Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Invité le Jeu 02 Avr 2015, 22:32

C'est à lui que je pensais, en effet, en postant cette image ! Very Happy

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Invité le Dim 10 Mai 2015, 20:01

Une scène du tournage de Marie-Antoinette de W.S. Van Dyke (1938):


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Mme de Sabran le Dim 10 Mai 2015, 21:33

... ma première rencontre avec Marie-Antoinette .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28436
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par MARIE ANTOINETTE le Lun 11 Mai 2015, 10:09


j'ai acheté cette photo car je trouve que le photographe a saisi l'action au moment où les personnages font une belle révérence et les robes tombent grâce à leur panier, comme des corolles de fleurs sur le sol.

Malgré le noir et blanc c'était mon petit bouquet du jour !!!!

MARIE ANTOINETTE
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 2748
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 71
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Invité le Lun 11 Mai 2015, 10:45

Des fleurs, de couleur ou blanches, font toujours notre bonheur ! Very Happy
Merci, chère MARIE ANTOINETTE

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Invité le Lun 11 Mai 2015, 11:34

Smile BRAVO !!!!! je suis fascinée par ce fil et sous le charme de Norma Shearer, qui a dans les expressions, les sourires, quelque chose du charisme de Marie-Antoinette;
Les toilettes sont divines, c'est passionnant ! :\\\\\\\\:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Invité le Jeu 30 Juil 2015, 17:42

Marie-Antoinette (W.S. Van Dyke, 1938)



Sous les feux hollywoodiens, Marie-Antoinette est au centre d'une flamboyante épopée intime et historique.

Article de Justin Kwedi

 

Hollywood revisite avec brio l'Histoire de France dans ce Marie-Antoinette qui incarne avec Autant en emporte le vent (Victor Fleming, 1939) la grande épopée romanesque de la fin des années 1930 pour la MGM, autant au niveau des moyens déployés que de l'immense succès rencontré par le film. Marie-Antoinette fut le dernier projet d’Irving Thalberg, qui décéda en 1936, et de son épouse et star de la MGM Norma Shearer qui, malgré sa peine et les accusations répétées de favoritisme, en assurera l'accomplissement. Divisé en deux parties, le film, bien que très fidèle aux évènements, brode dans sa première partie les faits de la façon la plus captivante qui soit tandis que la seconde partie, centrée sur la Révolution, suit dans une marche funeste et implacable la grande Histoire. Le prologue narre donc le mariage et la découverte de la cour de France par Marie-Antoinette. Du jeu d'adolescente délurée de Norma Shearer au faste déployé pour les grandioses séquences d'arrivée à la cour et de noces du couple de dauphins, tout semble fait pour nous plonger dans une atmosphère de pur conte de fées. Magnificence des costumes, photographie immaculée et figurants à perte de vue, le charme ne va brutalement s'interrompre que lorsque l'on découvrira l'air benêt, l'allure lourde et la diction hésitante du futur Louis XVI, incarné par Robert Morley. Ce dernier réalise une prestation étonnante, pitoyable et risible, puis, progressivement, de plus en plus touchante dans cette figure pathétique d'homme enfant paisible aux habits trop grands pour lui. Il est comme extérieur à cette cour par sa simplicité, son manque d'ambition, tout comme le sera Marie-Antoinette lorsqu'elle sera progressivement isolée de par son statut d'étrangère - ce même si ensemble, ils finiront par nouer une sorte d'affection fraternelle.
 


Si elle ne peut être une épouse et une dauphine aimée du peuple, elle sera l'égérie de Paris ; à W.S Van Dyke de nous plonger dans un montage virtuose pour un tourbillon de fêtes et de plaisirs tapageurs où Adrian et Gile Steele s'en donneront à cœur joie dans les costumes et atmosphères extravagants. Cependant, malgré les frivolités, il est à noter que le scénario dépeint efficacement les jeux de pouvoir de la cour, que ne maîtrise pas Marie-Antoinette, cible facile et trop naïve pour comprendre le double jeu de ses « alliés » - belle et perfide Comtesse du Barry (Gladys George), savoureux Duc d'Orléans fourbe et séducteur incarné par un Joseph Schildkraut méconnaissable poudré et en perruque. Dans ce monde de faux-semblants, le seul qui lui dira la vérité quand elle se fourvoiera, la réconfortant même le temps d'une - courte - disgrâce, sera le Comte de Fersen (Tyrone Power). Le script sera d'ailleurs d'une fatalité parfaite en instillant cet amour à Marie-Antoinette, qui l'espérait et sera ainsi prête à renoncer à la reconnaissance et à l'amour de son mari précisément au moment où ils sont à portée de main. La scène de déclaration entre le Comte de Fersen et Marie-Antoinette est superbe, Norma Shearer étant touchante d'abandon tandis que Tyrone Power est admirablement mis en valeur dans cette beauté juvénile et sincère dont on ne peut douter, une ellipse savante suggérant pour conclure leur unique nuit passée ensemble - Roi et Reine devenant mari et femme avec des enfants après cette scène... W.S. Van Dyke annonce la seconde partie ténébreuse avec cette scène de couronnement funeste qui s'éloigne de l'éclat qui a prévalu jusqu'alors.
 


Réponse austère à l'opulence qui a précédé, cette seconde partie apparaît comme une punition venant sanctionner l'indifférence face aux souffrances du peuple, un montage avec une voix off inquisitrice la soulignant lourdement. La Reine centralise la haine des nobles et quelques-unes de ses mésaventures, comme « l'Affaire du collier », annonceront sa chute prochaine. La narration s'avère alors moins aventureuse et surprenante, W.S. Van Dyke ne maintenant notre attention qu'en insufflant une atmosphère pesante, claustrophobe, ainsi qu'en s'en tenant au jeu puissant de Norma Shearer, jusqu'à cet incroyable final où sur le point d'être guillotinée, on la découvre vieillie et totalement brisée par les épreuves - toute cette dernière scène cédant à un symbolisme issu du muet. Les responsabilités de Marie-Antoinette auront été soulignées dans la première partie tandis que les séquences finales donneront lieu à des séquences illustrant les facettes les moins valeureuses de la Révolution à travers les opportunistes et revanchards cédant à la barbarie et à la cruauté afin de servir leur ambition. Quelques scènes sont à ce titre marquantes, comme l'assaut de Versailles par les révolutionnaires face à une famille royale sans défense, ou les touchants derniers instants en famille de Louis XVI - scènes qui donneront définitivement plus de crédit à la prestation de Robert Morley, plus fine qu'il n'y paraît. En somme, une fresque réussie, à la vision pas si éloignée de celle, plus récente, de Sofia Coppola.

 



 Justin Kwedi




Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par MARIE ANTOINETTE le Ven 31 Juil 2015, 17:54

En faisant une recherche dans mes ouvrages consacrés à la Révolution au Cinéma  - j'ai trouvé dans la note sur le film de 1938 que les scènes se rapportant à la révolution avaient été dirigées par JULIEN DUVIVIER  exilé aux USA.

MARIE ANTOINETTE



PS MAJESTÉ merci pour les photos des comédiennes qui ont été MARIE ANTOINETTE car j'ai pu compléter mon gros dossier sur le sujet par de nouvelles trombines.
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 2748
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 71
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Invité le Ven 31 Juil 2015, 18:03

Très beau film ! ( enfin, j'en juge par les photos ! ) c'est autre chose que Sofia Coppola......

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Mme de Sabran le Ven 31 Juil 2015, 18:07

C'est tout le charme du noir et blanc ! Very Happy
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28436
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Invité le Ven 31 Juil 2015, 18:23

C'est vrai, Eléonore !! (  mais pas que ! la mère Coppola grrr !   )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Invité le Ven 31 Juil 2015, 21:02

Mme de Sabran a écrit:C'est tout le charme du noir et blanc ! Very Happy
Tu trouves ce film si formidable, toi ? Shocked

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Mme de Sabran le Ven 31 Juil 2015, 21:09

J'étais toute petite, je découvrais Marie-Antoinette .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28436
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Invité le Ven 31 Juil 2015, 21:14

Il s'agit donc d'une appréciation nostalgique : 

Parce qu'historiquement il annonce plutôt film de Coppola : : : 


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Invité le Dim 13 Sep 2015, 16:34

Sydney Guilaroff, coiffeur de la Metro Goldwyn Mayer, avec les perruques qu'il a créées pour le film Marie-Antoinette de 1938. Consultant de Marilyn Monroe et de Grace Kelly (qui fut par lui apprêtée le jour de son mariage avec le Prince Rainier III), Guilaroff il travailla aussi pour d'autres grandes productions comme Autant en emporte le vent, Le Magicien d'Oz, Ben HurRosermary ' s baby.





Pour le film Marie-Antoinette Guilarroff fit un voyage en France avec le  costumier, Adrian, pour des recherches historiques de mode du XVIIIème siècle.




Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antointte Van Dyke

Message par La nuit, la neige le Mer 23 Sep 2015, 21:31

Le 30 septembre prochain, à Calabasas (Etats-Unis), sera organisée une vente aux enchères spéciale "Hollywood".

A cette occasion, les amateurs pourront trouver quelques lots autour du film "Marie-Antoinette" de Van Dyke, avec Norma Shearer et Tyrone Power, et notamment :

- Quelques supports promotionnels d'alors....









Mais surtout, l'une des robes portées par l'actrice... Wink

- 723. Norma Shearer Marie Antoinette screen-worn dress. (MGM, 1938)
In vintage fine condition.
Estimation : 30 000 - 50 000 USD  0033_r10





Description :

Vintage opulent black velvet and lace 2-piece period gown worn by Norma Shearer as the title character in the period epic Marie Antoinette.
Trimmed in gathered black and silver bullion lace along neckline, lace tiered sleeves and hem with velvet ribbon details at shoulders. Silver and black ribbon brocade ornamentation cascades down the front of the voluminous skirt with tiered lace at bottom front hem, and severe bustle measuring a full 38 x 20 in. with internal lattice boning armature. Bodice and skirt with hook and eye back closures. Interior silk lining present and intact with some separation at seams. Exhibiting a 2 in. separation to right back sleeve at shoulder. Some wear and rubbing where bodice meets skirt, and sensitive, nearly undetectable repair to some areas.

The lavish production of Marie Antoinette was extravagant, with a multi-million-dollar budget and some 2,500 costumes.
More than 50 women were hired to produce the hand-embroidered and sequined gowns seen on screen
. The understructures for the gowns, some more than 6 feet wide, were made in the studio’s machine shop, and many of the fabrics used to create the costumes were commissioned and woven in Lyon, France.

Designer Adrian began his research into the period with a journey to the Royal Archives in Vienna. Effectively, he recognized that the French court during Antoinette’s reign was a gilded menagerie for gaudy fashions and he was determined to recreate this magnum opus in frivolity to its last detail on celluloid.
To this end, Adrian designed literally thousands of costumes – most of them very cumbersome to maneuver in, with 34 being worn by Norma Shearer alone. Purchasing mass quantities of silk, embroidered velvets and gold and silver lace, Adrian also hired a small army of French seamstresses to recreate the patterns worn by the real Antoinette, and employed a milliner from Russia’s Imperial Opera Company to provide guidance for hats and headdresses.
Weighing in at just under 110 pounds, Shearer’s wedding dress in the film – with its 500 yards of hand-embroidered white satin covering a steel-wired harness specifically manufactured for the occasion, added a staggering 108 pounds to her 5 foot 3 inch frame.
This regal black gown, of vintage materials, some no longer existing, is showcased in the scene when Marie learns that the King is dead and she is now the Queen of France.







Arrow Source et catalogue de la vente, ici : https://www.profilesinhistory.com/wp-content/uploads/2015/10/Hollywood74web.pdf
avatar
La nuit, la neige

Messages : 9368
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Invité le Mer 23 Sep 2015, 22:16

Oh oh! Est-ce inconvenant, chère MARIE ANTOINETTE, si je pense à vous en lisant cette annonce?


Bien à vous. :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par MARIE ANTOINETTE le Jeu 24 Sep 2015, 15:56

cher MAJESTE - merci de penser à ma modeste collection, mais je constate que la robe achetée il y a quelques années dans une vente à Hollywood a pris quelques dollars de plus !!!!!!
en regardant les documents présentés ci-dessus je constate que j'en possède un grand nombre - le programme , les photos, les affiches et encore d'autres dont un exemplaire du scénario , le costume du dauphin au temple etc... et que les prix ont tendance à s'envoler ..............

par curiosité pourriez-vous me communiquer les références internet de cette vente !!!!!!
MARIE ANTOINETTE Smileàè-è\':
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 2748
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 71
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par MARIE ANTOINETTE le Jeu 24 Sep 2015, 16:24

MAJESTE, avec ce souci de faire apparaitre normalement les sujets, j'ai pu trouver le vendeur de ces documents !!!!! il s'agit de la société à laquelle j'ai acheté la robe et d'autres souvenirs  -  j'ai reçu récemment de cette société un gros catalogue de vente concernant........des objets de science fiction, et point ce catalogue fort intéressant, mais pas pour ma bourse  !!!!!!!je confirme que ma collection du 1938 est déjà fort complète ..........ce mois ci j'ai acheté deux photos qui vous ont été mises sur le FORUM  - l'arrivée à VERSAILLES de 1938 + un portrait de NINA FOCH en MARIE ANTOINETTE dans le film SCARAMOUCHE pour un prix correct, même venant d'un vendeur californien.

MARIE ANTOINETTE
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 2748
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 71
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Invité le Jeu 24 Sep 2015, 16:45

Je ne me trompais donc pas tout-à-fait quand même : 


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par MARIE ANTOINETTE le Sam 26 Sep 2015, 17:44

Je suis tombée ce jour sur le B... sur un dossier consacré à film avec quelques découvertes intéressantes
trois marionnettes , je possède le couple mais j'ai retiré les fils pour leur rendre la liberté


Restauration par des professionnelles d'une robe du film de 1938 - la mienne n'a pas été restaurée par des mains si qualifiées.


MARIE ANTOINETTE
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 2748
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 71
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Comtesse Diane le Sam 26 Sep 2015, 18:04

Impressionnant travail, rien qu'à regarder !  Very Happy

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 5969
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par vivelareine le Jeu 08 Oct 2015, 16:45

Voici plus de marionnettes pour la promotion du film!



avatar
vivelareine

Messages : 26
Date d'inscription : 22/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par fleurdelys le Ven 09 Oct 2015, 14:07

Merci ! vivelareine ces pauvres marionnette sont en mauvais état.
avatar
fleurdelys

Messages : 702
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 47
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par MARIE ANTOINETTE le Ven 09 Oct 2015, 15:47

Si vous remontez dans le sujet à la date du 12 Avril 2015 vous trouverez ma marionnette bien installée dans mon intérieur, qui, comme le Roi est en parfait état  - j'ai eu de la chance - car la robe, elle, a subi les outrages du temps que j'ai pu réparer au mieux de mes capacités.

MARIE ANTOINETTE
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 2748
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 71
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Antoinette (1938) de W. S. Van Dyke

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum