Le docteur Brunier , médecin des Enfants de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le docteur Brunier , médecin des Enfants de France

Message par Mme de Sabran le Mar 07 Mar 2017, 19:30

Pierre-Edouard Brunier ( 1730  .  1811 )    
descendait lui-même d'un célèbre médecin de la Faculté de Motpellier, attaché à Henri IV .
Il fut médecin  ( par quartier ) ( Suspect ) de Monsieur, puis médecin des Enfants de France à Versailles et aux Tuileries.  
 Il soigna également les enfants au Temple, avant de mourir en 1811 à Versailles .
Bombelles, Mme Campan, Cléry, Madame Royale le mentionnent .


Ecrits de Marie-Antoinette
-   sur Brunier
-  son épouse,
-  Mme de Fréminville leur fille :

Brunier le médecin a ma grande confiance toutes les fois que les enfants sont malades, mais hors de là il faut le tenir à sa place ; il est familier, humoriste et clabaudeur.

Ma fille a à elle deux premières femmes et sept femmes de chambre. Madame Brunier, femme du médecin, est à elle depuis sa naissance, la sert avec zèle ; mais sans avoir rien de personnel à lui reprocher, je ne la chargerois jamais que de son service. Elle tient du caractère de son mari. De plus, elle est avare, et avide de petits gains qu’il y a à faire dans la chambre.

Sa fille, madame Fréminville, est une personne d’un vrai mérite. Quoiqu’âgée seulement de vingt sept ans, elle a toutes les qualités d’un âge mûr. Elle est à ma fille depuis sa naissance, et je ne l’ai pas perdue de vue. Je l’ai mariée, et le temps qu’elle n’est pas avec ma fille, elle l’occupe en entier à l’éducation de ses trois petites filles. Elle a un caractère doux et liant, est fort instruite, et c’est elle que je désire charger de continuer les leçons à la place de l’abbé d’Avaux. Elle en est fort en état, et puis que j’ai le bonheur d’en être sûre, je trouve que c’est préférable à tout. Au reste, ma fille l’aime beaucoup, et y a confiance.


( Marie-Antoinette )

 



 *  *  *

Le docteur Brunier retrouvera les enfants prisonniers au Temple .





Commune de Paris

séance du 13 janvier 1793

Les commissaires de service au Temple informent le Conseil général que la fille de Marie-Antoinette, étant malade depuis quinze jours, et ses jambes commençant à s'engorger, par l'effet d'une incommodité naturelle à son sexe, demande que le médecin Brunnier vienne la voir .
Le conseil arrête que le docteur Brunier pourra voir et soigner la malade, mais qu'il ne pourra communiquer avec Marie-Antoinette qu'en présence des commissaires de service et que toutes les drogues seront dégustées par l'apothicaire .


( Histoire parlementaire de la révolution française, ou journal des assemblées nationales, depuis 1789 jusqu'en 1815 par P. G. B. Buchez et P. C. Roux )


Jean-Baptiste Mallet
Grasse, 1759 - Paris, 1835
Madame Royale soignée par le médecin Brunier le 24 janvier 1793




La scène qui se déroule sous nos yeux nous fait assister à la captivité de la famille royale au Temple, quelques jours seulement après la mort du roi Louis XVI. Au centre, assise sur une chaise, se tient la reine Marie-Antoinette, avec ses enfants à sa gauche, sa fille ainée Marie-Thérèse de France, dite " Madame Royale ", vêtue de blanc sur un fauteuil, et le jeune Louis XVII qui se tient debout. Entre eux se trouve Madame Elisabeth, sœur du roi, qui partagea leur captivité. A droite de la composition, deux " municipaux " surveillent la scène.
Le seul artiste documenté ayant pu approcher la famille royale au Temple est le portraitiste Alexandre Kucharski.
Cette gouache de Jean-Baptiste Mallet retranscrit néanmoins avec fidélité les souvenirs de captivité de la duchesse d'Angoulême relatés dans un Mémoire publié pour la première fois en 1817. Elle écrit ainsi, quelques jours après l'exécution de son père :
" Le chagrin que j'eus augmenta mon mal de pied ; on fit venir mon médecin, Brunier, et le chirurgien Lacaze, ils me guérirent en un mois ".
( Mémoire écrit par Marie-Thérèse-Charlotte de France sur la captivité des princes et princesses ses parents. Depuis le 10 août 1792 jusqu'à la mort de son frère arrivée le 9 juin 1795, publié sur le manuscrit autographe appartenant à Madame la Duchesse de Madrid, Paris, 1892, p. 97)

Selon Lady Mendl, à laquelle ce dessin a appartenu, Mallet se serait rendu au Temple en se faisant passer pour l'assistant de Brunier.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26317
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le docteur Brunier , médecin des Enfants de France

Message par La nuit, la neige le Mar 07 Mar 2017, 19:41

Ah merci ! Je pensais poster ce tableau ce soir... :

Rappelons donc qu'il sera présenté à l'occasion d'une vente aux enchères organisée le 23 mars 2017, par l'étude Artcurial Paris.
Et que le texte en commentaire provient de la maison de vente... Wink



* Source et infos complémentaires, ici : http://www.artcurial.com/fr/asp/fullCatalogue.asp?salelot=3034++++++46+&refno=10586583
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8757
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le docteur Brunier , médecin des Enfants de France

Message par Mme de Sabran le Mar 07 Mar 2017, 20:19

La nuit, la neige a écrit:Ah merci ! Je pensais poster ce tableau ce soir... :


Comme cela se trouve ! Wink

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26317
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le docteur Brunier , médecin des Enfants de France

Message par Mme de Sabran le Mer 08 Mar 2017, 09:19

Madame Royale ;;

Ma mère montait tous les jours sur la tour pour nous faire prendre l'air. Depuis quelques temps mon frère se plaignait d'un point de côté; le 6 mai à sept heures du soir, la fièvre le prit assez fortement, avec mal à la tête, et toujours le point de côté. Dans les premiers instants, il ne pouvait rester couché parce qu'il étouffait. Ma mère s'inquiéta et demanda un médecin aux municipaux. Ils l'assurèrent que cette maladie n'était rien et que sa tendresse maternelle s'effrayait mal à propos, cependant ils en parlèrent au conseil et demandèrent de la part de ma mère le médecin Brunier . Le conseil se moqua de la maladie de mon frère, parce que Hébert l'avait vu à cinq heures sans fièvre; on refusa absolument Brunier que Tison avait dénoncé peu de temps avant. Cependant la fièvre devint très forte. Ma tante eut la bonté de venir prendre ma place dans la chambre de ma mère, pour que je ne couchasse pas dans l'air de la fièvre, et aussi pour l'aider à soigner mon frère . Elle prit mon lit et moi j'allai coucher dans sa chambre. La fièvre continua plusieurs jours, les accès étaient plus forts le soir.
Quoique ma mère demanda un médecin, on fut plusieurs jours sans l'accorder. Enfin, un dimanche, arriva Thierry, médecin des prisons, nommé par la Commune pour soigner mon frère. Comme il vint le matin, il uli trouva peu de fièvre; mais ma mère lui ayant dit de revenir après le dîner, il la trouva très forte et il désabusa les municipaux de l'idée qu'ils avaient que ma mère s'inquiétait pour rien. Il leur dit au contraire que c'était plus sérieux qu'elle ne le pensait. Il eut l'honnêteté d'aller consulter Brunier sur la maladie de mon frère et sur les remèdes qu'il fallait lui donner, parce que Brunier connaissait son tempérament ( il était notre médecin dès l'enfance ) . Il lui donna quelques médicaments qui lui firent du bien ...

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26317
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le docteur Brunier , médecin des Enfants de France

Message par Comtesse Diane le Mer 08 Mar 2017, 15:15

Ah quand même !

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 5308
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le docteur Brunier , médecin des Enfants de France

Message par Mme de Sabran le Jeu 09 Mar 2017, 11:05

;

Marc de Bombelles
relate, dans son journal, comment Madame Royale, petite fille, se divertissait à traiter de haut leur médecin Brunier.
Le 12 avril 1783 :

Brunier le médecin, brouillon et mauvais esprit qui ne devrait pas être dans le poste qu'il occupe ( Suspect  ) , fut chargé il y a quinze jours par la reine de ne faire donner à Madame, fille du roi, qu'un seul mets à son souper, parce qu'on avait remarqué qu'elle ne mangeait pas des premiers servis, dans l'attente des autres qui flatteraient davantage sa friandise. Elle demanda pourquoi on ne lui servait qu'un seul plat.  Brunier répondit que c'était par ordre de la reine .  " A-t-elle ordonné que je me couchasse après mon souper ?  "  " Oui, Madame. "  " Est-ce tout  ? "  " Oui, Madame . "   " Monsieur, vous vous trompez; elle a ordonné sans doute que je fisse, avant,  mes prières du soir. "
Cette dernière phrase fut accompagnée du rire moqueur qu'une personne de trente ans aurait pu faire.  Sur le compte qui en fut rendu à la reine, elle en parla à sa fille qui répondit sans s'excuser qu'elle s'était amusée à voir la mine que ses répliques faisaient faire à ses entours .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26317
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le docteur Brunier , médecin des Enfants de France

Message par Mme de Sabran le Dim 12 Mar 2017, 16:24


Ma fille a à elle deux premières femmes et sept femmes de chambre. Madame Brunier, femme du médecin, est à elle depuis sa naissance, la sert avec zèle ; mais sans avoir rien de personnel à lui reprocher, je ne la chargerois jamais que de son service. Elle tient du caractère de son mari. De plus, elle est avare, et avide de petits gains qu’il y a à faire dans la chambre.

( Marie-Antoinette )

Les prérogatives de Mme Brunier, auprès de Mousseline, et son autorité dans le service dévolu à la princesse étaient très étendues à en croire Bombelles qui en profite au passage pour égratigner son médecin de mari en l'appelant un intrigant de profession .
Je vais recopier le passage dans le sujet de Madame Royale .
Ce ménage Brunier, tellement méconnu, était donc pourtant très implanté à la Cour .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26317
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le docteur Brunier , médecin des Enfants de France

Message par Trianon le Lun 13 Mar 2017, 02:43

Mme de Sabran a écrit:Ce ménage Brunier, tellement méconnu, était donc pourtant très implanté à la Cour .  

Vous faites bien de nous présenter ce couple Brunier chère Éléonore. Presque personne parmi les contemporains de la Reine n'en parle alors qu'ils avaient un rôle ma foi assez important à en juger par ces quelques notes exhaustives.
avatar
Trianon

Messages : 2288
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le docteur Brunier , médecin des Enfants de France

Message par Mme de Sabran le Mar 14 Mar 2017, 10:38

Oui, n'est-ce pas ! Shocked Je n'ai, du reste, trouvé aucun tableau les représentant, si l'on excepte Brunier, ci-dessus, prodiguant ses soins au petit, au Temple .  

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26317
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le docteur Brunier , médecin des Enfants de France

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum