Epiphanie et Galette des Rois !

Aller en bas

Epiphanie et Galette des Rois !

Message par Mme de Sabran le Mar 9 Jan - 19:27


En France, nous fêtons l'Epiphanie le 1er dimanche suivant le 1er janvier.     C'est relativement nouveau : autrefois, c'était le 6 janvier, selon le calendrier chrétien traditionnellement , soit 12 jours après la naissance de Jésus. Mais le jour tombant plus souvent en semaine qu'en week-end, une réforme a par la suite transféré la date au deuxième dimanche après Noël.

L'Epiphanie est le résultat d'une longue tradition, remontant très loin avant la naissance de Jésus et résultant d'un mélange de traditions païennes et chrétiennes (comme pour la Chandeleur).




A l'origine, il s'agissait dans l'antiquité de fêter le dieu Dionysos.   cheers   Dieu de la vigne, du vin, mais aussi de la fête et des excès dans la mythologie grecque, Dionysos est intimement lié aux saisons et donc aux cycles de la végétation. La fête donnée en son honneur au milieu de l'hiver, et concomitante avec le solstice d'hiver, symboliserait sa résurrection, le retour de la lumière et donc la renaissance de cette végétation.




On évoque aussi la fête païenne dite des "Saturnales"   geek   pour expliquer l'origine de l'Epiphanie, tout comme on l'invoque concernant le solstice. Cette fois, c'est le dieu Saturne qui était célébré par les Romains.  
Un temps associé à l'agriculture et aux semences, notamment grâce à une faucille qu'il porte à la main droite, ce dieu reste relativement mystérieux. "En sommeil" une grande partie de l'année, il renaît chez les Romains au cœur de l'hiver, au "crépuscule de l'année", soit une période qui, cette fois, précède le solstice d'hiver. Il symboliserait plus généralement la protection des "liens" de la famille et de la cité.



Dans les premières communautés chrétiennes d'Orient, au IVe siècle seulement, on commence à associer cette fête à la période suivant la naissance de Jésus. L'Epiphanie est née et correspond à une " manifestation " dans le grec ancien. Autrement dit : après avoir fêté la naissance de Jésus stricto-sensu pendant Noël, les Chrétiens vont commencer à célébrer le " messie ", c'est-à-dire le personnage providentiel qu'il représente.  
Il faut donc chercher des signes de cette messianité, soit les premières manifestations qui authentifient le Christ. Elles sont au nombre de trois dans les prémices de la chrétienté : certains évoquent le premier miracle réalisé par Jésus lors des noces de Cana, d'autres parlent de son baptême dans l'eau du Jourdain, mais au plus proche de sa naissance, la première "manifestation" de son caractère sacré est vite associée à la quête et à l'adoration des rois mages qui, eux-mêmes, reconnaissent le Messie peu de temps après sa naissance.


Le 6 janvier, soit 12 jours après Noël, devient ainsi la toute première fête sacrée du calendrier liturgique. En Occident, l'Epiphanie va progressivement absorber les anciennes traditions romaines et païennes, et on va petit à petit se réunir autour d'une galette pour la célébrer.    L'acceptation de la galette des rois n'a pourtant pas été de tout repos : luthériens, calvinistes et même certains catholiques ont un temps rejeté cette coutume païenne. En 1664,  le chanoine de Senlis a notamment confié dans des discours qu'il était contre le côté un peu trop festif de la galette.


Dans l'imaginaire chrétien, la galette des rois fait référence aux trois rois mages qui, guidés par une étoile, se sont rendus à Bethléem, pour se recueillir devant la crèche où serait né Jésus, offrant à l'enfant de précieux présents. Mais on apprend vite, en se penchant sur la question, que l'Epiphanie (ou son équivalent) était déjà fêtée bien avant l'avènement de la religion chrétienne.


Il faut remonter au XIIIe ou au XIVe siècle pour retrouver les premières traces du partage d'une galette lors de l'Epiphanie. Une galette, coupée en autant de portions que de convives plus une : la "part du pauvre", c'est-à-dire destinée au premier nécessiteux qui se présentait.
Il y avait aussi la part des absents - le fils aux armées, le parent sur un vaisseau du roi, le pêcheur qui n'était pas rentrés. La part était rangée dans la huche jusqu'à leur retour, une façon tendre de dire "on a pensé à vous". S'il se gardait longtemps, sans s'émietter et sans moisir, c'était un bon présage.



On parle d'abord d'un gâteau doré et de forme ronde, une description qui peut rappeler le soleil   et donc le culte des Saturnales, également lié au solstice, d'hiver comme d'été. Pendant ces festivités de 7 jours, les excès étaient permis et il était d'usage d'offrir des gâteaux à son entourage. Une tradition qui, au Moyen-Age, est devenue celle du "gâteau des rois". Pour certains, l'appellation viendrait de la redevance qu'il fallait verser à son seigneur à la même époque. Redevance généralement accompagnée elle-même d'un gâteau.

Enfin, la tradition d'envoyer le plus jeune des convives sous la table pour désigner à qui revient chaque morceau de la galette serait arrivée à la même époque. Lors des Saturnales toujours, le maître de maison demandait en effet au plus jeune de la famille, censé être le plus innocent, de désigner à quel convive il devait distribuer la part qu'il tenait en main. L'enfant est alors généralement surnommé Phébé (pour "Phœbus" ou "Apollon"), en référence à un oracle d'Apollon.

Galette de l'Epiphanie à la frangipane ou à la brioche ?

Encore faut-il savoir quelle galette des rois choisir. De nos jours, la galette composée de pâte feuilletée et de frangipane semble  s'être imposée dans l'imaginaire collectif. Mais l'authentique galette des rois est-elle la frangipane, la briochée ou le gâteau aux fruits confits ? A l'origine, les galettes des rois étaient de simples pains dans lesquels un haricot était utilisé en guise de fève. Mais progressivement, plusieurs régions ont ajouté à cette galette de pain sa spécificité.


La brioche, encore en usage dans de nombreuses régions, notamment dans le sud de la France, serait donc la forme la plus traditionnelle de la galette des rois, puisqu'elle est la plus proche d'une boule de pain. Dans le Nord, mais aussi en Provence et dans le Languedoc, elle est devenue le "gâteau des rois", recouverte de sucre et de fruits confits. La frangipane quant à elle serait née au XVIIe siècle sous l'impulsion d'Anne d'Autriche et de son fils Louis XIV. La galette feuilletée aurait ainsi vu le jour à Paris, à tel point qu'elle sera un temps surnommée "la parisienne".

Ensuite le Roi qui recrache discrètement sa fève   Eventaille  désigne sa Reine : nous voilà loin des rois mages !




La fève dans la galette des rois remonte au temps des Romains. C'est une fève blanche ou noire qui était déposée pour les scrutins. Au début de janvier, les saturnales de Rome élisaient le roi du festin au moyen d'une fève.    king  Si la tradition est d'origine religieuse, elle est devenue une tradition familiale où on se rassemble pour découper la fameuse galette. Celui qui trouvera la fève sera couronné roi ... et choisira sa reine.
La "fève". Ce mot qui désigne aujourd'hui un légume sec, était un objet de reconnaissance sociale, voilà pourquoi on la trouve dans nos greniers et nos brocantes en métal, en argile cuit, en faïence, en porcelaine, en or. La fève reprenait comme la crèche la représentation non seulement de Jésus, mais de tous les personnages de la Nativité et du village et … les Rois mages.



En Angleterre, comme en Bourgogne, anciennement, on préférait former un couple "d'occasion" en mettant dans la galette une fève et un petit pois.

Les coutumes françaises

En Franche-Comté, les enfants se déguisaient en Roi mage et portait ceinture dorée sur une chemise constellée d'étoiles. Ils allaient de porte en porte en chantant et en agitant des sonnettes réclamer leur part.




Les filles à marier ne manquaient pas le soir d'adresser une prière:

" Afin de voir en mon dormant  
Celui que j'épouserai de mon vivant"

En Basse Bretagne, c'est un pauvre tirant un cheval orné de buis et de laurier qui s'arrête de porte en porte pour recueillir la part des pauvres.

En Franche-Comté, c'est la galette de goumeau qui peut peser jusqu'à 150 kilos qu'on appelle aussi galette de goumeau bisontine, galette des rois ou papet. Faite de pâte briochée, on la retrouve chez tous les boulangers pâtissiers bisontins et quelques autres du département du Doubs.
La galette des rois, toute de pâte feuilletée, dans laquelle on glisse une fève symbolise la haute cuisine française.

Au Québec, la coutume est reprise avec ardeur.
 
Coutumes à travers le monde

En Espagne

En Espagne, le "Jour des 3 Rois" est un jour férié. On en profite pour échanger les cadeaux de Noël à cette date et non pas à Noel puisque, originellement, ce sont les rois mages qui apportèrent 12 nuits après la naissance de l'enfant Jésus, des présents.

La veille, des carrosses paradent dans les rues. On lance fruits confits et bonbons, prémices du lendemain.

Pour cette occasion, on confectionne un pain en forme de couronne parfumé de zestes de citron et d'orange, brandy et eau de fleur d'oranger, décoré de fruits confits et d'amandes effilées. On y glisse une pièce d'argent, une figurine de porcelaine ou un haricot sec.

En Italie  
En Italie, au sud principalement, plus loin des traditions du nord de l'Europe, l'ambiance est tout autre. La fée bienfaitrice Befana distribue les cadeaux, comme le Père Noël, pendant la nuit de l'Epiphanie… d'où elle tire probablement son nom.
Mais les enfants désobéissants reçoivent un bout de charbon tiré de son grand sac. A la fois bonne et intraitable, tour à tour Saint-Nicolas et Père Fouettard. Car elle est vêtue de noir, et symbolise à la fois le mal et la fin de la saison des nuits longues. On retombe toujours sur les mêmes croyances ancestrales, la peur de l'interminable nuit.

 En Guadeloupe Wink
Ici, on ne fête pas comme tout le monde. L'Épiphanie ne représente pas le dernier jour des festivités de Noël mais le premier jour de "kannaval" qui se termine ... le soir du Mercredi des Cendres, dernier jour de folie où diables et diablesses vêtus uniquement de noir et blanc envahissent les rues.
Le soir voit s'approcher la fin du carnaval par "Grand brilé Vaval", l'incinération du roi Carnaval, "Vaval", sous les cris et lamentations de la foule.

  Au Mexique
Very Happy
L'Épiphanie se prépare 10 jours avant Noël avec les posadas. Comme les Rois Mages guidés par l'étoile du berger, chaque famille, en procession, apporte des friandises sur la place de chaque village. Elles serviront à remplir les pinatas, d'énormes animaux en poterie ou papier mâché très colorés qu'on suspend le jour de l'Épiphanie. Les enfants doivent essayer de briser la pinata afin qu'elle s'ouvre comme une corne d'abondance, déversant tout leur contenu de friandises et de menues monnaies.
Si, dans plusieurs pays, l'Épiphanie couronne le roi ou la reine de la fête, la coutume est moins heureuse dans ce coin du monde ... En effet, celui qui découvre un petit Jésus en sucre ou une fève dans la rosca de reyes ou couronne des rois, devra organiser et payer la fête de la Chandeleur où tous les convives sont invités à déguster des tamales. Celui qui est un peu avare, n'hésite pas à avaler la fève   Eventaille , chuchote-t-on en coulisse mais puisque la fête se fait en famille et entre amis, le subterfuge est rapidement pointé du doigt avec rires et sarcasmes.

N'oublions pas les couronnes, il en faut deux, une pour le Roi, une pour la Reine !



http://www.linternaute.com/actualite/histoire/1183525-epiphanie-2018-quelle-est-la-vraie-date-aux-origines-de-la-galette/
http://ma-planete.com/blog/view/id_28934/title_LA+REINE+OU+LE+ROI+ET+LA+GALETTE

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35197
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epiphanie et Galette des Rois !

Message par Gouverneur Morris le Mar 9 Jan - 19:34

Merci Eléonore !



avatar
Gouverneur Morris

Messages : 4420
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epiphanie et Galette des Rois !

Message par Mme de Sabran le Mar 9 Jan - 19:37

Salut, les Rois nazes !

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

J'adore ! Eventaille

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35197
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epiphanie et Galette des Rois !

Message par La nuit, la neige le Mar 9 Jan - 21:03

Merci...Smile
J'ai appris beaucoup de choses, et me suis souvenu d'autres (la Befana  Eventaille ).

Tant que j'y suis, une petite info "prix" et foutage de g.....! Suspect

Ce dimanche, chez ma boulangère (pas chez Fauchon, n'est-ce pas) : une vilaine galette des rois pour 6 personnes (non affamées), très probablement mal garnie, affichait un prix de...55,80 € !!  
J'ai pris une photo pour l'envoyer à quelques membres de ma famille, qui se sont bien marrés !
Sont fadas ces Parisiens... Eventaille

Bref, je ne l'ai pas achetée ! Faut pas déconner... Laughing
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11717
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epiphanie et Galette des Rois !

Message par Gouverneur Morris le Mar 9 Jan - 21:05

avatar
Gouverneur Morris

Messages : 4420
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epiphanie et Galette des Rois !

Message par Lucius le Mar 9 Jan - 22:11

Les articles que vous citez sont plus qu'approximatifs en ce qui concerne les détails de l'histoire chrétienne de ces fêtes. Je ne suis pas qualifié pour juger de leur pertinence en ce qui concerne l'antiquité païenne.
avatar
Lucius

Messages : 7875
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epiphanie et Galette des Rois !

Message par Mme de Sabran le Mar 9 Jan - 22:37

La nuit, la neige a écrit:Merci...Smile
J'ai appris beaucoup de choses, et me suis souvenu d'autres (la Befana  Eventaille ).


La Befana, c'était le petit clin d'oeil en enfourchant mon balai .......  Wink

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35197
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epiphanie et Galette des Rois !

Message par La nuit, la neige le Mar 9 Jan - 23:48

Ma grand-mère me parlait de la Befana lorsque j'étais enfant... drunken

Cela me plaisait bien plus que l'histoire de ce gros bonhomme avec sa barbe blanche, venu d'un pays, au bout du monde, où on gèle sur pied ! Laughing
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11717
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epiphanie et Galette des Rois !

Message par Comtesse Diane le Mer 10 Jan - 7:49

Lucius a écrit:Les articles que vous citez sont plus qu'approximatifs en ce qui concerne les détails de l'histoire chrétienne de ces fêtes. 

Je vous crois !  Eventaille

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 7316
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epiphanie et Galette des Rois !

Message par MARIE ANTOINETTE le Mer 10 Jan - 9:31

en allemagne on marque les maisons avec les initiales des rois mages afin de porter bonheur aux habitants de la demeure - c'est une charmante tradition.

MARIE ANTOINETTE


la galette achetée pour 2, 50 euros chez ALDI avec frangipane était digne des grands patissiers,
cette année les fèves étaient des monuments, sacré coeur, mont saint michel, chambord... j'ai eu la chance de trouver la seule intéressante pour moi, le cathedrale de REIMS !!!! je ne collectionne pas mais elle avait un rapport avec un bon sujet.
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 3096
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 72
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epiphanie et Galette des Rois !

Message par Mme de Sabran le Mer 10 Jan - 14:21

La nuit, la neige a écrit:Ma grand-mère me parlait de la Befana lorsque j'étais enfant... drunken


Elle est trouspette, hein, la Befana, gentille ou pas selon qu'elle mouche la pique ! Eventaille
Tiens, elle me fait un peu penser à la BabaYaga russe, dans son isba à pattes de poule, bénéfique ou pas selon la lune .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35197
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum