HISTORIAE-SECRETS et la bague dite de Fersen

Aller en bas

HISTORIAE-SECRETS et la bague dite de Fersen

Message par Mme de Sabran le Mer 09 Nov 2016, 12:10

HISTORIAE-SECRETS  
le 8 novembre 2016


S’inspirant de l’esprit des cabinets de curiosités, en vogue en Europe du XVIe au XVIIIe siècle et ancêtres des musées d’aujourd’hui, HISTORIAE-SECRETS.com est le premier Cabinet de Curiosités au monde, dédié aux Grands Personnages de l’Histoire et à leurs lieux de mémoire.

HISTORIAE-SECRETS.com a pour vocation de célébrer, promouvoir et perpétuer la mémoire des Grands Illustres de l’Histoire, par la reconstitution et la reproduction d’objets et de produits d’Art et d’Histoire, uniques, inédits et insolites, ayant tenu une place importante dans leurs vies. A l’occasion de ce lancement, HISTORIAE SECRETS présentera la reconstitution d’une bague historique figurant parmi les plus mythiques de l’Histoire.



Le 5 septembre 1791, la reine Marie Antoinette, alors maintenue en captivité aux Tuileries, adressa une bague à son amant, le comte suédois Axel de Fersen, par l’intermédiaire d’un proche, le comte Esterhazy. Or cette bague n’est, selon toute vraisemblance, jamais parvenue à son destinataire.

Par la reconstitution de cette bague, HISTORIAE SECRETS a souhaité rendre justice à l’une des histoires d’amour les plus emblématiques de l’Histoire, en permettant que, 225 ans plus tard, elle parvienne enfin à son destinataire.
L’original numéroté 01 du facsimilé de cette bague sera en effet tout prochainement, officiellement remis au Château de Löfstad en Suède, l’un des châteaux d’Axel de Fersen, pour y être intégré dans la collection du musée et exposé au public.

Mathieu DA VINHA, historien spécialiste de Versailles, a présenté l’histoire de cette bague, dont la technique de fabrication a totalement disparu du monde de la joaillerie. La reconstitution du facsimile de la bague de Marie-Antoinette est le fruit d’un très important travail de recherche, d’expérimentation et de prototypage, en collaboration avec de nombreux artisans d’Art et du Patrimoine.

" J'existe mon bien aimé, et c'est pour vous adorer"
"Adieu, le plus aimé des hommes" "
Je vous aimerai jusqu’à la mort"

Extraits de lettres de Marie-Antoinette à Axel de Fersen

Un objet d’Histoire qui avait disparu et que l’on exhume, le savoir-faire d’un métier d’art oublié que l’on ressuscite, voilà toute la magie et toute l’ambition d’HISTORIAE SECRETS symbolisées par cette bague.
Le Cercle Suédois de Paris situé en face des Tuileries, où Marie-Antoinette fut maintenue en captivité, a permis de célébrer hier, 8 novembre 2016, cette reconstitution au plus près de l’Histoire. Nous avons fêté ce double événement historique :
la naissance d’HISTORIAE-SECRETS.com,
acteur de la sauvegarde et de la promotion du patrimoine d’Art et d’Histoire de France,
et la renaissance de la Bague d’Amour de Marie-Antoinette


Mathieu da Vinha    , historien et directeur scientifique du Centre de Recherche du Château de Versailles depuis 11 ans, est l'auteur de plusieurs études et articles, il travaille aujourd’hui plus spécifiquement sur les usages de la cour de France (Maison du Roi, domesticité royale et princière) et sur le fonctionnement quotidien du château de Versailles sous l’Ancien Régime, thèmes sur lesquels il a publié trois livres (Le Versailles de Louis XIV, Perrin, 2009 [rééd. Tempus en 2012], Alexandre Bontemps, premier valet de chambre de Louis XIV, Perrin, 2011 et Au service du roi : Dans les coulisses de Versailles, Tallandier, 2015).

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35674
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTORIAE-SECRETS et la bague dite de Fersen

Message par MARIE ANTOINETTE le Mer 09 Nov 2016, 16:48



Voici la bague et elle sera remise le 22 Novembre prochain au château de LOFSTAD qui appartenait à la sœur d'AXEL - SOPHIE PIPER.

Je suis de très près ce dossier ayant mis en contact la SOCIÉTÉ créatrice et mon amie, guide en français sur place, ELISABET en lui rappelant d'évoquer Llung où vécu AXEL et dans l'église se trouve le caveau de la famille.

J'ai indiqué aussi que créer pour le public une bague en or serait d'un montant trop élevé pour une excellente vente, car c'est un anneau difficile à porter pour les hommes comme pour les femmes, et j'ai suggéré d'en faire une plus modeste dans un métal , type argent ou genre pour une plus grande diffusion, même si elle reste dans une vitrine.

MARIE ANTOINETTE Hop!
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 3119
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 72
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTORIAE-SECRETS et la bague dite de Fersen

Message par Mme de Sabran le Mer 09 Nov 2016, 20:10

;

C'est vrai, chère Marie-Antoinette   Very Happy ,  mais comme il est dit juste au-dessus :

...   la technique de fabrication ( de cette bague )  a totalement disparu du monde de la joaillerie. La reconstitution du facsimile de la bague de Marie-Antoinette est le fruit d’un très important travail de recherche, d’expérimentation et de prototypage, en collaboration avec de nombreux artisans d’Art et du Patrimoine.

La fabrication de cette bague demande des compétences très particulières, aujourd'hui disparues, qu'il a donc fallu retrouver, étudier, reproduire.  

Pourquoi ?    Suspect
La bague a la grande originalité d'être réversible.
L' inscription " Lâche qui les abandonne " et les trois fleurs de lys sont gravées sur sur verre églomisé .

« Qu'es aco » ? dirait Léonard .    Shocked
 Eh bien, la technique du verre églomisé remonte à l'Antiquité. Elle consiste à fixer une mince feuille d'or ou d'argent sous le verre ; le dessin est exécuté à la pointe sèche et est maintenu par une deuxième couche ou une plaque de verre. Cependant le procédé est fragile, d'une part parce que le support est le verre et d'autre part parce que l'or a tendance à se déliter avec le temps et en raison de la chaleur, qu'elle vienne du chauffage ou des rayons du soleil.  
Cette fragilité extrême explique la disparition pure et simple de la bague dont vous nous montrez le dessin ( extrait des mémoires du comte Eterhazy ) .

Dans l'Antiquité, les artisans égyptiens savaient déjà souder au feu des feuilles d'or entre deux pellicules de verre.

Lors de la Renaissance, la technique est utilisée dans la décoration des cabinets : des panneaux ornés de rinceaux et d'arabesques sur fond doré habillent les façades des tiroirs. Dès le XVIIIème siècle, siècle des Lumières, la technique se répand en Europe sur le couvercle de bibelots, de bonbonnières, tabatières et sur des miroirs. Ce procédé était utilisé en Bohême sous le nom de Zwischengoldglasser. ( ...   à vos souhaits !   :  )

En France, c'est Jean-Baptiste Glomy (vers 1711-1786), encadreur parisien des rois Louis XV puis Louis XVI, qui remit ce procédé à la mode. Il utilisa notamment cette technique pour agrémenter l'encadrement de ses gravures en les entourant d'un filet d'or, donnant par la suite son nom au procédé. Il l'appliqua au passe-partout des gravures et connut un tel succès, surtout à partir des années 1780, que le verre églomisé perpétua désormais son nom.

Cet objet est d'une d'une préciosité et d'une rareté qui en font le prix, certainement exorbitant .  
Il n'existe que le prototype, la première, qui sera offerte à Lösfstad fin novembre  ( le château de Versailles n'a pas été intéressé ) .  Il n'en sera fabriqué que 10 exemplaires numérotés, au total.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35674
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTORIAE-SECRETS et la bague dite de Fersen

Message par Mme de Sabran le Dim 13 Nov 2016, 16:40

;
La bague dupliquée est bien celle dont notre Marie-Antoinette nous poste la représentation juste au-dessus ( qui figure dans les Mémoires du comte Esterhazy ), avec la devise " Lâche qui les abandonne "  mais ce n'est pas l'anneau que Marie-Antoinette destine à Fersen ( si l'on en croit la description ci-après de la plume même d'Esterhazy )  ) .

Mathieu Da Vinha commence par nous expliquer l'historique de la relation de Marie-Antoinette son amitié pour Esterhazy, son amour pour Fersen, le premier qui servira d'intermédiaire avec le second après le désastre de Varennes,  avant de nous lire les lettres de la reine à Esterhazy, puis d'Esterhazy à son épouse   .   Very Happy

Sur le pont, Da Vinha !    (  boudoi26  )
( Je ne pouvais pas vous l'épargner, celle-là !   :  :  :  )



"Si vous lui écrivez, écrit Marie-Antoinette, dites-Lui que bien des lieues et bien des pays ne peuvent jamais séparer les coeurs. Je sens cette vérité chaque jour davantage".

"Lui" avec la majuscule dans la correspondance de Marie-Antoinette désigne Fersen.

Quelques semaines plus tard, la reine envoie à Esterhazy deux anneaux royalistes :

" Je suis charmée de trouver cette occasion de vous envoyer  un petit anneau qui sûrement vous fera plaisir.  Il s'en vend prodigieusement ici depuis trois jours et on a toutes les peines du monde à en trouver. Celui qui est entouré de papier, est pour Lui ; faites-le Lui tenir pour moi ; il est juste à sa mesure ; je l'ai porté deux jours avant de l'emballer. Mandez-Lui que c'est de ma part. Je ne sais où il est, c'est un supplice affreux de n'avoir aucune nouvelle et de ne savoir même pas où habitent les gens qu'on aime."

Or, il ne s'agit pas de la bague que nous venons de voir .
Esterhazy décrit l'anneau destiné à Fersen dans une lettre qu'il envoie à sa femme, de Russie, le 21 octobre 1791.
Marie-Antoinette a pour nom de code "d'Avillart" et Fersen  " le chou " ou " la chose "  ( transcription incertaine )

Voici :

J'ai reçu une lettre d'Àvillart . que Bercheny a apportée à Coblence et qu'il a remise au courrier avec un petit anneau d écaille et d'or sur lequel il y a écrit : " Domine salvum fac regem et reginam "
 (   " Que Dieu protège le roi et la reine ! " ) ; tu en as peut-être vu ? Il me mande que c'est dans la lettre qui t'a été remise, qu'il m'indique le moyen de lui écrire. Je te prie donc de décacheter la lettre, de la garder, mais de m'en envoyer la copie, chiffrée de notre grand chiffre. Si, par hasard, j'étais parti d ici et qu'elle ne me parvint pas, il n'y aurait pas grand mal, puisque tu aurais gardé l'original et que le chiffre est indéchiffrable. Il m'envoie aussi un anneau pour le chou . Mais, je ne sais où le prendre. Sa lettre est touchante ; elle me recommande de ne pas croire à la calomnie et de ne jamais douter ni de la noblesse de sa façon de penser, ni de son courage.

https://archive.org/stream/lettresductevale00este/lettresductevale00este_djvu.txt

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35674
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTORIAE-SECRETS et la bague dite de Fersen

Message par Comtesse Diane le Mar 15 Nov 2016, 19:02

Mme de Sabran a écrit:;

Sur le pont, Da Vinha !    (  boudoi26  )


:\\\\\\\\:

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 7320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTORIAE-SECRETS et la bague dite de Fersen

Message par Mme de Sabran le Mer 16 Nov 2016, 15:55

Vous aurez certainement bien reconnu-là Jean-Stanislas, chère Comtesse ... : : :

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35674
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTORIAE-SECRETS et la bague dite de Fersen

Message par Invité le Mer 16 Nov 2016, 15:56

Je l'avais bien reconnu, moi aussi :


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTORIAE-SECRETS et la bague dite de Fersen

Message par MARIE ANTOINETTE le Mer 04 Jan 2017, 16:45






voici, dans le désordre les photos reçues ce jour de SUÈDE par l'amie ÉLISABETH suite à la remise de la bague à LOFSTAD - l'objet trône dans le petit salon consacré au souvenir d'AXEL

MARIE ANTOINETTE
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 3119
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 72
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTORIAE-SECRETS et la bague dite de Fersen

Message par Mme de Sabran le Mer 04 Jan 2017, 16:55

Merci, chère Marie-Antoinette !  Very Happy
C'est la bague qui nous a été présentée en décembre, au Cercle Suédois  .
Elle est belle, n'est-ce pas !

Tiens, vous me donnez une idée pour la prochaine énigme de notre jeu de l'hiver !!!  :n,,;::::!!!:   ( puisque c'est moi qui ai la main )
J'y saute !

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35674
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum