La guerre d'Amérique a-t-elle provoqué la dette qui serait la cause directe de la Révolution ?

Aller en bas

La guerre d'Amérique a-t-elle provoqué la dette qui serait la cause directe de la Révolution ?

Message par La nuit, la neige le Dim 01 Juil 2018, 11:02



Dans le hors série du Figaro Histoire (Juin-Juillet 2018) consacré à Louis XVI, Bernard de Montferrand a rédigé un article intéressant consacré à l'intervention française dans la guerre d'Indépendance américaine.

Diplomate et ancien ambassadeur, Bernard de Montferrand est l'auteur de la biographie Vergennes, la gloire de Louis XVI, que nous avons présentée ici :



Arrow http://marie-antoinette.forumactif.org/t3230-vergennes-la-gloire-de-louis-xvi-de-bernard-de-montferrand?highlight=vergennes


Je vous recommande la lecture de cet article, très intéressant, qui rappelle l'origine de notre engagement dans ce conflit, son histoire et ainsi donc son bilan, que l'auteur juge mitigé.




Idea Entre autres constats, Bernard de Montferrand revient sur l'idée, assez répandue, que la guerre d'Amérique aurait entrainé des dépenses insupportables pour le Trésor français et provoqué une dette qui serait la cause directe de la Révolution.

Il répond que la vérité serait plus nuancée...
Je le cite (extraits) :

Arrow Dans les années 1780, la France avait largement les moyens de payer les dépenses de la guerre, qui se sont élevées à 1,3 ou 1,5 milliards de livres sur près de huit ans, soit un peu moins que pour la guerre de Sept ans.
Après les "soixante glorieuses", qu'à décrites Emmanuel Le Roy Ladurie, la richesse de la France est alors du double de celle de l'Angleterre.

La dette de 1783 est du même niveau, par rapport à la richesse nationale, qu'au moment de la paix d'Utrecht en 1713.
La pression fiscale en 1784 est inférieure de moitié à celle de l'Angleterre.
En 1789, la dette équivaut à environ 80% de la richesse nationale, alors qu'elle frise aujourd'hui les 100%...

Le problème n'est donc pas tant le montant des dépenses, fussent-elles élevées, que le blocage du pouvoir.
Du fait de la division au sein même du Conseil des ministres et de l'opposition du parlement de Paris, aucune décision n'est possible.



Ajoutons que le système fiscal français suscite des résistances très fortes, car les impôts directs y prédominent, alors qu’en Angleterre, les impôts indirects l’emportent.
Là où le gouvernement anglais de Pitt réussit à lever des impôts très élevés pour financer la guerre, la France échoue, faut d’avoir réussi à se réformer et à conforter la légitimité royale.

Il faut donc remettre les choses sur leurs pieds. La Révolution a davantage été due à l’incapacité de la France à se réformer qu’à la guerre d’Amérique.Celle-ci a été un révélateur de cette faiblesse terrible, mais pas sa cause.


Jeton, Liberté des mers et indépendance de l'Amérique et des colonies.
Paris, 1783



Idea Voir aussi notre sujet :



Arrow http://marie-antoinette.forumactif.org/t2405-versailles-et-lindependance-americaine#68379
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12280
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre d'Amérique a-t-elle provoqué la dette qui serait la cause directe de la Révolution ?

Message par Duc d'Ostrogothie le Dim 01 Juil 2018, 11:29

La nuit, la neige a écrit: La Révolution a davantage été due à l’incapacité de la France à se réformer qu’à la guerre d’Amérique.Celle-ci a été un révélateur de cette faiblesse terrible, mais pas sa cause.

Je n'ai pas encore lu l'article, mais je suis d'ores et déjà d'accord avec cette conclusion.
A la fin du XVIIIème siècle, les élites françaises ont beaucoup d'admiration pour le système politique anglais, où la haute aristocratie / la grande bourgeoisie sont admises à partager le pouvoir avec le roi.
Sur le plan politique, la France a alors près de 150 ans de retard sur l'Angleterre (la révolution anglaise ayant eu lieu en 1640). L'anglomanie fait des ravages en France.
Le moteur de la révolution française, c'est surtout la volonté des aristocrates et des bourgeois de prendre leur part du pouvoir. C'est pourquoi d'ailleurs Marie-Antoinette aura toujours le plus grand mépris pour le duc d'Orléans ou Lafayette, premiers contestataires de l'autorité royale, et non pour le peuple (elle apprécie réellement Barnave par exemple).
Cela étant, il est incontestable que la guerre d'Indépendance a coûté très cher, et que compte tenu de l'archaïsme du système fiscal (la ferme générale s'en mettait plein les poches, toute une partie de la population ne payait pas d'impôt etc...), la marge de manoeuvre de Louis XVI était très faible. D'ores et déjà, le pouvoir du roi était, à l'orée de la révolution, très amoindri, du fait du tarissement des finances de l'Etat.
avatar
Duc d'Ostrogothie

Messages : 1722
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre d'Amérique a-t-elle provoqué la dette qui serait la cause directe de la Révolution ?

Message par attachboy le Dim 01 Juil 2018, 11:40

Je suis très loin d'être un spécialiste de l'histoire, mais je pense que, guerre d'indépendance où pas, la révolution aurait tôt ou tard eût lieu. La France n'à pas attendu de soutenir les insurgés du nouveau monde pour provoquer dans le budget du pays, le trou qui à conduit le pays au chaos. Déjà, à l'arrivée de Marie Antoinette en France, les cérémonies et fêtes de son mariage avec le dauphin n'avaient, pour la plupart, pas pu être payés...

_________________
"Je sais que l'on vient de Paris pour demander ma tête ! Mais j'ai appris de ma mère à ne pas craindre la mort, et je l'attendrai avec fermeté !"
Marie Antoinette
avatar
attachboy

Messages : 1335
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre d'Amérique a-t-elle provoqué la dette qui serait la cause directe de la Révolution ?

Message par La nuit, la neige le Dim 01 Juil 2018, 14:30

Voici quelques extraits d'un article de l'historien Guillaume Mazeau, publié sur le site internet du National Geographic

LA DETTE, POISON DE L'ANCIEN REGIME

(...)  
En 1788, la dette représente quelque 4 milliards de livres, soit environ 80 % de la richesse du royaume.
Sa résorption obsède les contrôleurs généraux des Finances depuis les années 1770.

(…)
Les guerres ont considérablement creusé le Trésor royal. Mais elles sont bien plus onéreuses qu’au 17e siècle.
Le monde des Européens s’est dilaté, et leurs empires s’étendent désormais de l’Inde à l’Amérique, demandant d’entretenir des troupes dans des territoires très éloignés, mais aussi d’armer de dispendieuses marines de guerre.

Désormais, la puissance passe clairement par la maîtrise des mers.
C’est durant la guerre de Sept Ans (1756-1763) que cette nouvelle donne éclate au grand jour.
Première à être menée de front sur presque tous les continents, elle laisse les États européens totalement exsangues.
L’Angleterre se résout à signer la paix pour éviter de creuser encore les dépenses, avant de mener de sévères réformes fiscales qui, à peine plus tard, lanceront les colonies d’Amérique dans la révolution.Mais la France est plus profondément touchée.



L’intervention dans la guerre d’Indépendance américaine (1775 - 1782) ne fera qu’aggraver le déséquilibre des finances, d’autant que jamais le royaume ne tirera les bénéfices commerciaux escomptés en récompense de son soutien aux Insurgents.
Si elle affaiblit l’Angleterre, la guerre coûte 1 milliard de plus, sans véritable contrepartie.


Pendant plus de 20 ans, de 1763 à 1787, et sous l’impulsion de ceux que l’on appelle les physiocrates, les tentatives de réforme se succèdent à marche forcée, se heurtant aux résistances des élites privilégiées, arc-boutées sur les exemptions fiscales, mais aussi au blocage des parlements, opposés à toute nouvelle levée autoritaire, et enfin à l’opposition des classes populaires, qui supportent l’essentiel de l’effort.



Souvent citées comme la principale cause de la probable banqueroute de l’État, les guerres ne révèlent pourtant que le blocage du système politique, financier et budgétaire de la monarchie absolue, bien plus complexe, rigide et contradictoire que celui de son voisin d’outre-Manche.

Structurellement, le budget courant ne permet pas de résorber la dette : alors que les recettes annuelles du royaume ne dépassent pas 500 millions, les dépenses ordinaires s’envolent à 630 millions de livres tournois.

D’où vient ce déficit ?

De la guerre, donc, mais pas seulement, car celle-ci n’occasionne que des dépenses extraordinaires.

Le déficit vient de la somme des emprunts contractés par l’État depuis les années 1760. Or, le royaume de France doit payer des taux d’intérêt presque deux fois supérieurs à ceux de sa rivale, l’Angleterre.

(…)
Au-delà de la guerre, l’impasse financière est liée aux blocages de la société d’ordres. Incapable de réformer un système d’imposition pas nécessairement plus lourd, mais plus hétéroclite, cloisonné et mal accepté que ceux de ses voisins européens, le roi ne parvient pas à augmenter les recettes de l’État ni à rassurer les prêteurs. Ce qui, par contrecoup, continue d’alimenter le haut niveau des taux d’intérêt.




Arrow La suite et l'article dans son intégralité, ici : https://www.nationalgeographic.fr/histoire/la-dette-poison-de-lancien-regime
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12280
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre d'Amérique a-t-elle provoqué la dette qui serait la cause directe de la Révolution ?

Message par attachboy le Dim 01 Juil 2018, 14:40

A lire cet article, on peut se dire que les dirigeants actuels des divers pays n'ont rien retenu des leçons de l'histoire...

_________________
"Je sais que l'on vient de Paris pour demander ma tête ! Mais j'ai appris de ma mère à ne pas craindre la mort, et je l'attendrai avec fermeté !"
Marie Antoinette
avatar
attachboy

Messages : 1335
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre d'Amérique a-t-elle provoqué la dette qui serait la cause directe de la Révolution ?

Message par pilayrou le Dim 01 Juil 2018, 16:46

attachboy a écrit:A lire cet article, on peut se dire que les dirigeants actuels des divers pays n'ont rien retenu des leçons de l'histoire...

Pourquoi se priver de l'argent des autres ? Cool
avatar
pilayrou

Messages : 366
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 59
Localisation : Guilers (Brest)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre d'Amérique a-t-elle provoqué la dette qui serait la cause directe de la Révolution ?

Message par La nuit, la neige le Dim 01 Juil 2018, 17:04

.... Eventaille


Idea L'article que Wikipedia consacre à l'Histoire du budget de l'état français précise notamment, pour la période qui nous intéresse :


(...) dès l'époque de la Révolution française, on a pu dire que Louis XVI avait fait une grave erreur en voulant traiter un problème financier assez banal par une solution politique et fiscale, et que ce faisant il avait lancé la machine qui l'a finalement broyé ; mais sans système comptable efficace, le roi ne savait pas ce qu'il faisait.

En 1788, les recettes de l'État (ou plutôt du roi) s'élèvent à 471,6 millions de livres réparties comme suit :

- impôts directs : 163 millions de livres
- impôts indirects : 219,3 millions de livres
- autres : 89,3 millions de livres (revenu du domaine royal, loterie, etc.)

Mais le roi dépense

- pour son armée 173,3 millions de livres,
- pour sa cour (gages, pensions et maison du roi) 89,8 millions de livres
- pour son peuple aussi (Ponts et Chaussées, charité, sécurité, etc.) presque 110 millions de livres.
- et surtout, le remboursement de la dette (capital et intérêt) : 261,1 millions de livres.

Au total, l'État aura décaissé 633,1 millions de livres. Le déficit apparaît monstrueux : 161,5 millions de livres.

Cependant, rappelons que selon nos normes modernes, il ne s'agit pas d'un déficit, mais d'un besoin de financement. En effet, dans les normes comptables actuelles, seul les intérêts de la dette sont comptabilisés et non le remboursement du capital. Cool
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12280
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre d'Amérique a-t-elle provoqué la dette qui serait la cause directe de la Révolution ?

Message par Mme de Sabran le Lun 02 Juil 2018, 23:08


Palpitant sujet, merci, cher la nuit, la neige !!!

En fait, il fallait faire payer l'impôt à tout le monde, et zou ! le clergé, la noblesse : pas d'exception . Au lieu de quoi, Louis XVI a viré Calonne... appelé Brienne, mauvaise pioche ...

pilayrou a écrit:
attachboy a écrit:A lire cet article, on peut se dire que les dirigeants actuels des divers pays n'ont rien retenu des leçons de l'histoire...

Pourquoi se priver de l'argent des autres ? Cool

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36635
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre d'Amérique a-t-elle provoqué la dette qui serait la cause directe de la Révolution ?

Message par Comtesse Diane le Mar 03 Juil 2018, 10:36

La nuit, la neige a écrit:

La dette de 1783 est du même niveau, par rapport à la richesse nationale, qu'au moment de la paix d'Utrecht en 1713.
La pression fiscale en 1784 est inférieure de moitié à celle de l'Angleterre.
En 1789, la dette équivaut à environ 80% de la richesse nationale, alors qu'elle frise aujourd'hui les 100%...

Le problème n'est donc pas tant le montant des dépenses, fussent-elles élevées, que le blocage du pouvoir.
Du fait de la division au sein même du Conseil des ministres et de l'opposition du parlement de Paris, aucune décision n'est possible.


Expliqué comme ça, même moi je comprends tout .  


_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 7328
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum