Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 22 Jan 2014, 22:14



Hein, crois-tu ! C'en est coppolien ...  : 
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 37959
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 22 Jan 2014, 22:24


Quelle audace! On va donc renouer avec cette horrible nature? ( Ah non ! pas ça !!!  lol!  )

Petit à petit... 1750 marque un tournant dans cette histoire. A leur tour, les Encyclopédistes dénoncent l'excès d'artifices. Diderot regarde le coucher de soleil en pleurant, et en tire sa théorie de l'émotion au théâtre. A partir de ce moment-là, on n'a plus besoin de se cacher autant derrière les fards (on n'y reviendra qu'à la Restauration, qui sera aussi celle du fard), on se laisse aller au spleen et à la mélancolie. "Je ne trouve en moi que le néant", dit Mme Du Deffand (26 juin 1760). Est-ce l'aristocratie qui pressent la fin d'un temps? En tout cas, on affirme sa connaissance de soi par la philosophie, l'art, le roman, la peinture. La psychologie naît, la volonté d'être soi s'esquisse. En 1752, Rousseau abandonne l'épée et la perruque, promeut le corps naturel et les sentiments vrais. Il exalte les seins généreux des nourrices valaisannes et les filles simples, girondes et joyeuses de la campagne...

.
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 37959
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 22 Jan 2014, 22:55



... la campagne où, pendant tout ce temps-là, on a cultivé d'autres critères de beauté.
L'important, pour les paysans, est d'être en bonne santé. Que dit l'abbé Prévost de Manon Lescaut? Elle avait la taille la plus jolie du monde et un visage agréable, voilà tout. Une belle femme de la campagne est une femme saine, susceptible de procréer, avec des dents en bon état, et de grands yeux de génisse... Les bourgeoises, elles, ont imité les aristocrates, et se sont mis du rouge sur les lèvres, mais modérément: dans le commerce, on ne peut pas se permettre d'apparaître maquillé, il faut avoir l'air transparent.

L'artifice, le rouge, c'était donc vraiment la marque du pouvoir aristocratique. Mais les masques vont tomber.
Le changement s'était déjà esquissé à la cour.

Marie-Antoinette, blonde cendrée, beauté moins affétée, plus proche de celle de Rousseau, prônait les joies simples, la marche. Louis XVI, lui aussi, poussait dans ce sens. En fait, ce roi-là ne jouait pas le jeu...    
La Révolution arrache les perruques enfarinées et ôte le rouge des visages. Elle bannit le fard, symbole de l'Ancien Régime, sous lequel les nobles se cachaient pour trahir le peuple. Robespierre et Danton s'habillent comme des bourgeois, avec redingotes et petits pantalons  - les gens du peuple ne portent pas la culotte.
Le 14 juillet 1790, on donne la cocarde à Louis XVI, qui pleure de joie. C'est une autre forme de théâtre: le peuple se donne en spectacle à lui-même, dans une volonté de transparence absolue, un moment d'émotion collective. Puis le sang coule. Et, avec lui, le fard, celui des nobles. C'est alors tout un monde, celui de l'apparence, qui coule avec eux.

.

Allons bon ! La messe est dite .   
Fin de cet article singulier .

.
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 37959
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Lucius le Jeu 23 Jan 2014, 00:44

Les salles de bains existent au XVIIème siècles, même si elles sont rares (Versailles, hôtel de bretonvilliers). cela indique que le bain reste en usage, même si les médecin craignent qu'elles n'apporte des maladies par les pores de la peau. Au XVIIIème siècle, revenu de cette idée, les salles de bain, baignoires, lieux à l'anglaise se multiplient, avec à la fin du siècle les premières chasse d'eau (pavillon de Hanovre).
Lucius
Lucius

Messages : 8407
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Louis XVI le Mar 08 Juil 2014, 14:31

La nuit, la neige a écrit:Oh ! Tu pouvais tout déplacer depuis ta première copie du message de Mme de Périgny.
Ce qu’elle dit sur le maquillage est intéressant : tu peux le sortir du « Dior et Marie-Antoinette objet marketing ».
Enfin, à mon avis... Embarassed boudoi26 

Voici le lien de la vidéo Wink
http://www.dior.com/beauty/fr_fr/parfum-et-beaute/maquillage/look-exclusifs/collection-trianon/fr-springlook2014-collection-trianon.html
Louis XVI
Louis XVI

Messages : 208
Date d'inscription : 31/03/2014
Age : 27
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Rêves d'automne le Mar 22 Juil 2014, 00:44

Bonsoir,

J'ai entendu dire que l’embellissement par les tableaux, le cinéma ou encore les livres, faussait la réalité au sujet du rouge sur les lèvres. L'alimentation générale mais, surtout l'alimentation riche en sucre rongeait les dents. Les demoiselles de la Cour ne voulaient pas attirer le regard sur leur dentition. Alors, pour éviter ça, elles ne mettaient pas ou très peu de rouge sur les lèvres. Elles accentuaient néanmoins le rose de leurs joues pour attirer le regard vers le haut.

Je fais peut être fausse route ! Qu'en pensez-vous ?
Rêves d'automne
Rêves d'automne

Messages : 11
Date d'inscription : 22/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Invité le Mar 22 Juil 2014, 10:31

Non, non; vous avez entièrement raison Rêves d'automne (au pseudo très poétique Smile )
Les femmes évitaient d'attirer l'attention sur leur bouche, car les dents au XVIII siècle étaient en très mauvaise état, effectivement en partie à cause du sucre. Elles attiraient donc le regard par le maquillage des pommettes, mais surtout en utilisant des mouches placés en haut du visage qui permettaient à la fois de se focaliser sur leurs yeux par exemple, mais aussi de donner du relief en jouant les contrastes avec leur poudre blanche.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par CLIOXVIII le Mar 22 Juil 2014, 17:10

La nuit, la neige a écrit:Les cils ? Maquillés ou pas ?
Non . Le mascara sera inventé au XIX par un chimiste nommé Eugène Rimmel : le Rimmel, à partir d'un distillat de pétrole, la vaseline.
CLIOXVIII
CLIOXVIII

Messages : 2580
Date d'inscription : 22/12/2013
Localisation : Paris, Venise, Bath....

http://lesmenus-plaisirs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Invité le Mar 22 Juil 2014, 18:50

Merci ! J'apprends enfin pourquoi on peut dire Rimmel pour mascara.  Very Happy 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Invité le Jeu 04 Déc 2014, 15:54

Insolite à Quiberon. Il cherche à recréer le savon de Marie-Antoinette


Martin Suenson ouvre une petite boutique dans la rue de Port Maria de la mi-décembre à la mi-janvier Martin Suenson ouvre une petite boutique dans la rue de Port Maria de la mi-décembre à la mi-janvier | Ouest-France


Martin Suenson, ingénieur chimiste, fabrique des savons sur mesure. Ses clients sont à Quiberon, en Angleterre, en Belgique, en Norvège, et au Danemark, son pays natal.

Au printemps 2013, Martin Suenson, ingénieur chimiste installé à Quiberon, se lançait dans une nouvelle activité, celle de fabriquer des savons sur mesure.

Il a également créé une série de crèmes pour le visage, le corps, en utilisant toujours des ingrédients naturels, et dont il est sûr des propriétés, comme la camomille, le calendula, la centella asiatica, et les huiles naturelles.

" L'art n'est pas de trouver des ingrédients mais le bilan des différents composants. Trouver le bon équilibre par la chimie et les expérimentations, explique ce passionné de recherche. C'est ainsi que j'ai eu envie de m'atteler à la fabrication du savon utilisé par Madame de Pompadour et Marie-Antoinette. J'ai trouvé des manuscrits du XVIIIe siècle sur le premier savon anglais transparent. C'est fascinant parce qu'il faut retrouver des ingrédients de l'époque."

Martin Suenson partage ses avancées avec un homme qui, en Angleterre, s'intéresse à la composition de ce savon, ainsi qu'avec des testeurs, intéressés par les savons anciens. "Nous sommes presque sûrs que cette recette de savon est très proche de celui utilisé par ces illustres femmes."

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Invité le Jeu 04 Déc 2014, 15:58

Martin Suenson est l'héritier de Jean-Louis Fargeon :

Une recette pour chacun

« Gwen, ma femme, a la peau très sensible, précise Martin. Dès qu'il y a des colorants, des parfums, ou des conservateurs, elle réagit. Je lui ai dit OK, je vais te faire un savon à l'huile d'olive pure. Comme il n'était pas très nettoyant, j'ai rajouté des huiles jusqu'à trouver la recette qui lui convient. »

Dans le cercle des parents et amis du couple, beaucoup ont voulu essayer, trouver la recette de savon idéale à leur peau. « Le bouche à oreille a vite fonctionné. Cela devenait une activité. Je me suis demandé comment être en règle. La réglementation européenne prévoit les points à respecter pour fabriquer et vendre des cosmétiques. J'ai fait le saut, et entrepris des démarches pour mettre les choses en ordre. »

Les analyses de toxicologie, dermatologie et chimie ont été concluantes. Martin Suenson peut fabriquer et commercialiser ses savons. Il propose un entretien individuel pour évaluer les besoins et les attentes, puis des échantillons, qu'il réajuste ensuite. « Je ne m'adresse pas au marché du grand public. Ce que je trouve fascinant, en tant que chimiste, c'est trouver la recette pour chaque personne, et observer les caractéristiques des huiles et leurs interactions. Un savon est un compromis, il faut regarder tous les paramètres en même temps, nettoyant, hydratant... Sans oublier le principe fondamental : un savon doit laver. »

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Invité le Jeu 04 Déc 2014, 16:00

Pour plus de renseignement sur ses produits, voici le lien de La Savonnerie de l'Alchimiste :

Bien à vous.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Mr de Talaru le Jeu 28 Mai 2015, 11:30



Mesdames à vos pinceaux

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
Mr de Talaru
Mr de Talaru

Messages : 2582
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 60
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Mr de Talaru le Jeu 28 Mai 2015, 11:33



Un autre spécial (drag) Queen

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
Mr de Talaru
Mr de Talaru

Messages : 2582
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 60
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par CLIOXVIII le Jeu 28 Mai 2015, 11:52

On n'utilisait pas le pinceau mais le taffetas gommé que l'on découpait .

CLIOXVIII
CLIOXVIII

Messages : 2580
Date d'inscription : 22/12/2013
Localisation : Paris, Venise, Bath....

http://lesmenus-plaisirs.com

Revenir en haut Aller en bas

Maquillage XVIII siècle avec Sa Majesté et Gwlad Glitter

Message par Gwlad Glitter le Ven 18 Déc 2015, 11:09

Bonjour à toutes et à tous,

Voici une petite surprise de fin d'année, qui j'espère vous ravira...
Benjamin, alias Majesté et moi même, nous sommes mis en scène afin de vous offrir une vidéo de qualité sur le thème du maquillage "Marie-Antoinette".
J'ai suivi avec beaucoup d'attention tous les conseils de Benjamin afin de ne pas faire de faux pas dans le maquillage d'époque.
Aidé aussi par les portraits d’Élisabeth Vigée Le Brun et les coups de pouces de Irène (CLIOXVIII), j'espère coller à un résultat enthousiasmant.
Je compte sur vous afin de nous donner vos avis et impressions. :\\\\\\\\:

Je vous laisse découvrir le tuto :
 Sur You Tube Gwlad glitter


Ou bien sûr Facebook : Gwlad Glitter

Bien à vous ...
Gwlad Glitter
Gwlad Glitter

Messages : 9
Date d'inscription : 01/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par La nuit, la neige le Ven 18 Déc 2015, 12:34

Bravo les amis, félicitations ! :\\\\\\\\:

L'ambiance est très réussie, les images sont bien jolies, la bande son impeccable.
Tout ceci est très "frais" ; les commentaires complémentaires sont intéressants, avec les petites touches d'humour que personnellement j'apprécie.  boudoi32

Si je peux me le permettre, je ne vois qu'un seul petit défaut pour un "tuto" : la vidéo est peut-être un poil trop longue de quelques minutes.
Mais peut-être est-ce parce que ce sujet, intéressant au demeurant, n'est pas "mon truc". Wink
J'en profite pour vous dire que vos visages sont tout autant charmants...sans les artifices ! Very Happy


Dernière édition par La nuit, la neige le Ven 18 Déc 2015, 12:51, édité 1 fois
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 12666
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Invité le Ven 18 Déc 2015, 12:44

Eh bien merci à toi... J'ai plaisir à lire ça !
Tu remarqueras que je n'ai jamais (encore? Laughing ) usé de mouche lors de nos escapades parisiennes ou versaillaises : 


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Ven 18 Déc 2015, 12:48

Bonjour, chère Gwladys, soyez la bienvenue parmi nous ! :n,,;::::!!!:

Bravo pour votre belle prestation à tous les deux, vous êtes très mignons, très élégants, un joli couple !!! :\\\\\\\\:
Où l'on voit combien les maquillages sont outranciers dans les films d'époque très récents .
Vos touches, Gwladys, sont tout en légèreté et subtilité au contraire . Very Happy
J'espère que nous aurons aussi le plaisir de vous lire, bientôt et souvent !

Une chose m'a tout à fait étonnée, c'est de souligner les veines bleutées des messieurs !



_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 37959
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par La nuit, la neige le Ven 18 Déc 2015, 13:01

J'ai oublié de dire que l'introduction de la vidéo m'a fait penser à celle d'un spectacle de danse que j'étais allé voir, et que j'avais beaucoup, beaucoup, aimé : Swan Lake Reloaded (Le lac des cygnes, revisité au goût du jour).  
Notamment pour le mixte des ambiances "modernes" et "anciennes".
Mais votre bande son est très bien aussi. Very Happy

La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 12666
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Invité le Ven 18 Déc 2015, 13:08

Mme de Sabran a écrit:
Une chose m'a tout à fait étonnée, c'est de souligner les veines bleutées des messieurs !
Des messieurs...mais des dames aussi !
Je trouve le détail très élégant car c'est discret ...


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Invité le Ven 18 Déc 2015, 13:09

La nuit, la neige a écrit:J'ai oublié de dire que l'introduction de la vidéo m'a fait penser à celle d'un spectacle de danse que j'étais allé voir, et que j'avais beaucoup, beaucoup, aimé
C'est tout à fait ça en effet :\\\\\\\\:


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par CLIOXVIII le Ven 18 Déc 2015, 13:31

Vous êtes très beaux ! teints superbes ! chouette vidéo : bravo .
Je vais "pinailler " : plus de mouches sous Marie-Antoinette ou alors pour les vieilles dames de province .Elle étaient en taffetas gommé (les mouches, pas les dames ! ) .La teinture de benjoin ne colle pas vraiment (on s'en servait pour démaquiller , ça marche mais fait seulement deux fois ) . On ne maquille pas les yeux .Les dents étant souvent abimées ( cf portraits bouche fermée ) , peu de maquillage sur les lèvres.
CLIOXVIII
CLIOXVIII

Messages : 2580
Date d'inscription : 22/12/2013
Localisation : Paris, Venise, Bath....

http://lesmenus-plaisirs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Invité le Ven 18 Déc 2015, 13:52

CLIOXVIII a écrit:Vous êtes très beaux !  teints superbes ! chouette vidéo : bravo .
Merci 3196910


CLIOVIII a écrit:Je vais "pinailler " : plus de mouches sous Marie-Antoinette ou alors pour les vieilles dames de province .
On le sait bien... Ce tuto était XVIIIème et Gwladys l'a marieantoinettisé pour me faire plaisir... Comme on ne fera pas de nuance Pompadour, on y a inclus le cocasse accessoire des mouches... (On ne voit Marie-Antoinette avec une mouche que dans Jefferson à Paris dont reparlait Félix ... et cela est un détail qui souligne le caractère outrancier de l'apparat de la Reine)


CLIOXVIII a écrit:La teinture de benjoin ne colle pas vraiment (on s'en servait pour démaquiller , ça marche mais fait seulement deux fois ) .
Je pense avoir lu cela dans des informations du parfumeur Fragonard...


CLIOXVIII a écrit:On ne maquille pas  les yeux .
On le sait aussi... mais la touche gwladyssienne est un apport naturel pour éviter d'effacer la paupière sous le voile éclaircissant :
CLIOXVIII a écrit:
Les dents étant souvent abimées ( cf portraits bouche fermée ) , peu de maquillage sur les lèvres.
J'ai failli évoqué Élisabeth Vigée Le Brun à cet effet ...
Gwladys utilise un maquillage nude pour les lèvres (pour les miennes du moins Wink )... donc on respecte quand même le maquillage historique.

Je trouve que Gwladys nous  offre une enthousiaste leçon qui nous rapproche du XVIIIème, puisque nos visages sont une déclinaisons du naturel d'aujourd'hui en celui plus clair de notre lumineuse époque :

Merci , ma chère Gwladys... au plaisir de te lire ici ... ou dans l'un de nos multiples sujets du forum :n,,;::::!!!:


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Gwlad Glitter le Ven 18 Déc 2015, 15:15

Merci pour tous ces compliments et ces partages d'opinion La nuit, La neige.
Je dois avouer que je suis en accord avec vous quant à la durée du tuto, mais "mon Kubrick" aime cette atmosphère ...planante.
Merci d'avoir regardé jusqu'au bout, surtout si ce n'est votre tasse de thé  :\\\\\\\\:

Par ailleurs, l'intro de la vidéo est inspirée des bruits de néon du Bates Motel !
Gwlad Glitter
Gwlad Glitter

Messages : 9
Date d'inscription : 01/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soins de beauté, maquillage, et mouches au XVIIIe siècle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum