La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Mme de Sabran le Mer 17 Jan 2018, 12:16


Et toujours Chamfort :

Un homme de lettres à qui un grand seigneur faisait sentir la supériorité de son rang, lui dit :
« Monsieur le duc, je n’ignore pas ce que je dois savoir ; mais je sais aussi qu’il est plus aisé d’être au-dessus de moi qu’à côté. »

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 33996
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Mme de Sabran le Jeu 18 Jan 2018, 14:25

On se souvient encore de la ridicule et excessive vanité de l’archevêque de Reims, Le Tellier- Louvois, sur son sang et sur sa naissance. On sait combien, de son temps, elle était célèbre dans toute la France. Voici une des occasions où elle se montra tout entière le plus plaisamment.

Le duc d’A..., absent de la cour depuis plusieurs années, revenu dans son gouvernement de Berry, allait à Versailles. Sa voiture versa et se rompit. Il faisait un froid trés aigu. On lui dit qu’il fallait deux heures pour la remettre en état. Il vit un relais, et demanda pour qui c’était: on lui dit que c’était pour l’archevêque de Reims qui allait à Versailles aussi. Il envoya ses gens devant lui, n’en réservant qu’un, auquel il recommanda de ne point paraître sans son ordre. L’archevêque arrive. Pendant qu’on attelait, le duc charge un des gens de l’archevêque de lui demander une place pour un honnête homme, dont la voiture vient de se briser, et qui est condamné à attendre deux heures qu’elle soit rétablie. Le domestique va et fait la commission. « Quel homme est-ce ? dit l’archevêque. Est-ce quelqu’un comme il faut ?
— Je le crois, monseigneur ; il a un air bien honnête. — Qu’appelles-tu bien honnête ? Est-il bien mis ? — Monseigneur, simplement, mais bien. — A-t-il des gens ? — Monseigneur, je l’imagine. — Va-t-en le savoir.  ( Le domestique va et revient ). —  Monseigneur, il les a envoyés devant à Versailles.
— Ah l c’est quelque chose. Mais ce n’est pas tout. Demande-lui s’il est gentilhomme. ( Le laquais va et revient. ) — Oui, monseigneur, il est gentilhomme. — A la bonne heure : qu’il vienne, nous verrons ce que c’est. » Le duc arrive, salue. L’archevêque fait un signe de tète, se range à peine pour faire une petite place dans sa voiture. Il voit une croix de Saint-Louis. « Monsieur, dit-il au duc, je suis fâché de vous avoir fait attendre ; mais je ne pouvais donner une place dans ma voiture à un homme de rien : vous en conviendrez. Je sais que vous êtes gentilhomme. Vous avez servi, à ce que je vois ? — Oui, monseigneur. — Et vous allez à Versailles? — Oui, monseigneur. — Dans les bureaux, apparemment? — Non, je n’ai rien à faire dans les bureaux. Je vais remercier... — Qui ? M. deLouvois? — Non, monseigneur, le roi. — Le roi ! ( Ici l’archevêque se recule et fait un peu de place. ) Le roi vient donc de vous faire quelque grâce toute récente? — Non, monseigneur; c’est une longue histoire. — Contez toujours. — C’est qu’il y a deux ans j’ai marié ma fille à un homme peu riche ( l’archevêque reprend un peu de l’espace qu’il a cédé dans la voiture ), mais d’un très grand nom ( l’archevêque recède la place. ) » Le duc continue : « Sa majesté avait bien voulu s’intéresser à ce mariage.... ( l’archevêque fait beaucoup de place ) et avait même promis à mon gendre le premier gouvernement qui vaquerait. — Comment donc ? Un petit gouvernement sans doute ! De quelle ville ? — Ce n’est pas d’une ville, monseigneur ; c’est d’une province. — D’une province, monsieur ! crie l’archevêque, en reculant dans l’angle de sa voiture ; d’une province ! — Oui, et il va y en avoir un de vacant. — Lequel donc? — Le mien, celui de Berry, que je veux faire passer à mon gendre. — Quoi ! monsieur... Vous êtes le gouverneur de ?... Vous êtes donc le duc de?... (et il veut descendre de sa voiture... )  Mais, monsieur le duc, que ne parliez vous ? Mais cela est incroyable !  Mais à quoi m’exposez-vous ! Pardon de vous avoir fait attendre .   Ce maraud de laquais qui ne me dit pas.... Je suis bien heurenx encore d’avoir cru, sur votre parole, que vous étiez gentilhomme : tant de gens le disent sans l’être.  Et puis ce d’Hosier est un fripon ! Ah ! M. le duc, je suis confus. — Remettez-vous, monseigneur. Pardonnez à votre laquais, qui s’est contenté de vous dire que j’étais un honnête homme. Pardonnez à d’Hosier, qui vous exposait à recevoir dans votre voiture un vieux militaire non titré; et pardonnez-moi aussi de n’avoir pas commencé par faire mes preuves, pour monter dans votre carosse. »

( Chamfort, Caractères )

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 33996
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Lucius le Ven 19 Jan 2018, 00:07

C'est amusant.
Chamfort, né en 1740, connait donc par cœur les oscillations de siège d'un homme mort en 1710. En supposant que l'archevêque de Reims, frère de Louvois, puisse ne pas connaître de visu un des trente ducs du royaume, dont certains sont ses neveux.

Un amusant conte. On ne prête qu'aux riches.
avatar
Lucius

Messages : 7724
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Mr de Talaru le Ven 19 Jan 2018, 08:18

Oui on visualise bien la scène. Smile Smile Smile Smile Smile Smile Smile
j'adore ce genre d'anecdote ou de quiproquos.

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
avatar
Mr de Talaru

Messages : 2378
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 59
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Mme de Sabran le Dim 21 Jan 2018, 10:59


M. de Brissac, ivre de gentilhommerie, désignait souvent Dieu par cette phrase : Le gentilhomme d’en haut.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 33996
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Mme de Sabran le Mar 23 Jan 2018, 09:34



Les plus hauts titres sont parfois très malmenés, dans la bonne humeur ! Eventaille


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 33996
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Trianon le Mar 23 Jan 2018, 21:47

Mme de Sabran a écrit:

Les plus hauts titres sont parfois très malmenés, dans la bonne humeur ! Eventaille


Eventaille Oh Eléonore, fichtre !!!! Toute comparaison de la Dubarry avec Louis XV n'engage rien d'autre au spectateur que de fermer les yeux et d'attendre la fin des préliminaires. Eventaille
Peut-être que ces 2 amants ont reçu des enseignements cachés de la part de la Comtesse.
avatar
Trianon

Messages : 2965
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Comte d'Hézècques le Mer 20 Juin 2018, 21:08

Source : « La Mode, revue du monde élégant », septième partie, avril-juin 1831 :






_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 2961
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 37
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Mme de Sabran le Jeu 21 Juin 2018, 11:24

Que de chiffres, que de chiffres !
Merci, mon cher Félix . Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 33996
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Comte d'Hézècques le Jeu 21 Juin 2018, 12:55

Mme de Sabran a écrit:Que de chiffres, que de chiffres !  
Merci, mon cher Félix . Very Happy

Oui, je me disais que cela manquait un peu à ce forum !
A vos calculatrices chers forumistes !
Hop!

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 2961
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 37
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par La nuit, la neige le Lun 09 Juil 2018, 15:50

Messages publiés dans notre "Jeu de l'été", et suite à une énigme...

Mme de Sabran a écrit:
Les titres, les noms seigneuriaux sont abolis, défendus.
Quelques exemples entre mille : le duc d’Aiguillon est désormais M. Vignerot; la marquise de Coigny Mme Franquetot, le duc de Caraman M. Riquet, le marquis de Mirabeau Riquetti etc ... etc ...

Luxembourg, c'est le nom de l’aboyeur du Théâtre-Français, s'en offense . Pendant vingt ans, avec délectation et fierté, il a eu plein la bouche de ces noms à tiroirs, de ces titres ronflants. Peut-être croyait-il sentir déteindre un peu sur lui l'importance et la gloire de tous ces ci-devants ?

Quoi ! Il faudrait qu'il annonce dorénavant des Dupont, Durand, Moulin, Martin ?!!
Fi donc ! il donne sa démission .   Eventaille  Eventaille  Eventaille

( source : les Goncourt )

Gouverneur Morris a écrit:J'imagine que la scène se passe après la promulgation du décret du 19 juin 1790, dont je vous offre le texte exact :



Vicq d Azir a écrit:Oui, cette chronologie est importante : le décret de juin 90 se situe juste avant la Fédération. Il est pris un peu dans l’indifférence générale, dans le droit fil du 4 août, avec l’appui de la jeune noblesse ET des futurs Feuillants (Barnave, Lameth). Mais avec la désapprobation de la noblesse militaire et de la noblesse de Province (malheureusement tous divisés). Et la désapprobation du Roi, qui ne peut rien...

Idea En complément, je cite un extrait d'un article publié sur le net...

L’Assemblée constituante, dans sa séance du 19 juin 1790, compléta l’œuvre qu’elle avait commencée dans celle du 4 août 1789, supprimant la noblesse héréditaire et toutes les qualifications qui en dérivent.





Cette proposition, faite par un membre obscur, fut aussitôt appuyée par Charles de Lameth, de La Fayette, de Noailles, Mathieu de Montmorency, et chacun d’eux se fit gloire d’en amplifier le sens et l’étendue.
(...)

La suppression des mots fut plus sensible à l’aristocratie que ne l’avait été celle des choses : la séance du 19 juin détermina plus que toute autre son émigration et ses attaques.
Dans le nombre des propositions, Lepelletier de Saint-Fargeau avait fait celle de renoncer aux noms de terres, que plusieurs familles portaient depuis des siècles, pour reprendre les anciens noms patronymiques. Ainsi les Montmorency se seraient appelés Bouchard ; La Fayette Mothié ; Mirabeau Riquetti.

Le lendemain du jour où le décret fut porté, les journalistes imprimèrent, dans le compte des séances, Riquetti l’aîné, au lieu du comte de Mirabeau.
Celui-ci s’approcha, furieux, des écrivains présents à l’Assemblée, et leur dit : Avec votre Riquetti, vous avez désorienté l’Europe pendant trois jours.
(...)

Dix-huit ans après l’abolition de l’ancienne noblesse, Bonaparte en créait une nouvelle (1er mars 1808), et, six ans plus tard, la Charte les consacrait toutes les deux, chez ce même peuple qui avait déclaré n’en plus vouloir aucune.

* Source et article complet : https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article7954


Gouverneur Morris a écrit:
Et pour parfaire l'humiliation, l'Assemblée prenait le même jour un décret pour récompenser les vainqueurs de la Bastille Suspect
Je trouve cela très bien !! Eventaille
Et voir aussi notre sujet sur l'idée d'une noblesse française ou l'usage de ces titres, aujourd'hui...

Arrow Ici : La noblesse française existe-t-elle toujours ?
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11332
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Vicq d Azir le Lun 09 Juil 2018, 16:17

C’etait suicidaire, et annonçait la suite. Et cette stupide jeune noblesse française, qui scie la branche sur laquelle elle était assise...
Une fois encore, Louis XVI ne fait rien : il avait l’occasion de créer une noblesse au mérite, entre autre pour honorer les vrais patriotes...
avatar
Vicq d Azir

Messages : 1084
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 70
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Mme de Sabran le Lun 09 Juil 2018, 16:27

La nuit, la neige a écrit:
Le lendemain du jour où le décret fut porté, les journalistes imprimèrent, dans le compte des séances, Riquetti l’aîné, au lieu du comte de Mirabeau.
Celui-ci s’approcha, furieux, des écrivains présents à l’Assemblée, et leur dit : Avec votre Riquetti, vous avez désorienté l’Europe pendant trois jours.

Oui ! Les Goncourt citent ce mot de Mirabeau .
C'est vrai que c'est cocasse . Eventaille

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 33996
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Gouverneur Morris le Lun 09 Juil 2018, 17:26

La nuit, la neige a écrit:
Gouverneur Morris a écrit:
Et pour parfaire l'humiliation, l'Assemblée prenait le même jour un décret pour récompenser les vainqueurs de la Bastille Suspect
Je trouve cela très bien !! Eventaille

Les titres anciens sont supprimés et interdits, et celui de Vainqueur de la Bastille créé le même jour 





Voici le texte du décret qui distingue cette nouvelle aristocratie révolutionnaire :




avatar
Gouverneur Morris

Messages : 4158
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Mme de Sabran le Lun 09 Juil 2018, 17:37

Oui, d'accord, mais ce n'est pas un titre, et encore moins héréditaire . C'est simplement une distinction.
Et, quand on relit Chateaubriand, on se demande vraiment hum ! pourquoi ? il n'y a pas de quoi s'extasier, pas d'exploit accompli .
La propagande révolutionnaire a besoin de se fabriquer des héros.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 33996
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Gouverneur Morris le Lun 09 Juil 2018, 17:55

Mme de Sabran a écrit:Oui, d'accord, mais ce n'est pas un titre, et encore moins héréditaire   .    C'est simplement une distinction.

Il est pourtant écrit, et le qualificatif retenu n'est pas anodin à mon sens :

[...] dans tous les actes qu'ils passeront, il leur sera permis de prendre le titre de Vainqueur de la Bastille

On fait donc juridiquement de ce titre un élément de l'état civil, du patronyme. Ce le jour même où l'on supprime à la noblesse les siens Wink
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 4158
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Mme de Sabran le Lun 09 Juil 2018, 19:01

Gouverneur Morris a écrit:
Mme de Sabran a écrit:Oui, d'accord, mais ce n'est pas un titre, et encore moins héréditaire   .    C'est simplement une distinction.

Il est pourtant écrit, et le qualificatif retenu n'est pas anodin à mon sens :

[...] dans tous les actes qu'ils passeront, il leur sera permis de prendre le titre de Vainqueur de la Bastille

On fait donc juridiquement de ce titre un élément de l'état civil, du patronyme. Ce le jour même où l'on supprime à la noblesse les siens Wink

C'est curieux . Ce titre n'est pas arboré comme un titre nobiliaire par lequel on s'adresse à une personne " Bonjour, comte " par exemple .
Personne ne dira " Bonjour, vainqueur de la Bastille ".
Et, sauf à se le tatouer sur le front ou s'en vanter à tout va, c'est une distinction qui reste confidentielle .
En revanche, elle pourrait être mentionnée sur une carte de visite .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 33996
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Gouverneur Morris le Lun 09 Juil 2018, 19:17

Enfin bref le jour où elle supprime les titres des anciens oppresseurs, la Constituante en crée un nouveau pour les vainqueurs, c'est amusant et bien calculé Eventaille
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 4158
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Vicq d Azir le Lun 09 Juil 2018, 19:19

Pour les vainqueurs et futurs oppresseurs ...(voir la fable des grenouilles qui veulent changer de Roi...)
avatar
Vicq d Azir

Messages : 1084
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 70
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Noblesse française, les titres nobiliaires et leur abolition...

Message par Mme de Sabran le Lun 09 Juil 2018, 19:30

Gouverneur Morris a écrit:Enfin bref le jour où elle supprime les titres des anciens oppresseurs, la Constituante en crée un nouveau pour les vainqueurs, c'est amusant et bien calculé Eventaille

N'est-ce pas ! Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing


Il y avait moyen aussi d'arborer avantageusement cette médaille :


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 33996
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum