:02

Mme de Sabran a écrit:
Eh bien, ça par exemple !! J'ignorais complètement que Napoléon ait eu des velléités d'écrivain

C'était un aussi littéraire : gros lecteur, tout d'abord.
Et il a laissé une énorme Correspondance, que la Fondation Napoléon a commencé à publier en 2004 et qui s’achèvera en 2017, avec la publication du 15ème et dernier volume. Exclamation

Voir ici : http://fondationnapoleon.org/activites-et-services/histoire/la-correspondance-de-napoleon/

Il a également participé à la rédaction (corrections, retouches) de ses Mémoires, récemment à nouveau publiées me semble-t-il.
avatar
La nuit, la neige

Messages : 9361
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Napoléon Bonaparte, un écrivain contrarié ?

Message par Mme de Sabran le Mar 27 Sep 2016, 14:53

A quelle source impériale allait puiser l'inspiration de Chantal Goya et Jean-Jacques Debout !  : : :  Vous n'allez pas le croire  :
En 1782, il n'avait alors que treize ans, le futur Napoléon écrivit la petite fable que voici :


César, chien d'arrêt renommé,
Mais trop enflé de son mérite
Tenait arrêté dans son gîte
Un malheureux lapin, de peur inanimé
Rends-toi, lui cria-t-il, d'une voix de tonnerre
Qui fit au loin trembler les peuplades des bois
Je suis César connu par ses exploits
Et dont le nom remplit toute la terre .
A ce grand nom, Jeannot lapin,
Recommandant à Dieu son âme pénitente,
Demande d'une voix tremblante :
Très Sérénissime Mâtin,
Si je ne rends, quel sera mon destin ?
Tu mourras . Je mourrai ! dit la bête innocente
Et si je fuis ?  Ton trépas est certain .
Quoi ! reprit l'animal qui se nourrit de thym
Des deux côtés, je dois perdre la vie !
Que Votre Auguste Seigneurie
Veuille me pardonner, puisqu'il me faut mourir
S j'ose tenter de m'enfuir
Il fuit, en héros de garenne.
Caton l'aurait blâmé, je dis qu'il n'eût pas tort
Car le chasseur le voit à peine
Qui l'ajuste, le tire, et le chien tombe mort .
Que dirait de ceci notre bon Lafontaine ?
Aide-toi, le Ciel t'aidera.
J'approuve fort cette méthode-là .


Si le petit Napoléon du haut de ses treize ans était capable de trousser ces quelques vers assortis d'une morale, eh bien moi je dis chapeau ! :n,,;::::!!!:

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28397
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Napoléon Bonaparte, un écrivain contrarié ?

Message par Comtesse Diane le Mar 27 Sep 2016, 14:55


_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 5961
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Napoléon Bonaparte, un écrivain contrarié ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum