L'expédition Lapérouse

Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par Mme de Sabran le Mar 22 Mar 2016, 10:51

Journal de bord de J.-F. de la Pérouse, Août 1785

Si l’on imprime mon journal avant mon retour, que l’on se garde bien d’en confier la rédaction à un homme de lettres. Ou il voudra sacrifier à une tournure de phrase agréable le mot propre qui lui paraîtra dur et barbare, celui que le marin et le savant préféreraient et chercheront en vain ; ou bien, mettant de côté tous les détails nautiques et astronomiques et cherchant à faire un roman intéressant, il commettra, par le défaut de connaissances que son éducation ne lui aura pas permis d’acquérir, des erreurs qui deviendront funestes à mes successeurs. Mais choisissez un rédacteur versé dans les sciences exactes, qui soit capable de calculer, de combiner mes données avec celles des autres navigateurs, de rectifier les erreurs qui ont pu m’échapper, de n’en point commettre d’autres.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35241
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par La nuit, la neige le Mar 22 Mar 2016, 13:07

Remarques pertinentes...boudoi32
Où l'on voit aussi qu'il faisait partie de ces grands navigateurs des Lumières qui accordaient du crédit à la transmission des connaissances.
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11742
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par Mme de Sabran le Mar 22 Mar 2016, 18:05

Oui, c'était une expédition à vocation scientifique .
Nous en mesurons la portée et l'ambition dans les notes de la Pérouse .


Journal de bord de J.-F. de Lapérouse :

Escale à Ténériffe (Canaries), du 19 au 30 août 1785

Nos naturalistes voulurent aussi mettre à profit leur séjour dans la rade de Sainte-Croix. Ils partirent pour le pic avec plusieurs officiers des deux bâtiments. M. de La Martinière herborisa dans la route ; il trouva plusieurs plantes curieuses. M. de Lamanon mesura la hauteur du pic avec son baromètre, qui descendit, sur le sommet de la montagne, à 18 pouces 4 lignes 3/10. Par l’observation faite à Sainte-Croix de Ténériffe dans le même instant, il était 28 pouces 3 lignes. Le thermomètre, qui marquait 24° et demi à Sainte-Croix, se tint constamment à 9° sur le haut du pic. Je laisse à chacun la liberté d’en calculer la hauteur. [...] M. de Monneron fit aussi le voyage du pic dans l’intention de le niveler jusqu’au bord de la mer : c’était la seule manière de mesurer
cette montagne. Il éprouva de grandes difficultés pour cette opération , qui ne put être achevée .



Le malheureux Lamanon périt massacré par les sauvages.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35241
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par La nuit, la neige le Mar 22 Mar 2016, 20:23

Mme de Sabran a écrit:Oui, c'était une expédition à vocation scientifique .
Nous en mesurons la portée et l'ambition dans les notes de la Pérouse .
Pas que, pas que...
Il y a aussi des enjeux politiques (rivaliser avec le prestige de la marine anglaise, et suite au voyages de Cook notamment), économiques (établir de nouveaux comptoirs), et un peu d'espionnage : où sont implantés et que font ces ... :::!!!ùùù^^^^: ... Anglais ?!   :

Louis XVI donnant ses instructions au capitaine La Pérouse
Par Nicolas-André Monsiau (1817)





©️ RMN (Château de Versailles) / Gérard Blot
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11742
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par Mme de Sabran le Mar 22 Mar 2016, 21:37

La nuit, la neige a écrit:
Pas que, pas que...
Il y a aussi des enjeux politiques (rivaliser avec le prestige de la marine anglaise, et suite au voyages de Cook notamment), économiques (établir de nouveaux comptoirs), et un peu d'espionnage : où sont implantés et que font ces ... :::!!!ùùù^^^^: ... Anglais ?!   :


Bien-sûr .

« Il faut que les savants et les artistes les plus distingués joignent leurs travaux à ceux des navigateurs et que la nature du choix que Votre Majesté aura fait prévienne l'Europe et lui donne la confiance que nulle autre nation ne pourra enlever à Votre Majesté la célébrité qui résultera de la masse des Lumières qui aura été rassemblée pour cette entreprise

Charles Bourdé de la Pierre Claret de Fleurieu
, directeur des ports et arsenaux, le 15 février 1785

 

Cette expédition est nécessaire au regard du pouvoir politique français car il faut fixer de nouveaux objectifs à la Marine, rechercher de nouveaux territoires pour le commerce et compléter les découvertes de Cook. Humiliée après les revers de la guerre de Sept Ans (1756-1763), la France et sa Marine sont réhabilitées après ses victoires lors de la guerre d'Amérique (1778-1783). Mais de nombreux navires sont désarmés et les officiers sans emploi. Il s'ensuit une reconversion nécessaire au service de la navigation de commerce ou de la science. Côté commerce, la France a perdu l'Inde et a renoncé au Canada, elle doit donc rechercher de nouveaux comptoirs. L'expédition doit effectuer une reconnaissance de la côte nord-ouest de l'Amérique, située entre l'Alaska et les territoires de la Californie. Enfin, Louis XVI s’intéresse à la découverte du monde, aux sciences nautiques et géographiques.  Cette  expédition  doit  compléter  les résultats  scientifiques  de  Cook  dans  les  domaines  géographique, hydrographique, physique, astronomique, minéralogique, botanique et météorologique.

( Service culturel du Musée national de la Marine )

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35241
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par Mme de Sabran le Mer 23 Mar 2016, 21:24

La nuit, la neige a écrit:

Louis XVI donnant ses instructions au capitaine La Pérouse
Par Nicolas-André Monsiau (1817)


Instructions relatives au voyage ordonné par le roi


( Sa Majesté regarderait comme un des succès les plus heureux de l'expédition qu'elle pût être terminée sans qu'il en eût coûté la vie à un seul homme. )

Le directeur des ports et arsenaux, Claret de Fleurieu, à Jean-François de Lapérouse, le 26 juin 1785 :


" L'objet le plus important pour la sûreté de la navigation, est de fixer avec précision les latitudes et les longitudes des lieux où il abordera, et de ceux à vue desquels il pourra passer. Il recommandera, à cet effet, à l'astronome employé sur chaque frégate, de suivre avec la plus grande exactitude le mouvement des horloges et montres marines, et de profiter de toutes les circonstances favorables pour vérifier à terre si la régularité de leur marche s'est maintenue pendant les traversées, et pour constater par observation, le changement qui pourra être survenu dans leur mouvement journalier, afin de tenir compte de ce changement pour déterminer avec plus de précision la longitude des îles, des caps ou autres points remarquables qu'il aura pu reconnaître et relever dans l'intervalle de deux vérifications. [...] Il fera recueillir les curiosités naturelles, terrestres et marines ; il les fera classer par ordre, et fera dresser, pour chaque espèce, un catalogue raisonné, dans lequel il sera fait mention des lieux où elles auront été trouvées, de l'usage qu'en font les naturels du pays, et, si ce sont des plantes, des vertus qu'ils leur attribuent. Il fera pareillement rassembler et classer les habillements, les armes, les ornements, les meubles, les outils, les instruments de musique, et tous les effets à l'usage des divers peuples qu'il visitera ; et chaque objet devra porter son étiquette, et un numéro correspondant à celui du catalogue. Il fera dessiner par les dessinateurs embarqués sur les deux frégates, toutes les vues de terre et les sites remarquables, les portraits des naturels des différents pays, leurs costumes, leurs cérémonies, leurs jeux, leurs édifices, leurs bâtiments de mer, et toutes les productions de la terre et de la mer dans les trois règnes, si les dessins de ces divers objets lui paraissent utiles pour faciliter l'intelligence des descriptions que les savants en auront faites. [...] Il [doit prescrire]à tous les gens de l'équipage de vivre en bonne intelligence avec les naturels ; [...] il leur défendra sous les peines les plus rigoureuses de jamais employer la force pour enlever aux habitants ce que ceux-ci refuseraient de céder volontairement [...] il s'occupera avec zèle et intérêt de tout ce qui peut améliorer leur condition en procurant à leur pays les légumes, les fruits et les plantes utiles d'Europe en leur enseignant la manière utile de les semer et de les cultiver [...]. Il ne recourra aux armes qu'à la dernière extrémité, seulement pour sa défense, et dans les occasions où tout ménagement compromettrait décidément la sûreté des bâtiments et la vie des Français dont la conservation lui est confiée [...]. Sa Majesté regarderait comme un des succès les plus heureux de l'expédition qu'elle pût être terminée sans qu'il en eût coûté la vie à un seul homme. "

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35241
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Louis XVI et l'expédition Lapérouse

Message par La nuit, la neige le Mer 23 Mar 2016, 23:02

Mme de Sabran a écrit:Sa Majesté regarderait comme un des succès les plus heureux de l'expédition qu'elle pût être terminée sans qu'il en eût coûté la vie à un seul homme. "
Oups !

A la lecture de ces instructions, on ne peut s'empêcher de constater combien, depuis un peu plus de deux siècles seulement, tous ces mystères ont été levés.

Désormais, c'est au c... de l'univers que nous allons fouillasser !


Dernière édition par La nuit, la neige le Mer 23 Mar 2016, 23:45, édité 1 fois
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11742
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

L'expédition Lapérouse

Message par La nuit, la neige le Dim 02 Juil 2017, 12:50

Parce que le nouveau site internet de France Télévision est devenu une usine à gaz, et qu'il faut désormais s'inscrire  pour avoir accès aux vidéos des émissions (scandaleux !!!  Evil or Very Mad ), je préfère annoncer la mise en ligne sur Youtube, par la chaîne ThalassaOfficiel, du documentaire intitulé :

Lapérouse : dans le secret des déferlantes !

Il s'agit d'une rediffusion.
Mais si vous connaissez mal l'histoire tragique de cette célèbre expédition, mais surtout celle des campagnes scientifiques et historiques menées sur les lieux des naufrages il y a quelques années, alors je vous recommande cette vidéo... Smile



Présentation :
C’est une saga maritime haletante et l’une des plus fascinantes enquêtes de notre Histoire que nous allons vivre : le « mystère Lapérouse » !

Quand et comment 220 marins et savants d’exception ont-ils disparu au fin fond du Pacifique Sud ? La question était posée depuis 1788 !
Après 3 ans de navigation autour de la planète L’Astrolabe et La Boussole, les 2 navires confiés à M. de Lapérouse par Louis XVI, avaient disparu corps et biens.





Deux siècles plus tard un féru de plongée et d’histoire, Alain Conan organise une première expédition dans les îles Salomon à la recherche d’éventuels vestiges.
Pendant 20 ans cet érudit passionné mènera son enquête à terre et sous l’eau !





De surprises en rebondissements il retrouvera les fameuses épaves sur l’île de Vanikoro et permettra, au fil de quatre missions de recherches, de lever une grande partie du voile.




Lire aussi, dans notre section Biblio :

Arrow http://marie-antoinette.forumactif.org/t2930-laperouse-le-voyage-sans-retour-de-gerard-piouffre?highlight=laperouse

Arrow http://marie-antoinette.forumactif.org/t2180-laperouse-de-anne-pons-2010?highlight=laperouse
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11742
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par La nuit, la neige le Dim 03 Sep 2017, 18:51

Le mystère est-il relancé ?  
C'est ce que suggère l'hypothèse dévoilée récemment dans un article que je copie / colle :


L’expédition La Pérouse s’est-elle en fait achevée au nord de l’Australie ?



Et si la mythique expédition La Pérouse s'était achevée au nord de l'Australie, et non aux Îles Salomon ?
Telle est la thèse d'un anthropologue australien qui veut lever le voile sur un des grands mystères de l'histoire maritime.
Un mousse originaire de Tréguier (22) pourrait avoir survécu et repris la mer...


Le chercheur Garrick Hitchcock s'appuie sur le récit de 1818 d'un marin indien, Shaik Jumaul, pour avancer que des rescapés des deux frégates françaises disparues dans les îles Salomon, il y a 229 ans, auraient à nouveau fait naufrage, cette fois dans le détroit de Torrès, entre la Nouvelle-Guinée et l'Australie.
« Le récit de Shaik Jumaul oriente notre regard vers la possibilité très réelle que l'expédition La Pérouse ait connu son point final dans le détroit de Torrès », écrit l'anthropologue dans un article publié mardi dans The Journal of Pacific History.

Le témoignage d'un marin indien

Le témoignage du marin indien a cependant déjà été mis en doute par d'autres spécialistes de l'explorateur français. Jean-Francois de Galaup de La Pérouse et son équipage de 220 marins où avaient pris place de nombreux scientifiques de renom, avaient quitté Brest le 1e r août 1785 à bord de deux frégates, L'Astrolabe et La Boussole.
Cette expédition, dont les préparatifs avaient été supervisés par Louis XVI, devait rivaliser avec les découvertes prestigieuses du Britannique James Cook.

Après deux ans et demi de navigation, La Pérouse fait parvenir un dernier message de Botany Bay, dans le sud-est de la Nouvelle-Hollande (actuelle Australie) et met le cap à l'est, le 10 mars 1788. La France bascule un an plus tard dans la Révolution, et naît le « mystère La Pérouse ».
« A-t-on des nouvelles de Monsieur de La Pérouse ? », aurait demandé Louis XVI au pied de l'échafaud...

Ce n'est qu'en 1827 que sera localisée l'épave de La Boussole par le navigateur irlandais Peter Dillon, puis celle de L'Astrolabe, quelques mois plus tard, par Jules Dumont d'Urville, sur le récif de l'île de Vanikoro, dans les Salomon.



Les récits recueillis alors auprès des habitants de l'île, puis les recherches archéologiques, laissent penser que des rescapés de ces naufrages ont construit un bateau et quitté Vanikoro.
Leur trace se perd ensuite. M. Hitchcock, de l'Université nationale australienne basée à Canberra, se fonde sur le récit du marin indien Shaik Jumaul pour avancer que ces rescapés auraient fait naufrage 2.500 km à l'ouest de leur point de départ.
Dans son témoignage publié en 1818 dans le Madras Courier, Jumaul relatait le naufrage, en 1814, du Morning Star dont il était matelot.

M. Hitchcock raconte que Jumaul fut recueilli par les indigènes de l'île Murray, également connue sous le nom de Mer, située dans le détroit de Torrès, dans le nord de l'Australie. Il apprend la langue locale avant d'être secouru quatre ans plus tard.
Il raconte alors à un marchand de Calcutta avoir vu, pendant son séjour, des sabres d'abordage et des mousquets qui n'étaient pas de facture britannique, ainsi qu'un compas et une montre en or.

« Quand il demanda aux insulaires où ils avaient obtenu ces choses, ils racontèrent comment, environ 30 ans plus tôt, un bateau était venu se briser non loin de Murray », a déclaré Garrick Hitchcock.

« Des membres d'équipage touchèrent terre, mais tous furent tués dans les combats qui suivirent, à l'exception d'un mousse qui fut sauvé et accueilli comme un des leurs », a-t-il ajouté.
M. Hitchcock croit en ce témoignage, reconnaissant toutefois qu'il fut rejeté comme flou par l'archéologue français Jean-Christophe Galipaud et la journaliste Valérie Jauneau dans leur livre Au-delà d'un naufrage : les survivants de l'expédition Lapérouse, paru en 2012.


Un certain François Mordelle originaire de Tréguier...

« Les historiens et les archéologues ne sont pas au courant de la présence d'autres bateaux européens dans cette zone à ce moment », plaide M. Hitchcock.
« Mener des recherches archéologiques sur les récifs près de Mer est probablement la meilleure chance de confirmer si l'épave du XVIIIe siècle qu'il mentionne est celle du bateau qui a fui Vanikoro ».
Si ces rescapés ont atteint le détroit de Torrès, une question demeure : qui était ce mousse qui aurait survécu ?
L'anthropologue avance qu'il pourrait s'agir d'un certain François Mordelle, originaire de la cité bretonne de Tréguier, qui officiait à bord de L'Astrolabe.
« Son sort est peut-être le dernier grand mystère de l'expédition La Pérouse », juge le chercheur.

* Source ©️ AFP / Le Télégramme : http://www.letelegramme.fr/bretagne/la-perouse-le-mystere-du-mousse-03-09-2017-11648825.php#t9mdABVTdLcUUGFY.99
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11742
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par La nuit, la neige le Dim 03 Sep 2017, 19:08

Hum...un témoignage qui date de 1818. Neutral
Je ne suis guère convaincu non plus, mais enfin pourquoi pas ?

Idea Voici illustré quelques instruments de navigation de l'expédition, retrouvés, à Vanikoro, à l'occasion des fouilles réalisées en 1999 et 2005 :


Sextant fabriqué par Mercier à Brest, avant 1785 - Epave de la Boussole (fouille 2005)
Musée de l'Histoire maritime de Nouvelle-Calédonie
©️ Teddy Seguin



Compas azimutal avec sa plaque en mica, fabriqué par Gregory à Londres, avant 1785 - Epave de La Boussole (fouille 2005)
Musée de l’Histoire maritime de Nouvelle-Calédonie
©️ Teddy Seguin



Instruments scientifiques (compas à pointe sèche, pieds de roi) de l’expédition Lapérouse
Musée de l’Histoire maritime de Nouvelle-Calédonie
©️ Frédéric Osada Images Explorations



Graphomètre, instrument de mesure angulaire - Epave de La Boussole (fouille 1999)
Musée de l’Histoire maritime de Nouvelle-Calédonie
©️ Teddy Seguin
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11742
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par Mme de Sabran le Dim 03 Sep 2017, 19:15

Merci, cher la nuit, la neige, pour ce reportage qui relance l'un des plus ténébreux mystères de notre histoire . Very Happy
Saura-t- jamais ce qu'il advint de la Pérouse et de ses hommes ?
Son souvenir est cultivé à Botany Bay, et titille toujours autant les curieux que nous sommes.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35241
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par Invité le Dim 03 Sep 2017, 19:36

En ce moment, il y a un événement sur le sujet au château de Versailles intitulé Le mystère de Vanikoro destiné aux scolaires dans le cadre de la semaine de la science :
http://www.chateauversailles.fr/sites/default/files/semaine_de_la_science_2017_-_versailles.pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par Mr de Talaru le Lun 04 Sep 2017, 10:18

Mme de Sabran a écrit:Merci, cher la nuit, la neige, pour ce reportage qui relance l'un des plus ténébreux mystères de notre histoire . Very Happy
Saura-t- jamais ce qu'il advint de la Pérouse et de ses hommes ?
J'ai toujours entendu dire que les survivants avaient été mangés par des cannibales du coin.

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
avatar
Mr de Talaru

Messages : 2424
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 59
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par Mme de Sabran le Lun 04 Sep 2017, 10:24

Est-ce que ce n'est pas Cook ( nom prédestiné Hop! ) qui a fourni leur frichti aux cannibales ? pale

La nuit, la neige a écrit:

Après deux ans et demi de navigation, La Pérouse fait parvenir un dernier message de Botany Bay, dans le sud-est de la Nouvelle-Hollande (actuelle Australie) et met le cap à l'est, le 10 mars 1788. La France bascule un an plus tard dans la Révolution, et naît le « mystère La Pérouse ».
« A-t-on des nouvelles de Monsieur de La Pérouse ? », aurait demandé Louis XVI au pied de l'échafaud...



Voici le musée la Pérouse à Botany Bay, Australie .


Mme de Sabran a écrit:

Olivier a écrit: Et si vous avez des nouvelles de La Pérouse, cela ferait plaisir à Louis XVI de les connaitre...

Olivier, pas à jour


Eh bien oui, j'ai des nouvelles de la Pérouse !  Very Happy  ... mais pas toutes fraîches : elles datent du 26 janvier 1788 où il a accosté avec brio à Botany Bay, tout près de Sydney . Depuis, plus rien !  

Un musée est consacré à la Pérouse sur les lieux même, qui présente des cartes, des instruments scientifiques et d’autres souvenirs des explorateurs français dans la région. ...





Près du musée, se trouve le La Perouse Monument, un obélisque érigé par les Français en 1825.
C’est aussi l’un des rares endroits de Sydney à porter un nom français.









;


Eléonore, pas de nouvelles, bonnes nouvelles

http://marie-antoinette.forumactif.org/t2116p25-bons-baisers-d-australie?highlight=australie

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35241
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par Mr de Talaru le Lun 04 Sep 2017, 10:29

Bien ces photos !!!!!!

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
avatar
Mr de Talaru

Messages : 2424
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 59
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par Mme de Sabran le Lun 04 Sep 2017, 10:31

Votre servante, Monsieur ! Very Happy

Eventaille

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35241
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par Mr de Talaru le Lun 04 Sep 2017, 10:39

Je vois sur la dernière photo le nom de grands bateaux, la Jeanne d'Arc entre autres. irait on là-bas en pèlerinage quand on est dans le coin ? Je trouve cela émouvant et noble de la part des marins.

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
avatar
Mr de Talaru

Messages : 2424
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 59
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par Mme de Sabran le Lun 04 Sep 2017, 11:20

Oui, c'est vrai .   Very Happy
Il est certain que nous  ( les Français )  avons écumé l'Australie  :    il y a aussi une Frenchman Bay .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35241
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par La nuit, la neige le Lun 04 Sep 2017, 19:23

Mr de Talaru a écrit:
J'ai toujours entendu dire que les survivants avaient été mangés par des cannibales du coin.
Il y a eu quelques survivants des deux naufrages, et l'on sait donc qu'ils établirent un camp de fortune sur l'Île, dont on a retrouvé les traces.
Il est dit qu'ils furent finalement tous massacrés par la population locale, à qui ils faisaient peur.
Mais d'autres pensent qu'un petit groupe parvint à construire un radeau de fortune, avec les débris récupérés des épaves.
C'est l'hypothèse proposée par cet archéologue.
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11742
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par La nuit, la neige le Dim 29 Juil 2018, 19:36

Le site internet du journal Le Point propose, depuis la semaine dernière, une série hebdomadaire d'articles consacrés à : L'expédition Lapérouse.

Six épisodes sont prévus : cela tombe bien pour cette période estivale...Very Happy
Le style est romancé, sous forme de dialogues.

1er épisode : Le voyage de Louis XVI par procuration
Le 26 juin 1785, le roi convoque le capitaine de vaisseau Jean-François de Lapérouse. Il a soigneusement préparé une mission d’exploration confiée à ce marin émérite.
L’heureux élu s’apprête à partir en mer pour quatre ans....



Louis XVI donnant ses instructions au capitaine de vaisseau Lapérouse
De Nicolas André Monsiau (1817), exposé au château de Versailles.


Arrow A lire iciL'expédition Lapérouse - Le voyage de Louis XVI par procuration


2eme épisode : Le grand départ vers l'inconnu
La Boussole et L’Astrolabe quittent le port de Brest le 1er août 1785.
Conscient de l’ampleur de sa mission et inquiet du poids excessif des deux frégates, le commandant en chef Lapérouse veille à tout : vivres, hygiène, chargement...



Gravure conçue d’après un dessin des frégates « La Boussole » et « L’Astrolabe », réalisé durant le voyage.
Photo : Gilles Mermet/La Collection


Arrow A lire ici Expédition Lapérouse - Grand départ vers l'inconnu
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11742
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par MARIE ANTOINETTE le Lun 30 Juil 2018, 17:15

Il est intéressant de noter que c'est LOUIS XVI qui avait préparé le "road book" avec le chemin, les étapes etc.....
et pendant longtemps a surveillé le voyage des deux fregates, même le matin du 21 Janvier 1793 il aurait demandé.... "a-t'on des nouvelles de Monsieur de LAPEROUSE"

MARIE ANTOINETTE
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 3096
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 72
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'expédition Lapérouse

Message par La nuit, la neige le Mar 31 Juil 2018, 14:10

3eme épisode : Des hommes confrontés à plus grand qu'eux
Un changement de cap risqué vers le nord-ouest de l’Amérique, de lourdes pertes humaines en Alaska...
Alors que tout avait bien commencé lors des premiers mois de navigation, l’horizon s’obscurcit pour le commandant Lapérouse.



Cette gravure de 1820 représente Lapérouse supervisant la mesure des statues de l’île de Pâques.
Photo : Agostini/Leemage


Arrow A lire, ici : L'expédition Lapérouse : des hommes confrontés à plus grand qu'eux
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11742
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum