François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Aller en bas

François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par La nuit, la neige le Lun 05 Nov 2018, 19:56

Nous parlions de lui encore récemment, et je me suis dit que l'ouverture d'un sujet biographique serait le bienvenu.  Very Happy

François Dumont, dit Dumont aîné

Né à Lunéville le 7 janvier 1751 et mort à Paris le 27 août 1831, est un miniaturiste lorrain puis, après 1766, français.


Portrait de François Dumont
Peintre du roi et de son Académie R.le de Peint.re et de Sc.re
Gravure de Augustin de Saint-Aubin, 1788
D'après Charles Nicolas Cochin II
Photo : Metropolitan Museum of Art


Orphelin à dix-sept ans, avec un frère et trois sœurs, Dumont monta, comme ses compatriotes Isabey et Augustin, à Paris pour s’y créer des ressources urgentes.
Dès l’année de son arrivée, il se trouve de menues besognes de portraits et, grâce à l’appui de sa compatriote, Anne Vallayer-Coster, alors académicienne, il se tira vite d’affaire.


Portrait de l'artiste, autoportrait
François Dumont, l'Aîné
Photo : Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais


En 1784, il se rendit à Rome et se perfectionna dans son art au point de devenir le miniaturiste attitré de la Cour et l’artiste le plus réputé dans « le petit genre du portrait-mignard ».

En 1788, il entre à l’Académie royale et, l’année suivante, il épouse Nicole Vestier, la fille du célèbre Antoine Vestier.
Le roi lui donne l’appartement de Cochin au Louvre.


Portraits de Madame et Monsieur Vestier
François Dumont
Photo : Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / M. Beck-Coppola


Dumont occupa une place prépondérante dans les salons de peinture de 1789 à 1824, cependant Isabey et Augustin l’éclipsèrent un peu après la Révolution.


Portrait de l'artiste, autoportrait
François Dumont
Photo : Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais/ M. Beck-Coppola


Les œuvres de Dumont ont une liberté et un osé des plus modernes ; il procédait par touches larges, mais on lui a reproché certaines lourdeurs.
Il est représenté au Louvre grâce à la libéralité des héritiers de son fils Bias.

Texte : Article Wikipedia
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0
Source : Article François Dumont (peintre) de Wikipédia en français http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Dumont_(peintre)


Présentation de quelques-unes de ses oeuvres, à suivre... Hop!
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11917
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par La nuit, la neige le Lun 05 Nov 2018, 22:44

Je commence par illustrer ce sujet par quelques rares oeuvres qui ne sont pas des miniatures !  

Idea Et notamment ces huiles sur toile :


Portrait d'Antoine Parmentier (1737-1813)
François Dumont, 1812
Antoine Parmentier : Agronome, membre de l'Institut, représenté en habit d'académicien portant la Légion d'Honneur, près des ouvrages d'Olivier de Serres "Le Théâtre d'Agriculture... et la Maison rustique" et de l'abbé François de Rozier."
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
Photo : RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Franck Raux




Portrait de Jean-Jacques Lagrenée
François Dumont
D'après Alexandre-Evariste Fragonard
Paris, école nationale supérieure des Beaux-Arts (ENSBA)
Photo : Beaux-Arts de Paris, Dist. RMN-Grand Palais / image Beaux-arts de Paris




Portrait de Jean-Joseph Marcel (1776-1854), orientaliste
Directeur de l'Imprimerie Nationale en 1804, portant la légion d'Honneur
François Dumont, XIXe siècle
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot


Et puisque ses huiles sur toile sont rares, je présente ici aussi ces deux portraits de Marie-Antoinette, peints vers 1791.
Je n'illustrerai plus la reine dans ce sujet-ci avec les portraits miniatures, que nous connaissons bien.






Idea Ou encore ces jolis dessins...


Portrait du compositeur André-Ernest-Modeste Grétry (1741-1813)
François Dumont, 1808
Dessin au crayon noir et rehauts de blanc
Photo : Metropolitan Museum of Art




Portrait de Madame Nicolas-Antoine Taunay, née Joséphine Rondel
François Dumont, dit Dumont l'Aîné, 1808
Crayon noir, estompe et sanguine, lavis gris et rehauts de blanc
Photo : Artcurial




Portrait du peintre de fleurs Antoine Berjon (1754-1843)
François Dumont, dit Dumont l'Aîné
Crayon noir, sanguine et estompe
Photo : Artcurial



Idea Enfin, quelques rares pastels sont également connus, mais je n'ai pas retrouvé d'images satisfaisantes.

Le portrait de son frère Nicolas-Antoine, dit Tony Dumont, fut l'un des oeuvres présentées lors de son agrément et agrément à l'Académie royale de peinture, en 1788.


Photo : http://www.pastellists.com/Articles/Dumont.pdf

Nicolas-Antoine Dumont sera lui aussi portraitiste et miniaturiste.
Né à Lunéville en 1752, il fut aussi l'élève de son frère après avoir été recueilli à Paris à la suite du décès de leurs parents. Il exposa régulièrement aux Salons Parisiens entre 1798 et 1808, et obtint en 1810 une médaille de l'Académie.
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11917
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par Mme de Sabran le Lun 05 Nov 2018, 22:55

La nuit, la neige a écrit:
Idea Ou encore ces jolis dessins...

.

Je préfère . Very Happy
Je ne suis pas fan de ses Marie-Antoinette en vestale avec sa machoire de fort des halles ...

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35675
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par Duc d'Ostrogothie le Mar 06 Nov 2018, 08:00

Merci pour l'ouverture de ce sujet . 

Comme tu le sais (et comme le titre du sujet que tu as ouvert l'indique), Dumont a surtout été un peintre de miniatures. 

Ce n'est que plus tardivement, à partir notamment de l'Empire, alors qu'il ne reçoit plus beaucoup de commandes de miniatures, qu'il tente de se "reconvertir" dans l'huile sur toile et le dessin. Durant la Restauration, Dumont multipliera les signes d'appartenance légitimiste mais avec beaucoup moins de succès qu'Isabey. Il offrira dès le mois de mai 1814 à Louis XVIII le portrait de Marie-Antoinette qu'il conservait depuis longtemps et exécutera des portraits posthumes de la reine et du Dauphin, exposés au Salon de 1814. C'est cependant J.-B.-J. Augustin que le roi nommera en 1818 "Premier peintre en miniature de la chambre et du cabinet et du roi"...

Mais revenons à la période faste de sa carrière, qui va des années 1770 à 1792. 

Fils d'un cocher des équipages du roi de Pologne, Dumont arrive à Paris en 1768, soit deux ans après la mort de Stanislas Leczinski. Il avait fait son apprentissage chez Jean Girardet, peintre ordinaire du roi Stanislas. 

On est mal renseigné sur les 5 premières années de Dumont à Paris. Il aurait semble-t-il commencé en peignant des boutons de nacre et d'ivoire.

Il est probable qu'il eut l'appui à Versailles de Richard Mique, que sa famille connaissait. Quoi qu'il en soit, son ascension fut rapide : en l'espace de 5 ans, il fut introduit dans les maisons princières. 

Au début, la commanditaire la plus importante de Dumont à la Cour est la comtesse d'Artois. C'est probablement elle qui l'introduisit auprès de la reine dont il fit quelques portraits vers 1777, notamment cette composition, La Reine Marie-Antoinette écrivant à son bureau :




L'un des premiers portraits miniatures de la reine, signés par Dumont, est celui-ci, Marie-Antoinette tenant une lettre bordée de noir :








Mme Lemoine-Bouchard ("Les Peintres en miniature 1650-1850", éd. de l'Armateur) explique que les caractéristiques de dessin propres à Dumont apparaissent très tôt dans sa production : un nez busqué, des sourcils haut plantés et très réguliers, une expression stéréotypée de la bouche, une lèvre inférieure charnue, un menton légèrement pointu. Lorsque les mains sont visibles, le dessin des doigts est exagérément allongé

Selon Hofstetter, "les rehauts de gouache blanche sur les paupières, l'angle interne de l'oeil, l'éclat de l'oeil, la pointe du nez et les lèvres apparaissent dès les premières connues et seront, de façon constante, employés par Dumont tout au long de sa carrière" (thèse, p. 34).

En 1786, le peintre en miniature favori de la reine, Campana, décède. La reine privilégie alors Sicardi et Dumont.

La même année, Dumont effectue un séjour à Rome. 

Le 26 avril 1788, Dumont fait son entrée à l'Académie. 

L'un de ses clients, le comte de Montmorin ayant été nommé ministre des Affaires étrangères, il obtient enfin des commandes de portraits officiels pour ce ministère à partir de juin 1788. C'est en vain qu'en octobre 1775, Dumont avait postulé auprès du comte de Vergennes, alors ministre, mais Peter-Adolph Hall lui avait été préféré.

A partir de 1788, Dumont commence à fournir plusieurs portraits de Louis XVI, payés 360 livres chacun, le même tarif que celui appliqué à Sicardi et Boquet. Il en fournit 5 en 1788.

Mme Lemoine-Bouchard a retrouvé le "Livre de raison" de Dumont, listant les ouvrages exécutés. Il en ressort que 1788 est une année d'intense activité pour lui. 

Pour 1788, le livre de raison de Dumont mentionne notamment un portrait de la reine exécuté pour les affaires étrangères, payé 15 louis... ainsi qu'un portrait du "Comte de Fersen Suédois", payé 10 louis. 

Le portrait miniature de Fersen par Dumont est peut-être celui-ci (je crois reconnaître la manière de Dumont, non ? ) : 


Portrait miniature de Axel von Fersen, château de Löfstad

Riche grâce à ses placements, Dumont épouse le 25 août 1789, Marie-Nicole Vestier, fille (alors mineure What a Face ) du peintre Antoine Vestier.

En mai 1792, il acquiert un immeuble de rapport rue Saint-Honoré lors de la vente des biens ecclésiastiques. 

Il aurait été enfermé à la prison de l'Abbaye en 1793, selon son fils Bias Dumont, mais cela est mis en doute par certains historiens, car il produit beaucoup de miniatures en l'an II.

Après la suppression de l'Académie royale de peinture par décret du 8 août 1793, Dumont rejoint la Commune des arts, sur laquelle plane la tutelle de Jacques-Louis David.

Sa place sur la scène artistique sera de second plan sous l'Empire, Dumont se trouvant complètement supplanté par Isabey (un autre Lorrain comme lui) auprès de la Cour impériale...

Il meurt à Paris le 27 août 1831.

Source : Nathalie Lemoine-Bouchard, "Les Peintres en miniature 1650-1850", Les Editions de l'Armateur.
avatar
Duc d'Ostrogothie

Messages : 1570
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par Mme de Sabran le Mar 06 Nov 2018, 09:09

Duc d'Ostrogothie a écrit:
La Reine Marie-Antoinette écrivant à son bureau :
Marie-Antoinette tenant une lettre bordée de noir :
Le portrait miniature de Fersen par Dumont est peut-être celui-ci (je crois reconnaître la manière de Dumont, non ? )  .

J'aime beaucoup !
Mais je trouve un peu singulier le manque total d'expression de Marie-Antoinette tenant entre ses doigts cette lettre bordée de noir qui manifestement lui annonce un deuil ... Shocked Elle semble parfaitement indifférente.

Duc d'Ostrogothie a écrit:
En 1786, le peintre en miniature favori de la reine, Campana, décède.
La reine privilégie alors Sicardi et Dumont.

Bon choix ! Very Happy

Duc d'Ostrogothie a écrit:
Riche grâce à ses placements, Dumont épouse le 25 août 1789, Marie-Nicole Vestier, fille (alors mineure What a Face ) du peintre Antoine Vestier.

La pauvre ! trente-huit ans de différence ...
Les mariages avec une jeune-fille encore mineure n'étaient pas chose rare à l'époque, mais il fallait attendre que la mariée soit nubile ( et le feu vert des parents ) pour la consommation .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35675
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par La nuit, la neige le Mar 06 Nov 2018, 09:14

Ah ! Merci pour ces informations complémentaires... Very Happy
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11917
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par Duc d'Ostrogothie le Mar 06 Nov 2018, 10:06

Mme de Sabran a écrit:
Duc d'Ostrogothie a écrit:
La Reine Marie-Antoinette écrivant à son bureau :
Marie-Antoinette tenant une lettre bordée de noir :
Le portrait miniature de Fersen par Dumont est peut-être celui-ci (je crois reconnaître la manière de Dumont, non ? )  .

J'aime beaucoup !  
Mais je trouve un peu singulier le manque total d'expression de Marie-Antoinette tenant entre ses doigts cette lettre bordée de noir qui manifestement lui annonce un deuil  ...   Shocked    Elle semble parfaitement indifférente.

Ce n'est pas singulier, rassure-toi. Very Happy  Les lettres bordées de noir n'annonçaient pas forcément un deuil. C'était juste l'étiquette suivie par les maisons royales en cas de deuil : on s'habillait en noir, les attelages des chevaux, les maisons étaient revêtues de noir etc... et cela pouvait durer des mois, voire des années. J'ai tenu en main une lettre de Marie-Thérèse, bordée de noir, à l'un de ses cousins, qui avait pour objet, des affaires courantes et n'annonçait aucun deuil.

Je suis content d'avoir découvert dans le "livre de raison" de Dumont, cité par Mme Lemoine-Bouchard, la mention d'un portrait du "Comte de Fersen Suédois". Very Happy
avatar
Duc d'Ostrogothie

Messages : 1570
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par La nuit, la neige le Mar 06 Nov 2018, 10:14

Duc d'Ostrogothie a écrit:(...) son ascension fut rapide : en l'espace de 5 ans, il fut introduit dans les maisons princières. 
Au début, la commanditaire la plus importante de Dumont à la Cour est la comtesse d'Artois.
Je dois dire que ce n'est pas sa période de création que je préfère, et les portraits de celles et ceux qui nous sont les plus connus sont encore ceux les moins bien réussis...silent

Voici quelques illustrations :




La comtesse d’Artois
François Dumont
Miniature ovale sur ivoire ; Hauteur: 105 mm. (4 1/8 in.)

La comtesse d'Artois était une des premières grandes clientes du jeune François Dumont et lui resta fidèle jusqu'à son départ en exil en 1789 (voir: B. Hofstetter, "François Dumont, peintre de la Cour", Le Pays Lorrain, revue régionale trimestrielle illustrée, 92e année, vol. 76, n° 3, juillet-septembre 1995, pp. 189-190).
* Note et photo : Christie’s



La comtesse d'Artois (1756-1805)
François Dumont
On ivory oval ; 1 3/8 in. (35 mm.) high.

From 1773 until her emigration in the summer of 1789, Maria Theresa of Savoy, Comtesse d'Artois, was the most important patron of François Dumont (B. Hofstetter, 'François Dumont, peintre de la Cour', Le Pays Lorrain, vol. 76, no. 3, July-September 1995, pp. 189-190).
* Note et photo : Christie’s




Portrait de Louise-Marie-Adélaïde de Bourbon Penthièvre,
dite « Mademoiselle d’Ivry » puis « Mademoiselle de Penthièvre », duchesse de Chartres (1765-1785) puis duchesse d’Orléans (1785-1821).
Par François Dumont
Photo : Osenat




Portrait de Louis XVI en buste
d'après le portrait de Louis XVI peint par Joseph Boze en 1785
Par François Dumont, l'Aîné
Photo : Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais




Madame la princesse de Lamballe
Par François Dumont
Photo : Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais




Le comte de Provence
Par François Dumont l'Aîné
Photo : Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais




Portrait d'un jeune seigneur
François Dumont l'Aîné
Photo : Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11917
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par La nuit, la neige le Mer 07 Nov 2018, 22:53

Voici donc quelques illustrations de miniatures de François Dumont.
J'ai tenté de les présenter plus ou moins dans un ordre chronologique : certaines sont datées et, pour le reste, un peu au pif !    Eventaille
Bon, vous m'excuserez pour les erreurs d'appréciations mais, d'après ces illustrations, il apparaît que le plus important de son oeuvre se situe dans les années 1790.



Portrait de femme à la robe bleue et au corsage orné de fleurs
Boite en composition imitant le jaspe rouge, doublée d'écaille mouchetée
François Dumont, dit Dumont l'Aîné
Photo : Artcurial




A young gentleman, seated in an interior at his desk, (…)
François Dumont
Signed 'Dumont f.'
On ivory ; 3 in. (76 mm.) diam., gilt-metal frame with stamped foliate surround, the turquoise silk reverse stamped in gilt lettering 'DUMONT PORTRAIT DE PICCINI'
Photo : Christie’s




Portrait de gentilhomme
Miniature sur boite ronde
François Dumont, XVIIIe siècle
Photo : RMN Grand Palais Musée du Louvre




Portrait de Madame de Songeons
François Dumont, vers 1785
204 x 142
Photo : RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / image RMN-GP




A jewelled gold and enamel Royal Presentation portrait snuff box
Charles Ouizille, charge and discharge marks of Henri Clavel, Paris, 1787, the rim engraved: Ouizille Bijoutier du Roy (...)
the lid applied with a miniature of Louis XVI
By François Dumont, signed
Width 8.4cm, 3 1/4 in, in original shagreen case

Provenance : The inscription reads "Donné par le Roy / à M. Talon / le 6 7bre 1791"
Presented to Antoine-Omer Talon, marquis du Boulay et de Tremblay-le-Vicomte (1760-1811), by Louis XVI in gratitude for services rendered during the Royal family's flight to Varennes in June 1791; thence by descent.
* Note et photo : Sotheby’s




Jeune femme appuyée sur un autel de l'Amour
François Dumont, vers 1788
Miniature sur boite ronde
Photo :Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais




Portrait de femme
François Dumont l’Aîné
Photo : Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais




Portrait de Camille Desmoulins, en buste
François Dumont l’Aîné, 1790
Photo : Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais




Mesdames de Malachelles and Pâris d'Illins
By François Dumont
Signed ‘Dumont’ (mid-left)
On ivory ; 3 in. (75 mm.) diam., gilt-metal frame

The identity of the sitters was first published in Dr B. Hofstetter’s thesis on François Dumont in 1994.
Cunégonde Brillon de Jouy, born in Paris in 1764, was married in 1783 to the General Marie-Antoine Pâris d'Illins.
During the French Revolution, the General emigrated and in 1793 divorced his wife in order to save her life and their family goods. They remarried in 1801. Madame de Malachelles was Cunégonde's sister.
According to Dumont's fee book, both the Pâris d'Illins and the de Malachelles families were among the artist's most important clients at the end of the Ancien Régime.
* Photo et note : Christie’s




A gentleman, (…)
François Dumont
Signed 'Dumont. f.' (lower right)
On ivory ; oval, 3 in. (76 mm.) high, gilt-metal belt clasp frame with pierced and engraved foliate border
Photo : Christie’s




Madame Sauveige, seated in a landscape, her arms around a young girl in her lap (...)
By François Dumont
Signed 'Dumont' (mid-left)
On ivory ; 2 7/8 in. (73 mm.) diam., gilt-metal frame.

The artist's fee book indicates that the present miniature was one of the most expensive by the artist, costing 35 louis d'or.
Queen Marie-Antoinette was charged 10 louis d'or for the miniature of the Dauphin on 10 January 1790.
The high price can most likely be explained by the complex composition of the double-portrait, the depiction of the sitters' hands and the elaborate background.
* Note et photo : Christie's






Madame Campan, née Jeanne Louise Henriette Genet (1752-1822)
In white dress and gold belt set with a belt buckle depicting the profiles of King Louis XVI, Marie-Antoinette and the Dauphin(…)
By François Dumont
Signed ‘Dumont.’ (mid-right)
On ivory ; Oval, 82 mm. high, silver and silver-gilt frame

This is probably the portrait of Madame Campan listed in the artist’s second fee book (Paris, Bibliothèque Jacques Doucet, Ms 104, folio 15) for the end of 1791.
He also painted her in 1789 but the artist did not charge the sitter for her portraits.
Photo et note : Christie’s




Portrait de Marie-Alexandre Guénin, premier violon du roi
Par François Dumont l’Aîné, 1791
Photo :  Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais




Portrait de Cherubini
François Dumont l’Aîné, 1792
Peinture sur ivoire, 170 x 123 mm
Photo :  RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / image RMN-GP



Portrait d'Arnault, vu presque en pied, debout
François Dumont
170 x 110 mm
Photo : RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / image RMN-GP




Portrait de Mandini, debout près d’une balustrade
François Dumont , 1792
Photo : RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / image RMN-GP




Portrait de femme en buste
François Dumont, 1793
Photo : RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / image RMN-GP




A young lady, in yellow shawl, white collar, powdered hair
By François Dumont
On ivory ; Oval, 88 mm. high, ormolu frame with laurel wreath surmount
Photo : Christie's






A young lady, standing in a landscape holding an artist's folio (...) a view of Tivoli in the background.
Signed 'Dumont' and later 'Dumont / f.' (in brown, lower right)
On ivory ; Rectangular, 134 x 103 mm., ormolu frame
Photos : Christie's



A young gentleman, in brown coat, red waistcoat, white shirt and tied cravat, lightly powdered hair
By François Dumont
Signed 'Dumont l'an Second Ventose' (mid-right)
on ivory ; 3 1/16 in. (78 mm.) diam., gilt-metal frame with woven hair reverse
Photo : Christie’s




Portrait des demoiselles Flamand
François Dumont, XVIIIe siècle
159 x 127 mm
Photo : RMN Grand Palais / Musée du Louvre




Young gentleman called Monsieur de Damas
By François Dumont
Signed 'Dumont ft' (lower left)
3¼ in. (83 mm.) diam., gilt-metal mount within foliate ormolu frame

According to H. Bouchot (1910, p. 128), 'M. de Damas alla, d'une pose donnée à Dumont, tout droit à la guillotine'. What a Face  Eventaille

* Note et photo : Christie's




Portrait de Marguerite Gérard
By François Dumont, 1793
On ivory 15,8 x 11,8 cm
Note : Formerly identified as Elisabeth-Louise Vigée-Le Brun (1755-1842), by far the best known female painter of the period. However, there is no real resemblance between her self-portraits and Dumont’s miniature. It has also been suggested that the sitter might be Dumont’s wife, Marie-Nicole Vestier (1767-1846), who would have been twenty-six in 1793, but evidence for this identification is inconclusive.

In 1981, Joseph Baillio and Sarah Wells-Robertson proposed to identify the sitter, instead, as the painter Marguerite Gérard (1761-1837), who was thirty-two when the miniature was painted.
Photo et note (extrait) : The Wallace Collection




Portrait d'un officier en uniforme bleu à col rouge
François Dumont, vers 1794-95
67 x 67 mm
Photo : RMN Grand Palais / Musée du Louvre






Portrait de M. Audouy
François Dumont, 1794-95
Aquarelle et gouache sur ivoire dans un cadre en métal ciselé et bois tourné
Signé au centre à gauche: Dumont. f.
Diamètre 76 mm

Monsieur Audouy était le directeur du Trésor public de la ville de Paris. Selon le livre de compte de François Dumont, un portrait de la femme ainsi qu’un portrait de la fille du modèle lui ont été commandés la même année que l’œuvre que nous présentons.
En l’An V (1796/97) Dumont peignit un portrait de la petite-fille d’Audoy. Monsieur Audoy mourut à Paris au 16 rue de Petit en janvier 1807.




Portrait de Mme Audoy
François Dumont
Signed and dated 'Dumont f. l'an 3' (mid-right)
On ivory ; 3 in. (75 mm.) diam., gilt-metal frame
The year III of the Revolutionary calendar corresponded to a period between September 1794 and September 1795.
Photo : Christie’s




Portrait du comte François Antoine de Boissy d'Anglas
François Dumont, vers 1794-95
80 x 80 mm
Photo : RMN Grand Palais / Musée du Louvre




Young gentleman, full face in dark grey coat and blue bordered white waistcoat, frilled cravat, powdered hair
By François Dumont
Signed 'Dumont f.' (mid-right)
2¾ in. (70 mm.) diam., reeded gold frame with silver-mounted silk backing (...)

The present miniature is a superb example of Dumont's post-revolutionary artistic output around 1797.
Whereas the quality of his miniatures, due to a mass production, had declined during the French Revolution, his portraits painted after 1794/95 show a fine and precise brushstroke with a strong modelling of the face as visible in the present miniature.
This miniature will be included in B. Hofstetter's forthcoming catalogue raisonné of François Dumont's work.
* Note et photo : Christie's






Portrait de Madame de Saint-Just, née Godard d'Ancourt, en Sapho
François Dumont, vers 1797
Photo : RMN Grand Palais / Musée du Louvre






Portrait of a Lady as Hebe, traditionally identified as Catherine-Joséphine Rafin, Mademoiselle Duchesnois (1777-1835),
François  Dumont, circa 1797
Signed lower left: Dumont / f. l'an 6Watercolour and bodycolour on ivory, ormolu frame ;
Photo : Sotheby’s




Portrait du comte Laumond, assis
François Dumont, XVIIIe siècle, XIXe siècle
60 x 52 mm
Photo : RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / image RMN-GP




Portrait of Antoine Francois, Comte de Fourcroy (1755-1809)
Par François Dumont
Aquarelle et gouache sur ivoire dans un cadre en bois doré;
Signé et daté en bas à droite: Dumont. f. / l'an 7 (1797-98)
Inscrit sur le livre Système / des / connaissances chimiques / première section. / introduction

Antoine François, Comte de Fourcroy était le fils d’un apothicaire parisien de la famille du Duc d’Orléans. Voulant probablement marcher dans les pas de son père, il obtint son diplôme de médecin en 1780.
Il s’intéressa rapidement à la chimie et en 1784 il prit un poste d’enseignant au collège du Jardin du Roi. Sous Napoléon, Fourcroy devint Directeur Général des Instructions et joua un rôle important dans la fondation d’écoles et d’institutions académiques.
(…)
L’œuvre que nous présentons a été réalisée vers 1797-98 (An VII), c’est pour cette raison que Fourcroy est représenté pointant un manuscript de son futur ouvrage.
En plus de réaliser ce portrait, Dumont peignit aussi la femme de Fourcroy. L’œuvre de bien plus petite ambition est aujourd’hui conservée au musée du Louvre.
*Photo et note : Sotheby’s




Pierre Simon Benjamin Duvivier (1730-1819), engraver, making a medallion
François Dumont
Signed and dated ‘Dumont / f. l’an. 8.’ (mid-right)
On ivory ; 84 x 84 mm., gilt-metal frame, inscribed on the reverse ‘P.S.B. Duvivier peint par Franc. Dumont en 1799’
Photo : Christie’s




Portrait of Jean-Pierre Pagin, holding an alto in his left hand (...)
François Dumont
signed and dated 'Dumont f. l'an. 8' (lower left)
rectangular, 7 x 5 in. (178 x 127 mm.), gilt-metal frame with banded border

The year VIII of the Revolutionary calendar corresponded to September 1799 - September 1800.
According to Williamson (supra), Jean-Pierre Pagin was born in Paris in 1723. He was a conseiller du roi and trésorier de Son Altesse monseigneur le comte de Clermont.
He died at Coulommiers. Dumont's fee book shows that he also painted Mademoiselle Pagin, in the year V of the Revolution (1796/1797) and 'Le Citoyen Pagin fils', probably the son of Jean-Pierre Pagin, in the same year VIII.




Portrait de madame de Musset mère et de sa sœur
François Dumont l’Aîne
Entre 1800 et 1802
Photo :  RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / image RMN-GP




A lady, possibly the artist Marguerite Gérard (1761-1837)
François Dumont
Signed and dated 'Dumont f. 1804'
On ivory ; 2¾ in. (70 mm.) diam., stamped gilt-metal frame
Photo : Christie's



Et enfin, puisqu'il est dit qu'il s'agirait d'une miniature de Dumont... Suspect


Marie-Julie Bonaparte (1771-1845), reine de Naples
Marie Julie Clary (1771-1845), épouse de Joseph Bonaparte, reine consort de Naples de 1806 à 1808, puis reine consort d'Espagne de 1808 à 1813.
François Dumont l’Aîné, XIXe siècle
D’après François-Pascal Simon Gérard
Rueil-Malmaison, châteaux de Malmaison et Bois-Préau
Photo : RMN-Grand Palais (musée des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau)
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11917
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par Mme de Sabran le Mer 07 Nov 2018, 23:07

La nuit, la neige a écrit:Voici donc quelques illustrations de miniatures de François Dumont.
J'ai tenté de les présenter plus ou moins dans un ordre chronologique : certaines sont datées et, pour le reste, un peu au pif !    Eventaille
Bon, vous m'excuserez pour les erreurs d'appréciations mais, d'après ces illustrations, il apparaît que le plus important de son oeuvre se situe dans les années 1790.
T'excuser ? Tu plaisantes : quel travail ! cheers
Merci, merci, pour ce florilège !!!
J'en choisirais bien encore quelques unes ...

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35675
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par Bonnefoy du Plan le Mer 07 Nov 2018, 23:17

Vos interventions sont toujours d'un grand intérêt mais, ce soir, vous vous êtes vraiment surpassé...
Comment ferez-vous mieux une prochaine fois ?
Tout simplement, merci!

_________________
Vous avez quelque chose de si touchant dans toute votre personne qu'on à peine à vous refuser...
avatar
Bonnefoy du Plan

Messages : 3
Date d'inscription : 06/08/2018
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par La nuit, la neige le Mer 07 Nov 2018, 23:33

..... Embarassed  

Duc d'Ostrogothie a écrit:Selon Hofstetter, "les rehauts de gouache blanche sur les paupières, l'angle interne de l'oeil, l'éclat de l'oeil, la pointe du nez et les lèvres apparaissent dès les premières connues et seront, de façon constante, employés par Dumont tout au long de sa carrière" (thèse, p. 34).

Ce n'est pas si facile de le reconnaitre, au premier coup d'oeil, pour les miniatures des années 1780.



Portraits miniatures
François Dumont
Photo : RMN Grand Palais / Musée du Louvre


En effet, cela se précise avec ses rehauts "blancs", voire même bleutés, qui donne à ces sujets un teint presque blafard...


Portrait d'homme
François Dumont
Photo : RMN Grand Palais / Musée du Louvre


Et son "touché" aquarellé des fonds, plus ou moins marqué, aide aussi à l'identification :



Portraits miniatures
François Dumont
Photo : RMN Grand Palais / Musée du Louvre


Enfin, tout compte fait, nombre de ces miniatures sont signées (surtout celles après 1790).

Duc d'Ostrogothie a écrit:
Mme Lemoine-Bouchard ("Les Peintres en miniature 1650-1850", éd. de l'Armateur) explique (...) Lorsque les mains sont visibles, le dessin des doigts est exagérément allongé[/u]. 

Ah ? Cela n'a pas sauté aux yeux avec ces quelques illustrations.

En revanche...
Ouh là ! Les bras sont ici aussi démesurés que des jambes ! What a Face Eventaille


Portrait d'Anne Morichelli, dansant
François Dumont
170 x 125
Photo : RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / image RMN-GP
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11917
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par Duc d'Ostrogothie le Jeu 08 Nov 2018, 09:06

Bravo pour ce superbe catalogue raisonné de l'oeuvre de Dumont. Quel travail ! 

Je suis bluffé par la qualité d'exécution de ces miniatures. Dumont était vraiment un grand maître. Duvivier est particulièrement réussi. 

La production de Dumont est importante avant 1790. Il a par exemple réalisé de nombreux portraits de ses confrères ou de leurs épouses avant 1790 : M. Spaendonck (fin 1788, début 1789), M. Lagrenée ; en 1788, plusieurs femmes d'académiciens et de ses voisins aux galeries du Louvre : Mme Huet, Mme Regnault, Mme Robert ; Anne Vallayer-Coster en 1788 (à nouveau en l'an XII)...

35 louis d'or pour le portrait de Mme Sauveige et de sa fille, c'est pas mal. Pour ses commandes privées, Dumont se faisait généralement payer entre 8 et 20 louis (1 louis = 24 livres =  360 euros).

Cependant, en janvier 1790, il alla jusqu'à demander la somme très exceptionnelle de 200 louis d'or (soit environ 72 000 euros si mes calculs sont bons) pour ce portrait de la reine avec Madame Royale et le Dauphin :










La nuit, la neige a écrit: cela se précise avec ses rehauts "blancs", voire même bleutés, qui donne à ces sujets un teint presque blafard...

Mme Lemoine-Bouchard explique effectivement que "les couleurs employées par Dumont pour ombrer les chairs sont très souvent bleutées, mais pas toujours ; on peut s'interroger sur le fait de savoir s'il ne s'agit pas d'une oxydation des pigments due à l'effet du temps et de la lumière" (N. Lemoine-Bouchard, "Les Peintres en miniature 1650-1850", Ed. de l'Armateur).
avatar
Duc d'Ostrogothie

Messages : 1570
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par Marie-Jeanne le Jeu 08 Nov 2018, 10:33

Grâce à vous je démarre ma journée en beauté ! Very Happy
avatar
Marie-Jeanne

Messages : 125
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par La nuit, la neige le Jeu 08 Nov 2018, 12:31

Mme de Sabran a écrit:
Duc d'Ostrogothie a écrit:
Riche grâce à ses placements, Dumont épouse le 25 août 1789, Marie-Nicole Vestier, fille (alors mineure) du peintre Antoine Vestier.

La pauvre !   trente-huit ans de différence ...
Les mariages avec une jeune-fille encore mineure n'étaient pas chose rare à l'époque, mais il fallait attendre que la mariée soit nubile ( et le feu vert des parents ) pour la consommation .

Sauf erreur de ma part, elle a 22 ans en 1789 ; et ils n'ont pas 38 ans de différence d'âge, mais "seulement" 16...
La différence d'âge n'est en effet pas si marquée sur cette miniature :


Portrait de Dumont, sa femme née Vestier, son fils ainé Aristide et sa fille
François Dumont, l'Aîné, XIXe siècle
Photo : Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais



Idea Et Wiki nous dit :

Marie-Nicole Vestier (1767-1846) était une peintre française.
Originaire de Paris, elle était la fille du peintre Antoine Vestier. Connue comme portraitiste en 1789, elle a épousé le peintre François Dumont.


La fille de l'artiste, Marie-Nicole Vestier
Par Antoine Vestier (1740-1824)
1783
Photo : National Galleries Scotland / Antonia Reeve




Mademoiselle Marie-Nicole Vestier at Her Easel
By Antoine Vestier, 1785
Watercolor on ivory; copper frame set with pearls, plain metal back with loop for hanging.
Photo : The Walters Art Museum


Note du musée :

The sitter is his eldest daughter, Marie-Nicole (1767-1846), who married the wealthy miniaturist François Dumont four years after this portrait miniature was made.
She herself was a miniaturist and may have worked alongside her husband on some of the miniatures that are signed simply "Dumont."


Idea Une peinture de Marie-Nicole a été acquis par le Musée de la Révolution française en 2017. Cette peinture est son auto-portrait présenté au Salon de Paris en 1793.


Autoportrait - L'Auteur a ses occupations
Marie-Nicole Vestier, 1793
Muser de la Révolution française, Vizille
Photo : https://www.monstrousregimentofwomen.com/2018/09/marie-nicole-dumont-woman-artist-in.html


Arrow Je cite quelques extraits de l'article qui accompagne cette image sur ce blog :

The painting, a self-portrait titled L'Auteur à ses occupations, shows Vestier, a palette in her hand, standing in front of her son, Antoine Bias--thus demonstrating her dual roles, as mother and as artist.
(...)
In 1789, Marie-Nicole Vestier married François Dumont, with whom she had three children.
In her self-portrait, The Artist and Her Occupations, the portrait behind Marie-Nicole Dumont is likely that of her husband, who became Marie-Antoinette's court miniature painter in 1786.

It is likely that, after her marriage, Marie-Nicole worked with her husband in his workshop, collaborating on the production of miniatures.
No miniature is signed with her name after her marriage--however the name "Dumont" on the workshop's productions may indicate her participation.
In addition to Marie-Nicole, two of François' brothers also worked in the atelier.


* Source (extraits) : https://www.monstrousregimentofwomen.com/2018/09/marie-nicole-dumont-woman-artist-in.html


Idea Et en complément cet article, scanné du livre Les peintres en miniature: actifs en France, 1650-1850 ( (de Nathalie Lemoine-Bouchard) consacré à Marie-Nicole Vestier :


* Source image : http://www.wilnitsky.com/pictures/30105_scan2.jpg

Arrow Voici la miniature signée et datée dont il est question :




Arrow En revanche, je ne suis pas sûr pour les quatre oeuvres, non signées, que Bodo Hefstetter (auteur de la thèse cité) signale comme étant conservée au Louvre : Sa mère, Portrait de son père, Antoine Vestier, et Deux de ses enfants.
Par déduction, ceux-ci ?
Le site internet des collections du Musée du Louvre les attribue à François Dumont :



Portrait de Antoine Bias Dumont et d'Aristide Dumont
Vers 1793
Photo : RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / image RMN-GP



Madame Vestier
Photo : RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / image RMN-GP



Monsieur Vestier
Photo : RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / image RMN-GP



Je n'ai pas retrouvé en ligne d'autres portraits d'Antoine Vestier, seul ; du moins identifié comme tel par le Louvre.  Question
En revanche, pour Madame Vestier (mère), et les deux enfants....


Portrait de Madame Vestier mère
François Dumont
Photo : RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / image RMN-GP




Aristide et Bias Dumont
François Dumont
Photo : RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / image RMN-GP



Idea Et pour en finir avec ce trombinoscope familial, à nouveau les deux garçons, mais représentés individuellement :


Portrait d'Aristide Dumont
François Dumont
Photo : RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / image RMN-GP




Portrait de Bias Dumont
François Dumont, 1803
Photo : Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais
avatar
La nuit, la neige

Messages : 11917
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dumont, dit l'Aîné, peintre miniaturiste.

Message par Mme de Sabran le Jeu 08 Nov 2018, 13:18

Bonnefoy du Plan a écrit:Vos interventions sont toujours d'un grand intérêt mais, ce soir, vous vous êtes vraiment surpassé...
Comment ferez-vous mieux une prochaine fois ?

Eh bien si, voyez ci-dessus ! Eventaille

la nuit, la neige a écrit:Sauf erreur de ma part, elle a 22 ans en 1789 ; et ils n'ont pas 38 ans de différence d'âge, mais "seulement" 16...
La différence d'âge n'est en effet pas si marquée sur cette miniature

Ah, pardon j'en rajoutais ?!
Enfin, cette grosse différence d'âge est dans le meilleur sens . Si l'on peut dire ... Hop!

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35675
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum