Le tour d'Europe de Mademoiselle Clara, star Rhinocéros du XVIIIe siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le tour d'Europe de Mademoiselle Clara, star Rhinocéros du XVIIIe siècle

Message par La nuit, la neige le Ven 21 Juil 2017, 10:04

Mademoiselle Clara, la star rhinocéros du XVIIIe siecle



Rhinocéros, Clara
Par Jean-Baptiste Oudry.
Vers 1749


Elle aimait la bière et les oranges, le tabac et les foules innombrables qui, à Berlin, Paris ou Berne se pressaient pour la voir.  
Clara était en réalité une paisible femelle rhinocéros qui a vaillamment supporté douze années de voyages sur des routes chaotiques.



Mademoiselle Clara, dessin préparatoire
Jean-Baptiste Oudry


En son temps, voilà deux siècles et demi, Clara était une énorme star, et pas seulement parce que son poids approchait les 3 tonnes.
Elle a sans doute été la première vedette dont les tournées étaient annoncées par des campagnes d'affichage, et les représentations suivies de la vente de produits dérivés.
Grâce à elle, son agent a accumulé une fortune, obtenu un titre aristocratique et eu les faveurs des têtes couronnées de l'Europe entière.
Autant dire que Clara, femelle rhinocéros morte à 21 ans d'avoir trop mangé de pain, était un sacré people.


Thomas Daniell - The Indian Rhinoceros

Voici son histoire...

Si les Romains avaient, semble-t-il, réussi à acclimater quelques rhinocéros africains dans la capitale de leur empire, il y a de cela deux millénaires, le mastodonte caparaçonné est resté inconnu en Europe jusqu'au XVIe siècle.
En 1515, un spécimen a été débarqué au Portugal, dessiné (les esquisses ont inspiré une célèbre gravure à Dürer) avant de se noyer peu de temps après lors d'un voyage maritime vers Rome, où il devait être offert au pape.

Jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, seul huit rhinocéros ont survécu à leur capture, puis à leur voyage vers l'Europe. Tous sont promptement décédés, faute d'une bonne alimentation et de soins appropriés.
Seul l'un d'entre eux a prospéré au-delà des espoirs de son propriétaire: la belle et imposante Clara. Smile



Bronze, vers 1750.
Rhinoceros. Miss Clara
Only two other bronze versions of this brilliantly characterful model are known, in the Louvre and the Victoria and Albert Museum
Photo : http://barber.org.uk/german-school/


Clara n'a que quelques mois lorsque sa mère est tuée par des chasseurs du côté d'Assam, dans le nord-est de l'Inde.
Elle est recueillie par le directeur régional de la Compagnie néerlandaise des Indes, qui l'élève comme un animal domestique, la faisant même entrer dans le salon à l'heure des repas, histoire d'épater les convives.



A l'occasion d'une visite, un capitaine de la même Compagnie des Indes, Douwemout Van der Meer, est sidéré par le jeune mammifère, tout à fait accoutumé à la présence humaine.
Clara appartient à l'une des cinq espèces de rhinocéros : l'indienne, qui se distingue notamment par sa grande taille et son unique corne fichée sur la tête.


Gravure
Portrait de Douwemout Van der Meer


Entrevoyant le parti qu'il pourrait tirer d'un tel animal en Europe, le capitaine Van der Meer l'achète en 1741, l'installe sur son bateau et vogue vers le port de Leyde via le cap de Bonne-Espérance.

Enduite d'huile de poisson pour échapper à la déshydratation, nourrie à foison d'herbages, Clara développe pendant le voyage un goût, si ce n'est une accoutumance à la bière et aux feuilles de tabac, la vie de marin étant ce qu'elle est.  Eventaille
Elle gardera sa vie durant ce régime alimentaire, à raison d'un demi-quintal de nourriture par jour, avec un faible supplémentaire pour les oranges, alors denrée rare sur le continent européen.



Van der Meer installe sa protégée dans un enclos près de Leyde, puis prépare dans les moindres détails son projet, aussi ambitieux que risqué : la tournée européenne de Clara.

Sur le papier, l'idée est littéralement fabuleuse.
A l'exception de quelques individus, la population européenne n'a en ce XVIIIe siècle jamais vu de près ou de loin un rhinocéros, alors monstre de légende, dont la réputation effrayante est amplifiée par son assimilation au Behemoth du livre de Job.



Porcelaines de Meissen,
Vers 1745


Entrepreneur habile, Van der Meer conçoit des affiches qui mettent en exergue la terrible dimension biblique de son gros poupon, alors toujours en pleine croissance.
Rappel est fait des écrits de Pline, qui présentait le rhinocéros comme un furieux éventreur d'éléphants.
Les préparatifs durent cinq ans, le temps aussi que Clara atteigne une taille respectable.



En 1746, la femelle rhinocéros s'installe dans un véhicule pensé pour elle, un char tiré par huit chevaux, puis s'en va sur les routes chaotiques du Saint Empire romain germanique, direction Berlin.
Le succès de Clara, extraordinaire nouveauté naturelle, est immédiat en ce siècle des Lumières.



Frédéric II le Grand vient par deux fois admirer l'animal unicorne.
Le mathématicien Maupertuis, alors au service du roi de Prusse, voit dans Clara une preuve de l'existence de Dieu, qui a su donner à la Nature une diversité infinie.



De Berlin, l'animal et son maître partent à Vienne, où Van der Meer est anobli par la famille royale.  Shocked  Laughing

En avance sur son époque, qui ne connaît pas encore la notion de copyright, le capitaine demande des royalties aux artistes qui désirent dessiner Clara sur le vif.


The Rhinoceros "Miss Clara", 1748
Johann Elias Ridinger
Courtesy National Gallery of Art, Washington


Il module ses prix d'entrée selon le revenu des visiteurs et, à la sortie des représentations, propose à ces mêmes spectateurs des souvenirs à des prix divers.

En mars 1748, de passage à Zurich, Van der Meer vend bon marché des gravures sur bois de Clara (2 groschen), plus cher des gravures sur cuivre (2 batzen) et encore plus cher des médailles commémoratives (12 batzen).


Medal for a Rhinoceros, after Jean Daniel Kamm, 1748
Image right: Historisches Museum Bern

D'étape en étape, de pays en pays, du carnaval de Venise à la cour de Versailles, la silhouette généreuse de Clara est apposée sur des porcelaines, sur des miniatures (dont une du Genevois Jean-Etienne Lyotard) ou des peintures à l'huile (Pietro Longhi).


Rhinocéros à Venise, Clara
Pietro Longhi, vers 1751



Rhinocéros à Venise, Clara
Pietro Longhi, vers 1751


Elle est mille fois estampée ou sculptée, et se glisse dans l'Encyclopédie de Diderot, l'Histoire naturelle de Buffon ainsi que les Mémoires de Casanova.



Turc sur Rhinocéros
Johann Joachim Kändler
Porcelaines de Meissen, vers 1750


Elle sert de support à des pendules et à d'innombrables discussions philosophiques.


Jean-Joseph de Saint Germain et François Viger (mécanisme)
Pendule au rhinocéros
Bronze et bronze doré, vers 1750
Photo : Christie's





Pendule au rhinocéros surmonté d'un chinois
Monture en bronze ciselé et doré, attribuée à CAFFIERI.
Epoque Louis XV
Une pendule identique (avec un mouvement de Thiout) est conservée au musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg.


Suscitant une «rhinomania» lors de son passage en Ile de France, au printemps 1749, Clara et sa corne inspirent coiffures et vêtements aux Françaises.



A la longue, bien sûr le baron Van der Meer devient richissime.
Il s'offre même le luxe de fixer un prix exorbitant (100 000 écus) pour la vente de son rhinocéros à Louis XV, qui entend garder Clara auprès de lui.
Affreusement vexé, le roi de France est contraint de refuser le prix du Hollandais roué. Eventaille


Rhinocéros et sa terrasse en bronze doré d’époque Louis XV, vers 1750
Photo : Sotheby's


Qu'importe: en 1749, trois ans après que Van der Meer eut pris la route, sa fortune est faite.
Il la consolidera jusqu'en 1758, année de la mort de Clara, laquelle aura vaillamment supporté douze années de tournées incessantes, par toutes les saisons et sur toutes les routes, mais pas le pain fermenté de Londres.


Faïence anglaise
XVIIIe siècle


Ses os doivent être encore dans un musée de la capitale britannique, mais nul ne les a jamais retrouvés. Cool


Human Skeleton with Young Rhinoceros by Jan Wandelaar (Dutch, 1742)
From the 1747 book Tables of Skeleton and Muscles of the Human Body
by Bernhard Siegfried Albinus



Sources :

Arrow Article (extraits) de Luc Debraine
Publié en sept. 2004 dans le journal Le Temps
https://www.letemps.ch/societe/2004/09/01/grand-tour-clara-star-rhinoceros

Arrow «Clara's Grand Tour», Glynis Ridley
Atlantic Books, Londres.



Dernière édition par La nuit, la neige le Ven 21 Juil 2017, 10:12, édité 2 fois
avatar
La nuit, la neige

Messages : 9392
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tour d'Europe de Mademoiselle Clara, star Rhinocéros du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Ven 21 Juil 2017, 10:08

... une vraie starlette, cette demoiselle Clara !

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28511
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tour d'Europe de Mademoiselle Clara, star Rhinocéros du XVIIIe siècle

Message par La nuit, la neige le Ven 21 Juil 2017, 10:21

Mais oui !

Idea A signaler que notre amie Plume d'Histoire évoque longuement Clara dans son article :
Les animaux exotiques des rois, de Louis XV à Napoléon III
avatar
La nuit, la neige

Messages : 9392
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tour d'Europe de Mademoiselle Clara, star Rhinocéros du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Ven 21 Juil 2017, 10:25

Merci, Plume !    Chouette sujet !
Je sauterai lire cela .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28511
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tour d'Europe de Mademoiselle Clara, star Rhinocéros du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Lun 24 Juil 2017, 23:17

La nuit, la neige a écrit:
ainsi que les Mémoires de Casanova.


Au mois de février 1749,  Van de Meer  " produit " Clara à la Foire St Germain  . Le public peut l'admirer pour le prix modeste de vingt-quatre sous. Casanova raconte comment sa maîtresse du moment confondit le très robuste portier à la peau sombre  avec le rhinocéros lui-même.  Eventaille

http://rodama1789.blogspot.fr/2015/12/two-rhinoceroses.html

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28511
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tour d'Europe de Mademoiselle Clara, star Rhinocéros du XVIIIe siècle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum