Dominique Vivant, baron Denon

Aller en bas

Dominique Vivant, baron Denon Empty Dominique Vivant, baron Denon

Message par La nuit, la neige le Dim 30 Avr 2017, 18:51

Quelques notes biographiques sur Dominique Vivant Denon, personnage peut-être peu connu de la fin du XVIIIe siècle, début du XIXe...

Une récente biographie vient d'être publiée.
Nous la présentons ici : Vivant Denon ou l'âme du Louvre


Dominique Vivant, baron Denon, dit Vivant Denon ou Dominique Vivant Denon

Né à Givry, près de Chalon-sur-Saône, le 4 janvier 1747 et mort à Paris le 27 avril 1825, est un graveur, écrivain, diplomate et administrateur français.
Devenu directeur général des musées, il s'illustre particulièrement dans l'organisation du musée du Louvre.
À ce titre, il est considéré aujourd'hui comme un grand précurseur de la muséologie, de l'histoire de l'art et de l'égyptologie.

Dominique Vivant, baron Denon Vivant13
Vivant Denon
Portrait par Robert Lefèvre.
Musée National du Château de Versailles.


« Je n'ai rien étudié, parce que cela m'eût ennuyé. Mais j'ai beaucoup observé, parce que cela m'amusait. Ce qui fait que ma vie a été remplie et que j'ai beaucoup joui. »
Vivant Denon à Lady Morgan (La France, 1817)


Après avoir entrepris puis abandonné des études de droit à Paris, le jeune Vivant produit en 1769 une comédie, Julie, ou Le bon père, mais se fait surtout connaître pour son esprit et ses talents de causeur.

On ne sait comment il s’introduisit à la Cour, mais en 1769, il fut chargé de la conservation des pierres gravées collectionnées par la marquise de Pompadour, puis devint gentilhomme ordinaire de la Chambre du Roi, ce qui l’amena à connaître Versailles dont il prit le bon ton.

On ignore de même la route qui lui ouvrit la carrière diplomatique.

Dominique Vivant, baron Denon Vivant14

Sa première mission le mena en 1772, à Saint-Pétersbourg, où il passa deux années.
La seconde le conduisit à Stockholm où, pendant quelques mois, il fut le secrétaire de l’ambassadeur Vergennes, lequel restera son protecteur quand il deviendra ministre des Affaires étrangères.
Une troisième mission, en Suisse, le fit passer en 1775 par Ferney où il fut reçu par Voltaire, dessina son portrait (qu’il grava par la suite) et mérita son amitié.

Dominique Vivant, baron Denon Portra18
Portrait de Voltaire
Gravure d'après un dessin de Vivant Denon


Dominique Vivant, baron Denon Vivant15
Voltaire
Dessins par Vivant Denon


En 1777, il publia un conte galant bien dans le goût du temps, Point de lendemain, oeuvrette charmante, souvent rééditée, cependant que sa carrière se poursuivait à Naples où il avait été nommé, en 1776, attaché d’ambassade.

Dominique Vivant, baron Denon Point-10

Promu chargé d’affaires en 1782, il resta dans ce royaume jusqu’en 1785, tout en effectuant plusieurs voyages en Italie méridionale, à Rome, en Sicile et à Malte. Il observait les oeuvres d’art, apprenait à bien les connaître, pratiquait le dessin et la gravure et s’y perfectionnait.

Sa carrière diplomatique ayant pris fin à la demande de la reine des Deux-Siciles, il revint à Versailles en septembre 1785.
Sa pension de diplomate s’ajoutant à la fortune héritée de son père, assurait son indépendance et lui permit de se consacrer entièrement aux beaux-arts.

Dominique Vivant, baron Denon Captu142
Portrait de Vivant Denon
Miniature de Pierre-Adolphe Hall, vers 1786
Photo : Christie's

Elu membre de l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1787 en qualité de graveur, il se rendit, l'année suivante en Italie du Nord, où Venise et Florence le retinrent pendant cinq ans.

Mais la Révolution lui ayant fait perdre ses revenus français, ainsi que la crainte d’être mis sur la liste des émigrés, ainsi que pour éviter la confiscation de ses biens, l’incitèrent à rentrer en France.
C’est en pleine Terreur, le 10 décembre 1793, qu’il arriva à Paris.

L’amitié et l’aide du peintre David, qu’il avait connu à Naples et qui était devenu un farouche sans-culotte, lui facilitèrent et peut-être lui sauvèrent la vie dans ces temps difficiles. Denon est notamment chargé de graver les projets de costumes républicains que le peintre a dessinés.
Il sera présenté à Robespierre, qui lui propose d’être graveur national.

Dominique Vivant, baron Denon Le_rep10
Le représentant du peuple
Gravure de Vivant Denon, d'après un dessin de David
Photo : United States Library of Congress



... A suivre ! Hop!
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 13237
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Dominique Vivant, baron Denon Empty Re: Dominique Vivant, baron Denon

Message par Invité le Lun 01 Mai 2017, 16:22

" A SUIVRE"   Hop!

Avant de laisser place à la suite de la biographie de Dominique Vivant Denon, je signale cet ouvrage d'Anatole France =

Anatole France, « Le Baron Denon » in La Vie Littéraire, 3e série, Calmann-Lévy, 1912, p. 166 à 180 - archives pers.

Anatole France, qui vécut enfant dans le dernier logement de Vivant Denon, a laissé ces lignes sur lui :

« On peut se le figurer jeune d'après le portrait à l'eau-forte où il s'est représenté un crayon à la main, sous une architecture à la Piranèse. Son chapeau de feutre aux bords souples, sa large collerette, son manteau vénitien, son air souriant et rêveur lui donnent l'air de sortir d'une fête de Watteau (..) il respire une gaieté aimable et fine, avec je ne sais quoi d'attentif et de contenu. Il gravait alors de nombreuses planches dans la manière de Rembrandt et même il fut reçu de l'Académie sur l'envoi d'une Adoration des bergers qu'on dit médiocre »

— Anatole France (« Le Baron Denon », p. 169 et 170).

« […] 9, quai Voltaire. C'est là qu'après la chute de l'Empire, Dominique Vivant Denon, ancien gentilhomme de chambre du roi, ancien attaché d'ambassade, ancien directeur général des Beaux-Arts, membre de l'Institut, s'était retiré avec ses collections et ses souvenirs. Il avait rangé dans des armoires faites par Boule pour Louis XIV les marbres et les bronzes antiques, les vases peints, les émaux, les médailles curieuses recueillies pendant un demi-siècle de vie errante et curieuse […]. Aux murs un beau paysage de Ruysdael, le portrait de Molière par Sébastien Bourdon, un Giotto, un fra Bartolomeo, des Guerchin, fort estimés alors. L'honnête homme qui les conservait avait beaucoup de goût et peu de préférences […] il gardait des porcelaines de Chine et des bronzes du Japon […]. Possédant un beau reliquaire du xve siècle, il l'avait enrichi de reliques nouvelles : un peu de la cendre d'Héloise, une parcelle de ce beau corps d'Inès de Castro, quelques brins de la moustache de Henri IV, des os de Molière et de La Fontaine, une dent de Voltaire, une mèche de cheveux de l'héroïque Desaix, une goutte du sang de Napoléon recueillie à Longwood […]. Il y reçoit toutes les célébrités de la France et du monde. »

Vivant Denon, fut-il l'inspirateur, la "clé" de Monsieur Bergeret ? ou peut-être davantage de Sylvestre Bonnard ??  on peut le rêver........

Dominique Vivant, baron Denon 220px-11

( Source wikipedia + cours personnels sur D. Vivant Denon et Anatole France )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dominique Vivant, baron Denon Empty Re: Dominique Vivant, baron Denon

Message par La nuit, la neige le Lun 01 Mai 2017, 17:39

Merci...

Denon a passé les dix dernières années de sa vie dans cet appartement, ne sortant plus guère, voire plus du tout.

Son reliquaire serait un sujet romanesque à lui tout seul. Shocked

La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 13237
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Dominique Vivant, baron Denon Empty Re: Dominique Vivant, baron Denon

Message par Invité le Mar 02 Mai 2017, 06:39

C'est vrai !!! et merci d'avoir ouvert ce fil sur cet homme un peu méconnu, qui fut à sa façon une vivante image du Temps et des créations humaines........

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dominique Vivant, baron Denon Empty Re: Dominique Vivant, baron Denon

Message par La nuit, la neige le Mer 15 Mai 2019, 08:39

Notre sujet consacré à cet homme important, sans qui le musée du Louvre ne serait pas ce qu'il est, n'est pas très étoffé.
Dommage... Neutral

Enfin bref, cette charmante aquarelle, avec ses couleurs toutes fraîches, est présentée prochainement en vente aux enchères.
C'est très rare que je le dise, mais espérons pour le coup que le Louvre se porte acquéreur. Tout de même ! bounce

Vivant Denon faisant le portrait du chevalier de Cossé
Louis de Carmontelle (1717-1806)

Aquarelle, crayon noir et sanguine 33,5 x 21,5 cm

Dominique Vivant, baron Denon Captu282
Image : Coutau-Bégarie & Associés

Note au catalogue :

Le portrait du chevalier de Cossé est dessiné sur une feuille à part et a été intégré au dessin.
Attaché à partir de 1763 au duc d'Orléans, Carmontelle fut le grand ordonnateur des fêtes de ce dernier. Carmontelle est ainsi le témoin privilégié de l'aristocratie de la fin de l'Ancien Régime.
Hormis ses petites comédies improvisées, il est surtout connu pour ses portraits du milieu mondain, et ses fameux transparents, ancêtre du cinématographe.
Avec Carmontelle les attitudes, les costumes, les coiffures sont notées avec tant d'exactitude qu'il se dégage de ces fragiles silhouettes un air de vérité captivante. Nul n'a mieux défini ce don de l'artiste que Grimm: «Il a le talent de saisir singulièrement l'air, le maintien, l'esprit de la figure... Ces portraits tout en pied se font en deux heures de temps avec une facilité surprenante.»

Notre dessin présente un jeune Vivant Denon, pas encore trentenaire, avant qu'il ne n'élargisse ses activités vers la gravure, la diplomatie, l'archéologie et l'histoire de l'art.
Il est encore l'élève de Noël Hallé et des Saint-Aubin, passionné par l'art du dessin et de la peinture.

Dominique Vivant, baron Denon Capt1009
Image : Coutau-Bégarie & Associés

Son modèle, qu'il se réjouit à portraiturer dans ce dessin pourrait être le marquis de Cossé (1734 - 1792), futur duc de Brissac et colonel des Cent Suisses qui sera massacré en 1792. Il avait épousé la fille de la duchesse de Nivernais pour laquelle Carmontelle avait créé des fêtes extravagantes.

Il pourrait aussi s'agir du chevalier de Cossé (1749 - 1803) qui fut reçu chevalier de l'ordre de Malte à sa minorité. En effet sur notre dessin le portraituré semble porté l'ordre de Malte sur sa veste.

Bibliographie: Laurence Chatel de Brancion in, Denon: la plume et le crayon, Denon et les écrivains artistes au XIIIe siècle, le Bec en l'air, 2012, Chalon-sur-Saône, pp.96-97, repr.

* Source et infos complémentaires : Coutau-Bégarie & Associés - Vente du 24 mai 2019
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 13237
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Dominique Vivant, baron Denon Empty Re: Dominique Vivant, baron Denon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum