Caroline Murat, par Elisabeth Vigée Le Brun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Caroline Murat, par Elisabeth Vigée Le Brun

Message par Mme de Sabran le Sam 12 Aoû 2017, 15:47

Par Plume d'Histoire  




Artiste et modèle : des rapports orageux    

Mme Vigée Le Brun n’était pas faite pour s’entendre avec la famille Bonaparte. Rentrée à Paris après l’exil imposé par la Révolution, la portraitiste ne retrouvait ni l’atmosphère, ni le style de la cour de l’Ancien Régime qu’elle avait connus ; de son côté, l’Empereur se méfiait d’une personnalité liée aux Bourbons.
  Le moins que l’on puisse dire, c’est que Caroline donne du fil à retordre à Elisabeth Vigée Le Brun. L’artiste, de son côté, porte sur la famille Bonaparte un jugement trop négatif pour éprouver un tant soit peu de sympathie envers Caroline. Elle va garder de la jeune femme un souvenir exécrable et vous allez voir qu’il est difficile de lui en vouloir !
  C’est que la plus jeune sœur de Napoléon ne manque pas de caractère (toutes les femmes de la famille ont une forte personnalité). Si elle fait souvent preuve en diplomatie et en politique d’une remarquable intelligence, Caroline peut se montrer extrêmement orgueilleuse et hautaine : le pouvoir lui monte à la tête !

Mme Vigée Le Brun raconte :
A la première séance (de pose), je vis arriver Madame Murat avec deux femmes de chambre qui devaient la coiffer pendant que je peindrai.

 L’artiste fait remarquer à la grande-duchesse de Berg qu’il lui est impossible de « saisir ses traits » si ses deux suivantes s’affairent ainsi autour d’elle comme un essaim d’abeilles. Caroline consent alors à renvoyer les deux femmes.
Cependant, la sœur de Napoléon oublie régulièrement de se présenter aux séances de poses dans l’atelier d’Elisabeth, l’obligeant ainsi à demeurer dans la capitale durant l’été alors qu’elle souhaite s’absenter.
  Pire encore : la jeune femme change inopinément de coiffure, de bijoux ou de robe au gré de la mode qui varie sans cesse, imposant à Mme Vigée Le Brun une modification perpétuelle de ses compositions. Il faut alors « gratter la toile pour la remettre au goût du jour », recommencer les broderies des robes ou remplacer les perles par des camées…
  Elisabeth rapporte qu’un jour, réellement exaspérée par les caprices de la jeune femme, elle déclare à Monsieur Vivant Denon (diplomate français qui l’a mise en contact avec Caroline), d’une voix assez forte pour que tout le monde puisse l’entendre :
J’ai peint de véritables princesses qui ne m’ont jamais tourmentée et ne m’ont jamais fait attendre !

Elle ne manque pas d’ajouter dans ses Mémoires :
Le fait est que Mme Murat ignorait parfaitement que l’exactitude est la politesse des rois, comme le disait si bien Louis XIV, qui, à la vérité, n’était pas un parvenu.

  Décidément, les rapports entre les deux femmes sont plus que tendus… Il n’en demeure pas moins que le portait de Caroline Murat par Mme Vigée Le Brun est une véritable réussite

L'article de notre amie Plume en entier : http://plume-dhistoire.fr/caroline-murat-par-elisabeth-vigee-le-brun/

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27932
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Caroline Murat, par Elisabeth Vigée Le Brun

Message par Majesté le Sam 12 Aoû 2017, 16:27

Mme de Sabran a écrit:
Elle ne manque pas d’ajouter dans ses Mémoires :
Le fait est que Mme Murat ignorait parfaitement que l’exactitude est la politesse des rois, comme le disait si bien Louis XIV, qui, à la vérité, n’était pas un parvenu.

Selon Emmanuel de Waresquiel ce serait un mot non pas de Louis XIV...mais de Louis XVIII... Or à l'époque où écrit Élisabeth Provence n'était pas Louis XVIII ... scratch


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11857
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Caroline Murat, par Elisabeth Vigée Le Brun

Message par La nuit, la neige le Sam 12 Aoû 2017, 17:18

Elisabeth Vigée Le Brun remanie ses Souvenirs et écrit ses lettres (qui seront publiées) sur le tard, à la fin de sa (longue) vie.
avatar
La nuit, la neige

Messages : 9099
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Caroline Murat, par Elisabeth Vigée Le Brun

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum