Descente au coeur du mâle, de Raphaël Liogier

Aller en bas

Descente au coeur du mâle, de Raphaël Liogier

Message par Mme de Sabran le Jeu 8 Mar - 11:40





J'aime beaucoup ce titre, je dois dire ! Eventaille
Tiens, cela faisait longtemps que nous n'avions pas parlé des femmes .
Mais c'est notre journée, à ce qu'il paraît ?!!   geek

Ce matin sur France Inter,
dans l'émission Boomerang, interview particulièrement intéressante de Raphaël Liogier pour la sortie, ce jour-même, de son essai  Descente au coeur du mâle .


Bien sûr, une main baladeuse dans une rame de métro, une remarque désobligeante en pleine rue, le harcèlement au travail et un viol caractérisé n’ont pas la même gravité. Mais ces actions s’enracinent dans la même culture virile. Le plafond de verre, l’infériorité des revenus à compétences égales, toutes ces inégalités de traitement n’en sont que les effets dérivés. Le mouvement #MeToo, loin d’être une chasse aux mâles, pose une seule question, décisive entre toutes : qu’est-ce qu’une femme dans les yeux des hommes du XXIe siècle ? Tenter d’y répondre nous plonge au cœur d’une des plus profondes contradictions de la modernité.

Conclusion de Raphaël Liogier : ce ne serait pas l'égalité entre nous qui fait peur aux mâles, mais  ...  notre supériorité   ( qu'il sent et ressent, confusément ) .  Eventaille

C'est vrai ça, les garçons ?!!    


Et, tenez tant que j'y suis, cet excellent article de Philippe Lançon,   dans CHARLIE-HEBDO :




Pour finir en beauté, ce choix de l'une des illustrations musicales de Boomerang ce matin :


Jannis Joplin    

  MOVE OVER !!!





You say that it's over baby, Lord,
You say that it's over now,
But still you hang around me, come on,
Won't you move over.

You know that I need a man, honey Lord,
You know that I need a man,  
But when I ask you to you just tell me
That maybe you can.

Please dontcha do it to me babe, no!
Please dontcha do it to me baby,
Either take this love I offer
Or honey let me be.

I ain't quite a ready for walking, no no no no,
I ain't quite a ready for walking,
And whatcha gonna do with your life,
Life all just dangling ?

Oh yeah, make up your mind, honey,
You're playing with me, hey hey hey,
Make up your mind, darling,
You're playing with me, come on now!
Now either be my loving man,
I said-a let me honey, let me be, yeah!

You say that it's over, baby, no,
You say that it's over now,
But still you hang around me, come on
Won't you move over.

You know that I need a man, honey, I told you so.
You know that I need a man,
But when I ask you to you just tell me
That maybe you can.

Hey! Please dontcha do it to me, babe, no!
Please dontcha do it to me baby,
Either take this love I offer,
Honey let me be.

I said won't you, won't you let me be ?
Honey, you're teasing me.
Yeah, you're playing with my heart, dear,
I believe you're toying with my affections, honey.

I can't take it no more baby,
And furthermore, I don't intend to.
I'm just tired of hanging from the end of a string, honey,
You expect me to fight like a goddamned mule.
Wah, wah, wah, wah, honey...

_____________________________


Tu dis que c'est terminé bébé, Seigneur

Tu dis que c'est fini maintenant

Mais tu me tournes encore autour, allez

Pourquoi tu ne te tires pas ?

Tu sais que j'ai besoin d'un homme, Seigneur chéri

Tu sais que j'ai besoin d'un homme,

Mais quand je te le demande tu me dis seulement

Que peut-être tu pourrais.

S'il-te-plaît ne me fais pas ça bébé, non !

Ou prends cet amour que j'offre

Ou chéri laisse moi tranquille

Je ne suis pas tout à fait prête pour marcher, non, non, non, non

Et que vais-je faire de ta vie,

Ta vie, juste en train de se balancer ?

Oh ouais, décide-toi, chéri

Tu es en train de jouer avec moi, vas-y maintenant !

Maintenant sois mon homme amoureux.

J'ai dit ne me laisseras-tu, ne me laisseras-tu pas être ?

Cheri, tu me taquines.

Ouais, tu joues avec mon coeur, cher

Je crois que tu joues avec mon affection, cheri

Je ne peux pas le supporter plus, bébé

De plus, je n'en ai pas l'intention.
Je suis juste fatiguée de pendre au bout d'une corde, chéri    

Tu t'attends à ce que je me batte comme une sacrée tête de mule.

Pourquoi tu ne te tires pas ?

En savoir plus sur https://www.lacoccinelle.net/258662.html#TpFiV6hdVyGhAYp9.99




Dernière édition par Mme de Sabran le Jeu 8 Mar - 12:39, édité 1 fois

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34748
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Descente au coeur du mâle, de Raphaël Liogier

Message par Mme de Sabran le Jeu 8 Mar - 11:47


Janis au petit dej', la journée commence bien !

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34748
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Descente au coeur du mâle, de Raphaël Liogier

Message par Mme de Sabran le Jeu 8 Mar - 12:35


Et maintenant Very Happy découvrons un ...

EXTRAIT | « DESCENTE AU CŒUR DU MÂLE », DE RAPHAËL LIOGIER
.

La promesse non tenue de la modernité


La modernité promettait à tous les humains les mêmes droits au nom de leur seule humanité. Mais, dès le début, les femmes en ont été exclues. Au mieux confinées, pour toute gratification, dans des salons intellectuels sans accès aux vrais pouvoirs institués. Les révolutionnaires voulaient bien qu’elles se soulèvent. Elles participèrent activement à toutes les grandes révolutions démocratiques européennes et américaines. Des promesses leur furent faites dans l’effervescence des événements. Pourtant, le Bill of Rights anglais de 1689 et la Déclaration française des droits de l’homme et du citoyen de 1789 ne concernent que les mâles. Une des premières féministes de l’Histoire, Olympe de Gouges, qui était aussi engagée pour l’abolition de l’esclavage et la lutte contre le racisme, rédigea en 1791 une Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, qui ne fut pas ratifiée par la Convention. Elle ne demandait rien d’autre que l’application aux femmes des droits subjectifs ; elle demandait que ses congénères soient reconnues simplement comme citoyennes ; alors qu’elles restaient exclues du droit de propriété, du droit de vote, de l’essentiel des droits civils. Toujours inféodées à l’homme, au père, au chef de famille, à l’époux, au prêtre. Qu’avait changé la Révolution pour elles ? C’est la question que pose Olympe de Gouges. Les femmes ne sont-elles pas humaines ? Pourquoi les principes humanistes ne s’appliqueraient-ils pas à elles ?

[…]

Le chemin a ensuite été long pour, droit par droit, faire reconnaître aux femmes une égalité juridique qui aurait dû découler de la modernité des Lumières. Il faudra attendre le XXème siècle pour qu’elles obtiennent le droit de vote. La Nouvelle-Zélande fut en 1893 la première démocratie à leur octroyer définitivement ce droit civique élémentaire, 1944 en France. Mais les droits civils n’étaient pas encore acquis. L’article 1421 du Code civil français qui dispose que « le mari administre seul la communauté » n’a été aboli que le 23 décembre 1985. La condition du consentement de la jeune fille à son propre mariage n’a été que tardivement admis et jusqu’à la fin du XXIème siècle le viol entre époux était inconcevable. Ce n’est que le 5 septembre 1990 que la plus haute institution judiciaire française, la Cour de Cassation, a enfin reconnu le crime de viol entre époux durant le mariage.

Depuis le début du XXIème siècle, on peut dire que nous avons à peu près fait – dans les démocraties occidentales – le tour du cadran : les femmes sont enfin juridiquement les égales des hommes, après plus de deux siècles de luttes. Des femmes de plus en plus nombreuses se sont emparées des droits qui sont les leurs pour maîtriser leurs destins. Il y a des femmes patrons d’entreprise, ingénieurs de haut niveau, chercheuses, écrivaines, chefs de gouvernement. Cheffe du gouvernement pakistanais, Benazir Bhutto se permit même de rester en fonction pendant toute sa grossesse, sans que l’accouchement de sa fille en janvier 1990 n’interrompe son mandat. C’était la première fois de l’Histoire universelle qu’une chose arrivait à une cheffe d’État en exercice (à ce que l’on sait). Il faudra attendre 2018 pour que la jeune Premier ministre néo-zélandaise, Jacinda Arden, assume elle aussi sa grossesse pendant son mandat, prouvant que non seulement la féminité n’est pas incompatible avec les plus hautes responsabilités mais que la maternité ne l’est pas non plus.

Pourtant les hommes n’arrivent toujours pas à intégrer cette réalité dans leur mœurs. À réaliser qu’ils ne peuvent plus se comporter comme avant au quotidien. Une amie qui occupe un poste de dirigeante me confia récemment qu’elle avait le plus grand mal à être prise complètement au sérieux par ses propres collaborateurs. L’assistant d’un de ces collègues, donc hiérarchiquement inférieur à elle, lui demanda spontanément lors d’une réunion d’aller servir le café. Sans doute parce que les discussions, trop sérieuses, ne pouvaient pas intéresser une femme. C’est que l’on perçoit encore une femme, d’abord à travers son corps de femme, avec tout ce qu’il charrie dans l’imaginaire masculin/collectif d’histoire de son aliénation.


http://editionslesliensquiliberent-blog.fr/descente-coeur-male-raphael-liogier/

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34748
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Descente au coeur du mâle, de Raphaël Liogier

Message par Gouverneur Morris le Jeu 8 Mar - 12:47



Vu dans le plus grand centre commercial du pays :




Shocked Eventaille
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 4365
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Descente au coeur du mâle, de Raphaël Liogier

Message par Mme de Sabran le Jeu 8 Mar - 13:06


... Suspect


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34748
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Descente au coeur du mâle, de Raphaël Liogier

Message par Comtesse Diane le Jeu 8 Mar - 14:45

Me too, je trouve tout ça très ...  "con" ... 
Je préfère ignorer .


Momo ?...Une fois de plus ... 

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 7297
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Descente au coeur du mâle, de Raphaël Liogier

Message par La nuit, la neige le Jeu 8 Mar - 22:59

Mme de Sabran a écrit:
Ce matin sur France Inter,
dans l'émission Boomerang, interview particulièrement intéressante de Raphaël Liogier pour la sortie, ce jour-même, de son essai  Descente au coeur du mâle .

(...) Le mouvement #MeToo, loin d’être une chasse aux mâles, pose une seule question, décisive entre toutes : qu’est-ce qu’une femme dans les yeux des hommes du XXIe siècle ? Tenter d’y répondre nous plonge au cœur d’une des plus profondes contradictions de la modernité.

...Je ne comprends pas ?  Suspect  scratch

Mme de Sabran a écrit:Conclusion de Raphaël Liogier : ce ne serait pas l'égalité entre nous qui fait peur aux mâles, mais  ...  notre supériorité   ( qu'il sent et ressent, confusément ) .
Suspect
Bon... Eh bien, j'écouterai cette émission en replay.
Merci pour l'information.

Mme de Sabran a écrit:Et, tenez tant que j'y suis, cet excellent article de Philippe Lançon,   dans CHARLIE-HEBDO :
Bof. Personnellement, je ne le trouve pas si excellent...
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11540
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Descente au coeur du mâle, de Raphaël Liogier

Message par Mme de Sabran le Jeu 8 Mar - 23:34

La nuit, la neige a écrit:
Suspect
Bon... Eh bien, j'écouterai cette émission en replay.
Merci pour l'information.

Mme de Sabran a écrit:Et, tenez tant que j'y suis, cet excellent article de Philippe Lançon,   dans CHARLIE-HEBDO :

Bof. Personnellement, je ne le trouve pas si excellent...

L'article de Philippe Lançon est très bon, remarquable même .  Il est intéressant et réconfortant d'entendre un homme, enfin !  qui n'a pas peur de s'écarter du politiquement correct,  pour se poser les vraies questions.

Philippe  Lançon met en exergue le sens de la nuance et de la mesure :  :



( ... )




Tu nous posteras le lien de l'émission, si tu veux bien ?    
A mon grand regret, je n'ai entendu que la fin de l'émission ( en prenant mon bain justement Wink ) .

Merci !    Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34748
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Descente au coeur du mâle, de Raphaël Liogier

Message par La nuit, la neige le Ven 9 Mar - 18:30

Mme de Sabran a écrit:
L'article de Philippe Lançon est très bon, remarquable même .  Il est intéressant et réconfortant d'entendre un homme, enfin !  qui n'a pas peur de s'écarter du politiquement correct,  pour se poser les vraies questions.
Je ne partage pas ton enthousiasme ni ta conclusion, mais bon passons...

Mme de Sabran a écrit:Tu nous posteras le lien de l'émission, si tu veux bien ?  
Merci !

Le voici  Wink : https://www.franceinter.fr/emissions/boomerang/boomerang-08-mars-2018
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11540
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Descente au coeur du mâle, de Raphaël Liogier

Message par Mme de Sabran le Ven 9 Mar - 18:52

Je te remercie. Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 34748
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum