François Etienne de Rosily-Mesros

Aller en bas

François Etienne de Rosily-Mesros

Message par Calonne le Mar 04 Déc 2018, 20:21


Si vous cherchez le futur comte de Rosily, vous le trouverez certainement en mer plutôt qu'à Paris…
Notre homme naît en 1748 à Brest, descendant de noblesse bretonne, un de ses ancêtres ayant été contemporain de Saint Louis, rien de moins. Son père est chef d'escadre, ce qui va clairement influencer la carrière du fils.

Entre 1762 et 1769, François Etienne navigue entre Rio, Terre-Neuve, Saint-Domingue et les Antilles. En 1770, il embarque comme enseigne à bord du navire de Kerguelen qui s'apprêtait à s'offrir un petit tour du monde, mine de rien. La recherche du continent austral était le véritable but de ce voyage. Le 13 février 1772, on crut l’avoir découvert et Rosily fut envoyé pour le reconnaître. Malheureusement, au retour de sa chaloupe, la frégate avait disparu... Miraculeusement recueilli par la flûte Le Gros-Ventre (pas très glamour comme nom…), il navigua pendant huit mois avec elle et ne rentra en France qu'en 1773. Il repartit aussitôt pour aller rejoindre Kerguelen qui allait de nouveau à la découverte des terres australes et en même temps à la recherche de Rosily (vous suivez ?) Il le retrouva en Ile de France où il lui donna le commandement de la corvette L'Ambition : cette campagne dura quatorze mois. Pendant toute l'année suivante, notre homme se promène du côté de l'Angleterre, de l'Irlande et de l'Ecosse. En 1778, sa frégate attaquée par les anglais, il fait front en dépit d'un rapport de forces défavorable et sauve son bâtiment, bien que faisant eau de tous les côtés et devant se rendre aux anglais. Libéré, il rentre en France couvert d'honneurs dont la croix de Saint-Louis pour dévouement extraordinaire. S'ensuit un petit tour vers les côtes de l'Inde avant de commencer de nombreuses missions de reconnaissance, plus ou moins officielles (et plutôt officieuses…) pour Vergennes. Le voici dans le Golfe Persique et la Mer Rouge, nouant (sous couvert de mission scientifique) des contacts étroits avec Beys, Pachas et autres notables, histoire de mieux torpiller les anglais dans la région. Des palais et forteresses en bord de mer au pont de son navire, distribuant sourires, conversations de haute tenue et les petits cadeaux qui font toujours plaisir, notre marin contribue puissamment à nous rendre les seigneurs locaux favorables. La mort de Vergennes met un coup d'arrêt semble-t-il à tout cela et Rosily vogue alors vers de nouveaux horizons, à savoir l'Inde et la Chine.

Etrangement, en dépit de sa haute noblesse, notre breton traverse la Révolution sans encombres, effectuant plusieurs missions à Gênes, à La Spezia, à Boulogne et à Anvers.
C’est au cours de ces voyages qu’il fournit au général Bonaparte des renseignements précieux pour l’expédition d’Égypte. On prétend même que le général lui aurait offert le commandement en chef de la flotte, et qu’il le refusa pour ne pas abandonner sa jeune famille… Chargé de sauver ce qui peut l'être après Trafalgar, Rosily se retrouve coincé par les anglais devant Cadix pendant… deux ans ! La belle de Cadix a beau avoir des yeux de velours, deux ans, ça fait long... Fatigué de se prendre boulets et mitraille sur la tronche du matin au soir, notre marin tente une sortie héroïque qui échoue. Il est alors contraint de négocier et reçoit l'autorisation de quitter les lieux avec son état-major. A peine le temps de poser ses malles, le voici Comte d'Empire en 1809, puis Président des constructions navales en 1811.
Passé sans problème entre les gouttes sous la Révolution et l'Empire, le voici à son aise à la Restauration :  Louis XVIII le fait grand officier de la Légion d'honneur et lui accorde le grand cordon de l’Ordre. Il est nommé commandeur de Saint-Louis le 21 octobre et grand-croix le 17 août 1822. Il meurt à Paris le 12 novembre 1832 et repose au Père- Lachaise.
Honneur suprême : son nom est gravé sur l'Arc de Triomphe, côté Est.
avatar
Calonne

Messages : 338
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 46
Localisation : Un manoir anglais

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Etienne de Rosily-Mesros

Message par Mme de Sabran le Mar 04 Déc 2018, 20:50

Calonne a écrit:Chargé de sauver ce qui peut l'être après Trafalgar, Rosily se retrouve coincé par les anglais devant Cadix pendant… deux ans ! La belle de Cadix a beau avoir des yeux de velours, deux ans, ça fait long...

D'autant que, mets-toi à sa place, le pauvre homme :  
La Belle de Cadix ne veut pas d'un amant !
Chi-ca Chi-ca tchic aye ! aye ! aye !
Chi-ca Chi-ca tchic aye ! aye ! aye !
Chi-ca Chi-ca tchic aye ! aye ! aye !


Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

Mon cher Calonne, j'adore toujours tes articles !    
Dis-donc, pour une fois tout est bien qui finit bien :  c'est rare ... surtout par les temps qui courent !

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36088
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: François Etienne de Rosily-Mesros

Message par Mme de Sabran le Mer 05 Déc 2018, 11:01

J'ajoute que tu nous fais souvent découvrir des personnages dont nous ignorions l'existence . Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36088
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum