Robespierre. L'homme qui nous divise le plus. De Marcel Gauchet

Aller en bas

Robespierre. L'homme qui nous divise le plus. De Marcel Gauchet

Message par La nuit, la neige le Jeu 04 Oct 2018, 23:11

Chez vos libraires ce mois-ci...

Robespierre
L'homme qui nous divise le plus

De Marcel Gauchet
Editions Gallimard (Oct. 18)



Présentation :

Robespierre reste une énigme, et une énigme qui soulève les passions. Il a ses admirateurs inconditionnels et ses détracteurs farouches.
À la ferveur pour l' «Incorruptible» des uns répond la répulsion pour le «Tyran» sanguinaire des autres.

Cette division reflète l'antagonisme des mémoires de la Révolution française. 1789 et 1793 continuent de symboliser les deux faces contrastées de notre événement fondateur : le glorieux avènement de la liberté, d'un côté, et la dérive terroriste, de l'autre. Or Robespierre a pour originalité de faire le lien entre ces deux visages.
Le champion des droits du peuple à la Constituante est aussi le pourvoyeur de la guillotine de la Convention montagnarde. Comment passe-t-on de l'un à l'autre ? Rupture ou continuité ?
C'est cette question classique que reprend ce livre.

Il s'efforce d'y répondre en scrutant minutieusement l'itinéraire de pensée que l'abondant discours robespierriste permet de reconstituer. Un parcours qui éclaire le sens de l'événement révolutionnaire lui-même.
Robespierre apparaît dans cette lumière comme l'homme qui a le plus intimement épousé le principe de la «révolution des droits de l'homme» qu'a été la Révolution française.
Il est également celui qui a érigé la Terreur en instrument du règne de la Vertu, dans la tourmente de 1793-1794, en échouant, pour finir, à procurer une fondation durable au régime politique que les droits de l'homme appelaient comme leur traduction.
En quoi ce parcours donne exemplairement à comprendre le problème que la Révolution a légué à la France et que, plus de deux siècles après, elle n'a toujours pas fini de résoudre.


Dernière édition par La nuit, la neige le Dim 28 Oct 2018, 11:20, édité 1 fois
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12029
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre. L'homme qui nous divise le plus. De Marcel Gauchet

Message par Mme de Sabran le Ven 05 Oct 2018, 17:22

La nuit, la neige a écrit:

Cette division reflète l'antagonisme des mémoires de la Révolution française. 1789 et 1793 continuent de symboliser les deux faces contrastées de notre événement fondateur : le glorieux avènement de la liberté, d'un côté, et la dérive terroriste, de l'autre. Or Robespierre a pour originalité de faire le lien entre ces deux visages.
.

Je comprends mal cette phrase .
Je ne vois pas du tout où était le glorieux avènement de la liberté ? scratch
Où ça, où ça ?!!
L'arbitraire est le contraire même de la liberté .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35997
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre. L'homme qui nous divise le plus. De Marcel Gauchet

Message par La nuit, la neige le Ven 05 Oct 2018, 18:11

Mme de Sabran a écrit:
Je comprends mal cette phrase .

Le champion des droits du peuple à la Constituante est aussi le pourvoyeur de la guillotine de la Convention montagnarde. Comment passe-t-on de l'un à l'autre ? Rupture ou continuité ?
C'est cette question classique que reprend ce livre.


Il faudra lire ce livre... Eventaille
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12029
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre. L'homme qui nous divise le plus. De Marcel Gauchet

Message par Mme de Sabran le Ven 05 Oct 2018, 18:55


Je veux bien, mais tu avoueras qu'il y a un monde entre :
- les droits du peuple à la Constituante
- et le prétendu glorieux avènement de la liberté .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35997
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre. L'homme qui nous divise le plus. De Marcel Gauchet

Message par La nuit, la neige le Dim 28 Oct 2018, 11:28

L'auteur était, il y a peu, l'invité de l'émission de radio La marche de l'Histoire, sur France Inter.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez réécouter cet entretien (environ 30 mn) en suivant ce lien :

Arrow Robespierre, l'homme qui nous divise le plus


Présentation de l'émission :

Jusqu’ici, Robespierre avait défendu au nom des Droits de l’homme toutes les libertés. Il s’était ainsi prononcé pour l’abolition de la peine de mort. Mais quand il s’agit du roi, il n’hésite pas : « Louis doit mourir ».


Portrait de Robespierre par Pierre-Roch Vigneron
Photo : Getty / Heritage Images
Source :https://www.franceinter.fr/emissions/la-marche-de-l-histoire/la-marche-de-l-histoire-18-octobre-2018


Le procès du roi et son exécution… C’est dans notre histoire politique une scène fondatrice.

Et aussi la révélation d’un Robespierre nouvelle manière. Cela fait trois ans maintenant que l’ancien petit notable d’Arras a opéré sa conversion à la Révolution. Chaque fois qu’il montait à la tribune de l’Assemblée Constituante ou du Club des Jacobins, l’auditeur avait l’impression qu’un livre s’ouvrait devant lui : celui de l’autorité morale.

Jusqu’ici, Robespierre avait défendu au nom des Droits de l’homme toutes les libertés. Il s’était ainsi prononcé pour l’abolition de la peine de mort. Mais quand il s’agit du roi, il n’hésite pas : « Louis doit mourir ».
Que le souverain ait été renversé par une insurrection, parisienne de surcroît, ne le gêne pas.
Les clubs et les sans culottes ne peuvent-ils pas à eux seuls incarner le peuple ?
De même qu’à la Convention qui siège depuis la chute du roi, un  parti minoritaire la Montagne peut aspirer à tous les pouvoirs.
L’important, c’est qu’on puisse continuer à dire que le peuple est « un »... Les partis qui se prétendent révolutionnaires en France ont gardé ce langage – jusqu’aujourd’hui.

Robespierre, en juillet 1793, il deviendra le membre sans doute le plus influent du Comité de Salut public. On peut savoir gré à celui-ci d’avoir sauvé le pays de l’invasion étrangère. Mais c’est tout de même une étrange dictature qui ne se reconnaît pas comme telle.
Robespierre, en effet, la défend au nom des mêmes principes de liberté qu’il professait au temps où il était opposant.
Aussi ouvre-t-elle un gouffre d’interprétations qui ne s’est jamais refermé.

Comment les droits de l’homme peuvent-ils servir de justification à des actes iniques et à un régime d’exception ?
Et qu’est-ce donc qu’un gouvernement régulier quoi s’appuierait sur eux ?

Le parcours de Robespierre, homme-énigme, se termine le 9 thermidor sur cet immense point d’interrogation.


Invité : Marcel Gauchet
Historien et philosphe
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12029
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre. L'homme qui nous divise le plus. De Marcel Gauchet

Message par Mme de Sabran le Dim 28 Oct 2018, 11:37


Merci ! Very Happy

Comment comprendre le parcours politique de Robespierre derrière sa légende noire ou héroïque ?
Marcel Gauchet, dans son nouveau livre, offre une réflexion au présent sur un des personnages les plus controversés de notre histoire.

Robespierre est sans doute la figure de la Révolution française qui a fait couler le plus d'encre, suscité le plus de querelles historiographiques. Il reste pour les biographes, les historiens et les philosophes qui ont tenté de le cerner une énigme posée à l'histoire de France, à ce « roman national » qu'on ne finit pas de déconstruire aujourd'hui.
Selon Marcel Gauchet, Robespierre est à la fois « l'homme qui nous divise le plus » et celui qui détermine à lui seul l'héritage légué par la Révolution.
C'est une question d'historien, mais aussi une question d'actualité.
Gauchet pose, dès l'introduction de son livre, les enjeux actuels d'une réflexion sur l'Incorruptible :

« Les Français sont devant un choix à l'égard de ce passé révolutionnaire qui les a si longtemps et si violemment opposés : ou bien le laisser glisser dans l'oubli au profit d'un recommencement à base de banalisation libérale - européanisation et globalisation aidant -, ou bien se réapproprier ce passé traumatique en le pacifiant, option plus exigeante mais assurément plus féconde. »

En se confrontant à son verbe, à son œuvre écrite et parlée, il cherche à dépasser la double légende, robespierriste et antirobespierriste, pour saisir la singularité d'un homme dont la vie a fait corps avec l'événement révolutionnaire.

https://www.marianne.net/

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35997
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre. L'homme qui nous divise le plus. De Marcel Gauchet

Message par La nuit, la neige le Dim 28 Oct 2018, 12:39

Cet essai est probablement intéressant, cependant...


Article cité a écrit:
Robespierre est sans doute la figure de la Révolution française qui a fait couler le plus d'encre, suscité le plus de querelles historiographiques. Il reste pour les biographes, les historiens et les philosophes qui ont tenté de le cerner une énigme posée à l'histoire de France, à ce « roman national » qu'on ne finit pas de déconstruire aujourd'hui.
Selon Marcel Gauchet, Robespierre est à la fois « l'homme qui nous divise le plus » et celui qui détermine à lui seul l'héritage légué par la Révolution.
Oui, sans doute pour les biographes, historiens (ou amateurs d'histoire, que nous sommes) et les philosophes, mais enfin..."L'homme qui nous divise le plus" !  scratch
Je pense que, très généralement, la majorité de nos contemporains s'en foutent complètement !
De même pour ce qui concerne l'ensemble du "sujet révolutionnaire"...

Article cité a écrit:« Les Français sont devant un choix à l'égard de ce passé révolutionnaire qui les a si longtemps et si violemment opposés : ou bien le laisser glisser dans l'oubli au profit d'un recommencement à base de banalisation libérale - européanisation et globalisation aidant -, ou bien se réapproprier ce passé traumatique en le pacifiant, option plus exigeante mais assurément plus féconde. »
Voilà qui est très mystérieux pour moi. Suspect  

Pistes de réponse en lisant le livre, probablement... Eventaille
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12029
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum