Le Mariage de Figaro, de Beaumarchais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Mariage de Figaro, de Beaumarchais

Message par Mme de Sabran le Mer 07 Déc 2016, 15:25

study

Les Liaisons si dangereuses soient-elles, les Liaisons ne sont pas le seul brûlot littéraire de notre fin XVIIIème !  
Que dire du Mariage de Figaro  !

Jamais pièce n'avait eu avènement plus difficile .  Nous connaissons tous par coeur le mot de Louis XVI  : « C'est détestable ; cela ne sera jamais joué. Il faudrait détruire la Bastille pour que la représentation de cette pièce ne fût pas une inconséquence dangereuse.  Cet homme se joue de tout ce qu'il faut respecter dans un gouvernement.   »


En général, nous zappons toujours la première partie de son titre La folle journée, enfin vous peut-être pas mais moi si  ...    Hop!





La Folle Journée, ou le Mariage de Figaro est une comédie en cinq actes de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais écrite à 46 ans en 1778.    :n,,;::::!!!:



 Elle devait être lue à la Comédie-Française en 1781,  mais aussitôt sanctionnée par la censure et la condamnation sans appel de Louis XVI, la représentation est annulée..





 
Mémoires de Madame Campan.



Le comte de Vaudreuil tenait à Gennevilliers un salon littéraire où philosophes et scientifiques se confrontaient avec insolence aux encyclopédistes frondeurs. C’est en ces lieux que fut représenté pour la première fois le 26 septembre 1783 « Le mariage de Figaro ».
La pièce est considérée, par sa dénonciation des privilèges archaïques de la noblesse, comme l’un des signes avant-coureurs de la Révolution française.  




La légende indique que c'est l'entrée d'une salle aménagée du château de Gennevilliers ayant appartenu au duc de Richelieu pour la première représentation du Mariage de Figaro.


le 27 septembre 1783 à 9 heures.




En effet l'apostrophe de Figaro  ....
 Parce que vous êtes un grand Seigneur, vous vous croyez un grand génie !... Noblesse, fortune, un rang, des places : tout cela rend si fier ! Qu'avez-vous fait pour tant de biens ? Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus ; du reste, homme assez ordinaire ! tandis que moi, morbleu ! perdu dans la foule obscure, il m'a fallu déployer plus de science et de calculs pour subsister seulement, qu'on n'en a mis depuis cent ans à gouverner toutes les Espagnes

...  est rien moins qu'un appel à la Révolution .  
Moins connue mais pourtant explicite est la saillie de Rosine :
Est-ce que les femmes de mon état ont des vapeurs, donc ? c'est un mal de condition qu'on ne prend que dans les boudoirs ...

Il me semble me souvenir que c'est dans Le Barbier de Séville que Marie-Antoinette campa Rosine sur la scène du petit théâtre privé de Trianon .
Oui, confirme WIKI, ce fut son dernier rôle connu lors de la représentation du 15 septembre 1785, à laquelle assista l'auteur, Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais. Ah bon ? Ce fut pendant les répétitions de cette pièce qu'éclata l'affaire du collier de la reine.


Danton dira plus tard du Mariage que « cette pièce a tué la noblesse ».  

Louis XVI, par lettre de cachet, avait interdit sa représentation sur les scènes publiques. Pourtant c’est toute la fine fleur de la Cour qui se rendit dans le plus grand apparat à cette fête de Gennevilliers sur l'invitation de Vaudreuil.

http://www.gennevilliers-tourisme.com/chroniques-pere-gegene-le-chateau-de-gennevilliers.html





Mademoiselle Contat  
dans le rôle de la jeune Suzanne qu'aime Figaro !









 Donnée donc d'abord en privé  chez Vaudreuil en 1783,  
 la première représentation officielle publique n'eut lieu que le 27 avril 1784 au théâtre de l'Odéon, après plusieurs années de censure .


;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;      



Ce fut un triomphe, un événement, et l'occasion de polémiques. Chef-d’œuvre du théâtre français et universel, le Mariage est une satire de la société inégalitaire et de la justice vénale d'Ancien Régime.


« Nous étions tous des novices, dira Vaudreuil ; il est bien aisé de songer à élever des digues le lendemain d’une inondation, mais qui s’en occupe la veille ? »





J'ai moi-même (  :  )  joué le Mariage de Figaro, à Beloeil, en compagnie du prince de Ligne, sa belle-fille Hélène, le chevalier de Boufflers et mes enfants :




Je crois entendre le prince !   Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing




Consécration suprême, Mozart s'empare de Figaro !!!  






Le Nozze di Figaro, voilà l’un des opéras les plus miraculeux du répertoire, peut-être même le plus parfait jamais écrit. Le génie de Mozart irradie la faconde de son librettiste Lorenzo Da Ponte, qui a gratté le sulfureux Mariage de Figaro de Beaumarchais pour en exalter la part la plus humaine. L’intrigue, drôle entre toutes, est menée tambour battant et s’enrichit de péripéties qui servent à la perfection l’équilibre des quatre actes. Mais derrière l’humour et le piquant des situations, ici la colère de Figaro, là l’arrogance du Comte, ailleurs la malice de Susanne ou la mélancolie de la Comtesse, Mozart sonde les âmes et les cœurs et verse une indicible nostalgie sur ces jeux de l’amour et du hasard ; c’est Mozart le véritable dramaturge de ses Noces, glissant, dans une narration lumineuse, des airs qui se transforment en duos, des duos en trios, des trios en tutti, avec une invention mélodique vertigineuse, toujours jaillissante et renouvelée. Un opéra qui porte bien son nom de Folle journée, rythmé par la grâce, profond comme la vie, universel comme sait l’être Mozart.

https://www.opera-online.com/items/works/le-nozze-di-figaro-mozart-da-ponte-1786



Evidemment, deux siècles plus tard, le Mariage de Figaro fait toujours un tabac !!!  :n,,;::::!!! :n,,;::::!!!:


Dernière édition par Mme de Sabran le Mer 07 Déc 2016, 17:23, édité 1 fois

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mariage de Figaro, de Beaumarchais

Message par MARIE ANTOINETTE le Mer 07 Déc 2016, 17:18

J'ai eu le très grand bonheur de voir plus de 17 fois dans la même saison le MARIAGE au théâtre de l'ODEON sous la direction de JEAN LOUIS BARRAULT - non seulement de la salle, mais aussi des coulisses, les cintres et tout endroit possible et inimaginable.
La distrisbution était prestigieuse
DOMINIQUE PATUREL.......................FIGARO
ANNE DOAT...................................SUZANNE
JEAN DESAILLY.............................. LE COMTE
SIMONE VALERE............................. LA COMTESSE

Et sous le sceau du secret, j'ai même fait une figuration sous cape pendant le procès, voir vivre une salle est impressionnante, le silence, les respirations !!!!!

MARIE ANTOINETTE :
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 2631
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 71
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mariage de Figaro, de Beaumarchais

Message par Mme de Sabran le Mer 07 Déc 2016, 17:34

WOW !!! Vous parlez d'une distribution de prestige !
Quelle chance vous avez !!! cheers
Seule différence avec le casting du Chevalier de Maison Rouge : Annie Ducaux au lieu de Simone Valère.
Tous ces souvenirs que vous avez engrangés autrefois feraient de super Mémoires !!! Saisissez-vous de votre plume d'oie, chère Marie-Antoinette ! :n,,;::::!!!:

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mariage de Figaro, de Beaumarchais

Message par CLIOXVIII le Mer 07 Déc 2016, 20:01

"Parce que vous êtes un grand Seigneur, vous vous croyez un grand génie !... Noblesse, fortune, un rang, des places : tout cela rend si fier ! Qu'avez-vous fait pour tant de biens ? Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus ; du reste, homme assez ordinaire ! tandis que moi, morbleu ! perdu dans la foule obscure, il m'a fallu déployer plus de science et de calculs pour subsister seulement, qu'on n'en a mis depuis cent ans à gouverner toutes les Espagnes"
Ce début de tirade apprise tous les ans par mes élèves (et joliment déclamé par beaucoup ) .Very Happy
avatar
CLIOXVIII

Messages : 2337
Date d'inscription : 22/12/2013
Localisation : Paris, Venise, Bath....

http://lesmenus-plaisirs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mariage de Figaro, de Beaumarchais

Message par Mme de Sabran le Dim 11 Déc 2016, 16:26

Et cette bonne et excellente baronne d'Oberkirch lève les yeux au ciel :

Ces grands seigneurs applaudissant le Figaro se frappaient eux-mêmes au visage, riaient à leurs propres dépens, et, ce qui est pire, faisaient rire les autres. Ils s'en repentiront plus tard ! ... Beaumarchais a présenté leur propre caricature et ils ont répondu : " C'est cela, nous sommes exactement comme cela ! " :n,,;::::!!!:
Quel étrange aveuglement !

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mariage de Figaro, de Beaumarchais

Message par Mme de Sabran le Dim 02 Avr 2017, 11:23

Où Sophie von La Roche  
nous dit que Beaumarchais était un philanthrope !


On a beaucoup parlé aujourd'hui de Beaumarchais, qui est devenu l'idole de la nation avec sa pièce malicieuse " Les Noces de Figaro ". Le voilà qui se retrouve tout à coup en prison, non pas parce que son Figaro aurait porté atteinte aux bonnes moeurs, mais parce que son humour a blessé l'amour propre d'un homme respecté. ( ) Ce qui toutefois est le plus douloureux pour les Parisiens, c'est que son Figaro après quatre-vingt-deux représentations est désormais interdit . Moi aussi, je déplore cet état des choses, pour la bonne raison que Beaumarchais, considérant le succès inattendu de cette pièce, voulait consacrer aux pauvres une partie des revenus provenant de ce passe-temps des riches, en augmentant de trente mille livres de ses propres deniers, la recette de la journée qui lui était réservée . Le but était d'instituer un fonds pour aider les pauvres, notamment ceux qui sont obligés de gagner leur pain loin de leur foyer et dont la femme, quand elle est l'épouse d'un artisan ou d'un artiste, doit alors confier son enfant à une nourrice. Finalement ces gens n'arrivent pas à gagner suffisamment d'argent pour payer la nourrice qui s'en plaint alors auprès des autorités et obtient parfois l'incarcération du père ou de la mère du nourrisson, ce qui ne fait qu'augmenter la misère des parents et peut achever ( Shocked ) non seulement le nourrisson mais jusqu'aux aînés. Monsieur Beaumarchais, par humanité, voulait utiliser l'intérêt de son capital, et grâce à cette contribution encourager la générosité des riches pour dédommager ces mères pauvres, pendant les couches et pendant la période où elles nourriraient elles-mêmes leur enfant au lieu d'avoir à payer une nourrice. Il espérait ainsi maintenir en bonne santé la mère et les enfants et donner au père la possibilité de continuer sans obstacle à travailler pour sa famille. Maintenant ce beau dessein se trouve entravé, et les pauvres restent dans la gêne telle qu'ils l'ont toujours connue .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27320
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mariage de Figaro, de Beaumarchais

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum