Madame Elisabeth, sœur de Louis XVI , d'Anne Bernet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Madame Elisabeth, sœur de Louis XVI , d'Anne Bernet

Message par Mme de Sabran le Dim 19 Mar 2017, 11:04

;
Madame Elisabeth, sœur de Louis XVI , d'Anne Bernet :




Résumé :
Belle et insolente, petite-fille de Louis XV et sœur de trois rois de France, Louis XVI, Louis XVIII et Charles X, Madame Elisabeth se tient au tout premier plan d'un des épisodes les plus sanglants de l'Histoire de France : la Révolution de 1789.
Amie intime de Marie-Antoinette, qu'elle soutiendra jusqu'à la fin, avec la gaieté de cœur des âmes les plus hautes, elle se montre intrépide et loyale dans la tourmente. Adorée de ses amies " Bombe " et " Rage ", écuyère émérite, passionnée de billard, de jardins et de politique, elle aime plus que tout les enfants, les chevaux et ses frères. Des ors de Versailles à la fuite à Varennes, elle n'a cessé d'être là, en toute lucidité, liée à jamais au roi et à la reine.

Ayant refusé de s'enfuir à l'étranger, comme l'a fait une partie de la noblesse, elle est emprisonnée avec Marie-Antoinette. A la mort des souverains sur l'échafaud, on la retrouve dans le donjon du Temple, avec ses neveux : le petit Dauphin, Louis XVII, et sa sœur, Madame Royale, restés orphelins. Elle résiste à toutes les brimades jusqu'à ce que la guillotine s'abatte sur sa tête innocente, tel un lys foudroyé.
L'historienne Anne Bernet tente à travers son ouvrage de réhabiliter l'image de Madame Elisabeth.

Madame Elisabeth, sœur de Louis XVI , d'Anne Bernet est publié aux éditions Tallandier (480 p., 23,90E)

Pour écouter l'auteur parler passionnément de Madame Elisabeth, c'est ici : http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-livre-du-jour/madame-elisabeth-soeur-de-louis-xvi-d-anne-bernet_1747237.html

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madame Elisabeth, sœur de Louis XVI , d'Anne Bernet

Message par La nuit, la neige le Dim 19 Mar 2017, 13:47

Merci... Very Happy

Idea Nous présentions également ce livre ici : http://marie-antoinette.forumactif.org/t464-bibliographie-sur-madame-elisabeth
avatar
La nuit, la neige

Messages : 9440
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madame Elisabeth, sœur de Louis XVI , d'Anne Bernet

Message par Mme de Sabran le Jeu 22 Juin 2017, 16:11

;

" Peu de gens, royalistes ou non, connaissent l'histoire et le caractère de la sœur de Louis XVI. Anne Bernet apporte avec sa biographie de Madame Elisabeth, un éclairage sur le destin de cette princesse souvent cantonnée au rôle de sainte belle-sœur à la vocation religieuse contrariée par la Révolution en réhabilitant  son intelligence et son sens politique supérieurs. "

( Hum ...    Shocked    )


Il était assez injuste que le destin de Madame Élisabeth ne fût pas l’objet d’une enquête minutieuse tant il ne manquait pas de matière romanesque. Anne Bernet, historienne et juriste de renom, a réparé cet oubli plus ou moins volontaire de la part des royalistes et autres gardiens d’un culte monarchique très attachés à la figure catholique du martyre de la famille royale. Dès la restauration, une sainte légende auréola Madame Elisabeth pour souligner et accentuer l’horreur d’un calvaire infligé par la Révolution à la jeune sœur du Roi, innocente et uniquement préoccupée de charités et de dévotions.
Anne Bernet s’est permis une importante rectification historique en grattant le vernis de cette image pieuse. Pour réaliser cette biographie, elle a analysé l’abondante correspondance de cette princesse originale, moderne et plus consistante que sa belle-sœur, la splendide Marie-Antoinette, dont le destin n’en finit plus de mobiliser les chercheurs et d’alimenter l’imagination et les fantasmes des créateurs.
On apprend donc qu’Elisabeth fut une princesse orpheline élevée sans affection. Elle reçut une éducation complète, voulue par Madame de Marsan, sa gouvernante, aristocrate outrée par les préceptes éducatifs de Rousseau qui, en misogyne fini, considérait les filles comme des propres à rien sinon aux travaux d'aiguille. Madame Elisabeth fut si bien instruite qu'elle devint ensuite une grande mathématicienne dont les tables logarithmiques lui furent empruntées avec son accord par des navigateurs dès le début de la Révolution. Cette princesse un peu grasse, fraîche comme une fille de la campagne qu’elle aimait tant n’a jamais été mariée faute d’un parti convenable pour une fille de France. Malgré sa grande piété, elle refusa de devenir abbesse de Remiremont car elle préférait vivre pleinement sa vie mondaine à la cour plutôt que de la dissimuler sous les guimpes d’une vie conventuelle peu conforme à son goût de la chasse et des folles chevauchées en forêt. Elle était également très éprise de son beau médecin, le docteur Dassy qui périra d'une crise cardiaque lorsqu'il apprit l’exécution d'Elisabeth, qu'il n'avait du reste jamais pu emballer, différence de rang oblige. Libre, elle ne le fut qu’au début de la Révolution, à vingt-cinq ans, l’âge de la majorité pour une fille de cette époque. Elle n’aura donc jamais pu profiter de son domaine de Montreuil, offert par le Roi, et qu’elle termina d’aménager au moment de devoir quitter Versailles pour les Tuileries quand elle décida de partager les malheurs de la famille Royale.
Esquivant toutes les possibilités de s'évader sans le Roi, Madame Elisabeth lia son destin à ceux de son frère, de sa belle-sœur et de leurs enfants sans une once de naïveté. Très lucide sur l’issue tragique de la Révolution, Elisabeth tentera jusqu'au bout de soutenir les monarchistes en correspondant d'une manière parfaitement secrète avec ses frères émigrés. Partisane d'une monarchie renforcée et choquée par la constitution civile du clergé, Madame Elisabeth affrontera durant sa captivité l'indolence de son frère dépressif et la jalousie d'une belle-sœur impulsive.
Enfermée au Temple, cette princesse essuiera le même simulacre de procès que Louis XVI et Marie-Antoinette. Sa fierté sereine ne fut jamais ébranlée et lorsqu'on lui demanda de se présenter devant le Tribunal Révolutionnaire, elle ignora sciemment cette république proclamée deux ans avant son jugement et répondit calmement : "Je suis Elisabeth de France, la tante de votre Roi."
Exécutée avec une vingtaine de personnes, Madame Elisabeth réconforta tous ses malheureux compagnons avant qu'ils ne montent à l'échafaud car on l'obligea à passer la dernière en attendant son tour assise le dos tourné à la guillotine.
Chacun des autres condamnés lui firent une révérence pour mourir en aristocrates respectueux d'une étiquette qu'ils n'entendaient pas oublier même à l'article de la mort.
Si le livre d'Anne Bernet offre une pléthore de détails dramatiques qui raviront les romantiques et autres toqués dans mon genre, cette biographie constitue un regard extrêmement vivant sur ces événements encore tabous. Au-delà de la tragédie révolutionnaire, c'est la vie d'une princesse exceptionnellement brillante qui nous est détaillée dans un contexte où les femmes n'avaient aucun droit si ce n'est celui de subir des événements qu'elle comprenaient aussi bien sinon mieux que les hommes de leur entourage. Madame Elisabeth dont le rôle pendant la Révolution est méconnu, eût été une conseillère de choix si Louis XVI avait considéré sa sœur comme une adulte capable d'un raisonnement et d'une détermination qui lui faisaient défaut.
Loin d'appuyer une vision royaliste d'un personnage qu'on croyait secondaire dans la vie des prisonniers du Temple, ce livre d'Anne Bernet a le mérite de nous faire découvrir une jeune femme qui vivait avec son temps et qui fut le témoin privilégié et très concerné par les événements de la Révolution Française sans la réduire à une figure de martyre.
Il faut être indéniablement touché et fasciné par la destinée fatale de la Famille Royale pour s'attaquer à cette biographie. Même s'il est presque subversif de l'affirmer, la lecture  de cet ouvrage éclaire un épisode de notre histoire encore trop politiquement récupérable pour avoir livré tous ses mystères.

Madame Elisabeth

Anne Bernet

Editions Tallandier

Publié il y a 21st January 2014 par Sylvain Michaud
Libellés: Anne Bernet biographie histoire livre Louis XVI Madame Elisabeth Marie-Antoinette Révolution Française

http://www.sylvainmichaud.fr/2014/01/qui-etait-madame-elisabeth.html

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madame Elisabeth, sœur de Louis XVI , d'Anne Bernet

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum