La symbolique solaire dans les jardins du château de Versailles

Aller en bas

La symbolique solaire dans les jardins du château de Versailles

Message par Mme de Sabran le Dim 05 Fév 2017, 16:29



   
La symbolique solaire dans les jardins du château de Versailles



par Laurent Malonda






Louis XIV (1638-1715) est dans l'Histoire de France le " Roi-Soleil ", un souverain orgueilleux et belliqueux, qui impose à son royaume et à l'Europe son pouvoir absolu par la soumission et la guerre. Dès le début de son règne personnel en 1661, il choisit le soleil pour emblème et il met son pouvoir en scène dans une stricte étiquette qui règle la vie de la Cour et dans le dessin très rigoureux et géométrique des jardins de Versailles.

1. UN ROI ABSOLU DE DROIT DIVIN

À la mort du cardinal de Mazarin en 1661, Louis XIV décide de gouverner personnellement, sans Premier ministre. L'arrestation de Nicolas Fouquet, surintendant des Finances, quelques mois plus tard, laisse le roi libre d'établir une monarchie absolue de droit divin.
Le sacre du jeune roi à Reims en 1654 lui donne un véritable caractère religieux. Le jeune souverain reçoit les symboles du pouvoir que sont la couronne, le sceptre, la main de justice, le manteau, l'anneau, et l'épée. Comme tous ses prédécesseurs, Louis XIV reçoit l'onction et le pouvoir de Dieu de guérir les écrouelles : le roi est thaumaturge.
Le jeune roi a conscience de sa puissance et il ne cessera de la mettre en scène tout au long de son règne.
Profondément marqué par la révolte des Grands seigneurs lors de la Fronde (1648-1653), Louis XIV a un immense orgueil qui se traduit dans le choix de son emblème, le soleil, et de sa devise, " Nec pluribus impar " (N'a pas d'égal, Supérieur à tous, Au-dessus de tous...).
Il doit posséder un palais à la hauteur de sa politique et lance dès 1661 les travaux d'agrandissement du petit château qu'il a hérité de son père à Versailles. Le roi engage les artistes-bâtisseurs de Vaux-le-Vicomte, le château de Fouquet : l'architecte Le Vau, le peintre Le Brun et Le Nôtre, architecte des jardins.
Le monarque dirige tout et n'hésite pas à corriger les plans et les esquisses des artistes. Le château qui sort de terre sur la colline de Versailles, autour du relais de chasse de Louis XIII, doit réfléchir le pouvoir et la puissance. Louis XIV devient Apollon-Phoïbos, divinité de la beauté, des arts et du soleil.

2. L'AXE SOLAIRE

Le roi met en scène son pouvoir de monarque absolu en organisant l'espace de sa nouvelle résidence autour de l'astre solaire et de son axe Est-Ouest correspondant à sa trajectoire dans le ciel du lever jusqu'au coucher. Cet axe est divisé en deux parties : l'axe royal et l'axe apollonien.






a. L'axe royal

L'ancien village de Versailles est détruit. Ses habitants sont déplacés de plusieurs lieues et la " ville nouvelle ", avec ses hôtels particuliers et ses communs (écuries, cuisines, ...), est bâtie à l'Est, au Levant. L'axe royal ou axe politique est la représentation du pouvoir monarchique sur le royaume. Versailles est la capitale et le roi est en son centre.
L'extrémité ouest de l'axe royal est la Chambre du Roi, éclairée par les premiers rayons du soleil en été comme en hiver, tout au long de l'année.






La vie de la Cour est réglée par une stricte étiquette et la Chambre du Roi est au centre d'un cérémonial immuable. Chaque moment de la vie du souverain marque la place de chacun et fixe les rangs, certaines prérogatives étant liées à la naissance ou à la faveur royale.
Chaque matin, la Cour assiste au Lever du Roi.
A 7 h 30, le roi est réveillé par le premier valet, homme de confiance qui dort dans la chambre du monarque. Ce dernier est examiné par son médecin. Ce moment est appelé le Petit Lever au cours duquel quelques courtisans ont un rôle strictement défini : l'un aide le roi à sa toilette, un autre à s'habiller. Chacun espère un regard, une faveur.
A 8 h 15, le monarque se lève devant la Cour : c'est le Grand Lever. Dès cet instant, le roi vit en public devant une noblesse docile, humiliée depuis l'échec des Grands seigneurs lors de la Fronde.

b. L'axe apollonien

L'axe royal est ensuite poursuivi dans les jardins par l'axe apollonien, qui s'étend du château au Grand Canal, en passant par les bassins de Latone et d'Apollon. C'est la perspective majeure de Versailles que Le Nôtre a ouverte sur l'infini et qui conduit le regard jusqu'à l'horizon, de la Galerie des Glaces au delà du Grand Canal.





La jeunesse de Louis XIV et les symboles du pouvoir royal sont mis en scène dans les jardins dessinés par Le Nôtre. Leur aménagement profite de la pente naturelle de la colline sur laquelle est construite la résidence. Les travaux gigantesques de terrassement et de drainage, ainsi que les plantations dureront plus d'une dizaine d'années, transformant les bois, les prairies et les marécages en parterres, en jardins à la française, où le dessin rigoureux et géométrique doit mettre en valeur le château.

Les parterres du Nord, du Midi et d'Eau sont de vastes surfaces horizontales ou très légèrement inclinées, disposées sur différents niveaux et reliées entre eux par des escaliers ou des rampes en pente douce. Ils sont le prolongement du château et sont destinés à le mettre en valeur.





Le Parterre d'Eau ou Parterre occidental est composé de deux bassins rectangulaires reflétant la lumière et éclairant la façade de la Galerie des Glaces. La lumière est un élément très important du décor au même titre que la végétation. Dans la composition des jardins, Le Nôtre équilibre les masses d'ombre et de clarté.
Aux pieds de la Grande Galerie s'étendent les bassins, les sculptures et les bosquets représentant le royaume, à travers les fleuves et les rivières des provinces de France. Cette première partie des jardins représente le pouvoir, la symbolique du pouvoir sur l'ensemble du domaine royal qui se confond à la fin du XVIIe siècle à l'ensemble du royaume. Le roi peut admirer ou faire admirer à ses hôtes son royaume de la Grande Galerie, ou dès qu'il se promène.
Aux pieds des marches des Degrés s'ouvre un deuxième espace où les bassins et les sculptures représentent différents épisodes de la vie du souverain à travers la mythologie grecque et romaine.

Le bassin de Latone


Le premier grand bassin sur l'axe apollonien est celui de Latone, mère du dieu solaire Apollon-Phoïbos. La sculpture de la fontaine représente la transformation en grenouilles et en tortues, par Zeus, des villageois de Lycie qui avaient chassé Latone, enceinte d'Apollon et d'Artémis. Cette scène n'est pas uniquement la représentation du mythe grec. Elle rappelle un des épisodes les plus marquants de la jeunesse de Louis XIV : la Fronde entre 1648 et 1653. Latone est en réalité la reine-mère, Anne d'Autriche, chassée du Louvre en 1648 avec ses deux fils, le jeune roi Louis et son frère Philippe, le duc d'Orléans. La famille royale fuit vers Saint-Germain-en-Laye. Les grenouilles et les tortues sont les Parlementaires, le peuple de Paris et les Grands seigneurs qui refusent la politique du cardinal de Mazarin et le contrôle de l'administration royale dans les provinces. Le châtiment olympien rappelle l'écrasement de la Fronde en 1653 et le triomphe du monarque.
Cet épisode marquera à jamais le roi tout au long de son existence et sa volonté de surveiller la noblesse. Il est l'acte fondateur de toute la politique de Louis XIV et de sa volonté de soumettre la noblesse à son pouvoir.
La reine Anne d'Autriche-Latone est tournée au loin, à l'Ouest, vers le Bassin d'Apollon-Louis XIV.




Une première inversion dans l'axe solaire ?


Tournée vers l'est, la sculpture du Bassin, exécutée par Tuby en 1668, représente le dieu du soleil sortant de l'onde, assis sur un char tiré par quatre chevaux, tandis que quatre tritons soufflent dans des conques pour annoncer l'aurore. Apollon se prépare ainsi à effectuer sa course autour de la Terre.
Les deux bassins et les sculptures se font face.
Apollon-Phoïbos, incarnant le lever du soleil, est tourné vers le château, donc vers l'Est. Le soleil se lèverait-il à l'Ouest dans les jardins de Versailles? L'axe solaire serait-il inversé ? Le pouvoir absolu de Louis XIV peut-il le permettre ?

Les bassins des saisons : une seconde inversion ?

Une autre inversion des points cardinaux existe dans la disposition de fontaines dans les jardins.
Quatre pièces d'eau sont disposées de chaque côté de l'axe apollonien. Elles représentent des divinités grecques, incarnant les quatre saisons : Flore est le printemps, Cérès l'été, Bacchus l'automne et Saturne l'hiver.






Nous observons que les bassins des saisons les plus froides (automne et hiver) sont situés au sud, plus ensoleillé, et les bassins des saisons les plus chaudes (printemps et été) au nord, où les journées sont plus courtes et où le soleil nourricier est le plus faible. Le Nord et le Sud sont ainsi inversés ? Le pouvoir du roi peut-il bouleverser les points cardinaux ?
Les raisons de ces deux inversions sont toutefois différentes.


Les raisons symboliques et politiques de ces deux inversions


Certes le bassin d'Apollon montre le soleil se levant à l'Ouest, mais il ne faut pas voir ici une inversion " volontaire " de l'axe solaire. Le bassin délimite à l'Ouest les jardins, la partie du Grand Parc que le roi peut visiter en compagnie de la Cour et de ses hôtes. Au-delà s'allonge le Grand Canal jusqu'à l'horizon, vers les collines et la forêt où se couche le soleil. Le bassin d'Apollon est ainsi à l'image du château dominant la ville. Devant l'immensité située à l'Ouest qu'il éclaire de ses premiers rayons, il est le soleil Levant, la montée du roi sur le trône, son triomphe et son règne sur les cours étrangères. Le Roi-Soleil ne se couche pas. Son pouvoir ne faiblit jamais, ni sur les jardins de Versailles, la Cour, le royaume de France et le reste du monde. Enfin, le soleil doit être levant car le roi brille devant une cour obligée d'admirer son triomphe.
Toutefois, l'inversion des points cardinaux Nord et Sud dans l'implantation des bassins des quatre saisons est exigée par le souverain ; le Nord est au Sud et le Sud au Nord dans les jardins de Versailles où le soleil ne se couche jamais.
Une pièce d'eau au Sud-Est de celle d'Apollon est appelée le Miroir du roi et sa forme est très caractéristique. Ce bassin, aujourd'hui disparu, aménagé depuis le règne de Louis XVI en jardin à l'anglaise, forme avec l'ensemble des jardins un vaste miroir où le Roi-Soleil se reflète. Les rayons de son pouvoir sont renvoyés vers toutes les provinces du royaume, les cours étrangères et le monde par l'eau des bassins, des fontaines et du Grand Canal.



CONCLUSION

Reprenant une longue tradition allégorique romaine et byzantine, Louis XIV est le dieu du Soleil, des arts et de la beauté. La cérémonie du Lever du Roi est le symbole de ce culte solaire de la personne du roi.
Les jardins de Versailles sont un instrument de propagande politique. Ils sont l'écrin des fêtes et des fastes en l'honneur du roi et mettent en scène la monarchie absolue. Le Nôtre organise l'espace autour de l'axe solaire et s'appuie sur l'image du roi à travers Apollon-Phoïbos et la mythologie grecque et romaine dans les bassins, les parterres et les bosquets.
L'image du Roi-Soleil incarne la volonté du souverain de maîtriser la Nature (les pentes, les marais, les arbres et la végétation), qui repousse les limites de son royaume et qui inverse les points cardinaux, bouleversant ainsi l'axe des pôles.

Le pouvoir royal ne faiblit pas et le soleil ne se couche pas sur le royaume de France.

http://en.quetes.free.fr/archives/le_soleil/articles/laurentm_soleil.htm


Merci, Laurent !  :n,,;::::!!! :n,,;::::!!!:

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35183
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique solaire dans les jardins du château de Versailles

Message par Mme de Sabran le Dim 05 Fév 2017, 16:55

Jolie, n'est-ce pas, l'interprétation symbolique du Bassin de Latone  !  Very Happy
J'adore !

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35183
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique solaire dans les jardins du château de Versailles

Message par Lucius le Dim 05 Fév 2017, 17:12

Intéressante, cette idée du soleil qui ne se couche jamais.

Il faut remarquer néanmoins que l'identification à Apollon marque les débuts du règne, et que les jardins s'achèvent alors que la symbolique a déjà basculée vers Hercule, puis vers une représentation historique (moment par exemple où sont dessinés les parterres d'eau).

Dommage qu'il ne donne pas d'interprétation au changement d'orientation de la statue de Latone.
avatar
Lucius

Messages : 7874
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique solaire dans les jardins du château de Versailles

Message par Lucius le Dim 05 Fév 2017, 17:19

Concernant le parterre d'eau, il est amusant de constater que les rivières sont côté allée centrale et les fleuves aux extrémités du parterre, comme si l'amont était au centre, l'allée qui mène du château au jardin, et l'aval sur les cotés, comme si le passage principal irriguait le pays et par extension le monde (les rivières allant dans les fleuves qui vont dans les mers et océans).

Par contre, là encore, la polarité est inversée, les fleuves de l'ouest, Garonne et Loire, sont à l'est et les fleuves de l'est (et nord) Seine et Rhône sont à l'ouest. D'autre part les fleuves du nord (Seine et Loire) sont l'une au nord l'autre au sud et même chose pour les fleuves du sud.

Il y a évidement la possibilité que les groupes aient été déplacés par la suite, et que l'organisation primitive ait été bouleversée.
avatar
Lucius

Messages : 7874
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique solaire dans les jardins du château de Versailles

Message par Lucius le Dim 05 Fév 2017, 17:29

avatar
Lucius

Messages : 7874
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique solaire dans les jardins du château de Versailles

Message par Lucius le Dim 05 Fév 2017, 17:30

Ces inversions de polarités sont tout de même étonnantes, avec le char qui fait face à l'est .... une seconde course du soleil dit il ... intéressant.
avatar
Lucius

Messages : 7874
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique solaire dans les jardins du château de Versailles

Message par Lucius le Dim 05 Fév 2017, 17:31

Mme de Sabran a écrit:Jolie, n'est-ce pas, l'interprétation symbolique du Bassin de Latone  !  Very Happy
J'adore !  

Elle est ancienne. Mais je ne me souviens plus comment est interprété le changement d'axe de la statue.
avatar
Lucius

Messages : 7874
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique solaire dans les jardins du château de Versailles

Message par Mme de Sabran le Dim 05 Fév 2017, 17:42

Lucius a écrit:Intéressante, cette idée du soleil qui ne se couche jamais.

.

Oui, n'est-ce pas !   C'est même assez génial .  Very Happy
Tiens, cela me rappelle le Petit Prince et son Allumeur de réverbère !   :n,,;::::!!!:
Le soleil passe son temps à se coucher au contraire .  :  :  :




Lorsqu'il aborda la planète il salua respectueusement l'allumeur:

- Bonjour. Pourquoi viens-tu d'éteindre ton réverbère ?

- C'est la consigne, répondit l'allumeur. Bonjour.

- Qu'est-ce que la consigne ?

- C'est d'éteindre mon réverbère. Bonsoir.

Et il le ralluma.

- Mais pourquoi viens-tu de le rallumer ?

- C'est la consigne, répondit l'allumeur.

- Je ne comprends pas, dit le petit prince.

- Il n'y a rien à comprendre, dit l'allumeur. La consigne c'est la consigne. Bonjour.

Et il éteignit son réverbère.

Puis il s'épongea le front avec un mouchoir à carreaux rouges.

- Je fais là un métier terrible. C'était raisonnable autrefois. J'éteignais le matin et j'allumais le soir. J'avais le reste du jour pour me reposer, et le reste de la nuit pour dormir...

- Et, depuis cette époque, la consigne a changé ?

- La consigne n'a pas changé, dit l'allumeur. C'est bien là le drame ! La planète d'année en année a tourné de plus en plus vite, et la consigne n'a pas changé !

- Alors? dit le petit prince.

- Alors maintenant qu'elle fait un tour par minute, je n'ai plus une seconde de repos. J'allume et j'éteins une fois par minute !

- Ça c'est drôle ! Les jours chez toi durent une minute !

- Ce n'est pas drôle du tout, dit l'allumeur. Ça fait déjà un mois que nous parlons ensemble.

- Un mois ?

- Oui. Trente minutes. Trente jours ! Bonsoir.

Et il ralluma son réverbère.

Le petit prince le regarda et il aima cet allumeur qui était tellement fidèle à la consigne. Il se souvint des couchers de soleil que lui-même allait autrefois chercher, en tirant sa chaise. Il voulut aider son ami:

- Tu sais... je connais un moyen de te reposer quand tu voudras...

- Je veux toujours, dit l'allumeur.

Car on peut être, à la fois, fidèle et paresseux.

Le petit prince poursuivit:
- Ta planète est tellement petite que tu en fais le tour en trois enjambées. Tu n'as qu'à marcher assez lentement pour rester toujours au soleil. Quand tu voudras te reposer tu marcheras... et le jour durera aussi longtemps que tu voudras.

- Ça ne m'avance pas à grand'chose, dit l'allumeur. Ce que j'aime dans la vie, c'est dormir.

- Ce n'est pas de chance, dit le petit prince.

- Ce n'est pas de chance, dit l'allumeur. Bonjour.

Et il éteignit son réverbère.


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35183
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique solaire dans les jardins du château de Versailles

Message par Mme de Sabran le Dim 05 Fév 2017, 17:49

Lucius a écrit:Concernant le parterre d'eau, il est amusant de constater que les rivières sont côté allée centrale et les fleuves aux extrémités du parterre, comme si l'amont était au centre, l'allée qui mène du château au jardin, et l'aval sur les cotés, comme si le passage principal irriguait le pays et par extension le monde (les rivières allant dans les fleuves qui vont dans les mers et océans).

.

Merci, cher petit Lulu, pour toutes les précisions que tu nous apportes, et le plan des parterres d'eau.    cheers

 



 

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35183
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique solaire dans les jardins du château de Versailles

Message par Mme de Sabran le Dim 05 Fév 2017, 19:01

Lucius a écrit:

Il faut remarquer néanmoins que l'identification à Apollon marque les débuts du règne, .


L'intéressé ( Loulou the fourteenth   Very Happy  ) s'en explique lui-même :

Ce fut là  ( le 5 juin 1662 )  que j'ai commencé à prendre les devises que j'ai gardées depuis, et que vous voyez en tant de lieux.  Je crus que, sans m'arrêter à quelque chose de particulier et de moindre, elles devaient représenter en sorte les devoirs d'un prince, et m'exciter éternellement moi-même à les remplir.
On choisit pour corps le soleil qui, dans les règles de cet art, est le plus noble de tous et qui, par la QUALITE D'UNIQUE, par l'éclat qui l'environne, par la lumière qu'il communique aux autres astres qui lui composent comme une espèce de cour, par le partage égal et juste qu'il fait de cette même lumière à tous les divers climats du monde, par le bien qu'il fait en tout lieux prodiguant sans cesse de tous côtés la vie, la joie et l'action, par son mouvement sans relâche, dont il ne s'écarte et se détourne jamais, est assurément la plus belle et la plus vive image d'un grand monarque.
Ceux qui me voyaient gouverner avec assez de facilité et sans être embarrassé de rien dans ce nombre de soins que la royauté exige, me persuadèrent 'ajouter le globe de la terre et pour âme ( devise )  " Nec pluribus impar " , par où ils entendaient, ce qui flattait agréablement l'ambition d'un jeune roi, que, suffisant seul à tant de chose, je suffirais sans doute encore à gouverner d'autres empires comme le soleil à éclairer d'autres mondes ...


( de la plume même de Louis XIV )

Georges Bordonove, Les Rois qui ont fait la France : Louis XIV .


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35183
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique solaire dans les jardins du château de Versailles

Message par Invité le Mer 01 Mar 2017, 16:10

Lucius a écrit:Il faut remarquer néanmoins que l'identification à Apollon marque les débuts du règne, .

En commentaire développé de la remarque de Lucius , voici =

Un livre de Gérard Sabatier Versailles ou la disgrâce d'Apollon



Gérard Sabatier, Versailles ou la disgrâce d’Apollon, coédition Centre de recherche du château de Versailles / Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », série « Aulica – L’univers de la cour », janvier 2017, 16,5 x 24 cm, 360 p., 66 ill. noir et blanc, 17 pl. couleur, index, 24€ (ISBN : 978-2-7535-5195-4).

Versailles ou la disgrâce d’Apollon entend briser l’image convenue mais fausse de palais du Soleil que Versailles n’a jamais été. Le mythe d’Apollon se déploie dans les jardins du premier Versailles, ses statues et ses fontaines, comme dans ses éblouissantes fêtes de nuit. Mais c’est le portrait du roi qui figure sous le mode de l’énigme dans les salons des Grands Appartements ; quant à la galerie des Glaces, il s’agit de l’héroïsation du prince, devenu maître de l’Europe. Cette imagerie jubilatoire produite pendant les vingt premières années du règne de Louis XIV demande aujourd’hui – comme elle demandait alors – décryptage. C’est un autre discours qui est tenu dans les trente-cinq années où Versailles est désormais résidence d’État. Le paradigme change alors. Le modèle italianisant et baroque du héros s’estompe au profit du modelé impérial antique (« classique ? »). La délicatesse de l’art le cède à l’expression de la puissance. Cela passe par le primat de l’architecture, une boulimie cumulative transformant les jardins en musée de la sculpture antique, la promotion des performances techniques où l’hydraulique somptuaire tient désormais la première place. La disgrâce d’Apollon ne se constate pas seulement dans les phases successives de l’histoire du lieu, mais dans son fonctionnement, c’est-à-dire dans l’usage qui en a été fait, les prescriptions édictées à destination des visiteurs, le ressenti dont ont témoigné les hôtes. L’écart entre les intentions et les usages du commanditaire et les modes d’appréhension du public doit être constaté et interrogé. La notion de propagande est-elle péremptoire ? Qu’en est-il des lectures successives, des modes d’emploi, d’une « consommation » de signes du roi produits dans un contexte donné par un public qui se renouvelle et dont les horizons d’attente se modifient au fil du temps ? Versailles ou la disgrâce d’Apollon analyse la globalité d’un processus créateur, mettant face à face un Versailles effectif, expression de la rhétorique du roi, et les Versailles imaginaires élaborés par ses usagers. La disgrâce d’Apollon devient alors celle du roi, d’une forme de la monarchie devenue obsolète à l’instar de son château-manifeste.

Gérard Sabatier est professeur émérite des universités, spécialisé dans l’histoire culturelle et l’histoire des représentations, en particulier de la monarchie française au XVIIe siècle. Il a codirigé une trilogie consacrée aux Funérailles princières en Europe, XVIe- XVIIIe siècle et a été commissaire, avec Béatrix Saule, de l’exposition « Le roi est mort. Louis XIV. 1715 » au château de Versailles (nov. 2015-fév. 2016).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique solaire dans les jardins du château de Versailles

Message par Invité le Mer 01 Mar 2017, 16:48

Merci pour ce commentaire , ma chère Louise-Adélaïde Very Happy


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique solaire dans les jardins du château de Versailles

Message par Invité le Mer 01 Mar 2017, 18:50

Very Happy  Avec plaisir ! je vais voir à acheter ce livre, peut-être......En travaillant sur mon mémoire, je me disais que l'on avait de Versailles, une idée "faussée", disons "décalée"......
On a l'impression que tout s'y passe.... au moins trois règnes splendides.....En fait, c'est tout à fait faux;
Versailles va être habité un peu moins de cent ans = de Louis XIV, et une bonne partie de son règne se passe avant l'aménagement, à sa mort;
Durant la Régence, le petit Louis XV n'y vit pas; et Louis XVI, chacun sait; dès lors, Versailles ne sera plus jamais habité;
Il y a, face au "mythe" de Versailles, un "envers" non pas "noir" mais "vide" ......Mais la fascination dégagée le masque; j'ai des textes d' historiens qui évoquent Versailles après la mort de Marie-Thérèse, durant la fin de vie de Louis XIV, et déjà Versailles était déserté......

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum